Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Gratuit pendant 30 jours, puis $9.99/mois. Annulez à tout moment.

Documentation

Documentation

Lire l'aperçu

Documentation

Longueur:
221 pages
2 heures
Éditeur:
Sortie:
Oct 1, 2014
ISBN:
9782981282798
Format:
Livre

Description

2018 - 2e édition augmentée / Ce recueil regroupe une sélection de comptes rendus sur des ouvrages d’information et de documentation diffusés sur le blogue Trouvailles. Les auteurs des œuvres commentées sont originaires de plusieurs pays: Algérie, États-Unis d’Amérique, France, Inde, Italie, Liban, Québec, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et Tunisie. Sauf exception, les ouvrages sélectionnés figurent dans les classes 000 et 400 du système de classification Dewey: informatique, bibliographies, bibliothéconomie et sciences de l’information, encyclopédies générales, publications en série, muséologie, journalisme, journaux, manuscrits et livres rares; linguistique, dictionnaires et grammaires. Plusieurs des livres commentés ont fait l’objet d’une ou plusieurs rééditions. Les citations sont en italiques ou insérées entre guillemets. Chaque compte rendu est ainsi présenté: == Titre | Auteur | Exposé | Référence [TDM]. Les ouvrages peuvent être lus ou empruntés dans des bibliothèques publiques, dont Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et Bibliothèque nationale de France (BnF).

Éditeur:
Sortie:
Oct 1, 2014
ISBN:
9782981282798
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Claude Trudel est détenteur d’un brevet d’enseignement du ministère de l’Éducation, d’un baccalauréat en pédagogie, d’un certificat en applications pédagogiques de l’ordinateur et d’une licence ès lettres (histoire) de l’Université de Montréal. Le Conseil pédagogique interdisciplinaire du Québec lui a décerné le trophée « Mérite du français en éducation 2000 ». L’auteur anime le blogue Trouvailles dédié à l’exploration de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Claude Trudel affiche plusieurs milliers de photos prises au Jardin botanique de Montréal et dans différents quartiers de la métropole sur la plateforme éducative « Le monde en images » (CCDMD).


Lié à Documentation

Livres associé

Articles associés

Aperçu du livre

Documentation - Claude Trudel

Auteur

Présentation [TDM]

Ce recueil regroupe une sélection de mes comptes rendus sur des ouvrages d’information et de documentation diffusés sur le blogue Trouvailles. Les auteurs des œuvres commentées sont originaires de plusieurs pays: Algérie, Autriche, Belgique, États-Unis d’Amérique, France, Inde, Italie, Liban, Québec, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et Tunisie. Sauf exception, les ouvrages sélectionnés figurent dans les classes 000 et 400 du système de classification Dewey: informatique, bibliographies, bibliothéconomie et sciences de l’information, encyclopédies générales, publications en série, muséologie, journalisme, journaux, manuscrits et livres rares; linguistique, dictionnaires et grammaires.

Plusieurs des livres commentés ont fait l’objet d’une ou plusieurs rééditions. Les citations sont en italiques ou insérées entre guillemets. Chaque compte rendu est ainsi présenté: == Titre | Auteur | Exposé | Référence.

Documentation [TDM]

== Manuscrits et bibliothèques en Algérie | Arab Abdelhamid

Dans le cadre du projet Manumed, le chercheur Arab Abdelhamid présente une synthèse érudite sur le patrimoine écrit en Algérie. L’essentiel de l’ouvrage porte sur la période de la conquête française et de l’occupation ultérieure du pays (1830-1962). Tout au long de son exposé, l’auteur met en lumière l’impact négatif et destructeur de cette colonisation étrangère.

Préfacé par Michel Dolinski, le livre contient les chapitres suivants:

1 - Manuscrits algériens

2 - Bibliothèques de mosquée

3 - Bibliothèques de zaouïa

4 - Bibliothèques des particuliers

Les institutions musulmanes algériennes sont bien détaillées. Leur rôle culturel est souligné tout au long de l’histoire de l’Algérie.

Les notes, abondantes et regroupées en fin de volume, sont suivies par une bibliographie exhaustive et un lexique. Par ailleurs, le livre contient plusieurs tableaux et de nombreuses citations de première source.

Référence

Abdelhamid, Arab. - Manuscrits et bibliothèques musulmanes en Algérie. - Arles: Atelier Perrousseaux, 2006. - 157p. - (Centre de conservation du livre). - ISBN 2-911220-15-3.

[TDM]

== Regards croisés sur les métiers des sciences de l’information | Jean-Philippe Accart

Bibliothèques, archives, services de documentation et musées: des institutions où s’exercent les métiers des sciences de l’information. Dans son nouvel essai, le spécialiste Jean-Philippe Accart nous convie à une réflexion approfondie sur les changements en cours et quelques fondamentaux concernant ces métiers.

Le nouveau décor, né de l’émergence des technologies de l’information, est campé dans la préface de Carol Couture, professeur honoraire à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (ÉBSI), Université de Montréal, et ex-conservateur et directeur général des archives à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Face aux nouveaux défis, deux approches novatrices sont évoquées: l’intégration des professions (Bibliothèque et Archives Canada) et l’harmonisation des professions (BAnQ), celle-ci se révélant préférable.

Dans son introduction, Jean-Philippe Accart brosse un tableau général sur les services rendus par les bibliothécaires, archivistes, documentaliste et employés des musées dans quatre grandes sphères (citoyenne et administrative, professionnelle, privée et numérique).

Le chapitre initial est consacré aux missions communes des institutions culturelles. Leurs missions générales et spécifiques sont ventilées, décrites et illustrées par des exemples puisés dans divers pays. Toutes ces missions visent l’accès à l’information.

Le chapitre 2 est centré sur les utilisateurs. Les multiples besoins et sources d’information des usagers appellent un renouveau des pratiques des professionnels des sciences de l’information, notamment en lien avec l’informatisation de la société. Dans ce contexte, l’auteur cite plusieurs types de médiation.

Le chapitre suivant s’attarde sur trois caractéristiques des métiers des sciences de l’information: le traitement d’objets, le rapport aux usagers et les nouvelles composantes technologiques.

Le chapitre 4 aborde les méthodes de traitement des documents pratiquées dans les différents métiers des sciences de l’information, ainsi que les normes encadrant les professions de l’information. Les points communs et les dissemblances sont relevés, tout comme les nécessaires regards croisés entre ces métiers.

Le chapitre 5 trace un portrait avantageux des développements technologiques au sein des métiers des sciences de l’information, tout en procédant à une analyse fine de certaines innovations: les logiciels libres, les portails, les systèmes intégrés de gestion de bibliothèque, la numérisation, les archives ouvertes, les données publiques, les réseaux sociaux, l’infonuagique, les données de masse et les humanités numériques.

Le dernier chapitre rend compte de la concertation bénéfique entre les institutions culturelles en citant quelques projets exemplaires, dont Bibliothèque électronique suisse (e-lib.ch), Plateforme d'Indexation Régionale (PlaIR), Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), Bibliothèque et Archives Canada (BAC), Wikipédien en résidence (Fondation Wikimédia), Bibliothèque numérique mondiale et Portal zu Bibliotheken, Archiven, Museen (BAM-Portal).

Tout au long de l’exposé, de nombreux témoignages de spécialistes sont insérés dans des encadrés, dont ceux de Fabienne Chuat (Bibliothèques et Archives de la Ville de Lausanne) et Barbara Kräuchi (Archives fédérales suisses). Ces apports illustrent, enrichissent et multiplient les points de vue sur les divers thèmes abordés.

L’ouvrage est complété par un texte conclusif de Catherine Jeannin (Citroën Héritage), un index des auteurs, une bibliographie et la liste des livres publiés par Jean-Philippe Accart.

Cet essai fournit un tour d’horizon sur les spécificités et les convergences des métiers des sciences de l’information dans le contexte de l’informatisation des bibliothèques, archives, services de documentation et musées. Ces regards croisés sauront donc intéresser toutes les personnes soucieuses de l’avenir de ces professions et des institutions culturelles vouées à l’information.

Référence

Accart, Jean-Philippe. - Regards croisés sur les métiers des sciences de l’information. Bibliothèques, Archives, Documentation, Musées. - Préface de Carol Couture. - Mont-Saint-Aignan (France): Éditions Klog, 2014. - 119p. - ISBN 978-2-9539-4599-7.

[TDM]

== Mémento de l’information numérique | Jean-Philippe Accart et Alexis Rivier

Jean-Philippe Accart et Alexis Rivier viennent de publier une synthèse intéressante sur les différentes visions de l’information numérique.

Le guide est divisé en quatre parties, chacune étant suivie par une bibliographie thématique. Des encadrés détaillent certaines notions abordées en cours de chapitre.

Précédé d’un sommaire exhaustif, l’ouvrage est complété par un tableau comparatif de l’information analogique et numérique, une liste des sigles et acronymes, un index matières et un index des auteurs cités.

La partie initiale retrace les jalons historiques des usages numériques. Elle traite ensuite de la nouvelle identité numérique et de la lecture numérique par rapport à la lecture traditionnelle. La notion de document numérique est abordée longuement dans un deuxième temps: définition, caractéristiques, typologie, supports, contenus. Quelques aspects sont mis en relief: le livre numérique, la prédominance de Google, la conservation de l’information numérique et l’informatique en nuage.

La deuxième partie commence par la description d’innovations marquantes apparues au cours des trois phases de la Toile:

1° informaticiens: sites statiques et portails documentaires;

2° utilisateurs: blogues, fils d’actualisation et agrégateurs, sites dynamiques, baladodiffusions, réseaux sociaux, partage de signets, microblogues, portails personnalisés, applications composites;

3° professionnels des sciences de l’information: partage de données.

Plusieurs ressources sont ensuite présentées: les bases de données professionnelles (bibliographiques, textuelles, factuelles, multimédias), les périodiques électroniques, les archives ouvertes, la littérature grise, les livres (numériques, numérisés), les images et le multimédia.

La partie suivante porte sur les fondements de la recherche documentaire et les outils de recherche qui donnent accès à l’information numérique. Ces derniers sont présentés sous les rubriques moteurs de recherche (généralistes, spécialisés), recherche de contenus (documents en texte intégral), recherche sur les réseaux sociaux, perspectives sur la recherche de données.

L’utilisation de l’information récoltée fait l’objet de la dernière partie du manuel. Les facettes suivantes sont abordées: l’évaluation de l’information (pertinence, crédibilité, critères), la production d’information (primaire, secondaire), les dérives du processus créatif (duplication, perspectives faussées, plagiat), l’information dans le monde numérique.

Le mot de la conclusion: l’information est numérique avant tout.

Ce livre de référence est destiné aux professionnels européens de l’information, mais toute personne intéressée par l’information numérique y trouvera des renseignements utiles.

Référence

Accart, Jean-Philippe; Rivier, Alexis. - Mémento de l’information numérique. - Paris: Éditions du Cercle de la Librairie, 2012. - 184p. - (Collection Bibliothèques). - ISBN 978-2-7654-1332-5. - [Citation, p. 165].

[TDM]

== Communiquer! | Jean-Philippe Accart

Un livre qui a la particularité de porter sur la communication des bibliothèques envers les élus et les décideurs, plutôt que vers les publics: Communiquer! Les bibliothécaires, les décideurs et les journalistes. Un manuel pratique et convivial.

Sous la direction de Jean-Philippe Accart, plus d’une vingtaine d’auteurs expliquent les différentes facettes de la communication à partir de leurs expériences professionnelles. L’ensemble des textes constitue un vaste répertoire de moyens propres à améliorer la communication orientée vers les élus et les décideurs, sans oublier les journalistes.

Les contributions sont regroupées sous quatre parties.

La partie introductive traite de la nécessité de la communication en bibliothèque. La partie suivante aborde le sujet en fonction des différents types de bibliothèques.

La troisième partie est celle qui a retenu le plus mon attention. On y présente les outils de la communication des bibliothèques et leurs caractéristiques: le plan de communication, le communiqué de presse destiné à la presse écrite et aux blogueurs, la lettre d’information, les rouages de la communication avec les médias audiovisuels, la conférence de presse, le relais des médias par l’intermédiaire d’une agence de communication, et les réseaux sociaux sur la Toile.

La dernière partie est dédiée au lobbyisme et au Prix international de marketing de l’IFLA.

Plusieurs encadrés enrichissent le manuel. Par ailleurs, l’ouvrage est complété par un mémento, une liste des sigles et abréviations, un glossaire, une bibliographie et la liste des auteurs.

Bien que destiné principalement à un lectorat français, ce manuel pourra être utile à tous les bibliothécaires francophones.

Référence

Accart, Jean-Philippe, dir. - Communiquer! Les bibliothécaires, les décideurs et les journalistes. - Villeurbanne: Presses de l’ENSSIB, 2010. - 176p. - (La Boîte à outils). - ISBN 978-2-910227-84-5.

[TDM]

== Les services de référence | Jean-Philippe Accart

Le service de référence doit être un service de qualité, conçu avec une orientation client marquée.

Le nouveau volume de Jean-Philippe Accart sur les services de référence contient trois parties: les services de référence présentiels (sur place), les services de référence virtuels (à distance), les aspects communs à ces deux modes de service de référence. Des suggestions de lecture sont proposées à la fin de plusieurs chapitres.

Cet ouvrage méthodologique est destiné aux professionnels, aux professeurs, aux étudiants, aux administrateurs et aux consultants œuvrant dans le domaine de l’information.

Les services de référence présentiels

L’introduction à cette première partie du livre souligne les étymologies et les sens des mots référer et référence, la notion de philosophie de référence, le contexte social actuel et les enjeux de l’accès convivial à l’information.

Un chapitre liminaire présente l’origine et la situation actuelle des services de référence aux États-Unis d’Amérique, en Grande-Bretagne et en France.

Dans le chapitre 1, plusieurs auteurs sont pris à témoin pour définir un service de référence présentiel. Ensuite, Jean-Philippe Accart s’attarde sur les notions de médiation d’information et de service. Le chapitre 2 présente une typologie des institutions offrant un service de référence.

Les chapitres 3, 4 et 5 traitent de la création d’un service de référence en fonction des objectifs de l’institution concernée, selon des étapes spécifiques et un projet architectural conséquent. À cet égard, deux concepts québécois sont cités en exemple: Cultiver l’intelligence de l’École polytechnique de Montréal et le Carrefour de l’information Desjardins du Collège Shawinigan.

Les chapitres 6 à 9 développent des thèmes généraux: la collection et la salle de référence, les compétences et les qualifications des professionnels de l’équipe de référence, la responsabilité juridique du personnel et du service de référence, l’organisation du travail.

Les chapitres 10 à 13 nous situent au cœur même du service de référence: le travail de référence, la fonction de référence (accueil et orientation, renseignement et formation), l’entretien de référence, la recherche de l’information (types de questions, méthodologie et suivi de la recherche). Le Carrefour Affaires de

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Documentation

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs