Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Munch
Munch
Munch
Livre électronique129 pages36 minutes

Munch

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

À propos de ce livre électronique

Edvard Munch (Løten, 1863 – Ekely, 1944)
Munch peut être considéré comme le pionnier de l'expressionnisme dans la peinture moderne. Il a bénéficié tôt de la réputation d'un artiste d'une nouvelle époque marquante en Allemagne et en Europe centrale, et aujourd'hui son oeuvre et son statut sont depuis longtemps reconnus dans toute l'Europe et le monde. Les oeuvres de Munch les plus connues sont celles des années 1890, notamment Le Cri. La fréquentation dans la deuxième moitié des années 1880 de Jæger (auteur norvégien) et de son cercle d'anarchistes radicaux marque un tournant décisif dans la vie de Munch et est la source d'une mutation et d'un conflit interne. A l'automne 1889 Munch a droit à une grande exposition de ses oeuvres à Christiana, où l'État lui accorde une bourse d'artiste pour 3 ans. Paris, où il devient pour un moment l'élève de Léon Bonnat, est une destination logique. Mais l'impulsion la plus importante, il la ressent en s'orientant dans la vie artistique de la ville. C'est à cette époque que perce un mouvement post-impressionniste avec plusieurs expériences anti- aturalistes. Dans ses tableaux dominent les grandes lignes courbes et les zones de couleurs homogènes, une implification et une stylisation utilisée par Paul Gauguin et les synthétistes français. «Symbolisme - la nature a été formée dans une ambiance morale » écrit Munch. A l'automne 1892 Munch présente les fruits de son séjour français. A la suite de cette exposition il est invité par le «club d'art de Berlin » (Berlines Kunstverein), où ces mêmes oeuvres doivent être exposées. Mais cela finit par un cauchemardesque «succès de scandale ». Le public et les vieux peintres comprennent Munch comme une provocation anarchiste, et l'exposition est fermée à cause de la protestation.
LangueFrançais
Date de sortie22 déc. 2011
ISBN9781781606841
Munch
Lire l'aperçu

En lire plus de Patrick Bade

Lié à Munch

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Avis sur Munch

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

    Aperçu du livre

    Munch - Patrick Bade

    Mise en page :

    Baseline Co. Ltd

    61A-63A Vo Van Tan Street

    4ème étage

    District 3, Hô Chi Minh-Ville

    Vietnam

    © Confidential Concepts, worldwide, USA

    © Parkstone Press International, New York, USA

    © Estate Munch / Artists Rights Society, New York, USA / BONO, Oslo, Norway

    Tous droits réservés

    Tous droits d'adaptation et de reproduction réservés pour tous pays. Sauf mention contraire, le copyright des œuvres reproduites se trouve chez les photographes qui en sont les auteurs. En dépit de nos recherches, il nous a été impossible d'établir les droits d'auteur dans certains cas. En cas de réclamation, nous vous prions de bien vouloir vous adresser à la maison d'édition.

    ISBN : 978-1-78160-684-1

    Patrick Bade

    Edvard Munch

    Amour, jalousie, mort et tristesse

    SOMMAIRE

    BIOGRAPHIE

    BIOGRAPHIE

    BIOGRAPHIE

    BIOGRAPHIE

    LISTE DES ILLUSTRATIONS

    NOTAS

    1. Paysage, Maridalen,

    environs d’Oslo, 1881.

    Huile sur bois, 22 x 27,5 cm.

    Musée Munch, Oslo.

    Pour la plupart des gens, le nom d’Edvard Munch évoque une image irrésistible et inoubliable : Le cri, un hurlement de terreur viscérale poussé par une silhouette craintive au visage de squelette, contrastant sur un flamboyant coucher de soleil rouge sang. Cette image emblématique a fini par symboliser l’angoisse incarnée dans l’expressionnisme de la fin du XIXe siècle. Pourtant son créateur, une âme aimable adonnée à l’introspection et l’autoanalyse, vécut jusqu’à son quatre-vingtième anniversaire et fut témoin de l’acceptation mondiale par la critique du mouvement expressionniste qu’il avait largement contribué à lancer. On imaginerait que l’auteur d’une image de la peur aussi expressive soit trop délicat et loin de ce monde pour survivre aux violents bouleversements du début du XXe siècle ; mais bien qu’il ait terriblement souffert de dépression et d’anxiété la plus grande partie de sa vie, Munch a pu trouver un mode de vie qui lui a permis de produire une grande quantité d’œuvres pénétrantes, d’une beauté dérangeante.

    Edvard Munch est né en 1863 d’une jeune mère fragile, Laura Bjølstad, et de son mari médecin plus âgé, Christian Munch ; l’année suivante la famille déménage pour Christiania, comme on appelait alors Oslo. Elle comptait cinq enfants en tout, Edvard était le second et l’aîné des fils. Très tôt Munch a compris qu’il devait s’accommoder d’un double héritage difficile : la menace physique de la tuberculose, qui avait d’abord emporté sa mère et ensuite sa soeur aînée, et la vague mais distincte éventualité d’une instabilité mentale. Laura Munch mourut à l’âge de trente ans, peu après la naissance de son cinquième enfant. On peut imaginer les conséquences sur la famille. Le père souffrit profondément, et les plus jeunes enfants ne garderont que de vagues souvenirs de leur mère dans leur vie ultérieure. Mais la conscience de la perte ne les a jamais quittés.

    La piété du père est devenue plus affirmée après la mort de Laura, au point que la crainte des enfants de heurter les principes de Christian leur inflige une crainte palpable de la damnation éternelle. Le malheur de son expérience infantile de la mort était aggravé par le comportement imprévisible de son père. Munch, son frère et ses sœurs ne savaient jamais comment la piété fanatique de leur père allait se manifester – mais ils pouvaient être certains qu’on leur ferait sentir qu’ils étaient hors du droit chemin soit en tant que chrétiens respectueux soit en tant qu’enfants obéissants. Par moments la nature enjouée du Dr. Munch, presque totalement occultée par la tristesse due à la mort de sa jeune femme, refaisait brièvement

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1