Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Seulement $9.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Fondements de bibliothéconomie

Fondements de bibliothéconomie

Lire l'aperçu

Fondements de bibliothéconomie

Longueur:
87 pages
1 heure
Éditeur:
Sortie:
Sep 14, 2014
ISBN:
9786050321692
Format:
Livre

Description

Ce volume se propose comme point de référence pour tous ceux qui veulent apprendre la technique du catalogage dans une bibliothèque. Le volume se divise en trois parties. Dans la première partie, il aide à définir la notion et la fonction du catalogue en abordant toutes les questions relatives à sa nature et à ses buts, mais aussi les techniques de catalogage et la gestion du même catalogue, en faisant référence aux théories catalographiques de plusieurs bibliothécaires de notre époque. La deuxième partie analyse l’organisation des informations en bibliothèque en incluant tous les éléments relatifs à la description bibliographique, la vedette par auteur, par titre et par sujet et la classification. On va analyser notamment la classification Dewey et ses principes. Dans la partie finale, on va décrire les deux standards principaux de catalogage, à savoir FRBR et ISBD.
Éditeur:
Sortie:
Sep 14, 2014
ISBN:
9786050321692
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Fondements de bibliothéconomie

Livres associé

Aperçu du livre

Fondements de bibliothéconomie - Marco Casella

Normalisée

Les principes du catalogage

Les principes du catalogage

Afin de comprendre la nature et la fonction du catalogue, il est nécessaire de rappeler la nature et la fonction du livre et de la bibliothèque.

Comme tout autre document, le livre a un double aspect :

un aspect objectuel, le livre comme objet ou support ;

un aspect conceptuel, le message qui est transmis par le livre.

La bibliothèque peut être définie comme une récolte de documents ordonnée pour leur récupération. Elle peut aussi être définie comme un sous-ensemble de la culture exprimée en forme de document et comme transmission de la mémoire enregistrée. La bibliothèque a trois aspects :

un aspect statique, de conservation de la documentation ;

un aspect dynamique, de jouissance et d’utilisation de la documentation conservée ;

un aspect relié au lecteur, la partie sociale pour laquelle le document a été conditionné et les bibliothèques ont été organisées.

Les fonctions du catalogue

Le catalogue peut être défini comme un medium qui met en relation le lecteur avec la bibliothèque. Il est un instrument fondamental d’information. À travers le catalogue, la bibliothèque informe de ce qu’elle possède.

Le catalogue traditionnel remplit deux fonctions :

informer si la bibliothèque possède un document qu’elle aura rangé ;

informer sur la cote du document dans la bibliothèque.

L’étymologie du mot catalogue dérive du mot bas latin catalogus, qui a ses origines dans le mot katalogos qui veut dire liste, qui se fonde sur le verbe katalego qui signifie liste, numéro, pas en revue.

Le catalogue s’impose historiquement quand la bibliothèque sort d’un domaine restreint, c’est-à-dire quand elle ne s’adresse plus seulement à des professeurs, des chercheurs et des moines et s’adresse à un public avec des exigences multiples et qu’elle veut favoriser en l’informant de tout ce qu’elle possède. La naissance et l’évolution du catalogue sont étroitement liées au monde des bibliothèques, mais il montre historiquement les relations des activités des bibliographes et de tous ceux qui ont cherché à organiser les matériaux pour leur localisation et récupération.

Le catalogue est donc un langage qui met la bibliothèque en relation avec ses lecteurs. Il est rédigé avec des critères constants et cohérents qui en garantissent une utilisation appropriée dans le contexte spécifique où il se pose. Pour être efficace, le catalogue se modèle sur les nécessités concrètes de chaque institution. Il est fonctionnel au public auquel il est adressé. Le catalogue se détache de n’importe quelle fermeture en soi-même parce qu’il est quelque chose qui se pose dans un contexte bien précis.

Il y aura donc un catalogue qui se pose dans une bibliothèque publique, dans une bibliothèque spécialisée ou dans une bibliothèque universitaire, et le catalogage cherche évidemment à répondre aux exigences concrètes dans lesquelles il se pose.

Le catalogue devient nécessaire quand le rapport entre la bibliothèque et le lecteur surmonte une dimension personnelle et quand la récolte est rangée dans des lieux différents et directement inaccessibles par le lecteur. Il en reconstruit ainsi virtuellement l’unité. Toutefois, il peut ne pas être nécessaire dans un contexte de petites dimensions quand la bibliothèque a une consistance modeste et quand elle est fréquentée par un lecteur habituel. Dans ce cas, la communication déroulée par le catalogue peut arriver à travers une organisation élémentaire comme une cote de livres pour d’autres catégories qui peuvent être localisées au moyen d’une recherche empirique.

Le catalogue remplit aussi deux autres fonctions :

une fonction de répertoire. Un lecteur peut le consulter pour vérifier des nouvelles, comme la formulation du nom de l’auteur qui apparaît dans une édition particulière d’une œuvre, la date de publication ou le nombre de volumes d’un livre ;

une fonction de proposition. Un lecteur peut le consulter pour chercher des informations de documents ultérieurs qui puissent être utiles à la recherche qu’il est en train d’effectuer, comme d’autres œuvres du même auteur et d’autres œuvres de contenu analogue. Il s’agit d’une fonction importante car, au moment où le catalogue réunit des informations sur beaucoup de documents, il crée un nouveau flux d’informations et devient une guide bibliographique de valeur encyclopédique si la bibliothèque est de caractère général ou spécialisé. En autres termes, le catalogue peut informer d’autres œuvres inconnues par le lecteur à travers la recherche par auteur ou sujet.

Le catalogue prétend une participation active du lecteur qui le consulte. Par exemple, ainsi qu’un autiste est appelé à connaître les signaux routiers, un lecteur est aussi appelé à connaître les mécanismes de la structure et de l’organisation des catalogues. Il appartient au bibliothécaire d’organiser de façon fonctionnelle une série de signes conventionnels qui favorisent un flux ordonné des informations. Comme il y a des villes avec une viabilité optimale et une circulation chaotique, il y a des bibliothèques avec des catalogues fonctionnels et des bibliothèques avec des catalogues rédigés sans critères et mis à jour de façon discontinue et peuvent voire gêner dans la praticabilité de la collection.

Par suite, le catalogue est un moyen qui peut être bien rédigé mais aussi un instrument qui peut fourvoyer à une recherche correcte de la documentation.

Les buts du catalogue

Les fonctions qui marquent la phase actuelle de l’histoire du catalogue sont encore celles établies par Charles Cutter.

Didascalia...

On peut faire remonter les buts énoncés par Cutter il y a plus d’un siècle à Antonio Palizzi.

Didascalia...

Ces buts ont été repris par Cutter, mais voire dans une époque récente en 1979 par

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Fondements de bibliothéconomie

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs