Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Seulement $9.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Mangez mieux, bandez mieux

Mangez mieux, bandez mieux

Lire l'aperçu

Mangez mieux, bandez mieux

Longueur:
153 pages
1 heure
Éditeur:
Sortie:
Mar 20, 2013
ISBN:
9782890925571
Format:
Livre

Description

Ainsi donc, vous pensez que c'est normal. Vous vous dîtes qu'avec l'âge, les érections diminuent et que ça fait partie de la vie. Vous êtes même prêt à tirer un trait sur votre vie sexuelle... Wow ! Cette façon de penser était peut-être vraie à l'époque où le sexe ne servait qu'à procréer et que l'espérance de vie était de 62 ans, mais maintenant que le sexe est devenu récréatif, pourquoi vous en priveriez-vous ? Sans égard à vote âge.Dans ce livre, Alain Samson vous propose dix outils pour retrouver celui que vous êtes encore dans vos fantasmes. Ça ne se fera pas sans effort mais avouez que ça vous tente de retrouver le plaisir. Il est encore à votre portée. En autant que vous soyez prêt à le mériter.Découvrer tour à tour :- Les 4 étapes d'une relation sexuelle gratifiante- Ce que vous pouvez faire pour rallumer le désir- Les aliments qui vous permettront de bander plus dur- Des trucs qui vous permettront de vous rendre à la jouissance avant de vous effondrer, couvert de sueurs et tout essouflé- Comment améliorer votre capacité à vous sentir excité- Comment retrouver le bonheur d'être avec l'autre après l'orgasme.Et si vous êtes une conjointe, laissez traîner ce livre dans la maison. Tôt ou tard, il le consultera et réalisera qu'il est encore temps de jouir et de faire jouir. L'âge n'a rien à y voir. Et le temps des défaites est terminé.
Éditeur:
Sortie:
Mar 20, 2013
ISBN:
9782890925571
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Mangez mieux, bandez mieux

Articles associés

Aperçu du livre

Mangez mieux, bandez mieux - Samson Alain

muse

Introduction

Retrouver le bon vieux temps ?

Le bon vieux temps : tout ce que la mémoire range dans ses débarras en gommant le médiocre pour ne retenir que le meilleur.

– Philippe Bouvard

Ah ! Comme c’était bon, le sexe, à 15 ans ! Pas compliqué. Presque automatique, même. Il y avait déjà à peu près cinq ans que vous vous masturbiez et vous ne mettiez pas dix ans à jouir ! C’était plutôt rapide, en fait. D’autant que vous n’aviez pas vraiment envie de vous faire surprendre… Alors le plus vite était le mieux !

De plus, les érections venaient spontanément. Selon les époques, il suffisait de jeter un coup d’œil à la section lingerie du catalogue Eaton¹, de penser à une propriétaire de seins ou de regarder Passe-Carreau faire de l’exercice et ça y était ! Pour ma part, je trouvais qu’Emma Peel, de Chapeau melon et bottes de cuir, avait un attrait certain. En ce temps, donc, au lieu d’espérer l’érection, il fallait trop souvent la cacher ! D’autant qu’à cette époque, votre pénis en érection se tenait à 140 degrés !

À cette époque bénie, l’érection arrivait sans effort avec un minimum ou même sans stimulation. L’éjaculation intervenait rapidement, mais il était possible de jouir plusieurs fois par jour. La découverte d’un magazine porno dans la table de nuit d’un parent pouvait vous garantir une dizaine d’orgasmes dans une seule journée. Vous en rappelez-vous ?

Puis est arrivé le temps des premiers contacts sexuels avec un membre du sexe opposé. C’était bien avant que vous vous sentiez anxieux avant la performance, bien avant que vous voyiez un rapprochement sexuel comme un examen final. Il suffisait de toucher un sein et vous étiez prêt à l’escalader ! Sans tenir compte du désir de votre partenaire. Vous aviez des besoins à combler et votre pénis était toujours prêt.

À l’époque, il faut l’avouer, vous ne preniez pas trop de temps à jouir mais, en moins de deux, vous étiez prêt à remettre ça. Et là, votre compagne pouvait peut-être jouir aussi. Mais était-ce vraiment important ? Pour votre part, vous étiez repu…

Le temps a passé. Les années ont passé. Vous vous rappelez cette époque avec nostalgie et, sans vouloir y retourner, vous aimeriez retrouver ce que vous en avez conservé comme souvenir : désir instantané, érection rapide, capacité à jouir, etc. Naturellement, vous aimeriez retourner en arrière, mais avec ce que vous savez aujourd’hui. Retrouver vos capacités d’antan sans avoir à revivre vos erreurs de jeunesse.

J’ai une bonne nouvelle pour vous : dans une certaine mesure, c’est possible. Et c’est ce que ce livre va vous démontrer. Au fil des ans, vous avez tenu pour acquis une dégradation de vos facultés sexuelles que vous pouvez pourtant enrayer. Vous n’avez pas à vous contenter de ce que vous vivez actuellement.

Vous n’avez pas à craindre que l’érection tant attendue ne se manifeste pas. Vous n’avez pas à redouter d’être incapable de jouir. Plus encore, vous n’avez pas à accepter le fait que vous n’ayez plus aucun désir. C’est par dépit que vous en êtes arrivé là. Par dépit et à force de penser que c’était normal avec l’âge.

Et parlons-en de l’âge ! Parce que ce concept vous a amené à accepter l’inacceptable. Quand vous aviez dix ans, on était vieux à soixante². Il était normal de tirer un trait sur sa sexualité à cinquante ans. Le temps avait fait son œuvre. Il nous restait à nous bercer sur le perron en attendant la mort. À cette époque, le sexe n’était pas récréatif ; il servait à faire des enfants. Et qui aurait songé à faire des enfants à l’aube de la mort ? Ça n’aurait pas été sérieux.

Si vous êtes une conjointe feuilletant ce livre, ce qui précède peut soit vous plonger dans les fantasmes, soit vous faire vivre la pire des craintes. Il se peut que vous soyez ravie du fait que votre conjoint ne vous approche plus, de peur qu’il ne soit pas capable de se rendre au bout de son désir. Il se peut même que cette incapacité vous soit agréable parce qu’en renonçant à sa vie sexuelle, il vous a finalement foutu la paix. Si tel est le cas, ce livre n’est pas pour vous.

Mais il se peut également que vous vous soyez surprise à rêvasser en vous demandant si c’était possible de retrouver une sexualité gratifiante après toutes ces années. Si tel est le cas, et même si c’est à votre conjoint que je parlerai tout au long de ce texte, procurez-vous ce livre et laissez-le traîner à la maison. Qui sait ce qu’il pourrait vous rapporter en plaisir, en jeunesse retrouvée et en satisfaction amoureuse ?

Car, en mettant de côté la sexualité, c’est un pan important de notre vie à deux qu’on abandonne. On accepte de voir diminuer le niveau d’intimité. On accepte de perdre un peu de complicité. On accepte également de voir s’étioler le plaisir d’être ensemble alors que, souvent, les limites qu’on s’impose sont tout à fait artificielles. Il n’y a pas d’âge pour cesser d’être actif sexuellement.

Alors que diriez-vous, monsieur, de retrouver cette flamme qui vous a jadis animé ? Que diriez-vous de retrouver le plaisir de faire jouir et de jouir auprès de l’être aimé ? Pour ce faire, je vais, tout au long de ce livre, vous offrir dix outils pour retrouver ce que vous êtes encore dans vos fantasmes. Nous en profiterons également, chemin faisant, pour détruire certains mythes qui vous empêchent peut-être de mieux profiter de la vie et de tout ce que votre sexualité peut encore vous offrir.

Un problème complexe

Il est toujours tentant, quand on se retrouve face à un problème, de le réduire à sa plus simple expression. Si vous êtes comme beaucoup d’hommes, vous vous dites peut-être que vous avez simplement un problème de dysfonction érectile et qu’un tout petit comprimé de Viagra³ pourrait régler votre problème.

Mais comme vous le verrez dans le prochain chapitre, votre sexualité est bien plus complexe que ça. Elle ne repose pas uniquement sur une érection. En fait, comme le démontre le graphique suivant, c’est sur quatre étapes que vous devrez travailler si vous souhaitez retrouver le plaisir d’antan.

La première étape, c’est le désir. En fait, la panne de désir constitue le problème numéro un chez l’homme nostalgique de ses performances d’antan. Il faut être capable d’anticiper le plaisir, de se dire qu’on a hâte et qu’on le mérite, si on souhaite que les trois autres étapes se déclenchent. Dans les prochaines pages, nous consacrerons un chapitre complet à la reconquête du désir.

Arrive ensuite l’excitation, qui se produit quand on est réceptif au toucher de l’autre et à la qualité de l’ambiance. Il est évident que de nombreux facteurs auront un impact sur cette étape. Si vous êtes à ce point saoul que vous ignorez qu’on vous touche, il est peu probable qu’une érection survienne (ou qu’on ait envie de vous toucher). Si vous êtes préoccupé, il est probable que vous ne saurez pas apprécier les caresses, aussi agréables soient-elles. Nous y reviendrons à plusieurs reprises.

Deux petits avertissements s’imposent ici. Premièrement, ce n’est pas parce que vous êtes excité que votre érection sera constante pendant toute la durée des ébats. Lors d’ébats amoureux de quarante-cinq minutes, il est normal que l’érection diminue et reprenne à trois ou quatre reprises. Ne vous fiez pas aux films pornos pour comparer votre performance. Ce serait ridicule.

Deuxièmement, un comprimé de Viagra (ou de Lévitra) ne vous donnera pas d’érection si vous n’êtes pas excité. Votre principal organe sexuel, c’est votre cerveau. Si vous ne l’utilisez pas, oubliez la panoplie de votre pharmacien. Elle vous fera croire que votre cas est sans espoir. Alors que c’est faux⁴.

La troisième étape, c’est l’orgasme. Elle repose sur la capacité de se laisser aller et de permettre à l’excitation de culminer. Méritez-vous de venir ? Vous le permettez-vous ? À quoi vous servira votre érection d’antan si vous souffrez d’anorgasmie⁵ ? Si vous vous reconnaissez ici, ne vous en faites pas. Ceux qui vivent ce problème sont bien plus nombreux que vous ne le pensez. Et ce n’est pas parce que vous éjaculez que vous ressentez nécessairement un orgasme. Dans les cas d’anorgasmie anhédonique, il y a éjaculation sans plaisir.

Une autre précision s’impose ici : vous êtes responsable de votre orgasme. Ce n’est pas à votre partenaire de vous le procurer. Il aura beau faire toutes les pirouettes du monde, si vous n’êtes pas prêt à vous abandonner, vos chances d’atteindre l’orgasme sont faibles.

La quatrième et dernière

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Mangez mieux, bandez mieux

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs