Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Chants royaux d'hier et d'aujourd'hui
Chants royaux d'hier et d'aujourd'hui
Chants royaux d'hier et d'aujourd'hui
Livre électronique81 pages41 minutes

Chants royaux d'hier et d'aujourd'hui

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

L'auteur vous offre vingt-cinq poèmes en forme de chants royaux écrits selon les règles du XVIme siècle mais en parlant de notre monde d'aujourd'hui et de tous temps, de la vie tout simplement.

LangueFrançais
Date de sortie2 nov. 2015
ISBN9791091164320
Chants royaux d'hier et d'aujourd'hui
Lire l'aperçu
Auteur

Michel Miaille

Né le 15 janvier 1951 à Orange (Vaucluse, France)Poète, auteur de sketches, de textes de chansons et de pièces de théatre, membre de la Sacem.A obtenu plusieurs prix dans différents concours, a participé à des anthologies de poésie, a publié des poèmes dans plusieurs revues et sur plusieurs sites internetEcrit également en langue provençale de la poésie et du théatre.Membre d'un jury de poésie dans le cadre de journées du livre.A une passion spéciale pour la poésie du Moyen Âge notamment la ballade dont il a lui-même écrit plusieurs recueils

En savoir plus sur Michel Miaille

Lié à Chants royaux d'hier et d'aujourd'hui

Catégories liées

Avis sur Chants royaux d'hier et d'aujourd'hui

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Chants royaux d'hier et d'aujourd'hui - Michel Miaille

    cover.jpg

    Chants royaux d’hier et   d’aujourd’hui

    By Michel Miaille

    Published by Michel Miaille at

     Smashwords

    Copyright 2015 Michel Miaille

    Du même auteur

    L’amour en cinquante sonnets (autoédition, 2006)

    Et vogue la musique (autoédition, 2007)

    Ballades humoristiques (autoédition, 2007)

    De-ci de-là (autoédition, 2008)

    Ballades des animaux (autoédition, 2008)

    Des gens ordinaires (autoédition, 2008)

    Sonnets fantastiques (autoédition, 2008)

    Ballades des métiers (autoédition, 2009)

    Sonnets pour le vingtième siècle (autoédition, 2010)

    Sonnets anglais (autoédition, 2010)

    Ballades botaniques (autoédition, 2011)

    Sonnets pour deux générations (autoédition, 2011)

    Rondeaux et rondels (autoédition, 2012)

    Poèmes anciens (autoédition, 2012)

    Haïkus et tankas (autoédition, 2012)

    Ballades des quatre saisons (autoédition, 2013)

    Chansons enfantines (autoédition, 2013)

    Poèmes à chanter (autoédition, 2013)

    Sonnets des six continents (autoédition, 2013)

    Ballades satiriques (autoédition, 2014)

    Poèmes à chanter II (autoédition, 2014)

    Sonnets de l’Histoire de France (autoédition, 2015)

    Poèmes coréens (autoédition, 2015)

    Sextines de tous temps (autoédition, 2015)

     Pantouns de France et d’ailleurs (autoédition, 2015)

    Aux amateurs de chansons et de chants, royaux ou non, de toutes époques, ces quelques poèmes pour chanter la vie et la faire plus belle… en essayant du moins.                                                                     

    Avant-propos.                                                                          

    Le chant royal est une ancienne pièce de poésie française inventée au XIV me siècle et cultivée avec ferveur jusqu’au XVI me siècle. Il fut le plus souvent pratiqué dans les concours (puys ou palinods) de poésie de Rouen, Caen ou Toulouse. Il disparut à la Révolution pour réapparaître, sous une forme profane au XIX me siècle notamment sous la plume de Théodore de Banville. Au XX me siècle quelques  poètes l’ont pratiqué dont Yanette Delétang-Tardif, Yvonne Ferrand-Weyher ou le chanteur Francis Lalanne.

    En ce qui concerne la forme, il s’agit d’un poème à forme fixe, proche parent de la ballade mais d’une longueur plus importante :

         -le vers utilisé est le décasyllabe avec césure entre les quatrième et cinquième syllabes) ;

        -le poème comporte cinq strophes de onze vers suivant le schéma de rimes suivant : A-B-A-B-C-C-D-D-E-D-E (selon les normes de Théodore de Banville)

        -le onzième vers fait office de refrain ; il est repris  à la fin de chacune des cinq strophes et de l’envoi ; s’y ajoute un sixième couplet, un quintil suivant le schéma de rimes suivant : D-D-E-D-E ; il peut parfois s’agir d’un septain suivant le schéma :C-C-D-D-E-D-E ;

         - le sixième couplet, dénommé envoi, commence par une interpellation à la personne à laquelle est dédié le poème (Prince, le plus souvent, le « Prince du puy » étant le gagnant d’un puy présidant le puy de l’année suivante) ;

         -l’envoi se termine également par le refrain de strophes ;

         -le refrain, en principe, doit avoir une rime féminine ;

         -si l’alternance des rimes féminines et masculines doit être respectée à l’intérieur de chaque strophe, elle ne peut l’être aux changements de strophes.

    Le chant royal tient son nom de ses premiers thèmes : il était, à ses débuts, utilisé pour la louange des membres de la famille royale ou de héros légendaires. Il fut également souvent employé pour louer la Vierge Marie dans les palinods tels que ceux de Rouen, Caen et Dieppe, d’où le refrain féminin en son honneur. D’autres thèmes furent ensuite traités dans cette forme notamment au XIX me et XX me siècle.

                                                                       Michel Miaille

    Chant royal pour célébrer le jazz.                                                                          

    Un air joyeux vient d’envahir le monde

    Et le ragtime éructe ses refrains ;

    Une gaîté, dans sa belle faconde,

    Vient déverser un

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1