L'Express

Au secours, le « patriarcat du steak » est de retour

E PLAIDOYER RÉCENT de la députée écologiste Sandrine Rousseau pour un barbecue inclusif a permis d’attirer l’attention sur un débat que l’on pensait clos, portant sur l’origine de la différence de taille entre hommes et femmes. Depuis quelques années, en effet, une hypothèse des plus étonnantes s’est fait un chemin dans les médias et, malgré des réfutations répétées, resurgit régulièrement. Que prétend-elle ? Que cette différence de taille – qu’on appelle en biologie le « dimorphisme sexuel »

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés