Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Lire l'aperçu

Longueur:
106 pages
46 minutes
Sortie:
22 déc. 2011
ISBN:
9781781606629
Format:
Livre

Description

Pierre–Auguste Renoir (Limoges, 1841 – Cagnes-Sur-Mer, 1919)
Pierre-Auguste Renoir naquit le 25 février 1841 à Limoges. En 1854, ses parents retirèrent l'enfant de l'école et le placèrent dans l'atelier des frères Lévy afin qu'il apprenne la peinture sur porcelaine. Son frère cadet, Edmond Renoir,racontait : «De ce qu'il usait des bouts de charbon sur les murs, on en conclut qu'il aurait du goût pour une profession artistique. Nos parents le placèrent donc chez un peintre en porcelaine. » Un des ouvriers de Lévy, Emile Laporte, pratiquait la peinture à l'huile pour son plaisir. Il proposa à Renoir d'utiliser ses toiles et ses couleurs. Et c'est récisément ainsi que naquit le premier tableau du futur impressionniste, qui fut montré très solennellement à Laporte dans la maison des Renoir. En 1862, Auguste Renoir réussit son examen d'entrée à l'École des Beaux-Arts. Il fréquente en même temps un atelier libre où enseigne le professeur Charles Gleyre. Le deuxième événement important de cette période de la vie de Renoir fut la rencontre, dans l'atelier Gleyre, de ceux qui devinrent ses meilleurs amis tout au long de sa vie et ses compagnons dans l'art. À un âge plus avancé, l'artiste déjà mûr eut la possibilité de voir des Rembrandt en Hollande, des Velàzquez, Goya et le Greco en Espagne, et des Raphaël en Italie. À l'époque où les amis se retrouvaient à la Closerie des Lilas, Renoir continuait de puiser son inspiration au Louvre : «Et pour moi, au moment de Gleyre, le Louvre c'était Delacroix. » La première exposition des impressionnistes devint, pour Renoir, le moment d'assertion de sa propre vision du peintre. Dans la vie de l'artiste, cette période fut marquée encore par un événement significatif : en 1873, il emménagea à Montmartre au numéro 35 de la rue Saint-Georges, où il vécut jusqu'en 1884. Il resta fidèle à Montmartre jusqu'à la fin de sa vie. Là, il trouva ses motifs de plein air, ses modèles et même sa famille. C'est justement dans les années 1870 que Renoir se fit des amis qui l'accompagnèrent jusqu'à la fin de ses jours. Le marchand Durand-Ruel devint l'un d'eux. Il commença à lui acheter des tableaux en 1872. L'été, comme toujours, Renoir peignait beaucoup, avec Monet, en plein air. Il venait à Argenteuil où Monet louait une maison pour sa famille. Avec eux travaillait parfois Edouard Manet. En 1877, à la troisième exposition des impressionnistes, Renoir présenta plus de vingt peintures. C'étaient des paysages exécutés à Paris, sur la Seine, en dehors de la ville et dans le jardin de Claude Monet ; des études de visages de femmes et des bouquets de fleurs ; les portraits de Sisley, de l'actrice Jeanne Samary, de l'écrivain Alphonse Daudet et de l'homme politique Spuller ; il y avait aussi La Balançoire et le Bal au Moulin de la Galette. Dans les années 1880, Renoir connut enfin le véritable succès. Il travaillait sur des commandes de riches financiers, de la propriétaire des Grands Magasins du Louvre, du sénateur Goujon. Ses peintures furent exposées à Londres, à Bruxelles, à
la septième exposition internationale chez Georges Petit (1886).
Dans sa lettre adressée à Durand-Ruel, à New York, il écrit : «L'exposition de Petit est ouverte et elle a pas mal de succès, diton.
Car c'est difficile de savoir soi-même ce qui se passe. Je crois avoir fait un pas dans l'estime publique, petit pas. Mais c'est toujours ça ».
Sortie:
22 déc. 2011
ISBN:
9781781606629
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Renoir

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Renoir - Nathalia Brodskaya

Auteur : Nathalia Brodskaya

© Confidential Concepts, worldwide, USA

© Parkstone Press International, New York, USA

ISBN: 978-1-78160-662-9

Tous droits d’adaptation et de reproduction réservés pour tous pays.

Sauf mention contraire, le copyright des œuvres reproduites se trouve chez les photographes qui en sont les auteurs.

En dépit de nos recherches, il nous a été impossible d’établir les droits d’auteur dans certains cas.

En cas de réclamation, nous vous prions de bien vouloir vous adresser à la maison d’édition.

Nathalia Brodskaya

Auguste

Renoir

SOMMAIRE

1. Autoportrait, vers 1875

2. Jules Le Cœur et ses chiens se promenant en forêt de Fontainebleau, 1866

3. La Grenouillère, 1869

TABLE DES ILLUSTRATIONS

NOTES

1. Autoportrait, vers 1875,

huile sur toile, 36,1 x 31,7 cm,

Williamstown (MA), Sterling and

Francine Clark Art Institute

Pierre-Auguste Renoir naquit le 25 février 1841 à Limoges. Il était le sixième enfant de Léonard Renoir et Marguerite Merlet. Trois ans plus tard, en 1844, les Renoir déménagèrent à Paris. En 1848, Auguste entra dans une école religieuse dirigée par des frères des Ecoles chrétiennes. Il était très fort en solfège et ses maîtres le firent accepter dans la chorale de jeunes garçons de l’église Saint-Eustache, dirigée par le compositeur Charles Gounod.

En 1854, ses parents retirèrent l’enfant de l’école et le placèrent dans l’atelier des frères Lévy afin qu’il apprenne la peinture sur porcelaine. Son frère cadet, Edmond Renoir, racontait que son goût pour une profession artistique se décelait déjà à partir du moment où, enfant, il utilisait des bouts de charbon pour dessiner sur les murs. Le jeune apprenti mordait ferme au métier; la journée finie, armé d’un carton plus haut que lui, il s’en allait suivre des cours gratuits de dessin. Cela dura deux ou trois ans.

Il progressait rapidement et, après quelques mois d’apprentissage, on lui confiait à peindre des pièces réservées ordinairement aux ouvriers, ce qui lui valut quelques quolibets; on l’appelait, en riant, M. Rubens et lui pleurait parce qu’on se moquait de lui.

Un des ouvriers de Lévy, Emile Laporte, pratiquait la peinture à l’huile pour son plaisir.

Il proposa à Renoir d’utiliser ses toiles et ses couleurs. Et c’est précisément ainsi que naquit le premier tableau du futur impressionniste, qui fut montré très solennellement à Laporte dans la maison des Renoir.

Edmond Renoir: « Je m’en souviens comme si c’était hier. J’étais encore un gamin, mais je comprenais bien qu’il se passait des choses graves. On avait placé le chevalet portant le fameux tableau juste au milieu de la plus grande chambre de notre modeste logement de la rue d’Argenteuil; tout le monde était fiévreux et impatient, on m’avait fait beau et on m’avait dit d’être

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Renoir

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs