Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Valentin Serov

Valentin Serov

Lire l'aperçu

Valentin Serov

Longueur:
259 pages
1 heure
Sortie:
17 janv. 2012
ISBN:
9781783102624
Format:
Livre

Description

Valentin Serov (Saint Pétersbourg 1865 – Moscou 1911)
Parmi les «jeunes Ambulants » qui rejoignirent le Monde de l’Art, le portraitiste le plus brillant fut sans conteste Valentin Serov. Comme beaucoup de ses contemporains, il affectionnait la peinture de plein air, et certains de ses portraits les plus attrayants – Jeune Fille aux pêches, Fillette dans la Lumière du Soleil ou En Été – doivent leur côté naturel au décor ou aux jeux d’ombres et de lumière. En réalité, Serov considérait ces oeuvres comme des études plutôt que des portraits, ce qui explique que le titre ne mentionne pas le nom du modèle. On sait cependant que Jeune Fille aux pêches est Vera, la fille du mécène Mamontov. Et dans En Été, c’est l’épouse de Serov elle-même qui est représentée. Serov fut un enfant précoce. Il commença à montrer des dispositions artistiques dès l’âge de six ans. A neuf ans, il fut envoyé à Paris chez Répine, qui devint son professeur et son mentor. Quand Répine revint en Russie, il emmena l’enfant avec lui et le fit travailler comme apprenti dans son atelier moscovite. Finalement, le maître l’envoya chez un autre professeur, Pavel Chistiakov. Cet homme, qui forma nombre de peintres du Monde de l’Art, allait d’ailleurs devenir un de ses amis intimes. Etant donné la longueur de la carrière de Serov, on ne s’étonnera guère de la diversité de son style et de ses thèmes de prédilection : des peintures mondaines de la haute société (avec le style grandiose de leurs costumes) aux portraits tout en finesse de jeunes enfants. Radicalement différente de toutes ses oeuvres, la fameuse étude de nu de la danseuse Ida Rubinstein, peinte sur toile à la détrempe et au fusain, date de la fin de sa vie. Les premiers tableaux de Serov rappellent le style des impressionnistes français.
Sortie:
17 janv. 2012
ISBN:
9781783102624
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Valentin Serov

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Valentin Serov - Dmitri V. Sarabianov

Auteur :

Dmitri V. Sarabianov

Mise en page :

Baseline Co. Ltd

61A-63A Vo Van Tan Street

4e étage

District 3, Hô-Chi-Minh-Ville

Vietnam

© Confidential Concepts, worldwide, USA

© Parkstone Press International, New York, USA

Image-Bar www.image-bar.com

Tous droits d’adaptation et de reproduction, réservés pour tous pays.

Sauf mentions contraires, le copyright des œuvres reproduites appartient aux photographes, aux artistes qui en sont les auteurs ou à leurs ayants droit. En dépit de nos recherches, il nous a été impossible d’établir les droits d’auteur dans certains cas. En cas de réclamation, nous vous prions de bien vouloir vous adresser à la maison d’édition.

ISBN : 978-1-78310-262-4

Dmitri V. Sarabianov

Valentin Serov

Sommaire

Introduction à la peinture russe

Le Premier maître de la peinture russe

Oeuvres graphiques

Biographie

Liste des illustrations

A

À la Fenêtre. Portrait d’Olga Troubnikova (inachevé), 1886

Alexander Serov, père de l’artiste, photographie

Anna Pavlova dans le ballet « Sylphide », 1909

Atelier de Valentin Serov à Paris, photographie

Autoportrait (dessiné avec Ilia Répine), 1883

Autoportrait, 1885

Autoportrait, 1901

B/C

Bœufs (étude), 1885

Catherine II à la chasse au faucon, 1902

Catherine II sortant, 1906

Chevaux sur un rivage, 1905

Concept de décor pour l’opéra « Judith ». Actes I et V : Place dans Béthel assiégée, une antique ville de Judée, 1907

Concept de décor pour l’opéra « Judith ». Acte III : La Tente d’Holopherne, 1907

La Corneille en plumes de paon. Dessin pour les Fables de Krylov, 1895-1911

La Coupe du Grand Aigle, 1910

Une Cour finlandaise, 1902.

D/E

Dans un Village. Paysanne avec un cheval, 1898

En Été. Portrait d’Olga Serova, 1895

En Hiver, 1898

Enfants (Sasha et Youra Serov), 1899

L’Enlèvement d’Europe (esquisse), 1910

L’Enlèvement d’Europe, 1910

Étang à Abramtsevo (étude), 1886

Étang envahi par les herbes à Domotkanovo, 1888

F/G/H

Fenêtre ouverte. Lilas (étude), 1886

Grange, 1904

Hiver à Abramtsevo. Église (étude), 1886

J/L

Jeune Fille aux pêches. Portrait de Vera Mamontova, 1887

Jeune Fille éclairée par le soleil. Portrait de Maria Simonovitch, 1888

Le Loup et la grue. Dessin pour les Fables de Krylov, 1895-1911

Le Loup et les bergers. Dessin pour les Fables de Krylov, 1895-1911

M/N

Maria et Nadezhda Simonovitch, cousines de l’artiste, et Olga Troubnikova (à droite), photographie

Maria Fiodorovna Mamontova à cheval, 1884

La Meule de foin, 1901

Mika Morozov (Portrait de Mikhaïl Morozov), 1901

Modèle féminin, 1905

Un Moulin en Finlande, 1902

Nu, 1900

Nu, 1900

O/P

Octobre à Domotkanovo, 1895

Paysanne dans une charrette, 1896

Pierre Ier à la chasse à courre, 1902

Pierre Ier à Monplaisir, 1910-1911

Pierre Ier, tiré des Séries sur l’histoire illustrée de la Russie, 1907

Pierre II et la tsarevna Élisabeth se rendant à la chasse à courre, 1900

Place Saint-Marc à Venise (étude), 1887

Les Pomors, 1894

Portrait d’Adelaïda Simonovitch, 1889

Portrait d’Alexandre Constantinovitch Glazounov, 1899

Portrait d’Alexandre Sergueïevitch Pouchkine, 1899

Portrait d’Alexandre Turchaninov, 1906

Portrait d’Alexeï Vikulovitch Morozov, 1909

Portrait d’ Alfred Pavlovich Nurok, 1899

Portrait d’Angelo Masini, 1890

Portrait d’Anna Pavlovna Pavlova, 1909

Portrait d’Anna Staal, 1910

Portrait de Constantin Dmitriyevitch Balmont, 1905

Portrait de Constantin Korovine, 1891

Portrait de Constantin Pétrovitch Pobiedonostsev, 1902

Portrait de Constantin Sergeievitch Stanislavski, 1908

Portrait de Francesco Tamagno, 1891-1893

Portrait de Glikeria Fedotova, 1905

Portrait de Ielena Balina, 1911

Portrait de Ielena Oliv, 1909

Portrait de Ievdokiya Loseva, 1903

Portrait de Isaac Ilitch Levitan, 1893

Portrait de Ivan Zabeline, 1892

Portrait de la grande duchesse Olga Alexandrovna, 1893

Portrait de la princesse Olga Constantinovna Orlova, 1911

Portrait de la princesse Olga Orlova, 1911

Portrait de la princesse Zinaïda Youssoupova, 1900-1902

Portrait de l’empereur Nicolas II, 1900

Portrait de Leonid Andreïev, 1907

Portrait de Margarita Morozova, 1910

Portrait de Maria Akimova, 1908

Portrait de Maria Lvova, 1895

Portrait de Maria Nikolaïevna Iermolova, 1905

Portrait of Maria Pavlovna Botkina, 1905

Portrait de Maxime Gorki, 1905

Portrait de Mikhail Mikhailovitch Fokine, 1909

Portrait de N.Z. Rappoport, 1908

Portrait de Nadezhda Derviz et son enfant, 1888-1889

Portrait de Nadezhda Petrovna Lamanova, 1911

Portrait de Nikolaï Andreïevitch Rimski-Korsakov, 1898

Portrait de Nikolaï Andreievitch Rimski-Korsakov, 1908

Portrait de Nikolaï Pozniakov, 1908

Portrait de Nikolaï Semionovitch Leskov, 1894

Portrait de Pavel Petrovitch Tchistiakov, 1881

Portrait de Piotr Petrovitch Semionov-Tien-Shanski, 1905

Portrait de Praskovïa Mamontova, 1889

Portrait de Savva Mamontov, 1887

Portrait de Serge Diaghilev (inachevé), 1904

Portrait de Sophia Botkine, 1899

Portrait de Sophia Dragomirova-Loukomskaïa, 1900

Portrait de Tamara Platonovna Karsavina, 1909

Portrait de Vasili Ivanovitch Kachalov, 1908

Portrait de Vaslav Nijinsky, 1910

Portrait de Vera Pavlovna Ziloti, 1902

Portrait de Vladimir Golitsyn, 1906

Portrait de Vladimir Osipovitch Girshman, 1911

Portrait de Vladimir Vladimirovitch von Meck, 1901

Portrait de Wanda Landowska, 1907

Portrait de Yekaterina Chokolova, 1887

Portrait d’Élisabeth Karzinkina, 1905

Portrait d’Henriette Hirshman, 1907

Portrait d’Ida Lvovna Rubinstein, 1910

Portrait d’Ilia Iefimovitch Répine, 1901

Portrait d’Ilya Semionovitch Ostroukhov, 1902

Portrait d’Isabella Yulievna Grünberg, 1910

Portrait d’Ivan Mikhailovitch Moskvin, 1908

Portrait d’Ivan Morozov, 1910

Portrait d’Olga Fiodorovna Troubnikova, 1885

Portrait du comte Félix Félixovitch Soumarokoff-Elston avec son chien, 1903

Portrait du grand-duc Paul Alexandrovitch, 1897

Portrait du prince Félix Youssoupoff, comte Soumakoroff-Elston (père), 1903

Poulains à un point d’eau. Domotkanovo, 1904

Q/R

Quai des Schiavoni à Venise (étude), 1887

Le Quartette. Dessin pour les Fables de Krylov, 1895-1911

Le Renard et les raisins. Dessin pour les Fables de Krylov, 1895-1911

Rinçage du linge. Sur la rivière (étude), 1901

S

Sasha Serov, 1897

Le Serviteur d’Abraham trouve une femme pour Isaac, Rebecca, 1894

Soir d’automne à Domotkanovo, 1886

« Soldats, soldats, héros chacun d’eux…», 1905

Le Sommet. Dessin pour les Fables de Krylov, 1895-1911

T

Terrasse avec balustrade, 1903

Troupeau, années 1890

V

Valentin Serov, 1901, Ilya Répine

Valentin Serov (à droite) et ses compagnons d’étude, Mikhail Vroubel et Vladimir Derviz, 1883-1884, photographie

Valentin Serov (à l’extrême droite) lors d’une fête donnée par Savva Mamontov (à l’extrême gauche) à Abramtsevo, 1888, photographie

Valentin Serov (debout à gauche) avec les membres du cercle d’artistes d’Abramtsevo, 1886, photographie

Valentin Serov (gauche), Ilya Ostroukhov (au piano) et Sergei, Mikhail et Youri Mamontov à Abramtsevo, 1888, photographie

Valentin Serov enfant, photographie

Valentin Serov et Piotr Spiro, membre du cercle artistique de Mamontov, photographie

Valentin Serov jeune homme, photographie

Valentin Serov peignant le portrait d’Isaac Levitan, 1893, photographie

Valentin Serov, fin des années 1880, photographie

Valentina Serova, mère de l’artiste, photographie

Version d’un dessin de rideau pour le ballet Schéhérazade (musique par Nikolaï Rimski-Korsakov), 1910, photographie

Vieille Maison de bain à Domotkanovo, 1888

Village, 1898

Ilya Répine, Valentin Serov, 1901.

INTRODUCTION À LA PEINTURE RUSSE

Fenêtre ouverte. Lilas (étude), 1886.

Huile sur toile, 49,4 x 39,7 cm.

Musée des Beaux-Arts de Biélorussie, Minsk.

L’intensité spirituelle des icônes, la diversité des portraits des XVIIIe et XIXe siècles, la puissance d’évocation des paysages, scènes de la vie paysanne et peintures historiques des Ambulants, le raffinement des artistes du monde de l’art, l’audace expérimentale du XXe siècle… Pour qui n’est pas familier de la peinture russe, sa richesse se révélera une surprise, mieux, une découverte fascinante.

La décision de Pierre le Grand de construire une capitale qui fût « une fenêtre sur l’Europe » eut une portée considérable sur le destin de la peinture russe. Tout d’abord, le tsar lui-même attira en Russie des architectes, artisans et artistes venus des quatre coins d’Europe, tant pour dessiner et décorer les édifices de Saint-Pétersbourg que pour apporter aux Russes le savoir-faire nécessaire à la vaste entreprise de modernisation du pays. Dans la même ligne, il finança les études à l’étranger d’artistes russes et conçut le projet d’intégrer une section artistique à l’Académie des sciences nouvellement créée.

Ce projet ne trouva son aboutissement qu’après sa mort, dans la fondation, en 1757, de l’Académie impériale des beaux-arts, qui ouvrit ses portes six ans plus tard. Pendant plus d’un siècle, l’Académie exerça une

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Valentin Serov

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs