Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

L'histoire des Van Cleef et des Arpels

L'histoire des Van Cleef et des Arpels

Lire l'aperçu

L'histoire des Van Cleef et des Arpels

Longueur:
194 pages
1 heure
Sortie:
8 déc. 2014
ISBN:
9782322007004
Format:
Livre

Description

Joaillier, ayant exercé les plus hautes fonctions au sein de sa profession Expert judiciaire en Gemmologie et en Joaillerie, Jean Jacques Richard va relever le défi et découvrir que l'histoire des Van Cleef et des Arpels a été "arrangée".
Fils d'un marchand de draps du 19e arrondissement de Paris, après son apprentissage, Alfred Van Cleef va créer sa première entreprise de fabrication de joaillerie et en 1906, il s'installe place Vendôme.
Ce livre nous fait découvrir sa fabuleuse ascension jusqu’à sa mort en 1938. Sa fille unique, majoritaire dans l'entreprise, va disparaître à Vichy en 1942, dans des conditions tragiques. C'en est fini des Van Cleef...
Les cousin Arpels qui avaient fui en 1939 aux USA, revienne en France après la libération de Paris et vont reprendre l'affaire qui avait été Aryanisée.
En 1999, ils vendent au groupe Richemont.
Jean Jacques Richard va au passage révéler les dessous et les arrangements de l'Aryanisation des entreprises, les compromissions de certaines entreprises françaises de la Joaillerie.
100 années de la maison Van Cleef Arpels, c'est aussi 100 années de la vie des Français.
Sortie:
8 déc. 2014
ISBN:
9782322007004
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à L'histoire des Van Cleef et des Arpels

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

L'histoire des Van Cleef et des Arpels - Richard Jean-Jacques

Deepdène

PREFACE

Je reçois cet e-mail après avoir écrit un article sur la minaudière de Van Cleef et Arpels et reçu des commentaires provoquant ma surprise, l’un d’eux ;

Cher Monsieur

Très souvent, il m'arrive d'écrire Salomon Arpels sur Google et je suis tombé sur votre blog, avec une petite altercation avec un anonyme...Cela m’a beaucoup intéressé, et j'imagine fort bien que vous soyez ennuyé. Effectivement en temps qu'expert - même honoraire - vous devez vous sentir gêné. Mais ce qui m'a le plus intéressé, c'est l'article Van Cleef-Arpels dans wikipedia. En appuyant sur l'ouverture de la boutique de Dubaï....on voit apparaître en alinéa une donation.....au profit de la Palestine...Il y a un article Van Cleef et l'Intifada .Quel programme.

Peut être que l'un explique l'autre...

Difficile de travailler avec les Arabes, lorsque l'on s'appelle Arpels....mais au fait, ma curiosité m'amène à me

demander où sont les Van Cleef ? En cherchant bien je m'aperçois que le fondateur, Alfred Van Cleef, est mort en 1938, et qu'il a une fille qui s'appelle Rachel. Mais là aussi, quel étonnement quand j'écris Rachel Van Cleef sur Google, je m'aperçois que VCA a transformé Rachel en Renée... Bon, on n’arrête pas le progrès, mais ce qui m'intéresse - surtout - c'est de savoir comment vous allez réagir. En votre âme et conscience....allez-vous faire les modifications....? Ou alors vous allez annuler votre page ... Très cordialement

Date: Vendredi 16 Décembre, 2005

Dubaï, Émirats Arabes Unis – La maison Van Cleef & Arpels fait don du produit des enchères de ses bijoux a une association pour les enfants de Palestine, mais le chèque de 635000 AED a été remis au cours d’un événementiel organisé à Dubaï au Grand Hyatt Dubaï, sous le patronage de SAR la Princesse Haya bin Al Hussein, épouse de Son Altesse le général Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, prince héritier de Dubaï et ministre de la Défense des EAU.

VCA venait d’ouvrir un magasin à Dubaï, il est évident que pour certains juifs, cela expliquait la francisation de tous les prénoms de la famille rien que pour pénétrer un marché

J’ai réagi, j’ai cherché, j’ai répondu aux courriers, je leur ai dit que j’avais une certaine bibliothèque et que j’avais lu de nombreux articles sur VCA et la Minaudière et puis, j’ai creusé un peu plus, et je me suis aperçu que beaucoup de ce qui avait été écrit pour le centenaire de VCA était faux.

Pas tout à fait faux, mais une « histoire » réécrite, révisée pour christianiser les noms, mettre en valeur certains membres de la famille et cacher certaines vérités dérangeantes.

J’ai cherché des documents…rares…des témoignages plus que rares, les Arpels ont eu des descendants, nombreux, mais ils ne disent rien, alors cela m’a fait chercher encore plus. Mis au défi par cet e-mail. J’ai échangé plus de 500 e-mails avec celui qui m’avait envoyé l’e-mail cité plus haut.

D’un défi, c’est devenu une amitié avec des échecs partagés et des joies indicibles lorsque nous découvrions un fait nouveau. J’ai fait travailler des collègues comme ce grand lapidaire de Nice monsieur Frédiani à qui j’ai demandé par e-mail d’aller photographier la tombe d’Alfred et de Rachel dont je venais de découvrir l’existence ignorée d’un des derniers des Van Cleef vivants

J’ai acquis des certitudes grâce au microfilm que les Archives nationales m’ont fourni et qui concerne l’aryanisation de la maison Van Cleef et Arpels.

Le groupe Richemont n’est pour rien dans la « soupe » qu’ont servi ses services de communication, les prédécesseurs avaient légué une histoire « arrangée » mais les historiennes auraient pu vérifier.

L’Histoire vraie est plus belle que l’arrangée, tragique pour Renée Rachel Van Cleef. C’est l’histoire d’une famille juive, partie de Clèves sans rien, qui sut saisir des opportunités pour représenter avec panache la Joaillerie

Française et le savoir faire de ses artisans.

Les Van Cleef morts, les Arpels ont continué, et sont partis à Fribourg en Suisse pour vendre la maison au groupe Richemont et s’installer là bas.

Donc : « De Clèves à Fribourg » est un clin d’œil au livre de Olaf Van Cleef « De Darjeeling à Pondichery »

CLEVES

Les Van cleef dont l’un des leurs allait devenir l’un des plus grands joailliers Européens ne venaient pas de Hasselt, comme une fausse généalogie le prétendait mais de Clèves en Allemagne, sur le Rhin, elle fait partie maintenant d’un regroupement de communes de quinze villages.

Van Clèves, Van Kleve, Van Cleef, Van Kleef, Van Cleven, Van Clèves sont des variantes de la célèbre Maison Van Cleef & Arpels

A la fin du XVI° siècle, beaucoup de crypto-juifs Espagnols et portugais fuient vers les Pays Bas en passant par la Belgique.

Les Pays Bas avaient accueilli pendant la guerre de trente ans, les juifs marranes qui fuyaient l’Espagne avec qui les Pays-Bas étaient en guerre. Ces juifs avaient fait fortune dans le commerce qu’ils pratiquaient entre l’Orient et l’Occident.

Les Pays Bas n’étaient pas de religion catholique, ce qui convenait aux populations juives et qui permettait aux Marrannes de retrouver leur identité d’origine, et elle encouragea l’établissement des juifs dans son royaume par intérêt économique.

Assez rapidement à la suite des juifs portugais, vinrent les Espagnols, les Italiens, les juifs turcs, et même des juifs d’Afrique du nord, car les marranes avaient de bons contacts avec eux.

Pour eux la Hollande était le pays ou il fait bon vivre et Amsterdam, la « petite Jérusalem du nord », mais la France envahit les pays bas et la fortune de la communauté régressa.

En revanche, les idées françaises d’égalité entre les hommes, de liberté, font leur chemin, et les responsables communautaires, craignant une dispersion et une fuite de leur communauté restent fidèle à la couronne néerlandaise.

Qu'’importe, les juifs obtinrent des droits et les conservèrent, même après la chute de Napoléon. Pourtant ce fut Napoléon qui força les juifs à prendre un nom, ce qui nous permet en partie d’écrire cette histoire. L orthographe des noms va se figer vers 1870 en France par la création du livret de famille, il faudra faire un choix entre Cleef et Kleef.

Note : en partie ; car les Pays Bas à chaque envahissement ouvraient les vannes des polders et inondaient le pays, d’où la disparition de nombreuses archives à chaque fois.

Autrefois les juifs portaient le nom de leur père comme Mozes Salomon parce qu'’il était le fils de Salomon, et même en France on était le fils de... Dans un petit village ou tout le monde se connaissait, ce n’était pas nécessaire, mais petit à petit nos Rois commencèrent à « gérer » leur peuple et il devint obligatoire de porter un nom et un prénom.

Rapidement il fut demandé un deuxième prénom. Le nom de famille précédé du prénom fut appliqué a tous en Belgique avant de l'être au Pays Bas : ce système avait, en effet, vu le jour en Italie septentrionale, puis en France et en Belgique (d'abord en Wallonie, puis en Flandre), et plus tard aux Pays Bas, comme en Allemagne. Lorsque Napoléon occupa les Pays Bas, il ne fit qu'appliquer ces méthodes administratives et par

conséquent appliqua un nom unique de famille à chaque individu dans les territoires occupés et pas seulement aux juifs. À partir de 1808 les familles juives doivent choisir un nom et ne sera pas accepté comme nom de famille : un nom tiré de l'Ancien Testament, ou un nom de ville.

Récemment un ami expert auprès des ventes publiques avec qui je parlais de bijoux Van Cleef, me reprit sur la prononciation « Ne dit-on-pas « Van clef ? » en phonétique « Vanne clef ». Nombreux sont ceux qui prononcent ainsi d’autres maintiennent « Vanne Clife ».Pour en avoir le cœur net j’ai demandé aux services culturels de l’Ambassade :

Monsieur,

Permettez-moi d'attirer votre attention sur le fait que le terme exact n'est pas hollandaismais néerlandais.

La différence est de l'ordre de qualifier tout Français de Francilien.

Pour ce qui est de la prononciation du nom de famille Van Cleef, une transcription approximative pourrait être [vanne cléf]

Le -f- est donc prononcé, comme vous le savez.

Dans l'espoir de vous avoir dûment renseigné,

Avec mes meilleures salutations,

Han Grooten-Feld

Vérification faite, cette dame à raison, et dans wikipedia

« Une synecdoque courante (parfois pratiquée par les Néerlandais eux-mêmes) désigne les Pays-Bas du nom de Hollande, ainsi que les Néerlandais par les Hollandais (et même parfois la langue néerlandaise par le hollandais). La Hollande stricto sensu n'est qu'une des régions des Pays-Bas divisée en deux provinces (Hollande-Septentrionale et Hollande-Méridionale), abritant les grandes villes du pays (Amsterdam, La Haye, Rotterdam), et le hollandais une catégorie de dialectes parlés dans ces provinces. »

Les Van Cleef habitaient Clèves en Allemagne, au plus loin que j'ai pu remonter dans le temps, j'ai découvert Hijman Cham Aron Van Kleef. Hijman habitait Clèves, il se maria, et eut un fils Isaac Eisik Hijman Ham Aron qui nait en 1686 à Clèves, il est décédé en 1737 à Amsterdam a l'age de 51 ans, il avait épousé Marianne Mirjam Alkana De Jong Levie, née en 1692 à Amsterdam et décédée le 21/mai/1771 à Amsterdam à l'age de 79 ans.

Leur fils Arend Aron naît en 1714 à Amsterdam et y décède en 1779 (à l'age de 54 ans) Marié avec Knendele

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de L'histoire des Van Cleef et des Arpels

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs