L'Express

Hors sélection

EUT-ÊTRE FAUT-IL ENCORE PATIENTER mais force est de constater que, pour l’heure, les premières sélections des grands prix littéraires de l’automne, tombées début septembre, n’ont pas produit l’effet escompté. Ainsi, parmi la quarantaine d’auteurs sélectionnés, rares sont ceux qui voient leurs ouvrages plébiscités par (Gallimard) a été retenue par les jurés du Goncourt, du Renaudot, du Médicis et a bénéficié d’une importante (et élogieuse) couverture médiatique; et, du côté des documents, Lola Lafon Stock , distinguée par les Renaudot. On mettra de côté Virginie Despentes, qui n’a pas attendu la liste du Médicis pour caracoler en tête. De même, Giulano da Empoli, sélectionné par les Goncourt, est-il présent dans le top 20 depuis quatorze semaines. Le résultat est maigre. Les premières listes des grands prix auraient-elles perdu de leur pouvoir de prescription ?

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.