Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Tou-Fou

Tou-Fou

Lire l'aperçu

Tou-Fou

Longueur:
70 pages
55 minutes
Sortie:
7 mars 2012
ISBN:
9781311368911
Format:
Livre

Description

Je suis amoureuse des chevaux depuis ma rencontre, à l’âge de douze ans, avec une petite jument nommée Hortensia, que j’appelais « ma chatte », puis j’ai gravi les échelons jusqu’au niveau d’instructeur d’équitation. Plus attirée par les animaux que par l’enseignement, je me suis tout naturellement tournée vers l’élevage et le débourrage.
Après quarante années de contact constant avec les chevaux, je pensais en avoir fait le tour... Mais l’arrivée de Tou-Fou, un poulain orphelin, m’a prouvé que j’avais encore bien des connaissances à acquérir sur la communication avec eux. C’est pourquoi je pense que ce récit doit avoir de l’importance pour tous ceux qui aiment les animaux.

Élever un cheval au biberon ne fut pas chose facile, mais ce fut une des plus belles expériences de ma vie.

Sortie:
7 mars 2012
ISBN:
9781311368911
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Je suis amoureuse des chevaux depuis ma rencontre, à l’âge de douze ans, avec une petite jument nommée Hortensia, que j’appelais « ma chatte », puis j’ai gravi les échelons jusqu’au niveau d’instructeur d’équitation. Plus attirée par les animaux que par l’enseignement, je me suis ensuite tout naturellement tournée vers l’élevage et le débourrage. Si je me suis présentée à l'examen du monitorat d’équitation, c'était pour savoir exactement où je me situais dans ce milieu. Et comme X... disait qu'un moniteur était tout juste bon pour pousser une brouette de fumier, je me suis encore présentée en candidat libre à l'instructorat à Saumur. Je suis donc instructeur d'équitation.


Lié à Tou-Fou

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Tou-Fou - Catherine Dodane

À propos de l'auteur

Catherine

Je suis amoureuse des chevaux depuis ma rencontre, à l’âge de douze ans, avec une petite jument nommée Hortensia, que j’appelais « ma chatte »,  puis j’ai gravi les échelons jusqu’au niveau d’instructeur d’équitation. Plus attirée par les animaux que par l’enseignement, je me suis ensuite tout naturellement tournée vers l’élevage et le débourrage.

Après quarante années de contact constant avec les chevaux, je pensais en avoir fait le tour… Mais l’arrivée de Tou-Fou, un poulain orphelin, m’a prouvé que j’avais encore bien des connaissances à acquérir sur la communication avec eux. C’est pourquoi je pense que ce récit doit avoir de l’importance pour tous ceux qui aiment les animaux.

Élever un cheval au biberon ne fut pas chose facile, mais ce fut une des plus belles expériences de ma vie.

Catherine Dodane

Préface

Lorsque j’ai pour la première fois lu cet ouvrage, j’ai été d’emblée absolument séduit par ce qui s’en dégage… un monde pourtant tellement différent de celui auquel j’appartiens, violoniste spécialisé dans les concerts de musique de chambre !… si ce n’est un point commun : la tendresse, cette tendresse dont la musique est pleine, et qui est la trame de ce livre.

Séduit, au point d’en vouloir connaître l’auteur, qui ainsi est devenue une amie.

Donc, ce que je dis de ce livre, ce n’est pas parce que Catherine est une amie que je le dis, mais bien plutôt : c’est parce qu’elle a écrit cela qu’elle est devenue une amie.

Une personne directe, franche à l’extrême, qui ne s’embarrasse pas de ronds de jambe ni de tournures fleuries, qui hait les compromis, et dont l’abord à certains pourra sembler un peu abrupt, mais qui, lorsqu’elle se trouve en face de quelqu’un de vrai, pas seulement d’une image, se montre une personne profondément sensible, tendre, attentive, passionnée, et riche d’une expérience accumulée au cours de sa carrière.

Un jour, je lui ai d’ailleurs posé quelques questions sur cette carrière que je devinais mais dont j’ignorais les détails, et les réponses sont tellement typiques que je vous les livre telles quelles :

« Si je me suis présentée à l'examen du monitorat d’équitation, c'était pour savoir exactement où je me situais dans ce milieu. Et comme X… disait qu'un moniteur était tout juste bon pour pousser une brouette de fumier, je me suis encore présentée en candidat libre à l'instructorat à Saumur.

Je suis donc instructeur d'équitation. »

Et encore :

« Ta demande sur mes résultats en compétition m'a rappelé, ma première visite chez X… Il m'avait demandé si j'avais fait un peu de compétition et je lui avais répondu « oui, un peu ».

La fois suivante, tenant le livre des résultats par cavalier en concours de sauts d'obstacles, il m'avait affirmé que c'était la première fois qu'un cavalier avec mon palmarès ne s'en glorifie pas. Je lui ai répondu que le meilleur cavalier du monde n'est rien qu'un cavalier ordinaire si son cheval est mauvais, et que sa question était mal posée. S'il m'avait demandé les résultats de mes chevaux en compétition, je lui aurais fourni les réponses qu'il avait cherchées dans son livre. »

Et enfin :

« Une année, mais je ne sais même plus laquelle, j'ai eu des ailes qui avaient poussé sous mes talons en me trouvant dans la liste des propriétaires gagnants en saut, car pour y figurer, il fallait déjà une certaine réussite ou une réussite certaine, et pour ma région j'étais la seule nominée ».

Pour conclure, j’aimerais ajouter encore qu’avant tout, et selon sa propre expression, Catherine est un « homme de cheval », ce qui m’a-t-elle dit un jour n’a rien à voir avec un cavalier !… et pour lui laisser le mot de la fin :

« Ce Tou-Fou n'est de toute façon pas un livre d'équitation, mais un livre d'amour, alors, mes résultats, on s'en bat les flancs. »

Jean-Claude Féret

Ma plus belle histoire

A toi, je vais raconter ma plus belle histoire d'amour. Mais attention, ce n'est pas une histoire que l'on peut comprendre avec sa tête, c'est une histoire vraie, que l'on ne peut comprendre que de « cœur à cœur ».

Il est nécessaire d'être pur comme l'enfant que tu es encore, d'avoir des yeux qui savent observer, s'émerveiller, et des oreilles attentives au moindre souffle.

Peu d'adultes savent entretenir ces qualités et la plupart qualifieront ce récit de fantaisiste, idéalisé, romancé. Ne les crois pas. Ces personnes-là s'imaginent que les animaux, n'ayant pas la parole pour mentir, ne réfléchissent pas, ne souffrent pas, ne savent pas communiquer entre eux ou avec nous.

Cela est faux, c'est notre fatuité qui nous empêche de découvrir leur don d'amour, de générosité, d'attention, leur faculté de joie, de

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Tou-Fou

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs