Vanity Fair France

AND THE WINNER IS...

a commencé par me poser un lapin. « Je vous ai dit de m’appeler à 14 heures alors que je prenais l’avion, s’excuse-t-il. C’était bête comme idée. » Ça va pour cette fois : Tom Villa est en tournée et, visiblement, il a la tête dans le guidon. Il énumère d’ailleurs : un seul en scène au cours duquel, grimé en maître de cérémonie, le comique le mieux coiffé de France distribue des récompenses au gré de l’actualité. Prix du meilleur scénario ? « En ce moment je le décerne à Laurent Wauquiez, pour ses dîners fastueux aux frais du contribuable », pique-t-il. « Mais qui sait à qui je le donnerai dans six mois. » Tous les sujets qui lui tiennent à cœur y passent : écologie, violences faites aux femmes, politique... « Le dispositif de la remise de prix a cet avantage : je peux passer sans transition d’un sujet à l’autre, sans choisir. »

Vous lisez un aperçu, inscrivez-vous pour en lire plus.