Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Prédestination (Livre #4 Mémoires d'un Vampire)
Prédestination (Livre #4 Mémoires d'un Vampire)
Prédestination (Livre #4 Mémoires d'un Vampire)
Livre électronique288 pages3 heures

Prédestination (Livre #4 Mémoires d'un Vampire)

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

À propos de ce livre électronique

« TRANSFORMATION est un livre qui rivalise avec la saga FASCINATION (TWILIGHT) et JOURNAL D’UN VAMPIRE (VAMPIRE DIARIES), et un livre qui vous donnera envie de continuer à lire jusqu’à la toute dernière page! Si vous adorez l‘aventure, l’amour et les vampires ce livre est pour vous! »
--Vampirebooksite.com (Transformation)

PRÉDESTINATION est le livre #4 de la série Mémoires d'un Vampire, commençant avec le livre #1 (TRANSFORMATION)—un téléchargement GRATUIT avec plus de 500 revues à cinq étoiles sur Amazon!

Dans PRÉDESTINATION, Caitlin Paine découvre qu’elle a voyagé dans le passé. Elle se trouve dans un cimetière, fuyant une bande de villageois et cherche refuge dans l’ancien cloître d’Assisi, dans la campagne d’Umbria, Italie. Là, elle découvre sa destinée et sa mission: trouver son père et l’ancien Bouclier des vampires pour sauver la race humaine.

Mais le cœur de Caitlin désire toujours ardemment son amour perdu: Caleb. Elle a désespérément besoin de savoir s’il a survécu à leur voyage dans le passé. Elle découvre que sa mission requiert qu’elle se rende à Florence, mais si elle veut poursuivre ce qui est cher à son cœur, elle doit aller à Venise. Elle choisit Venise.

Caitlin est bouleversée par ce qu’elle découvre. Venise, au dix-huitième siècle, est un endroit surréaliste, hommes et femmes habillés de costumes et masques élaborés, célébrant une fête sans fin. Elle est excitée de découvrir et d’être réunie avec quelques-uns de ses amis proches et d’être accueillie dans leur bande. Elle est aussi excitée de participer avec eux au Grand Bal de Venise, la plus importante danse costumée de l’année, où elle espère qu’elle sera réunie avec Caleb.

Mais Caitlin n’est pas la seule à avoir voyagé dans le temps: Kyle arrive bientôt et il est déterminé à la traquer et la tuer une fois pour toute. Sam arrive aussi, déterminé à sauver sa sœur avant qu’il ne soit trop tard.

Au Bal, Caitlin cherche partout et ne trouve aucun signe de Caleb. C’est-à-dire, jusqu’à la toute dernière danse. Elle danse avec un homme masqué qui vole son cœur et elle est certaine qu’il s’agit de lui. Cependant, comme les partenaires changent, elle le perd de vue encore une fois. Ou peut-être pas.

Caitlin se retrouve bientôt déchirée entre les deux amours de sa vie et découvre qu’il lui faut se méfier de ce qu’elle souhaite. Sa joie à trouver ce qu’elle veut peut venir se mêler à la tragédie et le chagrin.

Dans une conclusion paroxystique, pleine d’action, Caitlin se retrouve face à une bande absolument diabolique d’anciens vampires de Rome, et la bande de vampires la plus puissante à avoir jamais existé. Survivre demandera toute son habilité et elle se retrouve à se battre pour sa vie. Elle devra sacrifier plus qu’elle ne l’a jamais fait, si elle veut sauver celui qu’elle aime….

« PRÉDESTINATION a un rythme rapide avec assez d’action et de rebondissements pour que vous soyez accro jusqu’à la fin.… Superbe aventure/romance! »
--The Romance Reviews

« J’aime vraiment la façon dont l’histoire progresse. J’aime observer les personnages grandir et apprendre au sujet d’eux-mêmes et des uns des autres….Achetez simplement la SÉRIE COMPLÈTE! De cette façon, vous pouvez les lire tous en une intense session …Il s’agit d’une série pour jeune adulte, mais je viens d’avoir 30 ans and il y a quelques séries pour JA que j’adore et celle-ci en fait définitivement partie! LISEZ-LA! LISEZ-LA! LISEZ-LA! N’oubliez pas LISEZ-LA !”
--werevampsromance.org
LangueFrançais
ÉditeurMorgan Rice
Date de sortie2 sept. 2015
ISBN9781632911209
Prédestination (Livre #4 Mémoires d'un Vampire)
Lire l'aperçu
Auteur

Morgan Rice

Morgan Rice is the #1 bestselling and USA Today bestselling author of the epic fantasy series THE SORCERER'S RING, comprising 17 books; of the #1 bestselling series THE VAMPIRE JOURNALS, comprising 11 books (and counting); of the #1 bestselling series THE SURVIVAL TRILOGY, a post-apocalyptic thriller comprising two books (and counting); and of the new epic fantasy series KINGS AND SORCERERS, comprising 3 books (and counting). Morgan's books are available in audio and print editions, and translations are available in over 25 languages.Book #3 in Morgan's new epic fantasy series, THE WEIGHT OF HONOR (KINGS AND SORCERERS--BOOK 3) is now published!TURNED (Book #1 in the Vampire Journals), ARENA ONE (Book #1 of the Survival Trilogy), and A QUEST OF HEROES (Book #1 in the Sorcerer's Ring) are each available as a free download on Amazon.Morgan loves to hear from you, so please feel free to visit www.morganricebooks.com to join the email list, receive a free book, receive free giveaways, download the free app, get the latest exclusive news, connect on Facebook and Twitter, and stay in touch! As always, if any of you are suffering from any hardship, email me at morgan@morganricebooks.com and I will be happy to send you a free book!

Lié à Prédestination (Livre #4 Mémoires d'un Vampire)

Livres associé

Catégories liées

Avis sur Prédestination (Livre #4 Mémoires d'un Vampire)

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

    Aperçu du livre

    Prédestination (Livre #4 Mémoires d'un Vampire) - Morgan Rice

    prédestination

    (livre #4 mémoires d'un vampire)

    morgan rice

    Traduit de l’anglais par Kurt Martin

    Louanges pour MEMOIRES D'UN VAMPIRE

    « Un livre qui rivalise avec la saga FASCINATION (TWILIGHT) et JOURNAL D’UN VAMPIRE (VAMPIRE DIARIES), et un livre qui vous donnera envie de continuer à lire jusqu’à la toute dernière page! Si vous adorez l‘aventure, l’amour et les vampires ce livre est pour vous! »

    --Vampirebooksite.com {concernant Transformation}

    Morgan Rice a prouvé une fois de plus qu’elle est une écrivaine extrêmement talentueuse….Cette histoire va plaire à une large audience, incluant les jeunes fans  du genre vampire/fantaisie. Elle s’est terminée de façon inattendue avec un cliffhanger qui vous laissera en état de choc.

    --The Romance Reviews {concernant Adoration}

    « Une excellente intrigue et  spécialement le type de livre que vous aurez de la difficulté à déposer le soir. La fin est un cliffhanger tellement spectaculaire que vous voudrez immédiatement  acheter le prochain livre, juste pour voir ce qui arrive. »

    --The Dallas Examiner {concernant Adoration}

    « A retenu mon attention dès le début et ne l’a pas lâchée….Cette histoire est une aventure incroyable au rythme rapide et pleine d’action dès le début. Il n’y a absolument rien d’ennuyant. »

    --Paranormal Romance Guild {concernant Transformation}

    « Plein au ras bord d’action, de romance, d’aventure et de suspense. Obtenez-le et tombez en amour une fois de plus. »

    --vampirebooksite.com {concernant Transformation}

    Au sujet de Morgan Rice

    Morgan Rice est l’auteure bestseller MEMOIRES D'UN VAMPIRE, une série pour jeunes adultes comprenant onze livres (jusqu’à maintenant), de la série bestseller TRILOGIE DES RESCAPÉS, un thriller post-apocalyptique comprenant deux livres (jusqu’à maintenant) et de la série bestseller fantaisie épique L’ANNEAU DU SORCIER, comprenant quinze livres (jusqu’à maintenant). Les livres de Morgan Rice sont disponibles en éditions audio et imprimée et ont été traduits en plus de 20 langues.

    Morgan apprécie toujours vos commentaires, n’hésitez pas à visiter www.morganricebooks.com pour vous inscrire à la liste de distribution, recevoir un livre gratuit, recevoir un cadeau gratuit, télécharger l’application gratuite, obtenir les nouvelles exclusives les plus récentes, vous connecter sur Facebook et Twitter et rester en contact!

    Books by Morgan Rice

    MÉMOIRES D'UN VAMPIRE

    (THE VAMPIRE JOURNALS)

    TURNED (BOOK #1) -- TRANSFORMATION

    LOVED (BOOK #2) -- ADORATION

    BETRAYED (BOOK #3) -- TRAHISON

    DESTINED (BOOK #4) -- PRÉDESTINATION

    DESIRED (BOOK #5) -- DÉSIR

    BETROTHED (BOOK #6) -- FIANÇAILLES

    VOWED (BOOK #7) -- SERMENT

    FOUND (BOOK #8) -- RETROUVAILLES

    RESURRECTED (BOOK #9) -- RÉSURRECTION

    CRAVED (BOOK #10) -- ENVIE

    FATED (BOOK #11) -- DESTIN

    TRILOGIE DES RESCAPÉS

    (THE SURVIVAL TRILOGY)

    ARENA ONE: SLAVERSUNNERS (BOOK #1) -- ARÈNE UN – LA CHASSE AUX EXCLAVES

    ARENA TWO (BOOK #2) -- DEUXIÈME ARÈNE

    L’ANNEAU DU SORCIER

    (THE SORCERER’S RING)

    A QUEST OF HEROES (Book #1) -- LA QUÊTE DES HÉROS

    A MARCH OF KINGS (Book #2)

    A FATE OF DRAGONS (Book #3)

    A CRY OF HONOR (Book #4)

    A VOW OF GLORY (Book #5)

    A CHARGE OF VALOR (Book #6)

    A RITE OF SWORDS (Book #7)

    A GRANT OF ARMS (Book #8)

    A SKY OF SPELLS (Book #9)

    A SEA OF SHIELDS (Book #10)

    A REIGN OF STEEL (Book #11)

    A LAND OF FIRE (Book #12)

    A RULE OF QUEENS (Book #13)

    AN OATH OF BROTHERS (Book #14)

    A DREAM OF MORTALS (Book #15)

    Écoutez

    Amazon

    Audible

    iTunes

    Copyright © 2014 by Morgan Rice

    All rights reserved. Except as permitted under the U.S. Copyright Act of 1976, no part of this publication may be reproduced, distributed or transmitted in any form or by any means, or stored in a database or retrieval system, without the prior permission of the author.

    This ebook is licensed for your personal enjoyment only. This ebook may not be re-sold or given away to other people. If you would like to share this book with another person, please purchase an additional copy for each recipient. If you’re reading this book and did not purchase it, or it was not purchased for your use only, then please return it and purchase your own copy. Thank you for respecting the hard work of this author.

    This is a work of fiction. Names, characters, businesses, organizations, places, events, and incidents either are the product of the author’s imagination or are used fictionally. Any resemblance to actual persons, living or dead, is entirely coincidental.

    Jacket art ©iStock.com /© lamia-ell Copyright © 2013 Éditions AdA Inc. pour la traduction française Cette publication est publiée en accord avec Lukeman Literary Management Ltd, Brooklyn, NY Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire. Éditeur: François Doucet Traduction: Kurt Martin Révision linguistique: Daniel Picard Correction d’épreuves: Nancy Coulombe  ISBN papier 978-2-89733-011-8 ISBN PDF numérique 978-2-89683-957-5 ISBN ePub 978-2-89683-958-2 Première impression: 2013 Dépôt légal: 2013 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque Nationale du Canada Éditions AdA Inc. 1385, boul. Lionel-Boulet Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7   Participation de la SODEC. Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du Livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition. Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC. Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Rice, Morgan Traduction de: Vampire journals. Sommaire: t. 4. Prédestinée. ISBN 978-2-89733-011-8 (v. 4) I. Martin, Kurt, 1970- . II. Titre. III. Titre: Prédestinée. PS3618.I232T8714 2012 813’.6 C2012-941754-8

    Chapitre 1

    Chapitre 2

    Chapitre 3

    Chapitre 4

    Chapitre 5

    Chapitre 6

    Chapitre 7

    Chapitre 8

    Chapitre 9

    Chapitre 10

    Chapitre 11

    Chapitre 12

    Chapitre 13

    Chapitre 14

    Chapitre 15

    Chapitre 16

    Chapitre 17

    Chapitre 18

    Chapitre 19

    Chapitre 20

    Chapitre 21

    Chapitre 22

    Chapitre 23

    Chapitre 24

    Chapitre 25

    Chapitre 26

    Chapitre 27

    Chapitre 28

    Chapitre 29

    Les faits:

    en 2009, on a découvert le corps intact d’un présumé vam- pire, sur la petite île de Lazzaretto Nuovo, dans la lagune de Venise. Le vampire, une femme qui est morte de la peste au XVie siècle, a été trouvé enterré avec une brique dans la bouche — étayant la croyance médiévale à l’effet que les vampires étaient à l’origine des épidémies de peste comme la peste noire.

    au XViiie siècle, Venise était une ville à nulle autre pareille. Les gens y affluaient de partout dans le monde pour prendre part à ses fêtes et bals somptueux, et porter des costumes et masques élaborés. il était normal que les gens déambulent dans les rues avec leur déguisement complet. Pour la pre- mière fois dans l’histoire, on abolissait l’inégalité entre les sexes. Les femmes, qui étaient auparavant bafouées par les autorités, pouvaient désormais se déguiser en hommes et se rendre où bon leur semble…

    « Mon amour! ma femme!

    La mort qui a sucé le miel de ton haleine n’a pas encore eu de pouvoir sur ta beauté: elle ne t’a pas conquise; la flamme de la beauté est encore toute cramoisie sur tes lèvres et sur tes joues... »

    — William Shakespeare

    Roméo et Juliette

    Chapitre 1

    Assise, Ombrie (Italie) (1790)

    Caitlin Paine se réveilla lentement, entourée de ténè- bres. elle essaya d’ouvrir les yeux, pour trouver ses repères, mais elle n’y parvint pas. elle essaya de remuer ses mains, ses bras — mais elle ne réussit pas non plus. elle se sentait couverte, plongée dans une matière molle, et n’arrivait pas à savoir de quoi il s’agissait. C’était lourd, écrasant, et le poids semblait augmenter d’une minute à l’autre.

    elle essaya de respirer, mais découvrit que ses voies respiratoires étaient obstruées.

    Paniquée, Caitlin essaya de prendre une grande inspiration par la bouche. Ce faisant, elle sentit quelque chose s’enfoncer dans sa gorge. L’odeur emplit ses narines, et elle comprit enfin de quoi il s’agissait: c’était de la terre. elle était recouverte de terre! Cette dernière couvrait son visage, ses yeux et son nez, et entrait par sa bouche. elle se sentit de plus en plus comprimée par son poids; elle suffoquait.

    incapable de respirer, de voir, Caitlin paniqua com- plètement. elle essaya de remuer ses jambes, ses bras, mais ils étaient emprisonnés. elle lutta avec l’énergie du désespoir et réussit à dégager un peu ses bras. elle parvint à les soulever, de plus en plus haut. finalement, elle réussit à percer le sol et sentit ses mains entrer en contact avec l’air. Reprenant courage, elle s’agita vigou- reusement, se démenant pour gratter et repousser la terre.

    Caitlin réussit enfin à s’asseoir, la terre tombant tout autour d’elle. elle frotta la terre qui collait à son visage, à ses cils, l’expulsant aussi de son nez et de sa bouche. elle se servit de ses deux mains, dans un état d’hystérie, et réussit à en enlever suffiSamment pour respirer.

    elle prit de grandes respirations en hoquetant. elle n’avait jamais été aussi heureuse de pouvoir respirer. En reprenant son souffle, elle commença à tousser, dégageant ses poumons, recrachant la terre par son nez et sa bouche.

    Caitlin réussit à entrouvrir les yeux, même si ses cils restaient collés les uns aux autres. elle réussit à entrevoir où elle se trouvait. C’était l’heure du coucher de soleil. en pleine campagne. elle était ensevelie sous un tas de terre, dans un petit cimetière rural. Pendant qu’elle inspectait les alentours, elle remarqua les visages ébahis d’une dizaine de villageois modestes, tous vêtus de haillons, qui l’observaient avec la plus grande stupéfaction. À côté d’elle se trouvait le fos- soyeur, un homme trapu, qui se concentrait sur son pelletage. il ne l’avait pas encore remarquée, ne s’était même pas tourné vers elle, tout en lançant une nouvelle pelletée de terre dans sa direction.

    Elle la reçut en plein visage, sans avoir le temps de réagir. La terre couvrit de nouveau ses yeux et son nez. elle la repoussa et s’assit plus droit, tortillant ses jambes, utilisant toute son énergie pour s’extirper de la terre humide et lourde.

    Le fossoyeur la remarqua soudainement. Comme il s’apprêtait à lancer une nouvelle pelletée de terre, il l’aperçut et fit un bond en arrière. Il laissa tomber len- tement la pelle et recula de plusieurs pas.

    Un cri perça le silence. C’était le cri strident d’une villageoise, une vieille femme superstitieuse, fixant ce qui aurait dû être la dépouille de Caitlin et qui se rele- vait maintenant de terre. son cri s’étira, et s’étira.

    Les autres villageois eurent des réactions diverses. Quelques-uns firent volte-face et s’enfuirent, courant à toute vitesse. D’autres se couvrirent simplement la bouche de la main, trop abasourdis pour pouvoir parler. Mais quelques-uns, parmi les hommes qui tenaient des torches, semblèrent hésiter entre la frayeur et la colère. Ils firent quelques pas timides en direction de Caitlin, et elle put voir à leur expression, et parce qu’ils brandissaient leurs instruments agricoles, qu’ils s’apprêtaient à attaquer.

    Où suis-je? se demanda-t-elle avec désespoir. Qui sont ces gens?

    Même si elle était désorientée, Caitlin comprit qu’elle devait agir rapidement. Elle commença à gratter le mon- ticule de terre qui emprisonnait ses jambes, y piochant furieusement avec les mains. Mais la terre était humide et pesante, et Caitlin n’avançait pas vite. Cela lui rappela

    un épisode avec son frère Sam, quelque part sur une plage, lorsqu’il l’avait enterrée jusqu’à la tête. elle n’était plus capable de bouger. elle l’avait supplié de la libérer, et il l’avait fait attendre pendant des heures.

    Pour l’instant, elle se sentait si démunie, si prise au piège, qu’en dépit d’elle-même, elle se mit à sangloter. elle se demanda où était passée sa force de vampire. Était-elle redevenue une simple humaine? C’est ce qu’elle sentait. Mortelle. faible. Comme tous les autres.

    elle eut soudainement peur. Très, très peur.

    — aidez-moi, quelqu’u n! i mplora-t- elle, en essayant de croiser le regard d’une des femmes du groupe, espérant trouver un visage compatissant.

    Mais il n’y en eut pas. au lieu de cela, il n’y avait que des expressions de stupeur et de frayeur.

    et de colère. Une bande d’hommes, qui brandis- saient leurs outils agricoles, se glissait vers elle. elle n’avait plus beaucoup de temps.

    elle essaya de s’adresser directement à eux.

    -- Je vous en prie! implora-t-elle, ce n’est pas ce que vous croyez! Je ne vous veux aucun mal. Je vous en prie, ne me tuez pas! aidez-moi à sortir de là!

    Mais cela sembla seulement leur don ner du courage.

    -- Tuez le vampire! cria un villageois du groupe.

    Tuez-la encore!

    Le cri fut suivi d’un rugissement d’enthousiasme. Cette bande voulait sa tête.

    Un des villageois, moins effrayé que les autres, une vraie brute, s’approcha d’elle à une longueur de bras. Il lui jeta un regard enragé et impitoyable, puis souleva sa pioche. Caitlin put voir qu’il visait directement son visage.

    — Cette fois, tu vas mourir! cria-t-il en préparant son coup.

    Caitlin ferma les yeux et, au plus profond d’elle- même, invoqua la rage. C’était une rage primitive, pro- venant d’une part d’elle-même qui se trouvait toujours là. elle la sentit jaillir dans ses orteils, courir dans son corps, remonter dans son torse. elle brûlait littérale- ment de rage. Ce n’est pas juste, mourir de cette manière, être attaquée de la sorte, être sans défense. elle ne leur avait rien fait. Ce n’est pas juste résonna encore et encore dans sa tête, jusqu’à ce que la rage soit à son comble.

    Le villageois balança vigoureusement sa pioche, visant le visage de Caitlin, et elle sentit soudain la poussée d’énergie dont elle avait besoin. D’un seul mouvement, elle jaillit de la terre pour se planter sur ses pieds et attrapa à mi-course la pioche par le manche de bois.

    Caitlin put entendre un hoquet de surprise et de frayeur jaillir de la bande — effarouchés, ils reculèrent de plusieurs pas. Tenant toujours le manche de la houe, elle jeta un regard en direction de la brute, qui affichait maintenant une expression de terreur. avant qu’il ne puisse réagir, elle lui arracha le manche des mains, se pencha vers l’arrière et projeta ses pieds durement sur sa poitrine. il fut propulsé dans les airs, parcourant au moins six mètres avant d’atterrir sur le groupe de villageois et d’en assommer plusieurs.

    Caitlin brandit la pioche et fit plusieurs pas rapides dans leur direction, et gronda en prenant l’expression la plus féroce dont elle était capable.

    Les villageois, terrifiés, portèrent leurs mains à leurs visages en poussant des cris aigus. Certains s’en- fuirent dans les bois, et les autres se recroquevillèrent.

    C’était l’effet qu’elle cherchait à produire. elle vou- lait les effrayer juste assez pour les paralyser. elle lâcha la houe et se mit à courir dans les champs, en direction du soleil couchant.

    Tout en courant, elle espéra recouvrer ses forces de vampire, voir ses ailes s’ouvrir, être seulement capable de s’envoler pour se retrouver loin d’ici.

    Mais elle n’eut pas cette chance. Pour une raison ou une autre, elle n’en était pas capable.

    Ai-je tout perdu? se demanda-t-elle. Ne suis-je rede- venue qu’une simple humaine?

    elle courait à la vitesse d’un humain ordinaire, et ne sentit rien jaillir dans son dos, pas d’ailes, peu importe qu’elle le souhaite avec force ou pas. Était-elle maintenant aussi faible et vulnérable que tous les autres?

    avant qu’elle ne puisse trouver la réponse, elle entendit un tapage se lever derrière elle. elle regarda par-dessus son épaule et vit la meute de villageois qui lui donnaient la chasse. ils vociféraient, portant des torches, des outils de la ferme, des bâtons. ils se pen- chaient pour ramasser des pierres, tout en continuant de la poursuivre.

    Je vous en prie, mon Dieu, implora-t-elle. Faites que ce cauchemar finisse. Le temps que je sache où je suis, que je retrouve mes forces.

    Caitlin baissa le regard et remarqua pour la pre- mière fois ce qu’elle portait. C’était une longue robe noire, aux motifs élaborés, magnifiquement brodée, qui la couvrait du cou jusqu’aux orteils. Cela convenait pour les grands événements — comme des funérailles

    —, mais certainement pas pour courir. elle gênait les mou- vements de ses jambes. Caitlin se pencha et la déchira au-dessus des genoux. Cela l’aida à courir plus vite.

    Mais ce n’était pas encore assez vite. elle sentit qu’elle se fatiguait rapidement, et la meute derrière elle semblait avoir des réserves inépuisables d’énergie. elle se rapprochait rapidement.

    Caitlin sentit soudainement quelque chose de pointu la frapper derrière la tête, et la douleur la fit chanceler. elle trébucha sous le coup, puis porta sa main là où elle avait été touchée. sa main était couverte de sang. elle avait été frappée par une pierre.

    elle vit plusieurs pierres passer près d’elle, se retourna et vit qu’ils lançaient d’autres pierres dans sa direction. Une autre pierre la toucha dans le bas du dos, faisant jaillir un éclair de douleur. La meute ne se trouvait plus qu’à six mètres d’elle.

    Au loin, elle aperçut un mont escarpé, au sommet duquel siégeait une immense église médiévale, avec un cloître. elle courut dans sa direction. elle espérait pou- voir y trouver refuge si elle y arrivait à temps.

    Mais elle fut frappée de nouveau par une pierre, à l’épaule, et elle comprit que ça ne donnerait rien. L’église était trop éloignée, elle perdait de la vitesse, et la meute se rapprochait. elle n’avait plus le choix. elle devait faire volte-face et se battre. Quelle ironie du sort, pensa- t-elle. après tout ce qu’elle avait vécu, toutes ces batailles de vampires, après avoir survécu même à un voyage dans le temps, elle serait tuée par une meute de villageois stupides.

    Caitlin s’arrêta net, se retourna et fit face à la meute. si elle devait mourir, elle le ferait au moins en luttant.

    Pendant qu’elle se tenait là, elle ferma les yeux et respira profondément. elle se concentra, et le monde sembla s’arrêter autour d’elle. elle sentit ses pieds nus dans l’herbe, bien ancrés au sol, et sentit une force pri- mitive se lever lentement en elle, puis l’envahir. elle se força à se souvenir, se souvenir de la rage, se souvenir de sa force originelle, innée. À une certaine époque, elle s’était entraînée et avait combattu avec une force surhumaine. elle invoqua cette force. elle sentait que, quelque part, d’une manière ou d’une autre, elle était toujours enfouie en elle.

    Pendant qu’elle se tenait là, elle pensa à toutes les bandes qu’elle avait connues dans sa vie, toutes les brutes, tous les salauds. elle pensa à sa mère qui n’avait jamais daigné lui donner le moindre signe d’af- fection; elle pensa à ces brutes qui l’avaient pour- chassée avec Jonah dans la ruelle à New York. elle repensa à ces voyous dans cette ferme de la vallée de l’Hudson, les amis de Sam. et elle se rappela l’accueil de Caïn à Pollepel. il semblait y avoir toujours des brutes, partout des brutes. Les fuir ne lui avait jamais bien servi. elle devrait encore une fois les affronter.

    Pendant qu’elle ruminait toutes ces injustices, la rage monta en elle. sa puissance doubla, puis tripla, et elle sentit que son corps en était gonflé, comme si ses muscles étaient sur le point d’éclater.

    au même moment, la meute la rattrapa. Un villa- geois souleva son bâton et le projeta vers sa tête. avec sa force retrouvée, Caitlin se pencha juste à temps, se plia et projeta l’homme par-dessus son épaule. il vola sur plusieurs mètres, avant de retomber sur le dos dans l’herbe.

    Un autre homme souleva une grosse pierre, prêt à l’abattre sur sa tête. Mais elle agrippa son poignet et le replia vers l’arrière, le cassant net. il tomba à genoux en hurlant.

    Un troisième villageois s’apprêta à frapper avec sa houe, mais elle était trop rapide. elle se retourna com- plètement et l’attrapa avant qu’il ne termine son élan. elle la lui arracha des mains, la souleva et lui en donna un coup sur la tête.

    La houe, qui mesurait environ deux mètres, était exactement ce qu’il lui fallait. elle la brandit devant elle en décrivant un large cercle, assommant tous ceux qui se trouvaient à sa portée. en quelques instants, elle avait libéré un large périmètre autour d’elle. elle vit un villageois prendre un élan pour lui lancer une grosse pierre, et elle projeta la houe dans sa direction. elle le frappa à la main, lui faisant échapper la pierre.

    Caitlin courut vers le groupe abasourdi, arracha une torche des mains d’une vieille femme et promena la flamme sur les

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1