Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

All my Worst-seller: Oeuvre complète Tome 1 (2013-2015)

All my Worst-seller: Oeuvre complète Tome 1 (2013-2015)

Lire l'aperçu

All my Worst-seller: Oeuvre complète Tome 1 (2013-2015)

Longueur:
1 101 pages
16 heures
Sortie:
17 févr. 2015
ISBN:
9782322007899
Format:
Livre

Description

Œuvre complète 2013-2015 Tome 1
Anarchie, Meutres Sexe et Rock'n Roll
Quand Passent les Pibales
Dieu Créa le monde en écoutant les Rolling Stones
Vivre en 2084
Sortie:
17 févr. 2015
ISBN:
9782322007899
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Petit Fils de Poirier Alcide gazé en 1914, fils de Poirier Robert invité cinq ans à la frontière Polonaise par le troisième Reich. Créateur et unique disciple de l'école instinctiviste qu'il quitta pour divergences avec lui même pour fonder l'école instincvitiste dont il reste le seul membre.


Lié à All my Worst-seller

Livres associé

Articles associés

Aperçu du livre

All my Worst-seller - Alain René Poirier

12

Anarchie, Meurtres, Sexe et Rock’n Roll V3,0

remasterisé

Chap 1

Nachs PK & Lev

Un peu de silence s'il vous plaît messieurs !... OH ! OH ! Fermez vos gueules d’empeigne, bordel de merde !

-Camarades, camarades, silence ! Il y a le camarade chef qui demande la parole, qui veut parler, faire marcher sa bouche, bouger les labiales, faire vibrer ses cordes vocales, aligner des mots avec cohérence, construire des phrases signifiantes... en gros, il veut nous gonfler avec du baratin comme le font ceux qui causent sérieux.

-Merci camarades. Puisque vous m’en offrez l’occasion, je déclare ouverte la session extraordinaire du 21 éme congrès international du Front Anarchiste Révolutionnaire de Libération de la Charente.... Je remercie très sincèrement le camarade Lev David Bronstein co-fondateur du mouvement, ici à ma droite...

-Je suis à ta gauche, je te tourne le dos... Je ne veux pas être vu à droite !

- A ma gauche aussi, mais lui de face, le camarade Pierre Kévin Simon, que vous venez d’avoir l’immense privilège d’entendre vous implorer le silence, de leur présence active, j'en profite pour me remercier moi même, Naschson Isaac Berembaum, puis que personne ne prend la peine de le faire.

-Ouais, bravo, bravo... Nach-son, Nach-son, Nach-son, Nach-son président, Nach-son président, Nachson président !

-PK écrase, ferme ton clapet, arête de gueuler comme une vache qui ne retrouve plus son veau, t’es encore bourré, t’as pété un câble, t’as sucé des hosties, t’as fumé un truc d’origine non conventionnelle ?

-Ben non, je fais comme dans les meetings politiques à la télé, où tu as tous les nazes qui scandent le nom du mec qui a enfilé le costard de chef, tu sais, des fois que le gus ne se souviendrait plus de comment il s’appelle... le leader, le gourou, le patron, le prétentieux qui veut serrer la pogne à tout ce qui bouge, qui croit qu’après qu’il t’a serré la louche, ta main tu ne la laves plus, que tu la mets sous une cloche posée sur le napperon de ta téloche, juste à côté de la boule où c’est qu’il neige sur la tour Eiffel et de la photo de tes niards dans le cadre doré... déjà que le mec a tellement la grosse tête qu’il ne sait plus où il habite, que quand il est rase-mottes, y se fout des pompes à talonnettes pour faire croire qu’il est plus grand que tes nains de jardin, que monsieur le chef se la pète tellement qu’il n’honore plus que de l’actrice en vogue, de la chanteuse hit paradée ou de la journaliste à tronche 16/9 pour passer dans le JT, qui pense que troncher de la caissière lui foutrait de l’herpès génital, le mec en lévitation tellement au dessus des contingences des ordinaires que le smig mensuel pour lui c’est de l’argent de poche pour la journée qu’il dépense en pourboires dans des restaurants où que tu as le prix du menu qu’on dirait le chiffre de ta déclaration d’impôts, que le tarif de la chambre des hôtels où il se fait inviter, tu crois que c’est une annonce immobilière avec le prix de vente de l’immeuble.

-PK, ta gueule. T’as vu combien nous sommes... ça fait plus réunion de coyotes dans la toundra que meeting UMP à la concorde... T’as vu des caméras, des banderoles qui te plébiscitent, des foules payées pour se jouer la liesse, des journaleuses avec des taches de sperme toutes fraîches sur leur jupe froissée par le coup précipité tiré entre deux portes, leurs collègues masculins à l’anus encore douloureux qui mettent des frocs à braguette arrière? Non ! alors réveille toi, tu n’es pas dans un meeting politique des partis qui se disent gouvernementaux.

-Putain, si tu t’attaches à tous les détails... pas près de devenir majoritaire ton groupuscule, je te croyais plus ambitieux, le genre à marcher sur l’eau, à faire s’ouvrir la mer devant tes zigs, t’es inscrit dans le who’s who des élus, rappelle toi que la Torah te place parmi la crème du dessus du panier, t’es la serviette élue qui ne doit pas rester au milieu des torchons des gentils.

-Connard ! Je peux reprendre... T’as fini avec tes blagues douteuses... Tu finis par être pénible à la longue !

-Pourquoi 21éme congrès Nachs ? Nous n'en avons pas fait d'autres avant, que je sache... C'est notre premier, avant de pousser la porte, je ne savais même pas qu'il était prévu. Je croyais qu'on se réunissait juste pour picoler du Kornikopia, du Cointreau, de l’alcool Vipérine, pour nous remplir la gueule de pistaches salées, de croquer des olives et cracher les noyaux par la fenêtre, grignoter des chips paprika, raconter des conneries puis, bien défoncés, finir par pisser par la fenêtre en visant les passants honnêtes qui se bécotent sur les bancs publiques. Tu aurais pu nous prévenir que c'était un congrès, un truc sérieux, officiel, avec des tas de journalistes de la presse internationale... s'ils étaient venus... Quand je pense qu'il aurait suffit que tu les préviennes, qu'ensuite ils acceptent de venir, pour qu'ils soient tous là, avec leurs micros tendus, avides de recueillir la moindre de mes déclarations, pendus à mes lèvres pour se délecter de mes pensées les plus profondes. Question look, j'aurais orné mes pieds de chaussettes, des propres, une paire portée moins d’une semaine par temps frais, qui n’a pas de trous dessus le gros orteil, que l’ongle y veut toujours s’aérer, que ses voisins c’est trop la puanteur qu’il dit pour sa défense, mes pieds, peut être même que je serais allé jusqu'à les laver moi même, les deux, le même jour, si le Pape avait d’autres trucs à faire, j’aurais vernis en noir et or mes ongles d'orteils, de ces couleurs qui font luxe, classe, mec de la haute au cul cousu d’or. J'aurai mis la belle rabillure, revêtu une chemisette repassée avec les boutonnières en face du bouton qu’est prévu pour, mis un jeans de la marque qui fait respectable, que sur les affiches de pub les gonzesses qui le voient passer se retournent toutes avec des yeux qui t’ouvrent la braguette, tiens, je serais allé jusqu’à cirer mes santiags... Tu m'imagines sur les photos des ‘Unes’ de la presse internationale en bermuda Tissaïa de chez Leclerc, chaussé de mes Crocs vertes, à coté d'Obama, qui lui, tu peux en être sûr, sera en costard cravate et chaussures de ville cirées, que tu te vois dedans, si brillantes que si t’es un écossais juif on te voit la religion sous le kilt juste avec le reflet sur tes bouts de pieds, que si t’es une fille en robe, t’as intérêt de porter une petite culotte, si tu ne veux pas que tout le monde soit au courant pour ton piercing des grandes lèvres... Il est prévenu d'avance lui, il a Michelle pour le conseiller en fringues qui font mec crédible.

-Rassure toi PK, les journalistes comme les photos sont interdits pour préserver notre anonymat... J’ai dit 21 ième parce que j'aime le chiffre 21... ce deux avant le un c'est le symbole évident de la charrue avant les bœufs... j'adore cette image qui correspond bien à notre époque du tout tout de suite, de l’immédiateté sans réflexion, de la forme sans le fond...

-Nachs, avec des chevaux ça marche aussi ton truc de laboureur ? La charrue avant les chevaux... parce que des bœufs dans le coin... ce n'est pas leur présence qui aggrave la pollution au méthane. Le trou de la couche d'ozone peut dormir sur ses deux oreilles, il n’y a plus un ruminant à dix bornes à la ronde, plus un cornidé pour refouler du méthane pendant qu’il rumine, tu peux en vérifier l'évolution sur les photos satellites depuis le moyen âge, à notre époque les bœufs n'y sont pour rien... La dernière fois que le vétérinaire, ce magicien qui transforme le Monsieur vache en bœuf, à permis de cuisiner une Gardianne de taureau, cette daube noire de Camargue, j'étais en CM2.

-Putain tu me mets l’eau à la bouche, elle est comment ta recette PK ?

-Attends, je revêts l’habit et je t’explique... Je suis plus à l’aise pour jouer le rôle si j’ai le costard sur le cul... Tu réalises une macération avec un litre de vin rouge, du thym, du laurier, du sel, du poivre deux grosses carottes coupées en rondelles, macération dans laquelle tu plonges pendant deux jours tes couilles de taureau coupées en gros morceaux. Tu transvases dans un faitout, tu fais cuire à feu doux pendant plus de trois heures. Plus c'est cuit longtemps, plus la viande sera tendre. Tu sers avec du riz et tu saupoudres de râpé.

-Je crois rêver... PK je ne suis pas certain que ce soit le moment d'exposer tes talents culinaires, nous sommes en plein congrès révolutionnaire.

-Nachs on peut remplacer les bœufs par des tracteurs pour être de son temps, moderne, up to date... mettre la charrue semi-portée douze corps de chez Charlier avant le tracteur New Holland TD5050 quatre cylindres, de 4500cm3, quatre roues motrice douze vitesses avant et douze vitesses arrière, shuttle command et cabine climatisée avec GPS et système audio quadriphonique...

-Stop ! Stop ! PK et Lev vous pouvez vous approcher, je veux vous dire quelque chose en aparté ?

-Oui, pas de problème, si tu me le dis gentillement.

-Même chose pour moi Nasch, tu sais que j'aime la douceur.

-Vous commencez à singulièrement me faites chier tous les deux avec vos putains de réflexions à la con.... PK retire ton tablier, ta toque, le persil de tes narines... je ne veux même pas imaginer où tu as mis l’oignon et la carotte... au lieu de raconter des conneries, rends toi utile pour une fois, dis moi si nous avons atteint le quorum ?

-Tu vois Nachs quand tu veux..... tu peux être gentil.... Je veux dire aimable... va encore m’emmerder avec la Torah et le coup des gentils, des goym.

-Putain, quand on veut, on peut... Si il y a une expression qui me tape sur le système c’est bien celle là, quand on veut on peut. De grâce, PK arrête d’imiter ces cons de chefaillons à deux balles qui se gargarisent de cette expression... va dire à un cul-de-jatte que s’il veut marcher, il peut, à un manchot que s’il veut tricoter, il peut... t’es sûr de te prendre, de leur part, un coup de pied au cul et une baffe dans la gueule.

-Désolé, mais ce n'est pas une raison pour m'insulter... ne me compare pas à ces managers à la manque, formés par la lecture en diagonale des bouquins de l’APEC... Ouais, le quorum est atteint.... remarque si tu ouvres les yeux tu n'as pas besoin de poser la question, nous sommes tous les trois présents...

-Je nous compte quatre, si je mets chaque présent en regard de chacun des doigts de ma main gauche, je n'ai que l'auriculaire de libre.

-Comme ça tu peux te récurer le conduit auditif...Tu n'as pas reconnu José ? Je précise pour Nachson qui n’est pas très physionomiste, que nous avons un invité de marque, invité qui se retirera pendant l'adoption des motions pour forcaster notre customer plan à venir, comme on dit dans les séminaires de toutes les bonnes multi-nationales qui francisent l'angliche en verbes du premier groupe... tu m'étonnes si les ricains ne nous prennent pas au sérieux quand ils nous entendent jargonner une langue que même Dieu à Babelle n'avait pas imaginée... c’est dire. J'ai nommé José Rafael Delgado, l'ex-mari de notre amie Pauryline Ponroe gérante du club 63, qui nous vient de Caracas pour passer quelques jours chez nous.

-Bienvenue à toi José... allez José, ne fais pas le timide, ça me fait plaisir de te revoir... Dans mes bras, allez on s'embrasse... Enfin non... José !, par sur la bouche.... putain, retire ta langue, j'ai l'impression de rouler une pelle à un luma....le baiser entre hommes, c’est sur les joues, je ne suis pas soviétique... en plus, c’est pas prouvé qu’ils mettent la langue.

-Qu'est-ce que c'est que cette mascarade... vous déconnez les companeros d'opérette... ne me dites pas que vous avez montés un mouvement révolutionnaire à trois ?

-Si, si, mais là nous débutons, on espère que dans deux ans Chee qui sera à la retraite nous rejoindra... Lénine, Trotsky et Staline ils étaient combien à leur début d'après toi ? Et le mouvement du 26 juillet à Cuba pour virer le gros Rubén Fulgencio Batista y Zaldivar qui avait lui même viré Carlos Prio Socarrás... combien de gus pour attaquer la caserne de Moncada à Santiago de Cuba... pas nombreux les camarades du movimiento 26 julio.... les frangins Fidel et Raoul avec Abel Santamaria... après leur exil au Mexique tu ajoutes Ernesto Guevara et Alberto Bayo y Giroud... Nous, nous attendons Chee Abraham Gilad.....et si nous sommes arrêtes, jugés, embastillés je déclamerai au tribunal comme Fidel :

"Je terminerai ma plaidoirie d'une manière peu commune à certains magistrats en ne demandant pas la clémence de ce tribunal. Comment pourrais-je le faire alors que mes compagnons subissent en ce moment une ignominieuse captivité sur l'Ile des Pins ? Je vous demande simplement la permission d'aller les rejoindre, puisqu'il est normal que des hommes de valeur soient emprisonnés ou assassinés dans une République dirigée par un voleur et un criminel aux cheveux teint. Condamnez-moi, cela n'a aucune importance. L'histoire m'absoudra."

-T'es sûr de ta citation ? Je ne suis pas certain que Batista se teignait les cheveux comme une gonzesse... comme certains à la tête de ce pays... je ne balance pas, mais suivez mon regard... Bande de nostalgiques de votre jeunesse qui n'est pas prête de revenir, si je comprends bien, vous rêvez de refaire mai 1968, le mai 68 du 3éme âge ? On prend les mêmes, on recommence... mais plus vieux... beaucoup plus vieux... Vous allez construire des barricades de fauteuils roulants, de déambulateurs, jeter vos couches confiances, vos dentiers à la tête des CRS, les bombarder de tubes de Stéradent pro-anti-tartre... Attention les mecs, crier CRS-SS sans dents c'est des postillons partout... tu n'as pas intérêt à te trouver devant l’invectiveur sans ton imperméable et tes cuissardes.... Votre lutte c’est que vous voulez exiger, du Viagra, du Cialis, du Lévitra, des androvacuum et des implants péniens, ces pompes pneumatiques qui redressent la bite du défaillant pour toutes les maisons de retraite ? Je constate que c'est toujours le sexe qui est à l'origine des révolutions... comme à la faculté de Nanterre en 68, ou les mecs n'avaient pas le droit d'aller dans les dortoirs des étudiantes, ils ont manifesté pour les aider à réviser leurs cours d'anatomie comparative en braille, pour leur donner un coup de main, un coup de pouce, voir d’index... Sexe qui est à l'origine du mouvement du 22 mars... Oh putain, printemps quand tu nous tiens....

-José, regarde nous bien, observe attentivement nos tronches, scrute nos bobines, avons-nous des têtes de bourges, des figures à porter un loden vert bouteille, une écharpe de soie blanche, des mocassins noirs à glands... mai 68, c'est vrai, nous y avons participé, mais naïvement, dans l'enthousiasme de la jeunesse qui tente de s'émanciper en essayant de canaliser ses montées fulgurantes de testostérone, le côté festif, l’ouverture du cul, la pénétration des idéaux partageurs, le rejet des entraves, l’interdiction d’interdire, la recherche de la plage à tous prix, même dans les endroits les plus inattendus, sous les pavés... en réalité pas de plage, juste du sable... Nous étions manipulés par les fils de bourges, très majoritaires dans les facultés, qui se donnaient un petit frisson en manifestant pour emmerder papa, certains avaient même l’audace de s'aventurer dans son usine pour y semer le souk... le genre escapade en terre inconnue... avec sa bénédiction au vieux... Une bonne grève, quand tu as des stocks d'invendus trop importants, permet de désengorger tes réserves, de ne pas payer tes ouvriers pendant la période, de diminuer le capital immobilisé en augmentant tes marges... si tes actions ne prennent pas cinq points à la bourse, c’est à désespérer du syndicalisme ouvrier... Les bourges ne peuvent pas toujours faire élire des socialistes pour mettre les prolétaires à genoux, leur reprendre des avantages, faire reculer la conquête sociale, ça finirait par se voir... sont obligés par périodes d’agiter l’épouvantail libéral, de mettre la droite à la tête du pays pour faire peur... droite qui n’ose rien faire par trouille de la rue, peur de retrouver sa bobine en haut d’une pique, sa caboche dans le panier à son, se contente juste de faire progresser ses idées, avant de faire revenir les socialos pour les appliquer, sociaux traîtres qui feront passer la pilule en arguant qu’avec les autres cela aurait été pire.... Mon cul, presque un siècle que ces enfoirés nous font le cinéma !

Ces bourges à la sauce gauchiste de mai 68, ces révolutionnaires en intérim, les fils de prolos qui les ont suivis... par habitude, tradition, manque de confiance en soi, a du mal à se prendre en main le prolétaire, fait confiance aux beaux causeurs, aux culturés estampillés bourgeois... piégés, ils y sont restés toute leur vie dans ces putains d'usines à vie de con. Ils ont perdu au tirage et pas de deuxième chance au grattage... Les fils de bourges eux, après cet intermède ludique où ils ont pu faire joujou en se déguisant en ouvrier avec des panoplies de prolétaires griffées Smalto qui amusait tant l’avenue de Breteuil, déguisements apportés au pied du sapin de papa patron par le père Noël qui ne descend que dans les cheminées en marbre de Carrare ou de Luni, sont bien restés eux aussi à l'usine, mais au dernier étage, calfeutrés dans le bureau insonorisé, climatisé, équipé secrétaires, en succédant tranquillement à papa comme nouveau patron, comme toujours la promotion au mérite. Je ne suis pas certain qu'à partir de ce moment ils aient continué de fréquenter, à la cantine d'entreprise, leurs anciens camarades de barricades, restés, faute du papa qui faut, sur les chaînes d'abrutissement des masses, devaient faire des allergies au caviar, aux langoustes ces prolétaires. D'autres de ces révolutionnaires, plus habitués à se faire ouvrir les portes de La Locomotive, club animé par André Pousse, qui vit passer les Beatles, les Kinks, que de pousser celles du café le Balto, qui vit passer Dudul pour son tiercé et Raoul pour un p'tit blanc cass, sont devenus patrons de la presse rampant devant la finance, mais patrons à look de gauche, attends ont fait 68, leur reste quelque chose, déconne pas... avaient à choisir entre les idées et le look, ont choisi le look, le coffre de la Ferrari 458 Italia est trop petit, ça ne tenait pas... Un patron de gauche, me diras-tu qu’est-ce que c’est ? Dans sa tête, un patron qui se prétend de gauche, c'est aussi pourri qu'un patron de droite, mais ça porte la cravate desserrée, le bouton de col de chemise ouvert... c'est le seul signe distinctif, avec peut être un peu plus de cynisme. De mai 68 les seules avancées sociétales acceptées ont été celles qui permettaient la création de nouveaux marchés... C'est pour ça que papa était satisfait que fiston fasse joujou à la révolution avec ces pouilleux de fils d'ouvriers, leur faisait passer les idées de libérer le cul prioritairement à la libération de la domination du capital. Toutes les évolutions sociétales, les évolutions du cul, celles de la morale sont toujours liées au fric à faire... C’est le progrès coco, celui qui te permet d’être de plus en plus libre, de t'enchaîner tout seul, de te livrer pieds et poings liés aux marchands du temple. Si pas de business en vue, passe ton chemin, ce n’est pas moderne. La démocratisation du divorce, la libéralisation du cul, l'individualisme, ça te multiplie les foyers, donc les besoins en appartements, en équipements ménagers, en bagnoles, ça décuple la consommation... quand la société arrive à un marché de renouvellement, pouvoir modifier cette donne en segmentant un peu plus la famille, relance les affaires... par contre la cogestion, la désaliénation.... l'accès à la culture pour tous... celle qui te permets de réfléchir et d'utiliser ton libre arbitre, le progrès social, le partage équitable des richesses... tout ça oublié, attend on ne va pas se faire chier à te faire des émissions de télé avec Arthur et les comiques institutionnels, pour que tu lises des bouquins qui font bouger les neurones, te fatigue pas pour rien, range tes méninges sous la couette, on le fait pour toi, t’as qu’à suivre, on sait ce qui est bon pour toi... si c’est bon pour nous les élites, un jour ça finira bien par être bon pour toi... sinon, promis, au paradis là tu vas te régaler.. avant soit bien gentil, faut gagner ton billet d’entrée. Mai 68 finalement c'est : les bourges enculent les prolos, un peu comme 1789, mais avec le tube de vaseline offert.... ensuite le but est de supprimer progressivement la vaseline... tu verras une fois habitué c’est presque indolore.

-Nachs je ne vois pas de femmes dans votre mouvement ? Regarde dans la Rote Armee Fraktion avec Andreas Baader, Gundrun Ensslin, Horst Mahler, Peter Homann il y avait Brigitte Asdonk et Ulike Marie Meinhof.... Pour les brigate Rosse Emanuela Frascella, Emilia Libera..... Magdalena Kopp pour Ilich Ramirez Sanchez alias Carlos, Patricia Campbell Hearst devenue Tania pour l'armée de libération symbionaise, Nathalie Ménigon et Joëlle Aubron pour l'organisation communiste révolutionnaire Action Directe. Vous avez tort de ne pas en recruter, pour une action révolutionnaire armée efficace, les femmes ne sont pas là que pour faire joli sur la couverture de vogue, elles sont plus performantes que les hommes une arme à la main, elles tirent une fraction de seconde plus vite... ne perdent pas de temps à se demander si elle doivent appuyer sur la gâchette, si le trou va te faire mal, si ce serait plus esthétique de le faire à gauche plutôt qu’à droite... Toi, tu réfléchis ce court instant avant de prendre la décision de faire feu... si tu as une femme en face de toi, pas de pot t'es mort avant d'avoir eu le temps d'appuyer sur la détente, t’as même pas eu le temps de lui demander son 06, ni le selfie souvenir. C'est pour ça que les instructions des brigades antiterroristes sont de neutraliser en premier les femmes, si un groupe révolutionnaire en comporte, ce sont les premières à se faire dézinguer... C’est la même chose pour les enfants soldats... c’est joueur les mômes, ne se posent pas de questions non plus... ça vient peut-être de là l’expression les femmes et les enfants d’abord, tu tires dessus d’abord, après t’as tout le temps pour plomber les mecs.

-Et qui tire sur les femmes ? Des mecs qui réfléchissent avant de tirer ? Ont intérêt de les surprendre, s’il ne veulent pas devoir se pointer en jupe et bas résilles tes tireurs d'élite, je vois bien Simo Häyhä ou Vassili Grigorievitch Zaïtsev se pointer en jupe cuir et porte-jarretelles, la kalachnikov AK 47 en bandoulière en lieu et place du sac Vuitton favorite MM.

-Pour le moment vu notre nombre et nos orientations... j'ai peur que l'ajout de femmes dans notre groupe tourne vite à quelque chose de moins intellectuel, de moins armée du peuple, que l’esprit de la galipette prime sur celui de la révolution... je crains que nos tireurs deviennent trop prompts à dégainer... mais je me refuse à préciser quoi... pour la partie féminine en cas d'urgence extrême nous avons le Club-63.

-Je suis heureux de constater que vous êtes toujours en bons termes avec Pauryline malgré notre séparation... Souvent après un divorce, les amis choisissent un camp ou s'éloignent des deux... c'est sympa de nous avoir conservé votre amitié à elle comme à moi... ça me touche les gars, à moins que son activité nocturne y soit pour quelque chose ?

-Remarque par goût et question physique, si j'avais eu à choisir entre vous deux... y a pas photo.... je ne suis pas certain que tu sois le gagnant, t’as pas les courbes aux bons endroits, question poils sur les bras je reste classique, pour une femme je préfère le glabre... je vois que tu fais des efforts, tu te laisses pousser les muscles blancs question abdominaux, tu dois faire une allergie aux carrés de chocolat... tu veux évoquer le côté fibrome ? La partie féminine de ta personnalité ?

-Sérieux un instant, habites-tu chez Pauryline pendant ton séjour dans notre beau pays des droits de l'homme ?... je veux dire droits de l'homme riche, de l'homme blanc, de l'homme judéo-chrétien, de l'homme hétérosexuel.... Faut mériter,demande aux peuples colonisés en Indochine, en Afrique, à Madagascar la façon dont on leur a fait goûter aux droits de l'homme... on les nommait d'ailleurs avec tout le respect possible niaquoués, négros, bougnoules et j’en passe de plus affectueux... le côté taquin de l’homme blanc... mais au paradis eux aussi auront leur revanche... seront ma dernière chanson.

-Putain les irrespectueux, le premier gus qui a pris option politesse en troisième langue sait que l’on doit dire Monsieur le Niaquoué, Monsieur le Négro, Monsieur le Bougnoule, même Monsieur « de » Bougnoule s’il est de descendance aristocratique de la bougnoulerie de son bled. Tu vois c’est à ces détails que tu vois que le vivre ensemble perd du terrain, que tu te ghettoïses les esprits, que tu te communautarises... tu vas voir que certains vont même croire que la religion leur permettrait de retrouver une identité. Quand même pas compliqué de mettre ‘Monsieur’ avant le qualificatif, merde, ça ne leur écorcherait pas la gueule d’y ajouter une majuscule... Putain de monde du fric, la politesse n’est pas une valeur marchande, alors ces cons d’enculés de branleurs ne s’emmerdent plus avec, tu vois un peu le bordel, si la politesse barre en couille, c’est cette putain de civilisation qu’est foutue. Ce que j’en dit...

-Je peux répondre à la question concernant mon lieu de résidence actuel, ou tu te gargarises encore trois plombes dans les diatribes... Non, je n’ai pas de contacts officiels avec Pauryline pour des raisons qui vous sembleront évidentes plus tard... Il est même préférable que personne ne soit au courant de ma venue en France. Par précautions, j'ai pris le vol Caracas Madrid, je suis arrivé de Madrid par la route, personne ne sait que je suis en France, j’ai retiré le fric dont j’aurais besoin à Madrid pour ne pas être tracé dans votre pays, j’ai même emprunté un téléphone à un basque de mes amis qui a pris sa retraite de l’ETA, vous voyez que question précautions, j’ai acheté le pack complet. Je voulais impérativement vous voir avant votre congrès international des trois bras cassés de trou du cul du monde...

-Si tu as fait le voyage pour te foutre de notre gueule, tu aurais pu épargner ton pognon, tu vois question phrases qui charrient, le groupe n’est pas le dernier, pour la vanne qui tue, on ne craint pas grand monde, mais s’il y a un truc sur lequel on a le sourire qui se crispe... c’est le dénigrement de notre ligne idéologique... là notre sens de l’humour devient aussi à fleur de peau que celui du smicard qui vient de s’acheter une bagnole neuve avec un crédit sur six ans qui découvre que dans la nuit des plaisantins on anticipé la Saint-Jean, que sa bagnole va concurrencer les œuvres de César et sa police d’assurance ne prend pas ce genre d’aléa créatif en compte... qu’il va devoir continuer de se saigner aux quatre veines pour payer son crédit, se priver de tout pour que dalle, que ses déplacements vont toujours se faire en mobylette hors d’âge sous la pluie et le froid.

-Va quand même faire une économie sur les révisions et le carburant, faut voir l’aspect positif aussi.

-Est-ce normal que je n’aperçoive pas de cabines de traduction simultanée, pourtant j'ai examiné chaque centimètres carrés de la salle... d'habitude pour un congrès de cet envergure ?

-Continue, fais toi plaisir, fous toi de notre gueule ! Après notre prise du pouvoir, tu viendras nous quémander un poste de ministre de la culture des tracheobiontas, tu ramperas à nos pieds pour devenir ministre des cagouilles et des lumas, tu fayoteras à mort pour le poste de ministre du pineau du cognac et des mogettes, tu te déshonoreras pour être ministre des huîtres creuses de Marennes et des bigorneaux...

-Promis, Je vais y réfléchir... j'observe que vous vous dirigez vers un gouvernement

très... restreint.... revenons aux choses sérieuses et au motif de ma visite.

-OK, mais notre réunion est aussi sérieuse.... c'est fou le nombre de gens qui ne nous prennent pas au sérieux... je ne sais pas à quoi ça tient ?

-Peut être aux chaussettes que tu enfiles sur tes oreilles ! T’as vu ta tronche, de loin je t’avais pris pour un épagneul... je n’ai pas dit breton, je ne l’ai pas dit... je sais que c’est l’insulte qui te déclenche le coup de boule casse tarin...

-T’as bien fait, t’as vu que j’ai au front le cal que tu retrouves chez les bons musulmans... eux c’est le sol devant le tapis de prières qui l’occasionne, moi les pifs des irrévérencieux... c’est même curieux, tous le dégustent saignant, pas un pour le préférer well-done.... Je t’explique pour les chaussettes.... A la radio, à la télévision ils conseillent toujours de sortir couvert ! Je suis les conseils, pour une fois que j'ai une attitude citoyenne comme ils disent...

-Tu as peur de choper une MST des oreilles, une orchite du lobe, une candidose du pavillon ?... Si t’avais eu un cerveau, les chaussettes c’était une bonne solution contre le rhume qui attaque cet organe... mais toi t’es protégé, tu ne crains rien de ce côté là, les virus ne sont pas cons, ne se lancent pas dans l’attaque du vide...

-Rompons sur le champ voulez-vous messire, et expose nous la raison de ta venue sur notre vieux continent.

-Pauryline m'a demandé de venir pour l'aider à traiter deux problèmes... le premier d'ordre strictement personnel qui ne concerne qu'elle et moi, je le tairais pour des raisons de sécurité... je vous donnerai les informations et les explications plus tard, quand le moment sera venu et moi de retour à Caracas. Votre confiance et votre amitié indéfectible nous est nécessaire... Le deuxième sujet vous concerne... Ce n'est pas à des révolutionnaires de votre trempe que je vais l'apprendre, pour la sécurité des actions il est impératif de cloisonner notre réseau pour éviter la chute du groupe, la perte de toute l'organisation en cas d’arrestation d’un membre....Une question, votre groupuscule... vous ne l'avez pas déclarée en préfecture comme association Loi de 1901 j'espère ?

-Voilà l'Inca qui nous prends pour des demeurés, depuis que Monsieur à découvert la signification des glyphes de ses ancêtres, Monsieur se la pète... pourtant écrire avec des dessins gravés dans la pierre ne te met pas sur le chemin de l’imprimante qui tient dans la poche.

-Excusez moi, mais il fallait que ce fut précisé. En ce qui concerne la création de vos groupes d'unités combattantes, elle est lié à ce que Pauryline a subit au 63 il y a deux mois. Elle en est restée traumatisée moralement et meurtrie dans sa chair... L'enchaînement des constatations médicales, les données des examens de laboratoire lui ont apporté sur elle des informations graves qui ont modifié tous ses projets... Je ne vous en dit pas plus... Elle désire que cette barbarie ne reste pas impunie.... vous allez vous répartir en deux groupes qui auront chacun une mission.... je vous demande de n'en parler à personne, même pas entre vous en dehors du groupe... d'accord ?

-C'est comme qui dirait la base du cloisonnement camarade compańeros.

-Qui sera du premier groupe ?

-Nachs et moi.

-Ok, Lev tu seras donc le deuxième.

-Si vous le voulez bien, je vais vous présenter les objectifs de chaque groupe en tête à tête, nous allons dans ma voiture, pour garantir la confidentialité...

-Nachs et PK vous me suivez ?... surtout pas de portables sur vous... même éteints

-C'est ça ta caisse ?

-Un ami concessionnaire me l'a prêtée... des véhicules neufs à qui on fait faire quelques centaines de kilomètres pour les vendre comme véhicules d'occasions... une histoire de TVA... je n'ai pas approfondi le truc... l'important est que j'ai la bagnole à ma disposition pour ces quelques jours.

-C'est le nouveau chevrolet Trax LS 1.7 VCDi 130...The original Reborn... La couleur blanche lui va bien.. il a de la gueule, c'est vrai, ça le fait vachement en blanc... mais le nom « original reborn » est à chier... « reborn » c’est le nom du plus grand yacht de France avec ses 75,50 mètres, le bateau que Christine Lallouette, épouse Lagarde, aurait offert à Bernard Tapie avec l'argent de nos impôts...

-Comme ça, tu sais pour une fois, où va ton fric.

-C'est aussi un shõnen manga de Akira Amano.... Reborn ! Kateikyõshi Hittoman Ribõn ! (Le tueur précepteur)...

-Pour faire plus naze comme nom je ne vois pas... Redead peut être... quoi que plus mystérieux et rare...

-Blanc Alpin la couleur annoncée sur le descriptif... pour eux il doit y a plusieurs blancs possibles... sûrement une idée sortie de la tête de ces pubeux qui ont déjà trouvé plus blanc que blanc pour la lessive comme dans le sketch de Michel Gérard Joseph Colucci....

-C'est vraiment une bagnole sympa pour la ville, avec des sièges assez hauts pour éviter de te sortir au palan... Vu la souplesse de mon dos, j'ai passé l'âge des Ferrari, Lamborghini et autres tape-culs pour contorsionnistes...

-Raconte moi, tu as eu un âge ou tu en possédais ?

-Non, tu le sais bien, à l'époque j’avais un solex 3800.

-Pas besoin de palan non plus pour en descendre !

-le plus amusant, pour avoir ces bagnoles, faut être blindé de tunes, que les obèses du portefeuille sont souvent des vieux ventripotents... les voir descendre de leur caisse, avenue Montaigne, est un régal, surtout qu’avec la prostate, à leur âge faut te manier le cul si tes couches confiances ne sont pas assez absorbantes... faut éviter que les moquettes de ta Ferrari sentent l’urinoir, ça fait tiquer les bimbos.

José allume le lecteur MP4 pour couvrir leur conversation...

Eric Burdon, I'm crying des Animals

José :

I don't hear your knock upon my door

I don't have your lovin' anymore

Since you been gone I'm a-hurtin' inside

Well I want you baby by my side, Yeah

I'm cryin', I'm cryin'

Hear me cryin'

I'm lonely and blue baby every night

Yeah, you know you didn't treat me right

And now my tears begin to fall

Well I want you baby and that's all

I'm cryin', I'm cryin'

Hear me cryin' baby

Hear me cryin'

I don't hear your knock upon my door

I don't have your lovin' anymore

Since you been gone I'm hurtin' inside,

yeah

Well I want you baby by my side

But I'm cryin', you know I'm cryin'

Hear me cryin' baby

Hear me cryin'

Hear me cryin'

-Merci de votre exposé de vendeur de bagnoles les gars.... si vous cherchez du boulot je vous recommande à mon copain pour un poste de commercial dans sa concession... Avant, faites un petit effort de présentation, achetez vous un peigne, vous savez le truc en corne pour mettre de l'ordre dans les cheveux... il vous faut aussi investir dans le costume plouc trois pièces et la cravate qui va avec... et peut être des chaussures... les crocs vertes... je me demande si ce n'est pas un peu too much ?... Pouvons nous redevenir sérieux un moment... Je vous explique Nachs et PK ce que vous allez devoir faire à la demande de Pauryline... Je vous donne le timing précis pour la réussite de l'opération. Pour éviter de mettre les autres en danger je vous demande de le respecter à la minute près notre scénario, surtout de ne jamais rien divulguer... Nous avons, avec Pauryline, passé des heures à le mettre au point, en étudiant chaque possibilité, chaque problème éventuel... Les gars je compte sur vous... Pauryline compte sur vous...........

Bo diddley bought his babe

a diamond ring,

If that diamond ring don't shine,

He gonna take it to a private eye,

If that private eye can't see

Une bonne heure plus tard c'est au tour de Lev de goûter au confort des sièges en tissu anthracite sur une musique de Bo Diddley... José lui fait le topo...........

Lev et José rejoignent le groupe PK et Nachs qui se passent le temps en jouant à feuille, pierre, puits, ciseaux...

-Puits ! -Feuille ! la feuille couvre le puits, gagné

-Ciseau !-Feuille ! le ciseau coupe la feuille, perdu.

-Mes amis, chacun sais maintenant avec exactitude ce qu'il doit faire... moi je vais remplir ma mission de mon côté, j’avoue que je ne suis pas gardé le plus facile, une fois accomplie je repars aussitôt pour le Venezuela, il y a trop de risques à rester dans les parages... Nous ne devons plus nous revoir d'ici là.... je parle de vous et moi... pour vous, ne changez rien à vos habitudes pour ne pas attirer les soupçons... vous continuez à faire vos conneries habituelles en vengeurs cagoulés... Sans rire c'est le meilleurs gag que vous ayez fait ces dernières années... Une question me turlupine... en mission vous mettez votre slip par dessus le pantalon comme superman ? Je ne regrette pas mon voyage rien que pour avoir vu vos trognes... même si je n'ai pas tout mon cerveau disponible pour la déconne en ce moment.... Je vous laisse à votre réunion....

-J'oubliais le plus important pour toi, Nachs, Pauryline te demande de passer au 63 ce soir pour une dernière faveur à lui accorder...

-Ok, j'y serai... Bye compańeros José

-Eh... Viva la revoluçion.... et les femmes sensuelles.....

-Te limite pas s’il te plaît, même des moins sensuelles, l’important c’est qu’elles veuillent de toi... Attends, si tu as l’occase, tu ne va pas faire ta bêcheuse sous prétexte que tes critères de sensualité ne sont pas atteints... tu acceptes, tu ne fais pas ton gougeât... je le vois venir l’asticot, fait trop le difficile et se termine en tête à tête avec sa main droite... question sensualité... il y a mieux

-Putain les mecs, là, je dis que pour une vraie mission à risques nous sommes servis, mais nous devons venger Pauryline... on s'interdit à partir de maintenant d'évoquer le sujet entre nous, à la moindre question sur Pauryline on prend l’air étonné d’une poule devant la pierre de Rosette, on fait semblant de ne pas connaître Ptolémée V, même sous la torture personne n’avouera connaître de Memphis autre que celui du Tennessee, qu’on aurait éventuellement souvenir d’une certaine Rosett chanteuse de jazz se produisant au Live Music Club rien de plus. Feignons d'avoir l'air surpris quoique l'on nous annonce, comme Anconina dans itinéraire d’un enfant gâté... tu vois le registre d’attitudes de tronche pour jouer l’étonnement... même si nous en sommes les auteurs. Chaque groupe ignore ce que fait l'autre, c'est notre règle. Pas besoin de préciser de ne jamais utiliser le téléphone du domicile, pour les portables retirez vos cartes SIM et n'utilisez que des cartes prépayées. Toujours avoir les téléphones éteints et la batterie sortie... ne les allumez que pour une utilisation immédiate, évitez d’appeler ou de recevoir près de chez vous pour la localisation par les bornes des opérateurs. Je vous conseille d'utiliser une carte prépayée différente chaque jour de la semaine, de ne vous communiquer vos numéros qu'au jour le jour... et surtout rien dans les mémoires. Pour l'achat des cartes de téléphone payez en liquide, pas de cartes bleues ni de chèques... enfin la routine. Rien sur les ordinateurs et toujours vous connecter sur internet par The Onion Router pour éviter de vous faire loger par votre adresse IP.

-Comment se communiquer nos numéros du jour ?

-chaque groupe n'a qu'un numéro à mémoriser par jour... Le soir au coq pour la réunion politique et apéro quotidienne on se communique le numéro du lendemain.

-Avant d'ouvrir la séance, pour se mettre dans l'ambiance, je propose un peu de musique pour valider notre devise : Anarchie Sexe et rock'n roll...Boris à toi :

Monsieur le Président

Je vous fais une lettre

Que vous lirez peut-être

Si vous avez le temps

Je viens de recevoir

Mes papiers militaires

Pour partir à la guerre

Avant mercredi soir

Monsieur le Président

Je ne veux pas la faire

Je ne suis pas sur terre

Pour tuer des pauvres gens

C´est pas pour vous fâcher

Il faut que je vous dise

Ma décision est prise

Je m´en vais déserter

Depuis que je suis né

J´ai vu mourir mon père

J´ai vu partir mes frères

Et pleurer mes enfants

Ma mère a tant souffert

Elle est dedans sa tombe

Et se moque des bombes

Et se moque des vers

Quand j´étais prisonnier

On m´a volé ma femme

On m´a volé mon âme

Et tout mon cher passé

Demain de bon matin

Je fermerai ma porte

Au nez des années mortes

J´irai sur les chemins

Je mendierai ma vie

Sur les routes de France

De Bretagne en Provence

Et je dirai aux gens:

Refusez d´obéir

Refusez de la faire

N´allez pas à la guerre

Refusez de partir

S´il faut donner son sang

Allez donner le vôtre

Vous êtes bon apôtre

Monsieur le Président

Si vous me poursuivez

Prévenez vos gendarmes

que je tiendrai une arme ,

et que je sais tirer ..

-Pour une fois qu'on écoute la version originale... pas celle des bisounours pacifistes, désolé Marcel André Mouloudji, tu n'es pas concerné, toi tu as eu le courage de la chanter pendant la guerre d'Algérie, même une chanson pacifiste à l'époque il fallait en avoir pour oser le faire, surtout avec tes origines... Je m’incline devant toi. Respect camarade...

Allez Companéros la séance est ouverte... on désigne un président de séance ?

-Qui est pour ?

-Personne... proposition rejetée.

-Un président… un chef... un leader dans une réunion anarchiste, t'es tombé sur la tête... pourquoi pas des uniformes et des grades... tu nous confonds avec l'armée du salut ? Déjà là, à trois nous sommes à la limite de la scission politique, comme chez les troskystes... mais c'est le minimum pour obtenir une majorité qualifiée, si personne ne s'abstient.

-Je ne te raconte pas le bordel si Chee viens nous rejoindre avec la possibilité de votes deux voix contre deux....

-Je rappelle que contrairement aux idées véhiculées par les réactionnaires bourgeois décadents, l'anarchie ce n'est pas le boxon, le bordel, la merde, le binz, le souk... c'est, comme le rappelait le camarade monégasque Léo Albert Charles Antoine Ferré, l'ordre sans l'autorité... Arrêtons de philosopher nous avons du taff... surtout que la plupart des philosophes actuels me font passablement chier !

-Armand Abécassis, Gilles Uriel Bernheim, André Glucksmann, Raymond Cicurel, Jacques Derrida, Alain Finkielkraut, Chouchani, Maurice Ruben Hayoum, Nelson Goodman, Emmanuel Levinas le disciple de Chouchani, Bernard-Henry Levy, Charles Touati, Eric Weil, Raphaël Enthoven... Ces brillants intellectuels font chier Monsieur PK.... tu nous referais pas une petite poussée d'antisémitisme...

-Nachs tu m'emmerdes avec ton antisémitisme, je ne peux rien te dire sans que tu me traites d'antisémite, juste pour ne pas avoir le bonheur, l'intelligence de partager ton opinion... Ce n’est pas parce que tu fais parti de la race des élus de Dieu, que t’es immunisé contre la connerie... ne lève pas les yeux au ciel, je sais ce que dit la Torah sur nous autres les gentils et que quoi que tu fasses tu seras toujours dans le camps des gagnants de la finale... admets quand même avec moi que :

si un goye est con c'est un con,

si un juif est con c'est un con,

si un noir est con c'est un con,

si un musulman est con c'est un con,

si un arabe est con c'est un con,

si un bouddhiste est con c'est un con,

si un jaune est con c'est un con,

si un blanc est con c'est un con....

tu vois il n'y a ni race ni religion qui les différencient... ce sont tous des cons !!

-Si un con est con ?

-Un socialiste ?

-Non, un pléonasme, un socialiste c’est seulement un traître à la classe ouvrière !

-Si la réunion débutait.... je dois aller voir Pauryline après la dernière motion

-Attends, c'est toi qui fou la merde avec ton antisémitisme primaire et ta paranoïa de victime génétique...

-Définition des prochaines actions... J'ai reçu les Filaments antivols 10X32 auto adhésives détectables par le système DEAC Checkpoint de l'intermarché.... je propose d'aller en coller sur tous les chariots de l'hyper, un filament sous la poignée de chaque chariot, l'autre dans la publicité qui est actuellement clipsée devant, histoire de semer un peu la panique, lorsque les caddies quitterons le magasin... je veux voir la tronche des ménagères déclenchant les alarmes à la caisse, tous les yeux fixés sur elles, la suspicion de voleuse qui leur tombe sur le paletot... avec le bonus de distraire le gros vigile qui se la pète un peu trop. Courir à toutes les caisses aux détecteurs en alerte vol, lui fera perdre son ventre, va avoir le dessous de bras en auréole, le boxer collé au cul par la sueur, la colonne qui ruisselle dans le bénouse.... on passe au vote.

-Trois votes pour... adopté.

-Lev tu iras filmer la sortie des caisses pour le mettre sur YouTube... Pour venir coller les filaments antivols après la fermeture, nous utiliserons les masques de Sarkozy, ceux achetés par Gene sur amazon.fr à 3,99 €, vendu par We're Partying Now Ltd. Pour la tenue vestimentaire survêtement gris sans marque et baskets Leclerc pour que les caméras de surveillance du parking puisse avoir un film avec une distribution politique à la hauteur et une possibilité de calter sans entraves. Faut faire de l’anonymous à tronche connue.

-autre proposition ?

-Le Leader Price m'a vendu un pack de yaourts dans lequel il y en avait un au couvercle percé, le yaourt été couvert de moisissures et une odeur à gagner le combat contre un renvoi de lait d’un niard premier âge, tu sais quand il te gerbe sur la veste et que même en sortant du pressing, ta manche est encore imprégnée de l’odeur... tellement dégueulasse que même mes poules ont tordu le bec pour le bouffer, si mes poules ne le bectent pas, te reste plus que les freeganistes à qui le refiler...

-je propose qu'on enduise les clés du système d'accrochage de chaque chariot de Loctite super glue-3 gel control, pour que tous deviennent solidaires les uns des autres... on passe au vote...

-Tu as juste besoin de coller le dernier chariot de chaque rangée, le petit plus, c'est de coller un jeton dans le réceptacle à pièces du dernier.

-Trois votes pour... adopté.

-Pour l'exemplarité de la solidarité des groupes... faudra faire chanter aux chariots « tous ensembles tous ensembles tous, en sautillant comme des cabris... »

-PK c'est toi qui t'y colle pour filmer l'arrivée des clients... Tu es le seul lève tôt du groupe...

-Pour l'action on peut mettre les masques de Carla Gilberta Bruni Tedeschi...

-Le masque de Carla Gilberta Remmert jeune ou l'actuel... l'actuel en latex de chez « déguisement Magic » à 18,90 € fabriqué par « César Masques » et sculpté par Michel Foucault, Karl en a encore trois, ça fait super peur.. tu ne trouves pas qu'elle a de plus en plus un air de famille avec les Bogdanov.

-Vas-y lorsque les rues sont déserte, imagine que tu croises une femme enceinte quand tu as le masque sur la gueule, elle prend peur, te perd les eaux sur tes santiags, t’as le niard en devenir qui gicle dans le caniveau, résultat des courses, t’es bon pour re-cirer tes pompes, le couple doit rejouer la scène de la brouette japonaise procréatrice et tu retardes l’essor de la natalité française, t’empêche le développement de la consommation, tu nique le PIB, tu figes la croissance, partant tu accentues le chômage. Faut vachement gamberger avant de prendre une décision.

-C'est obligé de s’accoutrer de la gueule de la nympho-aphone ? Moi je suis allergique au botox

-Tu prends son masque pas sa tête !

-Nous n'avons toujours pas testé les Makibishi que nous a envoyés de Tokyo le camarade Arihiro Sakakibana... je propose un lâcher en face du radar fixe, à l'entrée d'Angoulême sur la RN10... on passe aux voix

-Trois voix pour.... adopté...

-Je resterai pour effectuer le reportage. Pour l'action on les lâche en roulant du coffre du Touran,... Lev tu voyageras en coffre, t’es le plus fort pour le geste auguste du semeur ?

-On se déguise en réparateurs de pneus pour l'opération ? Parce qu’après, va y avoir du boulot chez les esthéticiens du pneu, va falloir combler les rides au fil d’or, injecter du collagène dans les trous.

-Tu n'as pas tout compris, c'est pour les crever pas pour les réparer qu’on monte l’opération, c’est pour bloquer la route et immobiliser la noria de camions étrangers qui évitent l’autoroute et qui nous font chier. Par contre il faut fixer les plaques minéralogiques de la caisse du gros Hollande « CB-455-VH » sur le Touran pour ne pas avoir d'emmerdes si on est flashés … on peut même se mettre les masques de Sarkozy pour se faire flasher à 180 km/h sur la route du retour... avec les numéros de la bagnole du gros Fanfan la teinture et les tronches de Sarko la teigne ils vont se régaler pour attribuer l'amende et retirer les points...

-Moi je pourrais montrer mon cul nu contre le pare-brise pour une photo plus souriante...

-Autre proposition ?

-Dimanche matin je fais une distribution de tomates devant le café le Balto, je ne sais plus quoi en faire, avec la chaleur elles donnent comme jamais... si vous voulez me tenir compagnie une petite demie-heure, j'en offre un kilo à toute personne me présentant sa carte d'adhérent à NPA, Lutte Ouvrière, Ligue Communiste Révolutionnaire, Parti Communiste des Ouvriers de France ou du syndicat Confédération Nationale du travail.

-T’en as pas des pourries pour foutre dans la gueule des socialos, pour leur apprendre à baiser le peuple, uniquement sur présentation d’une carte à jour de cotisations... faut toujours déjouer les resquilleurs, je me méfie toujours des socialistes, c’est pas franc du collier comme bétail.

-Ok pour dimanche matin. Je pense que nous avons une semaine chargée et devons donner la priorité à l'action pour venger Pauryline... nous allons nous contenter de ces trois actions secondaires et ludiques...

Chap 2

Igor âne philosophe et Nachs

-Comme personne ne daigne parler de moi je vais m'y employer.... c'est d'ailleurs le rôle qui m'a été assigné... présenter les personnages de l'histoire :

-Hi. I'm Igor the donkey of Guimps..... You don't speak English ? You speak Donkey ? Wild Horse ? Pig ? German ? Chicken, Little red rooster, Spanish ? French ? Putain, les humains vous me faites chier avec toutes vos complications. Vous ne pouvez pas vous mettre d'accord pour tous parler la même langue ! Tous les ânes autour du globe braient de la même façon. Les ânes : une langue... c'est quand même plus simple pour se comprendre. Avantage... toutes ces notions de frontières à la noix sont supprimées... pour nous il n'y a pas les ânes nationaux, les ânes patriotes, les ânes de même confession et toutes ces conneries de communautarisme. Une seule communauté pour toutes les espèces d'ânes. Pour un âne la vie est simple, il n'y a que deux catégories, quelque soit le sujet, quelque soit la race... et cette notion de race n'est pas de nous... Il y a les femelles... que tu n'as qu'une envie c'est de les saillir quand t'es un mâle et que ton propriétaire n'a pas eu la malencontreuse idée de te goûter les amourettes ou les animelles sauce grand veneur... et pas question d'âge ou de beauté.... toutes les femelles sont à égalité,même sans burqa... pas de mufles chez les ânes.... et les mâles... que t'as qu'une envie quand t'es femelle c'est d'ovuler pour être couverte vite fait. Cinq à six allées et venues vaginales du mâle, les pattes avant posées sur ton arrière train... éjaculation... sprint massif des spermatozoïdes... « sus à l'ovule » qu'ils hurlent tous en godillant du flagelle, comme des gamins quittant la salle de classe pour se déverser dans la cour de récréation.... Tu pisses un coup après le don de gènes pour évacuer le trop plein, tu gardes juste la queue relevée un moment pour aération séchage... Pour lui faire plaisir, tu laisses l'heureux élu venir remettre le couvert pendant un jour ou deux... Un petit coup de rappel toutes les 90 minutes, juste pour l'hygiène et tu as la paix pendant les douze à quatorze lunaisons que dure la gestation.

-Igor c'est combien de temps une lunaison ?

-Tu veux une réponse précise sur la durée du mois synodique ?.

-Oui, enfin à la louche juste pour avoir une idée.

-C'est environ 29 jours 12 heures 44 minutes.

-Pour toi c'est la définition de « environ » ?

-Ben... je n'ai pas mentionné les secondes..

-Merci, c'est bon comme exactitude, surtout que tu précises de 12 à 14 lunaisons.

-Où en étais-je... Ah oui... toujours pour nous simplifier la vie, nous n'avons pas inventé de religions, nous vivons au jour le jour, hier est passé, demain n'existe pas... aucune raison de se prendre la tête, encore moins d'aller trucider son voisin. Tu nous vois faire le signe de croix... des coups à nous déboîter le poignet que vous, les bipèdes, prenez pour notre coude

-Au début, nous les humains, nous parlions tous la même langue, la langue adamique, monsieur le baudet raisonneur... mais nous avons tous eu l'idée de commencer à bâtir une ville avec une super tour qui devait monter jusqu'au dessus des nuages dans le pays de Shinéar.... pour qu'on parle de nous... je te l'accorde déjà un petit côté frimeur de Deauville... Alors le père Dieu a fouetté un max, pour son pouvoir, quand il a cru que nous allions monter jusqu'au ciel, où il est supposé crécher, pour lui contester ses pouvoirs... Tu juges un peu le niveau du mec... monter au ciel n'a aucun sens... c'est où le ciel, ça commence où ? à 1mm au dessus du sol, 10m, 1km... Le ciel n'existe pas, l'atmosphère oui. Pour semer la zone il nous a fait parler des langues différentes pour qu'on ne se comprennent plus et que la construction de la tour devienne impossible. C'était l'époque où Dieu n'avait pas encore compris l'intérêt de la mondialisation en relation avec l'augmentation de la rentabilité.... Je rappelle que ce mec avait tous les pouvoirs qui existent. Création de l'univers et de ses habitants en six jours... Le premier jour il fabrique tranquille les planètes, la terre et allume la lumière pour y voir plus clair. Le deuxième jour il s'occupe de l'eau, fait le tri entre : celle qui reste dans les nuages, celle qui se promène sur terre pour diluer le pastis et faire cuire les pâtes. Le troisième jour il se dit : pour m'occuper je vais créer les continents et des tas de plantes, des qui se mangent, des qui se boivent, des qui se fument et font rire, des qui soignent, des qui tuent, des qui te font de l'ombre et aussi des qui feront joli sur les balcons dans les jardinières, mais ça c'est pour plus tard,.... Le quatrième jour Dieu se dit : j'ai déjà fait la lumière mais on ne voit pas les lampes, alors je vais faire le soleil pour le jour et la lune pour la nuit... désolé je n'ai pas fait gaffe que l'ampoule de la lune est grillée. Mais bon, comme celle du soleil éclaire super bien en se reflétant sur la lune, le type qui n'approfondit pas trop peut croire qu'elle fonctionne... déjà voir une lampe qui diminue, qui disparaît, qui augmente sans voir le rhéostat va l'occuper un moment. Comme il me reste un peu de temps je vais en profiter pour inventer les reptiles... je sais, c'est con, souvent méchant comme bestiole... en plus on n'en voit pas trop l'utilité en dehors de bouffer du Cajun, de l'Africain ou de l'Australien.... mais plus tard, quand j'aurai créé la femme et inventé le sac à main qui va avec, vous me remercierez. Le cinquième jour Dieu se dit : c'est idiot je n'ai pas pensé à faire les dinosaures et tous ces trucs qui font super peur dans les films de science fiction débiles, vu que ces bestioles étaient clamsées depuis longtemps quand le premier truc ressemblant vaguement à un humain s'est pointé d'on ne sait où, pourtant c'est super gros comme truc... ça va se voir, si des mal intentionnés à mon égard claironnent qu'ils en ont trouvés des tas de squelettes fossilisés... Si je les avais inventés j'aurai aimé qu'ils se transforment, avec le temps en oiseaux, pour que lorsque je lâche les humains sur terre ils ne passent pas leur temps à me faire des procès pour mise en danger de la vie d'autrui... les écailles qui se transforment en plume c'est vite fait, pour la tête je vire les dents pour les remplacer par un bec et pour les œufs je laisse comme c'est. Je fais donc les oiseaux et les grands mammifères marins et les mammifères terrestres en faisant gaffe à pas me gourer entre les plumes et les poils... sauf pour les chauves-souris... pas des piafs ? D'ici on dirait bien, comme l'ampoule de la lune n'est toujours pas réparée on ne voit pas bien. Le sixième jour Dieu se dit je vais faire toutes les espèces terrestres et les hommes. C'est comme ça qu'il s’aperçut que dans la mer, les lacs et les rivières il oublié de faire les poissons. Pas grave se dit il, comme ça, les jours d'élections, les hommes pourront aller voter le dimanche après la messe au lieu d'aller à la pèche. etc etc... Alors qu'avec plus de pouvoirs que Batman et spiderman réunis il pouvait faire un tremblement de terre pour foutre à bas la tour, plus simple comme solution.... mais non c'est le gus qui aime se compliquer la vie... il inventent toutes les langues pour que les gens se parlent sans se comprendre... Réfléchissons une minute... le mec Dieu se dit je vais faire parler les plouc de la tour dans des tas de langues différentes, chacun la sienne, pour qu'ils ne se comprennent plus... d'un mec bas de plafond je dis ok... mais là tu n'as pas affaire à n'importe qui... il ne pense pas aux interprètes, pas plus à « translate.google »... le nul, en plus que c'est lui qui les crée.

-Apprentissage instantané, le maçon Shinéarien pose une brique en demandant à son apprenti d'aller chercher une autre brouette de mortier et la seconde d'après les deux parlent chacun une autre langue et ne se comprennent plus... même par geste. Il l'a faite breveter sa méthode d'enseignement des langues ton mec Dieu... super plus efficace que la méthode Assimil... surtout des langues qui n'existaient pas cinq minutes avant, avec les alphabets que certains ne sont pas pareils. Pour les écritures des avec des lettres, d'autres avec des dessins, d'autres avec des signes, des qui se lisent de gauche à droite, d'autres de droite à gauche, d'autres de haut en bas. Et le vocabulaire, la grammaire et l’orthographe.... il est con au lieu de vendre la bible il aurait vendu sa méthode d'apprentissage des langues il se faisait un fric fou... Quand même tu m'enlèveras pas de l'idée que ce Dieu, un type qui peut tout faire, il n'est pas trop sûr de lui, il a même une

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de All my Worst-seller

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs