Vanity Fair France

Cartier GÉNÉRAL

Au Monopoly, le joueur qui parvient à bâtir un hôtel rue de la Paix, l’adresse la plus chère de la capitale, est bien placé pour remporter la partie. Dans la vraie vie aussi. À la toute fin du XIXe siècle, Alfred Cartier rachète l’hôtel Westminster, au numéro 13 de cette large artère qui relie la place Vendôme à l’opéra Garnier, afin d’y déménager l’affaire de joaillerie créée par son père, Louis-François. Le quartier est alors en plein boom. Un palace, le Ritz, vient d’y ouvrir ses portes, les grands couturiers se battent pour y dénicher un bail, les nouveaux riches, les aristocrates français russes, américains, qu’ils s’appellent grande-duchesse Vladimir ou John Pierpont (alias JP) Morgan, s’y précipitent pour leurs emplettes de diadèmes qui scintilleront ensuite dans les loges du nouvel opéra. Et Pissaro y pose son chevalet pour peindre les élégantes déambulant dans l’avenue du même nom.

Douze décennies plus tard, la tenue des badauds est nettement plus débraillée mais les prestigieux joailliers sont toujours là, opulents et florissants. Dont Cartier, qui vient d’inaugurer les 3 000 mde son nouveau « 13, rue

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.

Centres d'intérêt associés

Plus de Vanity Fair France

Vanity Fair France2 min de lecture
Lizzo L’inclassable
À chaque concert, la rappeuse finit par sortir une flûte traversière, qu’elle a même surnommée Sasha. Entre deux morceaux, Lizzo interprète alors une sonate de Poulenc ou une pièce de Debussy. Mais elle les revisite à sa manière : en se déhanchant da
Vanity Fair France4 min de lecture
SAINT-BARTH, C’est Bath
Où ? Super U, face à l’aéroport. Pourquoi ? Le seul supermarché du coin frôle la minipiste d’atterrissage. En plus de la location de voiture, on y croise des caddies fous : papier toilette et caviar, champagnes millésimés et eau de javel… À ne pas ra
Vanity Fair France1 min de lecture
Mon Atelier
Mon atelier se trouve à Molenbeek, en Belgique, à deux pas de ma maison. Je tiens à ce qu’il soit ancré dans la vie de mon quartier. J’essaie d’avoir des échanges réguliers avec la communauté musulmane locale et avec les restaurants solidaires. Je ne