Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

La face cachée du surpoids
La face cachée du surpoids
La face cachée du surpoids
Livre électronique189 pages2 heures

La face cachée du surpoids

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

Pour certaines personnes, le surpoids ne peut être qu’un boulet, rien d’autre. J’ai eu, moi aussi, cette vision rigide devant mon image corporelle. Il m’a fallu visiter mes sentiers intérieurs et parfaire mes connaissances pour saisir que chaque individu a sa problématique unique ainsi que son équation pondérale. L’exploration globale de cet ouvrage se distancie de la croyance populaire voulant que la consommation des calories en fonction de la dépense énergétique soit la solution au problème du surpoids. Au cours de ma transformation, j’ai appris à regarder mes réalités en face, à prendre ma juste part de responsabilité, à me dissocier des demandes sociales irréalistes et m’engager dans mon processus de changement à un rythme convenable pour mon corps et ma psyché. Ce livre est le témoignage de ma vie avec le surpoids et de la sagesse de ses enseignements.
LangueFrançais
ÉditeurBéliveau
Date de sortie4 févr. 2015
ISBN9782890926769
La face cachée du surpoids
Lire l'aperçu

Avis sur La face cachée du surpoids

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    La face cachée du surpoids - Duquette Joane

    soi-même.

    1.

    Ma route vers vous :

    une destination insoupçonnée

    On rencontre sa destinée souvent

    par les chemins qu’on prend pour l’éviter.

    – Jean DE LA FONTAINE

    Un peu de mon histoire

    J’ai accepté l’idée que mon corps était en train de me dire quelque chose il y a de cela une quinzaine d’années, au début de la trentaine. Je vivais des moments difficiles sur le plan personnel. Ma carrière, qui roulait avec succès, ne m’apportait que très peu de satisfaction au quotidien.

    Mon désir pour une nouvelle carrière se faisait de plus en plus criant. Mes amours pour la psychologie, restées en veilleuse depuis mon entrée au cégep, venaient sonner la cloche à répétition. Durant cette période, j’ai senti l’appel du plus grand : trouver et réaliser ma mission personnelle. En 2001, j’ai donc repris la route vers la psychologie corporelle.

    Je me souviens qu’à ce moment-là mon élan pour la psychologie cohabitait avec un désir profond de comprendre et maitriser l’univers du surpoids. Au tout début de mes études en psychothérapie, je croyais avoir trouvé LA solution. Mon problème de surpoids devait découler d’un ensemble d’expériences psychologiques non résolues ou compensatoires. Mon état de surpoids confirmerait en quelque sorte que je mange mes émotions. Erreur ! Mes émotions ont certes une certaine résonance sur mon corps en surpoids, mais elles n’expliquent pas à elles seules l’ensemble de la problématique.

    Sublimer mon boulet

    J’aimerais bien vous dire qu’un seul élément est responsable de toute cette saga de surpoids : c’est une belle pensée magique. J’avoue que j’aurais bien aimé qu’elle se concrétise, celle-là ! Mon problème aurait connu une résolution rapide et notre société s’épargnerait cette fulgurante ascension du taux d’obésité.

    Mon désir de vérité et ma quête de bien-être m’ont plutôt conduite à un tout autre constat. Mon expérience me démontre tous les jours que c’est une multitude de facteurs interdépendants, (physiologiques, psychologiques et environnementaux) qui sculptent ma réalité de surpoids. Il n’existe aucune formulation scientifique encore à ce jour pour prédire la réponse pondérale de l’organisme, peu importe qui nous sommes.

    Cela dit, ma route dans cet univers de la psychologie et du surpoids se poursuit. Une nouvelle carrière se dessine doucement. C’est en 2008, à l’âge de quarante-deux ans, que débute ma pratique de psychothérapie avec une approche spécialisée dans les comportements liés au surpoids. La vie me réservait de belles surprises !

    L’état des lieux : mon physique et ma psyché

    Mon corps affiche aujourd’hui un air de surpoids selon, bien sûr, les standards de beauté de notre société actuelle. Il s’inscrit aussi dans la catégorie de l’obésité de type 1 selon notre système médical. Je ne suis pas mince et je ne l’ai été que quelques années durant mes études post-secondaires. J’ai connu la minceur ; je connais l’obésité et aussi tout ce qu’il y a entre les deux : les joies éphémères, les découragements, les questionnements, l’incompréhension, les remises en question, les doutes, la honte, les jugements, l’envie, les solutions miracles, les recommencements, la volonté, les privations, les maux de tête, les débordements, les peurs, l’anxiété, les croyances, les attentes, les désirs…

    Mon corps : un organisme en perpétuel mouvance

    Au fil du temps, mon corps a utilisé toutes les ressources à sa disposition pour maintenir l’équilibre fragile de mon organisme en me protégeant des assauts de mon environnement.

    Il a cohabité avec des restrictions alimentaires à répétition, un rythme de travail considérable, une activité mentale soumise à des exigences sociales démesurées, à une augmentation constante du stress environnant ainsi qu’à la toxicité des aliments.

    Mon corps continue, encore aujourd’hui, à gérer l’ensemble des composantes de mon environnement avec bienveillance et il a, de toute évidence, une préférence pour les réserves de gras, même si ce n’est pas à la mode !

    J’ai compris que l’absorption d’une trop grande quantité de calories n’explique pas à elle seule la problématique du surpoids. Répandre cette croyance nous maintient dans l’ignorance.

    Avec du recul, je dois reconnaitre que mes bases génétiques, mon style de vie, mes choix, ma difficulté à reconnaitre et à honorer mes signaux de déséquilibre interne contribuent grandement à ma réalité de surpoids.

    L’obésité : un fléau irréfrénable

    Toutes les études et les statistiques sur l’obésité arrivent à la même conclusion : l’obésité est un fléau sociétal en perte de contrôle. De plus en plus de personnes souffrent de surpoids. Pourtant, plusieurs prétendent détenir la poudre ou la recette magique ! Y aurait-il quelque chose qui nous échappe ?

    Actuellement, je suis plutôt d’avis qu’il est presque impossible d’espérer régler cette problématique de surpoids avec un médicament, une opération, une nouvelle méthode spécifique ou un régime révolutionnaire. Toutes les offres sur le marché de la consommation comportent leur lot d’inconvénients et leurs limitations. La preuve en est que, malgré leur présence, l’obésité n’a jamais cessé d’augmenter.

    Ce qui rend l’obésité difficile à surmonter, c’est que plusieurs éléments interagissent entre eux et que la résultante est variable d’un individu à un autre. De cela, à date, peu de gens en parlent…

    Il faut dire que, pour une compagnie (à but lucratif), il est plus payant de trouver un produit unique à la problématique du surpoids : une longue étude pour une petite pilule vendue en milliards d’exemplaires. Ça, c’est de la bonne business ! Un plan d’action pour chaque individu à traiter n’est certainement pas une option envisageable et encore moins viable pour ces entreprises. De par la complexité de cette problématique, il est peu probable qu’un chercheur cogne à ma porte et me livre un manuel d’instructions personnel et spécifiquement relié à ma génétique. Je peux toujours continuer à rêver… si j’ai bien du temps à perdre !

    J’aurais pu poursuivre mon errance dans ce système clos sans obtenir les résultats escomptés. J’ai plutôt choisi d’entreprendre une démarche personnelle. Je crois qu’elle ratisse beaucoup plus large que la vision étroite proposée par notre société en ce moment : le nombre de calories ingérées adossé à la dépense d’énergie. C’est bien beau la simplicité, mais il faudrait au moins que ça fonctionne !

    Je crois que nous avons tous les habiletés et le discernement nécessaires pour remettre en question ces diverses propositions de perte de poids et pour documenter, à même nos expériences, notre propre manuel d’instructions. D’autant plus que nous sommes les mieux placés pour reconnaitre ce qui est bon ou pas pour nous-mêmes.

    Mes intentions : alimenter le regard intérieur

    Dans cet ouvrage, je m’apprête à vous livrer une page importante de mon histoire personnelle. J’ai choisi d’utiliser mes expériences de vie pour démontrer que nous avons déjà tous les outils à notre disposition pour changer, accepter, grandir, lâcher prise et profiter pleinement de notre vie malgré un corps qui offre tout sauf une image corporelle parfaite.

    Vous ne trouverez pas de nouvelles propositions par étapes pour perdre du poids. Je me garde de vous faire la morale ou de vous dire quoi, comment et quand manger. Mon objectif, en écrivant ce livre, est simplement d’alimenter votre regard vers l’intérieur. De prendre un moment et de regarder avec authenticité ce que votre corps, votre problématique de surpoids et votre environnement véhiculent comme information.

    Je souhaite de notre société que nous tous, individuellement, soyons plus disposés à identifier et comprendre les vrais enjeux de notre surpoids. Si nous parvenons à mettre à jour nos connaissances, à élever notre conscience personnelle et à nous engager dans notre propre processus de changement à partir de nos propres repères, et ce, afin d’éviter les idées prémâchées de notre société, j’ai confiance que notre quotidien sera plus doux, satisfaisant et heureux.

    Le fil de mes écrits : mes réflexions et mes récits

    Cet ouvrage propose trois volets. Le premier vise à augmenter nos connaissances générales concernant le surpoids ; le deuxième fait référence à notre capacité d’exercer notre sens critique et le troisième démontre comment le changement peut s’inscrire dans notre vie par le respect de soi et de notre corps. Voyons plus en détail le contenu du livre.

    Saviez-vous que…

    Depuis plusieurs années, les informations reliées au surpoids font partie de mon quotidien, mais probablement pas du vôtre. Donc, pour débuter, je vous présenterai sous la forme « Saviez-vous que ? » un résumé de certaines informations concernant le surpoids. Vous aurez aussi accès à un éventail de références pour approfondir vos connaissances, si vous le désirez-.

    Libre arbitre

    J’aimerais ensuite porter votre attention sur l’exercice de notre libre arbitre ; celui-là même qui offre une appréciation éclairée en toutes choses. Connaissons-nous cette partie de nous qui porte la responsabilité de tous nos choix ? Est-il possible de l’employer de façon optimale ? Avons-nous les pleines ressources pour choisir tout ce qui compose notre existence ? Quelle part de nous agit par automatisme ? Nos croyances et nos attentes ont-elles été intériorisées dans notre système de valeurs en toute connaissance de cause ? Qu’est-ce qui influence nos choix, nos comportements et nos habitudes ? Je vous parlerai de préjugés et des industries de la beauté, de l’agroalimentaire et de la publicité.

    Huit anecdotes

    Certains disent qu’il faut vingt et un jours pour intégrer un nouveau comportement. Qui a dit ça, que je lui parle ! Thomas, ici présente, veut des preuves ! Mes expériences m’ont appris que certains changements sont instantanés, alors que d’autres peuvent prendre des semaines, des mois et même des décennies à s’opérer. Il ne faut surtout pas se décourager si le délai est expiré ! Macérer a parfois ses avantages !

    Dans ce même ordre d’idées, je vous proposerai huit anecdotes tirées de mes expériences personnelles. Elles m’ont permis de prendre davantage conscience de mes comportements et d’élaborer différentes façons de les changer. Les quatre premiers récits traiteront de la cigarette, des boissons gazeuses, des desserts et de la poignée du réfrigérateur.

    Mes plus belles et plus grandes transformations ne sont pas arrivées après vingt et un jours d’acharnement, mais plutôt après des années de méditation. Les quatre derniers récits vous amèneront dans les profondeurs de mes tourments. D’une étape de cheminement à une autre, j’ai été incitée à revoir ma structure de pensée à partir de trois grandes filières : l’alcool, la pesée et les régimes. Puis, la maladie m’a forcée à valider de nouveau mes choix. J’ai vu ma détresse les yeux ouverts !

    Muscler son discernement

    La suite fera état de mon point de vue, critique disons-le, concernant quelques messages et croyances véhiculés dans notre société actuellement. J’aborderai entre autres les mathématiques de la perte de poids, le marchandage des kilos perdus et l’idéalisation du bien-être lié à la perte de poids.

    Tamiser ses enseignements : des modèles adaptables

    La vie nous offre des enseignements tous les jours. J’espère que vous trouverez quelques pistes de réflexion personnelles dans ce livre. Je souhaite vous inviter à rester ouvert et objectif

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1