France Dimanche

Amélie ANTOINE “On ne connaît jamais totalement les autres”

France Dimanche : Votre roman parle d’un village dont les maisons se retrouvent « aux quatre vents ». Comment vous est venue cette idée romanesque ?

J’ai toujours été fascinée par les endroits désaffectés. Je ne peux

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés