Le Journal du dimanche

Le tourbillon de la vie

SURNAGER Avec empathie, Olivia de Lamberterie déroule le quotidien parcouru de lames de fond d’une antihéroïne au tournant de la cinquantaine

Anna a tout. Trois enfants, un mari, un chat, un chien, Usée par un quotidien traversé d’injonctions contraires : offrir un portable à ses enfants mais leur éviter à tout prix les écrans, trimer trente-cinq heures par jour mais ne pas oublier le gratin dauphinois maison du soir, ne faire ni son âge ni de la chirurgie esthétique – trop vulgaire. Anna se sent roulée. Si elle n’avait été une elle aurait depuis longtemps démissionné d’une existence pourtant confortable en regard de tant d’autres. Mais comment font les gens pour dérouler un ordinaire instagramable quand se déchaînent des bulletins d’information anxiogènes, quand la vie ressemble à un marathon jalonné d’obstacles à n’en plus finir ? Alors qu’Anna tente de garder la tête hors de l’eau, sa fille aînée, Allegra, a une grande nouvelle à lui annoncer.

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.