Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

La grippe espagnol: La pandémie expliquée

La grippe espagnol: La pandémie expliquée

Lire l'aperçu

La grippe espagnol: La pandémie expliquée

Longueur:
84 pages
1 heure
Sortie:
9 juin 2015
ISBN:
9782322018093
Format:
Livre

Description

Histoire de la médecine la Grippe Espagnol
La grippe espagnole de 1918-1919.

La maladie suscite toujours la peur et la "maladie souffrent de la stigmatisation"

Médecine publique et populaire.

Un des principaux ouvrages de médecine publique sur l'Histoire de la médecine la Grippe Espagnol

La pratique de la Médecine est le plus noble de tous les Arts.

Mais l'ignorance de ceux qui souffrent m'a conduit a rédigé en termes simples et volontairement concis pour être adapté au " terrain ", ce guide, il est tout simplement un manuel didactique donnant tous les conseils pratiques pour faire passer un message médical et scientifique exact et simple,

Ce livre s'adresse temps aux personnelles de soins médicaux qu'aux publique en générale,
Sortie:
9 juin 2015
ISBN:
9782322018093
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Eric Leroy Maître de Conférence Diplômer de l'école d'Horticulture générale de Gembloux Certificat de capacité en apiculture officiel, Institut Apicole de Lobbe reconnu par la « Région Wallonne ». Apiculteur récoltant.


Lié à La grippe espagnol

En lire plus de Eric Leroy

Livres associé

Articles associés

Aperçu du livre

La grippe espagnol - Eric Leroy

Sommaire

La grippe Espagnol

La grippe Espagnole de 1918-1919.

Le pire fléau de l’Histoire.

Les différentes phases.

Combinaison de gènes.

Ce nouveau pathogène.

Terrible mais brève.

Un bilan mal connu.

En deux mots.

La science impuissante.

Comprendre le passé pour soigner l'avenir.

Un virus qui peut tuer.

Le virus de la grippe A ne devrait pas muter

Diagnostic, traitement, prévention

Plan OMS d'alerte.

Moyens organisationnels

Recommandations de l'ONU

Sources et Mentions

Page de copyright

La grippe Espagnol

Grippe Espagnol

by Eric Leroy et Lore Loir

Dépôt légal : janvier 2015

La grippe Espagnole de 1918-1919.

La grippe espagnole de 1918-1919.

POUR nous, cette époque a le charme désuet du bon vieux temps. Le temps des fiacres, des hauts-de-forme et des jupes à traîne, par exemple, dans le monde occidental. Mais ce fut aussi une époque épouvantable, où l’ombre de la mort planait sur toute la terre. À cause de quoi ?

Pas de la guerre, encore que la guerre fît rage alors. Nous parlons ici d’un autre fléau, qualifié du plus destructeur de toute l’histoire humaine : la grippe espagnole de 1918-1919.

Faute de traitement efficace, les victimes succombaient en masse. Des millions de jeunes gens en pleine santé étaient emportés soudain, dans la force de l’âge. Les cadavres s’entassaient plus vite qu’on ne pouvait les enterrer. Dans certains endroits, on mourait par villes ou villages entiers.

C’était il y a 85 ans. Sait-on aujourd’hui ce qui causa la maladie ? Une telle calamité pourrait-elle se reproduire ? Si oui, pourrions-nous nous en protéger ?

La grippe de 1918, surnommée « grippe espagnole », est due à une souche (H1N1) particulièrement virulente et contagieuse de grippe qui s'est répandue en pandémie de 1918 à 1919. Cette pandémie a fait 30 millions de morts selon l'Institut Pasteur, et jusqu'à 100 millions selon certaines réévaluations récentes. Elle serait la pandémie la plus mortelle de l'histoire dans un laps de temps aussi court, devant les 34 millions de morts (estimation) de la peste noire.

(Voir le livre : La peste noire du même auteur de Lore Loir).

http://www.inlibroveritas.net/oeuvres/31795/la-peste-noire

Apparemment originaire de Chine, ce virus serait passé, selon des hypothèses désormais controversées, du canard au porc puis à l'humain, ou selon une hypothèse également controversée directement de l'oiseau à l'humain. Il a gagné rapidement les États-Unis, où le virus aurait muté pour devenir plus mortel. Cette nouvelle souche est trente fois plus mortelle que les grippes communes avec 3 % des malades. Elle devint une pandémie, lorsqu'elle passa des États-Unis à l'Europe, puis dans le monde entier par les échanges entre les métropoles européennes et leurs colonies.

Elle fit environ 408 000 morts en France, mais la censure de guerre en limita l'écho, les journaux annonçant une nouvelle épidémie en Espagne, pays neutre et donc moins censuré, alors que l'épidémie faisait déjà ses ravages en France. Elle se déroula essentiellement durant l'hiver 1918-1919, avec 1 milliard de malades dans le monde, et 20 à 40 millions de morts, selon de premières estimations très imprécises faute de statistiques établies à l'époque. Au début du XXIe siècle, le maximum de la fourchette reste imprécis mais a été porté à 50-100 millions, après intégration des évaluations rétrospectives concernant les pays asiatiques, africains et sud-américains.

En quelques mois, la pandémie fit plus de victimes que la Première Guerre mondiale qui se terminait cette même année 1918 ; certains pays seront encore touchés en 1919.

La progression du virus fut foudroyante : des foyers d'infection furent localisés dans plusieurs pays et continents à la fois en moins de trois mois, et de part et d'autre des États-Unis en sept jours à peine. Localement, deux voire trois vagues se sont succédé, qui semblent liées au développement des transports par bateau et rail notamment, et plus particulièrement au transport de troupes.

Cette pandémie a fait prendre conscience de la nature internationale de la menace des épidémies et maladies, et des impératifs de l'hygiène et d'un réseau de surveillance pour y faire face. Il y a ainsi dans l'une des clauses de la charte de la SDN, la volonté de créer un Comité d'hygiène international, qui deviendra l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le pire fléau de l’Histoire.

Le pire fléau de l’Histoire.

EN OCTOBRE 1918, même si la fin de la Première Guerre mondiale approchait, la censure pesait toujours sur l’information. C’est donc l’Espagne, pays non belligérant, qui a signalé au monde qu’un peu partout des civils mouraient de maladie à une fréquence alarmante. Voilà pourquoi la maladie en question est entrée dans l’Histoire sous le nom de grippe espagnole.

La pandémie avait commencé en mars 1918. Beaucoup de spécialistes pensent qu’elle est

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de La grippe espagnol

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs