Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Gratuit pendant 30 jours, puis $9.99/mois. Annulez à tout moment.

Psychanalyse Plurielle

Psychanalyse Plurielle

Lire l'aperçu

Psychanalyse Plurielle

Longueur:
336 pages
15 heures
Sortie:
Feb 28, 2012
ISBN:
9781465942517
Format:
Livre

Description

(édition eBook actuelle 2012 – Première édition 1990) La Psychanalyse Plurielle a été déchiffrée entre 1985 et 1990. A la fin de cette période une dizaine d’articles et documents en rendent compte. En 1985, pour commencer, il était nécessaire d’estimer que la psychanalyse, depuis un siècle jusqu’alors, avait accompli une première phase. A la fin du siècle avec l’émergence écologique qui se présentait, cette première phase, narcissique, comme fœtale, atteignait sa métamorphose et devait, comme en venant au monde, gagner l’étape d’une logique environnementale. La théorie de l’Inconscient, précisément s’y prêtait. Le rapport entretenu de cet espace surdéterminant est trop identique à celui de l’environnement et de l’évolution, pour que la mise en marche freudienne n’ait été la préconception de l’urgence écologique. Cette estimation aboutit en 1990 à une base de conditions pour que la psychanalyse engage sa fonction écologique ; passé le siècle et son opération individualiste et narcissique, la psychanalyse singulière (ou ‘singulariste’) accomplissait sa métamorphose en ‘plurielle’ selon au moins quatre conditions :
1) Elle devait s’adapter techniquement à l’analyse de la psychologie collective ; à cette fin elle offrait l’Analyse Plurielle. Cette technique allait devoir être présentée à New York (où elle porta le nom de "Plural Analysis", puis PLAN et PLuriel ANalytique). La première publication de Psychanalyse Plurielle retranscrit ses présentations qui eurent lieu préalablement en 1990 en France et à Lyon, à l’adresse du milieu industriel.
2) Elle devait assurer que, dans sa métamorphose, la psychanalyse plurielle demeurât de la psychanalyse. Un recensé des concepts fondamentaux et de leur pérennisation dans la nouvelle forme active, fut alors accompli et présenté par deux fois à l’époque, à une instance humanitaire, et une instance psychanalytique, avec une présentation pour chacune.
3) L’évolution du niveau de la psychanalyse (de la psychologie à l’écologie) gagnait un nouveau milieu. Elle s’étendait, établies l’université et la psychothérapie, à l’industrie et à la politique. Au moment de réaliser cet engagement social, le compte-rendu possible a décrit la situation révolue (pour ouvrir à celle qui s’annonçait). Jacques Lacan avait cité ladite révolue selon deux termes : la famille et le monocentrisme (par allusion à la ‘révolution copernicienne’ de Freud). Ces termes s’étendent dans la condition sociale, respectivement en République et photocentrisme (poursuivant l’allusion physique à la relativité par Einstein), ouvrant aux perspectives de Démocratie et de pluriel (ou pluralisme) encore suspendus à une quatrième condition.
4) En évoluant et demeurant ‘psychanalyse’, si elle s’étend au milieu social, la psychanalyse plurielle doit également connaître une persistance historique. Elle accomplit alors une métamorphose intégralement identifiée et par conséquent scientifique. Cette quatrième condition est vérifiée par la reconnaissance de l’Hermétisme. Il s’agit d’une tradition historique reconnue – et dans laquelle la psychanalyse est reconnaissable. De ce fait l’extension psychanalytique de la psychologie dans la dimension sociale est observable dans la dimension de l’Histoire. Il s’agit de l’évolution de l’Hermétisme répondant de sa réputation pré-scientifique.
L’intitulé (La) Psychanalyse Plurielle de 1990 détaille ainsi quatre conditions (technique, méthodologique, sociologie et historique) d’une métamorphose identifiable de la psychanalyse ; il ajoute quelques extraits de presse, catalogues et publicités de l’époque. Aujourd’hui republié en eBook en 2012 il ne lui manquait que ce qui s’est passé depuis : l’analyse de la résistance (requise avant la reconnaissance d’une psychanalyse) et la soumission à l’épreuve de l’intelligence artificielle, qui était déjà annoncée en 1990 comme l’affectation de l’environnement passant au degré de l’Inconscient.

Sortie:
Feb 28, 2012
ISBN:
9781465942517
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Psychanalyse Plurielle

Livres associé

Articles associés

Aperçu du livre

Psychanalyse Plurielle - William Theaux

LPP

P R E F A C E

Ce livre est une compilation; due au besoin de préciser en termes clairs en quoi consiste la psychanalyse plurielle.

A vrai dire il s’agit de la psychanalyse, tout simplement. Par contre, celle qui se cantonne á être singulière est une résistance á la psychanalyse - résistance parmi les pires puisqu’elle prend le nom de ce qu’elle dénature; avec ce nom pour alibi elle est parfaitement trompeuse. Parfaite ruse qu’investir le défait- on en attendrait pas moins de l’lnconscient. Dans la mesure où on peut admettre que l’lnconscient permet cela, on sait qu’il était probable que la Psychanalyse fut investie elle-même par ces forces dénommées résistance; et on trouve la capacité á admettre la psychanalyse plurielle.

Evidemment tout ça prête à des malentendus. C’est pourquoi il est un peu complexe d’en parler. Après plusieurs années d’élaboration, de formulations, constitutions théoriques, examens et recherches, je puis seulement commencer à affirmer et décrire certaines choses explicites et claires dans ce domaine. Telle est la raison et la situation première de ce livre.

J’étais heureux alors d’appuyer d’un produit objectif, l’occasion de cette première vulgarisation. I1 s’agit d’une pratique, d’une technique que cette expérience de psychanalyse plurielle, progression de la Psychanalyse, a permis de fabriquer, d’expérimenter et de constituer. Cette technique s’appelle l’Analyse Plurielle - ça fait bien et c’est bien d’avoir une offre consistante pour accommoder la franche relance, rénovation et bouleversement qu’une Personne Ethique et moi opérons, de la psychanalyse.

Mais j’ai été un peu tourmenté de me trouver, par contre, contrarié dans mon projet de simplicité animant ce livre. C’est qu’en effet, pendant sa composition, vint un lot conséquent de nouvelles données, nouvelles informations, nouveaux arguments, qui réagrémentaient, complétant, améliorant, développant, l’étape et la définition qui étaient déjà prêtes à être exposées, livrées. Or, puisque ce lot apportait une vive lumière, d’une sorte d’enlumination de la thèse de la psychanalyse plurielle, je ne pouvais le passer sous silence; bien qu’il soit encombrant comme une matière précipitée, brute, chaude, en fusion.

J’aurai donc dû retarder la diffusion de ce livre consacré à la psychanalyse plurielle, le temps que les nouveaux éléments se polissent, passent dans l’ensemble de la thèse. Mais c’eût été dommage, et de perdre du temps, et de perdre le vif du moment de la découverte. J’ai donc produit ce livre comme prévu avec quelques mois de retard seulement.

Les premiers articles sont simples; ensuite cette nouveauté dont je parle consiste avec l’intégration de l’Hermétisme dans l’histoire de la civilisation - en conjonction avec l’histoire de la Psychanalyse - datant leurs prémisses avec les premières républiques; voire du début du Complexe d’Oedipe. La Psychanalyse s’avère donc avoir une longue histoire. I1 fallait s’y attendre. Les psychanalystes l’admettront en admettant que Freud inaugura, en en posant le préalable, la psychanalyse plurielle.

NOTE

On trouvera quelques propos concernant Akhenaton, Moïse, Oedipe ou Orphée, Aménophis.4 ou Hermès Trismegiste. Il s’agit tantôt d’affirmations, tantôt d’interprétations etc... Les études précises qui valurent ces assertions ont nécessité plusieurs ouvrages - parmi eux l’intitulé AKHENATON & LA PSYCHANALYSE FRANCAISE est, quoique partiel, un bon corollaire de ce livre, à ce sujet.

COMPOSITION DE L’OUVRAGE

Chacun précédé d’une description, le livre se compose de 7 articles - plus un annexe:

1. La retranscription d’une conférence tenue en Avril 1990; décrivant l’Analyse Plurielle, à l’adresse du milieu industriel.


2. en ANNEXE: un catalogue distribué à l’occasion de la conférence sur l’Analyse Plurielle; livret et/ou organe d’information et de promotion de cette technique.


3. Une lettre du 19/12/89 situant la psychanalyse (plurielle) à l’argument des populations et à l’adresse de leurs options humanitaires; suivi de:


4. L’exposé qui soutient la lettre précédente; il s’agissait d’introduire un lecteur non-spécialiste aux concepts et mécanismes, qui relient la psychanalyse & la sociologie.


5. Une lettre du début Janvier 1990; à l’adresse du milieu psychanalytique résistant à la psychanalyse plurielle - expliquant que leur indifférence lamentable (lamentation hermétique) constituait un symptôme sous la forme d’une instance ordinale - suivi de:


6. Un essai écrit fin Janvier 1990, technique et spécialisé, évoquant au contraire de l’indifférence susdite la modalité d’engagement de la psychanalyse dans l’histoire sociale.


7. De Décembre 1988 à Juillet 1989, une série de formules brèves, à l’adresse de tout public, diffusé par Minitel.


8. Un article de recherche - montrant que l’hermétisme récole une promotion démocratique préhellénique; et que la psychanalyse s’y ressource - s’attestant art de la mémoire pour le moins.

{dos de couverture de LA PSYCHANALYSE PLURIELLE}

La Psychanalyse offre la même perspective que l’astronomie; d’abord jugée démoniaque, elle a éclairci les sciences et son domaine est devenu industriel.

La psychanalyse sera aussi quotidienne, commune, familière et pratiquement engagée dans l’industrie humaine et terrestre.

Actuellement elle dépasse ses conceptions archaïques en apparaissant, en même temps que les nouvelles conditions écologiques et mondiales, affine à l’aspiration de conscience des peuples.

Conception: U N E F P E

Présentation de l’article L’ANALYSE PLURIELLE

Article créé le 25/04/1990

CONFERENCE/DEBAT SUR L’ANALYSE PLURIELLE

Le but le plus avancé de la psychanalyse est son application à l’industrie - aux ressources & au recyclage, ainsi qu’au produit & à la consommation. Car le psychisme accompagne le désir humain; et une réalisation de ce dernier s’élabore par le biais de la Foule, masse ou collectivité. Ceci implique que le rapport de l’humanité avec son milieu dépend des foules, masses ou collectivités. L’évidence du fait cache que ce rapport réciproque, alias cybernétique, alias écologique, de l’humanité à son environnement relève donc d’une sociologie - et que cette sociologie doit compter avec les correspondances psychiques du désir.

L’affectivité est engagé en cela - car reconnaître que la vie future de l’humanité dépend d’une gestion sociale, manifestement rencontre deux catastrophes: la première l’engouement pour la religion qui délègue à Dieu la solution; la seconde le dégoût que les idéologies ont provoqué, qui fait craindre qu’on en cherche une nouvelle.

La compréhension des effets socio-économiques du psychisme doit cependant avoir lieu sans la religion et n’est pas une idéologie. I1 s’agit simplement d’une promotion du discours scientifique: et particulièrement une responsabilisation souhaitable de la science quant à l’effet de ses oeuvres. Cette élévation de la pensée scientifique est possible: une écologie scientifique est possible - c’est la psychanalyse qui lui fournit sa logique (*).

Cependant la plupart d’entre nous sommes si loin de l’admettre qu’une conférence annonçant aux Entreprises la possibilité d’employer les lumières freudiennes, ne saurait rencontrer d’abord que l’incompréhension. Elle est pourtant très compréhensible - mais le conférencier ne résista pas trois minutes aux questions du débat.

(*) NOTE: et la technique fournit, à cette écologie scientifique, son appareillage. Tel que s’agissant de l’objet, nous en parlerons peu dans cette conférence sans négliger de dire pourquoi.

{Extrait de presse annonçant la conférence L’ANALYSE PLURIELLE}

in Le Progrès du 24/04/1990

PSYCHANALYSE

Le 25 avril : un débat sur L’analyse plurielle

William Théaux, médecin psychiatre et psychanalyste donnera une conférence le 25 avril au Clostan (I39 rue Bugeaud 69006 Lyon), sur le thème de l’analyse plurielle.

Créée en 1985 l’association UNEFPE (Une Fonction Psychanalytique, 2 place Lyautey dans le 6em) regroupe les psychanalysants d’un même psychanalyste. Elle se veut post-freudienne et même post-lacanienne, en engageant une psychologie collective en direction des entreprises et des milieux socio-industriels et culturels. Reprenant, en effet, une idée de Freud, UNEFPE adapte la psychanalyse au service de l’entreprise et des ressources humaines de l’entreprise.

La conférence débat du 25 avril commencera à 19 heures (tout renseignement téléphone 78 93 99 49)

{TABLE de l’article L’ANALYSE PLURIELLE}

TABLE de la Conférence

A/ P r é s e n t a t i o n d ‘ U N E F P E :

1. Premier résultat de base d’Unefpé: sur le transfert


2. Second résultat de base: la mise au jour de l’Analyse Plurielle,

3. Comparaison avec les pratiques courantes,


4. Une action qui respecte l’identité du groupe, (commentaire vidéo-clip)

5. Les 3 efficacités de l’Analyse Plurielle,

B/ S’agit-il effectivement de PSYCHANALYSE?

1. La vie sociale offre les conditions de l’lnconscient,


2. La logique sociale présente les raisons de l’Analyse Plurielle

C/ Pourquoi l’Entreprise est-elle intéressée par l’Analyse Plurielle?

D/ Raison générale de la Psychanalyse (dans la société),

Q U E S T I O N S - R E P O N S E S

NOTES

L’ANALYSE PLURIELLE

C o n f é r e n c e / D é b a t d u 2 5 A v r i l 1 9 9 0

R e t r a n s c r i p t i o n

Messieurs, Dames, bonsoir; cette conférence n’a pas été facile à organiser.

Nous avons commencé à la préparer il y a à peu près un mois et elle a été gratifiée d’un nombre estimable de lapsus - cela va de soi; jusqu’à ce que finalement...

(quelqu’un entre:)

- Pardon! Est-ce que la voiture serait à vous - en double file non? à personne? Excusez-moi..."

(elle sort)

..jusqu’à ce que finalement le Progrès, le journal le Progrès, signale la conférence - c’est à dire par exemple peut-être l’intérêt du public passant voire des automobilistes stationnés... pour la psychanalyse.

En annonçant l’Analyse Plurielle, dans le Progrès, de son propre chef le journaliste à indiqué qu’il s’agissait d’un développement post-freudien et même post-lacanien - ce qui ne lui avait pas été soufflé. Il avait sans doute tiré cette conclusion au vu du "catalogue" que certains d’entre vous connaissent et ont pu consulter:

- UNEFPE présente L’ANALYSE PLURIELLE, conférence 1990.

C’est une très heureuse chose, cette idée de citer la psychanalyse plurielle comme un développement post-lacanien de la psychanalyse. Ca ne veut pas du tout dire qu’il s’agirait de contrarier, de contredire l’étape qui a été parcourue et franchie par Jacques Lacan - c’est dire seulement que la psychanalyse plurielle et l’Analyse Plurielle poursuivent un déroulement et un développement de la psychanalyse inaugurée - nous le savons tous - par Sigmund Freud en 1900, à Vienne, au centre d’une Europe toujours en train de se faire.

Alors je vous remercie d’être venus et à mon tour je vais tâcher de répondre à votre attente.

Je vais donc présenter une méthode et une technique tout à fait originales - extrêmement nouvelles dans la tradition psychanalytique puisqu’on le verra, elles renversent les termes d’une donnée, d’une pratique qui jusqu’alors s’est caractérisée pour dissocier les individus sociaux les uns des autres.

Effectivement il est de réputation que rarement les analysants d’un cabinet de psychanalyste se connaissent - c’est plutôt le secret et le silence qui brillent en ce domaine affiché de la parole.

Cette habitude, cette tradition primitive, cette façon limitée par laquelle la psychanalyse a commencé pour analyser l’être social que sont les êtres parlants, que sont les êtres humains - cette tradition, selon certains sulfureuse - je l’ai appelée "Psychanalyse Singulière" - en comparaison avec ce qu’avança Unefpé, déclarant la Psychanalyse "plurielle".

Car nous pouvons nous demander s’il ne s’est donc agit - avec l’épisode de Freud, puis avec l’épisode de Lacan - d’une psychanalyse foncièrement narcissique qui allait demander, qui se préparait à se développer dans une dimension authentiquement sociologique et socialc. Au demeurant c’est, comme nous le verrons, ce que Freud, dès les années 1915 - ce que Freud, donc aura prévu, aura souhaité; c’est à dire: à ce que la psychanalyse après lui puisse tenir compte du (et être immergée dans) le phénomène social.

A/ P r é s e n t a t i o n d ‘ U N E F P E :

Donc je vais présenter une méthode et une technique nouvelles et originales - originales parce que s’inscrivant en contraste avec le grand nombre de pratiques appliquées généralement sur les groupes (même au titre de la psychanalyse). Car, ces autres pratiques - toutes montrent une particularité commune qui est celle d’introduire l’intervenant, le superviseur ou le psychanalyste, au sein du groupe.

Or l’Analyse Plurielle rompt avec cette habitude puisque, comme nous le verrons, particulièrement, l’analyste n’est jamais dans le groupe qui opère cependant qu’il réalise une psychanalyse du moi sur la base d’une lecture de la Psychologie Collective. Pour vous présenter tout cela je vais d’abord vous parler de l’association Unefpé qui a été créée, fondée il y a à peu près cinq ans et qui fonctionne sur ce principe - elle consistent comme l’Association des analysants (on disait les psychanalysés) des patients, des clients, d’un même psychanalyste - ça a été le point de départ de l’Association avant même qu’elle songe à quoi que ce soit qui s’appelle aujourd’hui l’Analyse Plurielle.

Tout simplement la clientèle de l’analyste classique que j’étais il y a quelques années - cette clientèle s’est organisée en une association inscrite au régime de la loi 1901.

Pourquoi faisions-nous cela? Je vous l’ai dit et nous y reviendrons: Freud avait souhaité que d’une manière ou d’une autre on trouve un moyen d’analyser la psychologie collective. Or avait-il justement remarqué: aucun individu n’aurait l’autorité de pratiquer une telle analyse.

I1 fallait donc trouver un moyen pour que la psychanalyse étendue à la psychologie collective (du moment qu’on en concrétisait l’intention) put être garantie, put être assumée; non pas par un individu, mais par un moyen évitant la forfanterie, si on peut dire, d’un homme seul.

1. Premier résultat de base d’Unefpé: sur le transfert,

Ainsi l’Association Unefpé et son groupe d’analysants se sont engagés dans cette aventure, cette démarche de voir comment en continuant ce que Freud a initié - comme en continuant cela, en continuant la psychanalyse - il était possible d’avancer plus profondément dans une psychologie qui n’était pas celle de l’Inconscient Collectif, car chacun gardait en propre l’interprétation de sa cure, mais qui était celle d’une sociologie des groupes. Or, au sein des groupes, il est connu depuis longtemps qu’un chose est particulièrement intriguante mystérieuse; c’est la façon, la raison, le motif, l’argument selon lesquels les membres d’un groupe s’unissent - autrement dit: qu’est-ce qui forme la cohésion; c’est à dire quelle est la nature du lien social?

Et nous avons gagné sur l’énigme; car cette expérience qu’a réalisée Unefpé mène aujourd’hui, cinq ans après son élaboration, sa constitution - mène aujourd’hui à proposer la thèse voire la démonstration, en tout cas l’argumentation théorique, que la psychanalyse fournit un apport remarquable à la sociologie car précisément la psychanalyse éclairerait la nature de ce mystérieux lien social.

De quelle façon? Eh! Bien, de cette manière; qui tient au fait que lorsque Freud découvre quelque chose qu’il appelle le Transfert - il se serait agit précisément de lien social qui intrigue les sociologues.

Oh! Evidemment un lien social examiné d’une manière tout à fait exceptionnelle, protocolaire et particulière. Mais d’une manière qui ne serait pas différente - utilisons une comparaison - de celle avec laquelle par exemple on observe une cellule vivante - sous un microscope, comme on dit’: entre lame et lamelle. Vous savez que sous un microscope on pince l’objet de l’observation en un mince feuillet, cc qu’on appelle une préparation- cette pauvre cellule, ce mince feuillet biologique n’a plus rien d’authentiquement vivant, si on peut dire - il est séparé de tout un environnement, de tout son milieu, quand bien même il n’est pas traversé de flux, de champs, de colorants; et pourtant nous affirmons reconnaître là la cellule de la biologie - la cellule du corps vivant de la biologie.

Par comparaison c’est de la mène manière que le transfert réalise ce lien social extrait de la société et observé, saisi, dans le cabinet du psychanalyste. Une pareille chose avait été dite, avait été évoquée, mais sans jamais qu’elle fut - ainsi qu’elle l’est a présent à Unefpé - formulée à proprement parler (1).

C’est un premier résultat: les cinq ans de travaux dans l’Association qui s’appelle UNEFPE - donc UNE Fonction Psychanalytique - ces cinq années de travaux ont permis de proposer et au Psychanalyste et au Sociologue, de quelle façon les concepts freudiens éclairent sur la nature du lien social.

C’est dire aussi la vigueur du phénomène qu’a produit cette expérience d’association ,initiée en 1985 avec Unepfé. Le second résultat c’est précisément ce que nous allons examiner aujourd’hui; ce qu’Unefpé présente aujourd’hui, c’est l’Analyse Plurielle.

2. Second résultat de base: la mise au jour de l’Analyse Plurielle,

l’Analyse Plurielle naquit dans 1’Association Unefpé. Et selon cette particularité: elle naquit de la nécessité.

Car il fallait - une fois que nous avions organisé cette association d’analysants d’un même psychanalyste - il fallait que le Conseil d’Administration travaille - continue à travailler pendant le temps de la psychanalyse; et d’autre part il fallait tenir compte de certaines particularités qui sont propres à la tradition de l’Association loi 1901. Particulièrement: un employé, quiconque salarié par une association - c’est le cas du psychanalyste dans Unefpé (2) - n’a pas voix au Conseil d’Administration; il en est traditionnellement exclu pour n’avoir pas la possibilité d’intervenir dans l’activité morale du petit groupe que forment l’association et son Conseil d’Administration.

De sorte qu’à l’écoute, suivant la tradition qui existe depuis 1901 - depuis le début des associations loi 1901 - en nous adaptant à cette tradition - nous étions devant le fait que le psychanalyste ne pouvait pas prendre place - ni avoir place - ni délibérer au sein de ladite association - et particulièrement au sein de son Conseil d’Administration. Donc du fait de cette nécessité que l’idée germa ou s’imposa de pratiquer comme suit - c’est à dire simplement: pour analyser ce qui se passait dans le groupe - puisque salarié, le psychanalyste ne pouvait être à l’intérieur du groupe, il lui fallait en prendre connaissance par l’extérieur - c’est à dire - il n’y avait pas d’autre moyen pour le faire: inviter tour à tour les membres du Conseil à un entretien.

Ainsi eut lieu - ainsi naquit donc l’Analyse Plurielle que nous définissons comme extraction distributive et tempérée; c’est à dire qui se distribue aux un et aux autre - et tempéré c’est à dire selon un timing impromptu; donc extraction distributive et tempérée d’un groupe... d’un groupe qui "groupe (3)... - autrement dit, généralement d’un groupe qui travaille.

Et la première chose que nous avons observée c’est que finalement une telle opération, une telle intervention dans un groupe constitue au moins de quatre personnes, une telle intervention n’altérait pas grandement voire n’altérait (ne gênait) pas du tout la dynamique collective, les mécanismes productifs, la dynamique générale du groupe. C’est pourquoi il nous a semblé que cette extraction distributive et tempérée pouvait s’appliquer à des groupes sociaux en activité - et donc à des Entreprises, à des conseil d’administration divers à des équipes, troupes théâtrales par exemple aussi, ou autres... entreprises de création, de sport ou de travail. Et voici donc la raison pour laquelle au bout de quelques années nous sommes là ce soir et pour laquelle je puis vous présenter cette pratique.

3. Comparaison avec les pratiques courantes,

Maintenant pour comprendre, pour sentir, pour éclaircir les qualités de cette pratique - ce qui la caractérise - voyons la chose en considérant - en faisant, si on peut dire, l’état des lieux - c’est à dire en examinant ce qui habituellement et jusqu’à présent se fait, dans notre société, s’agissant d’intervenir dans ou sur les groupes pour traiter, pour mobiliser leur dynamisme, pour résoudre certaines tensions certains problèmes énigmatiques - voire seulement pour approfondir la connaissance de la sociologie - bref qu’est-ce qui se fait traditionnellement?

à ma connaissance - des contacts que j’ai pris - aussi des pratiques que j’ai connues, que j’ai étudiées dans les service de santé par exemple; j’ai pu observer que

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Psychanalyse Plurielle

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs