Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Désir (Livre #5 Mémoires d'un Vampire)
Désir (Livre #5 Mémoires d'un Vampire)
Désir (Livre #5 Mémoires d'un Vampire)
Livre électronique323 pages4 heures

Désir (Livre #5 Mémoires d'un Vampire)

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

« TRANSFORMATION est un livre qui rivalise avec la saga FASCINATION (TWILIGHT) et JOURNAL D’UN VAMPIRE (VAMPIRE DIARIES), et un livre qui vous donnera envie de continuer à lire jusqu’à la toute dernière page! Si vous adorez l‘aventure, l’amour et les vampires ce livre est pour vous! »
--Vampirebooksite.com (Transformation)

DÉSIR est le livre #5 de la série Mémoires d'un Vampire, commençant avec le livre #1 (TRANSFORMATION)—un téléchargement GRATUIT avec plus de 500 revues à cinq étoiles sur Amazon!

Dans DÉSIR, Caitlin Paine s’éveille pour découvrir qu’elle a une fois de plus voyagé dans le passé. Cette fois-ci, elle a atterri dans le Paris du dix-huitième siècle, un âge de grande opulence, de rois et reines—mais aussi de révolution.

Réunie avec son véritable amour, Caleb, ils ont finalement les tranquilles moments romantiques qu’ils n’ont jamais eus. Ils passent des moments idylliques ensemble dans la ville de Paris, visitant les sites les plus romantiques, pendant que leur amour s’approfondit. Caitlin décide d’abandonner la recherche de son père, afin de pouvoir savourer cette période et cet endroit dans le temps et passer sa vie avec Caleb. Caleb l’amène à son château médiéval, près de l’océan et Caitlin est plus heureuse qu’elle ne l’a jamais rêvé.

Mais cette période idyllique n’est pas destinée à durer et des évènements intercèdent qui forcent une séparation. Caitlin une fois de plus de retrouve avec Aiden et sa bande, avec Polly et de nouveaux amis, comme elle se concentre de nouveau sur son entrainement et sa mission. Elle est introduite au monde somptueux de Versailles, et rencontre des habits et de l’opulence comme elle n’en n’a jamais rêvé. Avec ses festins, fêtes et concerts sans fin, Versailles est un monde en soi. Elle est, à sa grande joie, réunie avec son frère Sam, qui est aussi dans le passé et qui a aussi des rêves au sujet de leur père.

Mais tout n’est pas aussi tranquille qu’il le semble. Kyle a aussi voyagé dans le temps—cette fois avec son acolyte diabolique, Sergei—et il est plus déterminé que jamais à tuer Caitlin. Et Sam et Polly s’enfoncent encore plus dans une relation toxique qui pourrait menacer de détruire tout ce qui les entoure.

Comme Caitlin devient une véritable guerrière endurcie, elle est plus près que jamais de trouver son père et le Bouclier mythique. La fin pleine d’action et paroxystique transporte Caitlin dans une visite des endroits médiévaux les plus importants de Paris dans une recherche d’indices. Mais survivre cette fois demandera tout le talent qu’elle n’a jamais rêvé possédé. Et être réunie avec Caleb exigera d’elle le plus difficile des choix—et sacrifices.

« DÉSIR est très bien balancé. C’est le montant parfait de mots, une excellente suite aux autres livres. Les personnages sont très plausibles et je me soucie vraiment de ce qu’il leur arrive. »
--The Romance Reviews
LangueFrançais
ÉditeurMorgan Rice
Date de sortie2 sept. 2015
ISBN9781632911216
Désir (Livre #5 Mémoires d'un Vampire)
Lire l'aperçu
Auteur

Morgan Rice

Morgan Rice is the #1 bestselling and USA Today bestselling author of the epic fantasy series THE SORCERER'S RING, comprising 17 books; of the #1 bestselling series THE VAMPIRE JOURNALS, comprising 11 books (and counting); of the #1 bestselling series THE SURVIVAL TRILOGY, a post-apocalyptic thriller comprising two books (and counting); and of the new epic fantasy series KINGS AND SORCERERS, comprising 3 books (and counting). Morgan's books are available in audio and print editions, and translations are available in over 25 languages.Book #3 in Morgan's new epic fantasy series, THE WEIGHT OF HONOR (KINGS AND SORCERERS--BOOK 3) is now published!TURNED (Book #1 in the Vampire Journals), ARENA ONE (Book #1 of the Survival Trilogy), and A QUEST OF HEROES (Book #1 in the Sorcerer's Ring) are each available as a free download on Amazon.Morgan loves to hear from you, so please feel free to visit www.morganricebooks.com to join the email list, receive a free book, receive free giveaways, download the free app, get the latest exclusive news, connect on Facebook and Twitter, and stay in touch! As always, if any of you are suffering from any hardship, email me at morgan@morganricebooks.com and I will be happy to send you a free book!

Lié à Désir (Livre #5 Mémoires d'un Vampire)

Livres électroniques liés

Catégories liées

Avis sur Désir (Livre #5 Mémoires d'un Vampire)

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Désir (Livre #5 Mémoires d'un Vampire) - Morgan Rice

    désir

    (livre #5 mémoires d'un vampire)

    morgan rice

    Traduit de l’anglais par Kurt Martin

    Louanges pour MEMOIRES D'UN VAMPIRE

    « Un livre qui rivalise avec la saga FASCINATION (TWILIGHT) et JOURNAL D’UN VAMPIRE (VAMPIRE DIARIES), et un livre qui vous donnera envie de continuer à lire jusqu’à la toute dernière page! Si vous adorez l‘aventure, l’amour et les vampires ce livre est pour vous! »

    --Vampirebooksite.com {concernant Transformation}

    Morgan Rice a prouvé une fois de plus qu’elle est une écrivaine extrêmement talentueuse….Cette histoire va plaire à une large audience, incluant les jeunes fans  du genre vampire/fantaisie. Elle s’est terminée de façon inattendue avec un cliffhanger qui vous laissera en état de choc.

    --The Romance Reviews {concernant Adoration}

    « Une excellente intrigue et  spécialement le type de livre que vous aurez de la difficulté à déposer le soir. La fin est un cliffhanger tellement spectaculaire que vous voudrez immédiatement  acheter le prochain livre, juste pour voir ce qui arrive. »

    --The Dallas Examiner {concernant Adoration}

    « A retenu mon attention dès le début et ne l’a pas lâchée….Cette histoire est une aventure incroyable au rythme rapide et pleine d’action dès le début. Il n’y a absolument rien d’ennuyant. »

    --Paranormal Romance Guild {concernant Transformation}

    « Plein au ras bord d’action, de romance, d’aventure et de suspense. Obtenez-le et tombez en amour une fois de plus. »

    --vampirebooksite.com {concernant Transformation}

    Au sujet de Morgan Rice

    Morgan Rice est l’auteure bestseller MEMOIRES D'UN VAMPIRE, une série pour jeunes adultes comprenant onze livres (jusqu’à maintenant), de la série bestseller TRILOGIE DES RESCAPÉS, un thriller post-apocalyptique comprenant deux livres (jusqu’à maintenant) et de la série bestseller fantaisie épique L’ANNEAU DU SORCIER, comprenant quinze livres (jusqu’à maintenant). Les livres de Morgan Rice sont disponibles en éditions audio et imprimée et ont été traduits en plus de 20 langues.

    Morgan apprécie toujours vos commentaires, n’hésitez pas à visiter www.morganricebooks.com pour vous inscrire à la liste de distribution, recevoir un livre gratuit, recevoir un cadeau gratuit, télécharger l’application gratuite, obtenir les nouvelles exclusives les plus récentes, vous connecter sur Facebook et Twitter et rester en contact!

    Books by Morgan Rice

    MÉMOIRES D'UN VAMPIRE

    (THE VAMPIRE JOURNALS)

    TURNED (BOOK #1) -- TRANSFORMATION

    LOVED (BOOK #2) -- ADORATION

    BETRAYED (BOOK #3) -- TRAHISON

    DESTINED (BOOK #4) -- PRÉDESTINATION

    DESIRED (BOOK #5) -- DÉSIR

    BETROTHED (BOOK #6) -- FIANÇAILLES

    VOWED (BOOK #7) -- SERMENT

    FOUND (BOOK #8) -- RETROUVAILLES

    RESURRECTED (BOOK #9) -- RÉSURRECTION

    CRAVED (BOOK #10) -- ENVIE

    FATED (BOOK #11) -- DESTIN

    TRILOGIE DES RESCAPÉS

    (THE SURVIVAL TRILOGY)

    ARENA ONE: SLAVERSUNNERS (BOOK #1) -- ARÈNE UN – LA CHASSE AUX EXCLAVES

    ARENA TWO (BOOK #2) -- DEUXIÈME ARÈNE

    L’ANNEAU DU SORCIER

    (THE SORCERER’S RING)

    A QUEST OF HEROES (Book #1) -- LA QUÊTE DES HÉROS

    A MARCH OF KINGS (Book #2)

    A FATE OF DRAGONS (Book #3)

    A CRY OF HONOR (Book #4)

    A VOW OF GLORY (Book #5)

    A CHARGE OF VALOR (Book #6)

    A RITE OF SWORDS (Book #7)

    A GRANT OF ARMS (Book #8)

    A SKY OF SPELLS (Book #9)

    A SEA OF SHIELDS (Book #10)

    A REIGN OF STEEL (Book #11)

    A LAND OF FIRE (Book #12)

    A RULE OF QUEENS (Book #13)

    AN OATH OF BROTHERS (Book #14)

    A DREAM OF MORTALS (Book #15)

    Écoutez

    Amazon

    Audible

    iTunes

    Copyright © 2014 by Morgan Rice

    All rights reserved. Except as permitted under the U.S. Copyright Act of 1976, no part of this publication may be reproduced, distributed or transmitted in any form or by any means, or stored in a database or retrieval system, without the prior permission of the author.

    This ebook is licensed for your personal enjoyment only. This ebook may not be re-sold or given away to other people. If you would like to share this book with another person, please purchase an additional copy for each recipient. If you’re reading this book and did not purchase it, or it was not purchased for your use only, then please return it and purchase your own copy. Thank you for respecting the hard work of this author.

    This is a work of fiction. Names, characters, businesses, organizations, places, events, and incidents either are the product of the author’s imagination or are used fictionally. Any resemblance to actual persons, living or dead, is entirely coincidental. Cover model: Jennifer Onvie. Cover photography: Adam Luke Studios, New York. Cover makeup artist: Ruthie Weems. If you would like to contact any of these artists, please contact Morgan Rice.

    Jacket art ©iStock.com /© lamia-ell Copyright © 2011 Morgan Rice  Titre original anglais : Desired Book 5 in the Vampire Journals

    Copyright © 2013 Éditions AdA Inc. pour la traduction française  Cette publication est publiée en accord avec Lukeman Literary Management Ltd, Brooklyn, NY  Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.  Éditeur : François Doucet  Traduction : Kurt Martin Révision linguistique : Daniel Picard Correction d’épreuves : Nancy Coulombe, Carine Paradis  ISBN papier 978-2-89733-251-8 ISBN PDF numérique 978-2-89733-252-5 ISBN ePub 978-2-89733-253-2 Première impression : 2013

    Dépôt légal : 2013 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque Nationale du Canada Éditions AdA Inc.

    1385, boul. Lionel-Boulet Varennes, Québec, Canada, J3X 1P7 Téléphone : 450-929-0296 Télécopieur : 450-929-0220  Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du Livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition. Gouvernement du Québec—Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres —Gestion SODEC. Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Rice, Morgan Souvenirs d’une vampire Traduction de : Vampire journals. Sommaire : t. 5. Désirée. ISBN 978-2-89733-251-8 (v. 5) I. Martin, Kurt, 1970- . II. Titre. III. Titre : Désirée. PS3618.I23V3514 2012  813’.6 C2012-941754-8

    Chapitre 1

    Chapitre 2

    Chapitre 3

    Chapitre 4

    Chapitre 5

    Chapitre 6

    Chapitre 7

    Chapitre 8

    Chapitre 9

    Chapitre 10

    Chapitre 11

    Chapitre 12

    Chapitre 13

    Chapitre 14

    Chapitre 15

    Chapitre 16

    Chapitre 17

    Chapitre 18

    Chapitre 19

    Chapitre 20

    Chapitre 21

    Chapitre 22

    Chapitre 23

    Chapitre 24

    Chapitre 25

    Chapitre 26

    Chapitre 27

    Chapitre 28

    Chapitre 29

    Chapitre 30

    Chapitre 31

    Chapitre 32

    Chapitre 33

    Chapitre 34

    Chapitre 35

    Chapitre 36

    Chapitre 37

    Chapitre 38

    Chapitre 39

    fait:

    Montmartre, à Paris, est célèbre pour son imposante églis la basilique du Sacré-Cœur, bâtie au XiXe siècle. Mais, jou tant cette dernière, au sommet de la butte, se trouve égal ment l’église Saint-Pierre, peu connue. Cette petite égli mystérieuse est bien plus vieille que sa voisine, son édific tion remontant au iiie siècle. Elle est pourtant d’une impo tance historique plus considérable: c’est à cet endroit q furent prononcés les vœux menant à la fondation de Compagnie de Jésus.

    fait:

    La Sainte-Chapelle est située sur la petite île de la Cité, a cœur de Paris (pas très loin de la célèbre cathédrale Notr Dame). Elle fut construite au Xiiie siècle et abrita penda des siècles les reliques les plus précieuses de la chrétient dont la Couronne d’Épines, la Sainte Lance et un fragme de la Vraie Croix, sur laquelle Jésus-Christ a été crucifié. L reliques ont été conservées dans un grand coffre d’argent orné…

    « ah! chère Juliette, pourquoi es-tu si belle encore?

    Dois-je croire que le spectre de la Mort est amoureux et que l’affreux monstre décharné te garde ici dans les ténèbres pour te posséder?… Horreur! Je veux rester près de toi, et ne plus sortir de ce sinistre palais de la nuit… »

    — William Shakespeare

    Roméo et Juliette

    Chapitre 1

    Paris, France (Juillet 1789)

    Caitlin Paine se réveilla dans une obscurité profonde.

    L’air était lourd, et elle avait de la difficulté à res- pirer. Elle était étendue sur le dos, sur une surface dure. L’air était froid et humide, et un mince filet de lumière s’infiltrait par le haut. Elle essaya de remuer ses membres.

    Ses épaules étaient coincées, mais, avec un effort, elle réussit à lever les bras. Elle tendit les paumes pour inspecter la surface devant elle. De la pierre. Elle y fit glisser ses doigts, pour évaluer ses dimensions, et comprit qu’elle était enfermée. Dans un cercueil.

    Le pouls de Caitlin s’accéléra. Elle détestait les espaces con finés et commença à haleter. Elle se demanda si elle était en train de rêver, coincée dans une sorte de limbes horribles, ou si elle était bien réveillée, à une autre époque, à un autre endroit.

    Elle tendit de nouveau les deux mains et poussa de toutes ses forces. La pierre bougea juste assez pour qu’elle puisse glisser un doigt dans la fissure. Elle poussa encore, de toutes ses forces, et le lourd couvercle de pierre bougea encore, en produisant un crissement de pierre frottant sur la pierre.

    Elle passa plusieurs doigts dans la fente qui s’agrandissait, et poussa avec vigueur. Cette fois, le couvercle tomba.

    Caitlin s’assit, hors d’haleine, et regarda autour d’elle. Ses poumons aspirèrent goulûment l’air frais, et elle se protégea de la lumière en portant une main devant ses yeux. Depuis combien de temps se trouvait- elle dans ces ténèbres?

    Pendant qu’elle était assise, se protégeant les yeux, elle tendit l’oreille, pour détecter tout bruit insolite ou tout mouvement. Elle se rappelait combien son réveil avait été brutal dans ce cimetière en italie, et, cette fois, elle ne voulait rien laisser au hasard. Elle se prépara à toute éventualité, prête à se défendre contre n’importe quel villageois, ou vampire — ou n’importe quoi d’autre — qui pourrait se trouver près d’elle.

    Mais cette fois, tout était silencieux. Elle se força à ouvrir les yeux et se rendit compte qu’elle était bien seule. Une fois que ses yeux se furent accoutumés à la lumière, elle se rendit compte qu’elle n’était pas si vive que cela. Elle était dans une chambre très vaste, en pierre, avec un plafond bas voûté. Ça ressemblait au caveau d’une église. La pièce n’était éclairée que par quelques chandelles dispersées. Ce devait être la nuit, pensa-t-elle.

    Maintenant que ses yeux étaient habitués, elle regarda attentivement autour d’elle. Elle avait raison: elle reposait dans un sarcophage de pierre, dans le coin d’une chambre en pierre, dans ce qui semblait être une crypte. La pièce était vide, hormis quelques statues de pierre et plusieurs autres sarcophages.

    Caitlin se glissa hors du sarcophage. Elle s’étira, testant tous ses muscles. Cela lui faisait du bien de se tenir debout. Elle était heureuse de ne pas se réveiller au milieu d’une bataille cette fois. Elle aurait au moins un peu de temps pour retrouver ses esprits.

    Mais elle était toujours un peu désorientée. Son esprit semblait lent, comme si elle se réveillait d’un sommeil ayant duré un millier d’années. Elle sentit aussitôt une crampe à l’estomac.

    Où suis-je? se demanda-t-elle. En quelle année sommes-nous? Et surtout, où se trouve Caleb?

    Elle était découragée de ne pas le voir à ses côtés. Caitlin scruta la pièce, y cherchant un signe de lui.

    Mais elle ne vit rien. Tous les autres sarcophages étaient ouverts et vides, et il n’y avait aucun autre endroit où quelqu’un aurait pu se cacher.

    — Ohé! appela-t-elle. Caleb?

    Elle fit quelques pas hésitants dans la pièce et vit une porte basse en forme d’arche, qui constituait la seule sortie. Elle s’approcha et essaya de tourner la poi- gnée. Comme elle n’était pas verrouillée, la porte s’ouvrit facilement.

    avant de quitter la pièce, elle se retourna et la scruta, afin de s’assurer de ne rien oublier d’important. Elle porta sa main à son cou et y sentit son collier. Elle fouilla dans ses poches et fut rassurée d’y trouver son journal et la grosse clé. C’est tout ce qui lui restait au monde. Et c’est tout ce dont elle avait besoin.

    Une fois sortie de la pièce, Caitlin longea un long couloir voûté en pierre. Elle ne pensait qu’à retrouver Caleb. il avait assurément remonté le temps avec elle. N’est-ce pas?

    Et s’il l’avait fait, se souviendrait-il d’elle cette fois? Elle ne pouvait concevoir refaire tout ce processus, devoir le chercher, et puis s’apercevoir qu’il ne se sou- venait de rien. Non. Elle pria pour que ce soit différent cette fois. il était vivant, se dit-elle pour se rassurer, et ils avaient reculé ensemble. il fallait que ce soit le cas.

    Mais pendant qu’elle se pressait dans le corridor, puis grimpait quelques marches en pierre, elle sentit son cœur s’emballer et sentit ce pincement familier dans la poitrine à la perspective qu’il ne soit pas revenu avec elle. après tout, il ne s’était pas réveillé à ses côtés, lui tenant la main. il n’était pas là pour la rassurer. Cela impliquait-il qu’il n’ait pas fait le voyage à rebours dans le temps? Le pincement s’intensifia.

    Et qu’en était-il de Sam? il se trouvait également avec elle. Pourquoi ne voyait-elle aucun signe de lui?

    Caitlin arriva enfin en haut de l’escalier, ouvrit une autre porte et resta plantée là, fascinée par le décor. Elle se trouvait dans la chapelle principale d’une extra- ordinaire église. Elle n’avait jamais vu de plafonds aussi hauts, autant de vitraux, ni un autel aussi volu- mineux, aussi ouvragé. Les rangées de bancs d’église semblaient s’étendre à l’infini, et c’était comme si l’en- droit pouvait accueillir des milliers de fidèles.

    Par bonheur, l’endroit était vide. Des chandelles brûlaient partout, mais il était manifestement tard. Elle en fut ravie: la dernière chose qu’elle aurait sou- haitée, c’était de traverser une foule avec des milliers de regards braqués sur elle.

    Caitlin marcha lentement dans l’allée, se dirigeant vers la sortie. Elle était à l’affût de Caleb, de Sam, ou même d’un prêtre. Un prêtre comme celui d’assise, qui pourrait l’accueillir et lui expliquer les choses. Qui pourrait lui dire où elle se t rouvait, et quand, et pourquoi.

    Mais il n’y avait personne. Caitlin semblait être complètement, absolument seule.

    Elle arriva devant l’immense porte double et se prépara à affronter ce qu’elle pourrait trouver à l’extérieur.

    En l’ouvrant, elle eut le souffle coupé. Les rues étaient éclairées partout par des torches, et, devant elle, se trouvait une immense foule. Les gens n’atten- daient pas pour entrer dans l’église, ils grouillaient plutôt sur une grande place. C’était une scène de nuit bouillonnante, festive. En sentant la chaleur, Caitlin devina qu’on était l’été. Elle était ébahie de voir tous ces gens, leurs tenues anciennes, leurs manières étu- diées. Par chance, personne ne sembla la remarquer. Mais elle n’arrivait pas à détacher son regard de tous ces gens.

    il y avait des centaines de personnes, la plupart en tenue de soirée, provenant toutes d’un autre siècle. Des chevaux, des calèches, des marchands, des artistes et des chanteurs se frayaient un chemin parmi la foule. C’était le décor d’une soirée estivale bondée, et c’était étourdissant. Elle se demanda en quelle année et en quel endroit elle pouvait s’être retrouvée. Pendant qu’elle inspectait tous ces visages étrangers, elle se demanda surtout si Caleb pouvait se trouver parmi eux.

    Elle scruta la foule avec espoir, en essayant de se convaincre que Caleb, ou peut-être Sam, pouvait se trouver parmi ces gens. Elle regarda dans toutes les directions mais, après plusieurs minutes, elle conclut qu’ils n’étaient tout simplement pas là.

    Caitlin s’avança sur la place, puis se retourna vers l’église, en espérant pouvoir reconnaître la façade et obtenir ainsi un indice sur l’endroit où elle se trouvait.

    Et elle trouva ce qu’elle cherchait. Elle n’était pas une experte en architecture, ni en histoire, ni en églises, mais elle connaissait certaines choses. Certains endroits, d’ailleurs, sont si connus, si gravés dans la conscience collective, qu’elle était sûre de pouvoir les reconnaître. Et celui-ci en faisait partie.

    Elle se trouvait devant Notre-Dame. Elle était à Paris.

    C’est un bâtiment qu’elle ne pouvait confondre avec aucun autre. avec les trois immenses portes de sa façade, rehaussées de nombreuses sculptures. Et les dizaines de petites statues qui les dominent. Sa façade ouvragée s’élevant sur une soixantaine de mètres. C’est l’un des bâtiments les plus connus de la terre. Elle l’avait vu de nombreuses fois sur internet. Elle n’arrivait pas à y croire: elle était vraiment à Paris. Caitlin avait toujours voulu visiter Paris et avait toujours supplié sa mère de l’y emmener. Lorsqu’elle avait eu un petit ami au secondaire, elle avait toujours souhaité qu’il l’y invite. C’était une de ses destinations de rêve, et elle avait le souffle coupé de s’y trouver en ce moment même. Et dans un autre siècle.

    Caitlin se sentit bousculée dans la foule qui gros- sissait, et elle regarda soudainement son accoutrement. Elle eut honte de s’apercevoir qu’elle portait toujours la tenue de prison que lui avait remise Kyle au Colisée de Rome. Elle portait une tunique de toile qui était rugueuse sur sa peau. Le tissu était grossièrement taillé et beaucoup trop grand pour elle. il était attaché avec de la corde autour du buste et des jambes. Elle avait les cheveux sales et en broussaille, et ils lui tom- baient sur le visage. Elle ressemblait à un prisonnier en fuite, ou un vagabond.

    Se sentant de plus en plus anxieuse, Caitlin chercha de nouveau Caleb, ou Sam, ou n’importe qui d’autre qu’elle connaîtrait. Quelqu’un qui pourrait l’aider. Elle ne s’était jamais sentie aussi seule et elle ne souhaitait rien de plus que de les apercevoir, de savoir qu’elle n’était pas remontée à cet endroit seule et que tout irait bien.

    Mais elle ne reconnut personne.

    Je suis peut-être la seule, pensa-t-elle. Je suis peut-être toute seule encore une fois.

    Cette pensée la pénétra comme un poignard. Elle souhaita se rouler en boule, ramper tête basse jusqu’à l’église pour s’y cacher, pour être envoyée à une autre époque, un autre lieu — n’importe quel endroit où elle pourrait se réveiller en apercevant quelqu’un qu’elle connaît.

    Mais elle essaya de se faire une raison. Elle savait qu’elle ne pouvait rebrousser chemin, qu’elle devait continuer à aller de l’avant. il fallait qu’elle se montre brave, et qu’elle surmonte les embûches de ce lieu et de cette époque. il n’y avait aucune autre option.

    *

    Caitlin devait s’éloigner de la foule. Elle avait besoin d’être seule, de se reposer, de se nourrir et de réfléchir. Elle devait essayer de trouver où aller, où commencer à chercher Caleb, s’il était seulement ici. Plus impor- tant, elle devait découvrir ce qu’elle faisait dans cette ville, et à cette époque. Elle ne savait même pas en quelle année on était.

    Un homme la frôla, et Caitlin tendit la main pour lui agripper le bras, voulant désespérément savoir.

    il se retourna et la regarda d’un air bizarre, surpris d’avoir été arrêté aussi brusquement.

    --  Je suis désolée, dit-elle en constatant qu’elle avait la gorge très sèche et qu’elle devait avoir l’air d’une miséreuse, mais quelle année sommes-nous?

    Elle eut honte de poser cette question, sentant qu’elle       devait avoir l’air d’une cinglée.

    --  année? demanda l’homme, perplexe.

    --  Heu… je suis désolée, mais il semble que je n’arrive pas à… m’en souvenir.

    L’homme la dévisagea, l’observant de haut en bas, puis il secoua lentement la tête, comme s’il avait décidé qu’il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond chez elle.

    --  En 1789, bien sûr. Et nous sommes très loin du Nouvel an; vous n’avez donc aucune excuse, dit-il en secouant la tête par dérision avant de s’éloigner.

    En 1789. Ces chiffres se frayèrent un chemin dans l’esprit de Caitlin. Elle se rappela qu’elle se trouvait auparavant en 1791. Deux années. Ce n’était pas beaucoup.

    Reste qu’elle se trouvait à Paris maintenant, un monde complètement différent de Venise. Pourquoi ici? Pourquoi maintenant?

    Elle se creusa les méninges, essayant tant bien que mal de se rappeler ses cours d’histoire, de se rappeler ce qui avait pu se passer en france en 1789. Elle fut un peu honteuse de ne pouvoir y parvenir. Si elle avait su à l’époque du secondaire qu’elle remonterait un jour le temps, elle aurait étudié ses livres d’histoire toute la nuit et aurait fait un effort pour tout mémoriser.

    Ce n’était plus aussi important aujourd’hui, pensa- t-elle. Car elle faisait partie de l’histoire. Elle avait maintenant une chance d’en infléchir le cours, de changer sa propre vie. Le passé, comprit-elle, peut être transformé. Même si certains événements figurent dans les livres d’histoire, cela ne signifie pas qu’elle ne puisse, en remontant le temps, les changer mainte- nant. En un sens, elle l’avait déjà fait: son apparition ici, à cette époque, changerait tout. Ce qui, en retour, pourrait changer le cours de l’histoire, ne fut-ce qu’un peu.

    Elle sentit l’importance de ses actions avec plus d’intensité. Elle pouvait recréer le passé.

    Elle prit le temps d’assimiler son environnement chic. Elle commença à se détendre un peu et même à se sentir un peu réconfortée. au moins, elle avait atterri dans un bel endroit, dans une belle ville et à une belle époque. Ce n’était vraiment pas l’âge de pierre, après tout, et ce n’est pas comme si elle avait surgi au milieu de nulle part. Tout ce qui l’entourait semblait immaculé, les gens étaient bien habillés, et le pavé des rues luisait sous la lumière des torches. Et ce dont elle se souvenait du Paris du XViiie siècle, c’est que c’était une période glorieuse pour la france, une époque de prospérité, où régnaient toujours les rois et les reines.

    Caitlin s’aperçut que Notre-Dame se trouvait sur une petite île et elle sentit le besoin d’en sortir. C’était trop peuplé ici, et elle avait besoin de tranquillité. Elle repéra plusieurs passerelles, qui permettaient d’en sortir, et se dirigea vers l’une d’elles. Elle se permit d’espérer que la présence de Caleb l’attire peut-être dans cette direction précise.

    Pendant qu’elle traversait le fleuve, elle remarqua à quel point Paris était belle la nuit, illuminée par les torches qui s’alignaient sur les rives du fleuve et par la pleine lune. Elle pensa à Caleb et souhaita qu’il se trouve à ses côtés pour profiter de la vue.

    Comme elle traversait le pont, regardant l’eau, des souvenirs la submergèrent. Elle repensa à Pollepel, au fleuve Hudson la nuit, à la façon dont la lune illumi- nait l’eau. Elle ressentit un besoin soudain de sauter du pont, de tester ses ailes, afin de voir si elle pouvait encore voler, afin de s’élever très haut au-dessus de la ville.

    Mais elle se sentait faible, et affamée, et, pendant qu’elle se redressait, elle ne put même pas sentir la pré- sence de ses ailes. Elle s’inquiéta que son voyage dans le temps ait pu affecter ses capacités, ses pouvoirs. Elle

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1