Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Caravage
Caravage
Caravage
Livre électronique106 pages38 minutes

Caravage

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

Le Caravage (Michelangelo Merisi) (Caravaggio, 1571 – Porto Ercole, 1610)
Après avoir séjourné à Milan durant son apprentissage, Michelangelo Merisi arriva à Rome en 1592. Là, il commença à peindre en faisant preuve de réalisme et de psychologie dans la représentation de ses modèles. Le Caravage était aussi versatile dans sa peinture que dans sa vie. Lorsqu'il répondait à de prestigieuses commandes de l'Eglise, son style dramatique et son réalisme étaient considérés comme inacceptables. Le clair-obscur existait bien avant que le Caravage n'arrive sur scène, mais ce fut lui qui établit définitivement cette technique, obscurcissant les ombres et rivant son sujet à la toile par un rayon de lumière aveuglant. Son influence fut immense, et se propagea d'abord grâce à ses disciples plus ou moins directs. Célèbre de son vivant, le Caravage exerça une immense influence sur l'art baroque. Les écoles génoise et napolitaine s'inspirèrent de son style, et le grand développement de la peinture espagnole au XVIIe siècle était en liaison directe avec ces écoles. Dans les générations ultérieures, les peintres les plus doués oscillèrent toujours entre la vision du Caravage et celle de Carracci.
LangueFrançais
Date de sortie22 déc. 2011
ISBN9781781607015
Caravage
Lire l'aperçu

Lié à Caravage

Livres électroniques liés

Articles associés

Catégories liées

Avis sur Caravage

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Caravage - Victoria Charles

    Auteur : Victoria Charles

    Texte : Professeur M. L. Patrizi (adaptation)

    Traduction : Marie-Alix Boisseau

    Mise en page :

    Baseline Co. Ltd

    61A-63A Vo Van Tan Street

    4ème étage

    District 3, Hô Chi Minh-Ville

    Vietnam

    © Confidential Concepts, worldwide, USA

    © Parkstone Press International, New York, USA

    Tous droits d’adaptation et de reproduction réservés pour tous pays. Sauf mention contraire, le copyright des oeuvres reproduites se trouve chez les photographes qui en sont les auteurs. En dépit de nos recherches, il nous a été impossible d’établir les droits d’auteur dans certains cas. En cas de réclamation, nous vous prions de bien vouloir vous adresser à la maison d’édition.

    ISBN : 978-1-78160-701-5

    Victoria Charles

    Caravage

    SOMMAIRE

    1. Bacchus malade ou Satyre aux raisins, vers 1593

    2. Garçon mordu par un lézard, 1593.

    3. Garçon à la corbeille de fruits, vers 1593

    BIOGRAPHIE

    LISTE DES ILLUSTRATIONS

    1. Bacchus malade ou Satyre aux raisins, vers 1593.

    Huile sur toile, 67 x 53 cm.

    Museo e Galleria Borghese, Rome.

    La vie de Caravage a donné naissance à de nombreuses interprétations biographiques toutes dominées par la personnalité violente et extravagante du peintre. L’une de celles-ci, composée sous forme d’un poème, est la fameuse « Notizia » écrite par Mancini qui relate les événements majeurs de la vie de Caravage. Selon ce poème et diverses autres sources historiques, Michelangelo Merisi vit le jour en septembre 1571 probablement à Milan où travaillait son père comme contremaître et architecte du marquis de Caravaggio. Ses parents étaient d’honorables membres de la cité. Son père mourut six ans après sa naissance. La famille s’installa alors dans la petite ville de Caravaggio où Michelangelo passa son enfance. A l’âge de treize ans, il entra en apprentissage chez le peintre Simone Peterzano à Milan, où il étudia avec assiduité pendant quatre ou cinq ans, quoique se livrant déjà de temps à autre à quelques extravagances causées, dit-on, par son tempérament excessif et emporté. Quelques années plus tard, âgé d’une vingtaine d’années, il se rendit à Rome où il fut hébergé chez un maître de maison au train de vie modeste, le révérend Pandolfo Pucci de Recanati, un proche de monseigneur Pucci, bénéficiaire de la basilique de Saint-Pierre de Rome. Un document laissé par l’historien W. Kallab indique qu’il vécut là dans des conditions confortables, mais il se plaignait de certains aspects de la vie domestique, en particulier des repas pour lesquels de la salade et de la chicorée lui tenaient lieu de hors-d’œuvre, de plat et de dessert. C’est en partie pour cela qu’il quitta, après quelques mois, la demeure de Pandolfo Pucci qu’il surnomma par dérision « Monseigneur Salade ». A la lecture de ce même document, il apparaît que l’hôte commanda au jeune auteur quelques toiles de sujets religieux qu’il destinait à sa ville natale.

    Lorsque Caravage entra, en 1593, dans l’atelier florissant du peintre Giuseppe Cesari d’Arpino, dit le cavalier d’Arpin, il fut employé pour « peindre des fleurs et des fruits ». La nature morte très à la mode en Lombardie commençait à évoluer vers une figuration très réaliste où chaque détail était mis en relief comme s’il avait été grossi par une lentille optique. La représentation d’éléments naturels

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1