ELLE France

SAVOIR INTERPRÉTER SES RÉVES

« JE N’AI AUCUN MAL Ā ME SOUVENIR DE MES RÊVES.

Chaque matin, je cherche leur signification sur une application. » Léa, 30 ans, s’intéresse à ses songes depuis l’enfance. Elle a suivi une psychanalyse, qui lui a appris à poser un regard nuancé sur le sujet, elle consigne ses récits nocturnes dans des carnets, elle consulte des dictionnaires en ligne qui recensent les symboles qu’elle rencontre… Comme elle, de plus en plus de curieux tâchent de décrypter ce qui se passe pendant leur sommeil, aidés en cela par une multitude de livres, podcasts et vidéos TikTok. Si cet engouement coïncide avec un retour en force des pratiques ésotériques, l’onirocritique ne date pas d’hier. « L’idée que les rêves ont une importance, notamment pour prédire l’avenir, se retrouve dès l’Antiquité à travers le monde », souligne Jacqueline Carroy, historienne. « Aussi bien en Égypte qu’ensiècle qui décrypte les scènes et les personnages en fonction de la situation du rêveur et des circonstances du rêve. » Dans l’Occident du XVIsiècle, des « Clefs des songes », sortes de dictionnaires recensant symboles et thèmes, reprennent le célèbre texte et l’adaptent pour un lectorat pluriel, qui se les procure via le colportage dans des versions bon marché ou luxueuses.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Plus de ELLE France

ELLE France1 min de lecture
“Elle” Ētait Une Fois… Jean-luc Godard
Il a fait son apparition dans ELLE, en mars 1960, pour la sortie d’« Ā bout de souffle ». Jean-Luc Godard est alors présenté comme un « journaliste metteur en scène », copain de Chabrol et Truffaut, et le verdict est sans appel : « Son film éclate de
ELLE France4 min de lecture
Bonnes Āquoi Faire ?
EN THÉORIE, LES DOMESTIQUES ONT CÉDÉ LA PLACE AUX SERVICES Ā LA PERSONNE et les hôtels de luxe ont remplacé les hôtels particuliers. Mais, en pratique, les serviteurs sont toujours là. Ils servent les très riches, et ils leur servent aussi à se disti
ELLE France9 min de lecture
“Je Me Croyais Sortie De L A Honte”
ÇA NE SE FAIT PAS. Combien de fois l’a-t-elle entendue, cette petite phrase, lorsque Hélène Devynck a rendu public, après vingt-huit ans de silence, le viol qu’elle a subi en 1993 ? Elle avait 26 ans. Ça ne se dit pas et ça s’écrit encore moins, pens