Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Seulement $9.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Richesse Financière : les bases (Art de vivre, #2)

Richesse Financière : les bases (Art de vivre, #2)

Lire l'aperçu

Richesse Financière : les bases (Art de vivre, #2)

Longueur:
94 pages
1 heure
Sortie:
Nov 27, 2015
ISBN:
9781519940124
Format:
Livre

Description

Vous en avez assez de vouloir un peu plus d'argent à la fin de chaque mois sans jamais y arriver ? 
Vous voudriez améliorer votre situation, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ?
Alors ce livre est fait pour vous. 
« Richesse financière les bases. Comment être avant d'avoir » est le tout premier jalon vers votre désir, bien légitime, de prospérité. 
En effet, avant même de comprendre comment faire pour que l'argent arrive à flot dans votre vie, vous devez vous poser la question des convictions et croyances que vous entretenez, au fond de vous, sur l'argent et la richesse. 
Ce livre vous propose une vraie exploration de vos mécanismes inconscients pour la plupart qui vous bloquent et vous empêchent d'accéder vers l'abondance à laquelle vous avez droit. 
Partant du fonctionnement du cerveau, nous nous embarquons dans un périple qui va nous faire traverser les houleuses et sclérosantes croyances limitatives pour nous mener vers les paisibles et accueillantes croyances positives et choisies.
Vous allez pouvoir, grâce à des exercices concrets, avancer le plus sûrement du monde vers ce que vous voulez vraiment pour vous, en laissant derrière vous ce que vous ne voulez plus.
Par ce travail sur vos certitudes liées à la richesse et à l'argent, vous allez comprendre certains mécanismes qui vous desservent et en les remplaçants, vous allez améliorer vos finances, mais aussi tous les aspects de votre vie !
C'est un livre à découvrir absolument.

Sortie:
Nov 27, 2015
ISBN:
9781519940124
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Richesse Financière

Livres associé

Catégories liées

Aperçu du livre

Richesse Financière - Elisabeth ROSALES

Chapitre I – Pourquoi ai-je écrit cet ebook ?

Avant de débuter le sujet proprement dit, je voudrais me présenter à vous de façon à ce que vous compreniez comment l’idée de cet ebook est apparue.

Je suis conseillère en économie sociale et familiale de formation. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une profession qui fait partie de la branche des travailleurs sociaux. Mes motivations étaient et sont toujours d’ailleurs d’aider les autres.

Puis, il y a maintenant une dizaine d’années, sous l’impulsion de mon mari, nous avons investi dans l’achat d’un immeuble. Il était responsable de la partie technique, de la gestion globale et à long terme de cet investissement, j’étais responsable de la partie gestion au quotidien et des relations avec les locataires.

C’est petit à petit que je me suis rendu compte de la difficulté que j’avais à mettre ma casquette de propriétaire. J’agissais comme si cet immeuble n’était pas à moi, presque honteuse de l’avoir. Je me rendais bien compte que des croyances sur l’argent, la propriété, les riches, les investisseurs, etc. étaient en action et sabotaient le travail de gestionnaire que je devais faire.

Le grand écart que j’effectuais entre mon travail dans le social, tel que je le concevais alors, et mon travail de gestion du bien que nous avions acquis, me demandait une souplesse que je ne possédais pas encore.

Cependant, en cherchant, j’ai trouvé comment d’autres avaient fait pour mettre en adéquation leurs croyances avec ce qu’ils vivaient. Je dois vous avouer que je n’y serais sans doute jamais arrivée s’il ne m’était pas clairement apparu que de travailler sur mes croyances concernant la richesse que j’appelle « extérieure » était en fait le meilleur moyen pour travailler sur ma richesse « intérieure » et la valeur que je me donnais.

Voilà comment je me suis dit que ce que j’avais appris et expérimenté de merveilleux, concernant les croyances sur l’argent, la richesse et l’abondance, pouvait peut-être vous aider vous aussi à y voir plus clair.

Chapitre II – Introduction

Vous en avez tous conscience, certaines personnes sur terre, aujourd’hui comme il y a des siècles de cela, ne rencontrent aucun problème pour « faire de l’argent ». Elles connaissent l’abondance, et ont plus d’argent qu’elles ne peuvent et ne pourront jamais en dépenser dans toute une vie.

Et il y a les autres, une majorité de personnes d’ailleurs, qui vivent frugalement, petitement. Elles ne semblent pas avoir accès de façon facile à l’énergie qu’est l’argent, pourtant, elles ne déméritent pas ! Elles travaillent dur, elles sont honnêtes et intelligentes, elles réfléchissent à la vie et sont de merveilleux enfants, parents, éducateurs, employés, artisans, etc. Elles ont toutes des vies formidables, remplies d’amour, de joies, sans oublier leur lot de peines aussi. Et la plus grande part de cette peine, qu’elles en aient conscience ou non, qu’elles se l’avouent ou non, qu’elles le veuillent ou non, a pour racine la peur de manquer en général et la peur de manquer d’argent en particulier !

Ce grand fléau de tous les temps est une véritable peste pour l’esprit. Cela ronge les gens de l’intérieur, cela les use avant l’âge, et leur fait faire des choses au-delà de l’entendement. Comme passer toute leur vie ou presque dans des endroits à faire des choses qu’ils n’ont pas vraiment envie de faire, avec des gens qu’ils n’aiment pas, et tout ça pour un salaire ! C’est-à-dire pour avoir de l’argent, qu’ils pourront ensuite transformer en biens et services dont ils ont besoin pour se détendre, d’endurer jour après jour des choses qu’ils ne supportent pas !

Cependant, les choses changent, et pour certains, se rendre compte de cela est une chance ! Actuellement, bon nombre de personnes, qui ne supportent pas du tout ce que leur travail leur fait endurer, se ressaisissent et demandent à découvrir d’autres secteurs d’activité. Pour certains, c’est simple de changer de voie puisqu’ils savent dans quel domaine ils ont toujours rêvé de travailler. Pour ces derniers, il est facile de trouver les moyens de faire que leurs rêves deviennent réalité. Chez ces gens-là, passée la période d’incertitude commune à tous ceux qui contactent leur mission de vie, ils sont ensuite comme transportés par leur nouveau projet et font dès lors des merveilles !

« Fini les matins paupières en panne, lourdes comme des bouteilles de butane, j’ai presque plus ma tête à moi, depuis toi ! », nous chante Francis Cabrel.

Il semblerait qu’il parle ici de son enfant, mais nous pouvons très bien transposer ces paroles à n’importe quel projet qui nous tient particulièrement à cœur. Nous disons bien parfois d’un projet qu’il est « notre bébé » !

Si ne plus supporter du tout son métier est une chance inouïe à saisir, car c’est la porte ouverte à une nouvelle vie dans laquelle nous pouvons contacter nos rêves, il n’en est pas de même lorsque les gens se contentent de ce qu’ils ont !

Nous connaissons tous des personnes gentilles et merveilleuses qui vont au travail chaque matin en ne pensant qu’à une seule chose : la fin de la semaine, le week-end ! Elles savent très bien qu’elles n’ont rien à faire dans cette entreprise, dans cet établissement ou dans cette administration, mais elles y restent parce qu’elles ont la sécurité de l’emploi ! Lorsque nous discutons avec elles, nous sentons bien qu’au fond, elles sont malheureuses comme les pierres, le ressenti est lourd, tout paraît comme plaqué au sol, écrasant ! Pourtant, ces personnes ne veulent pas « partir », parce qu’elles ont, d’une part donc, la sécurité de l’emploi, et d’autre part, des moments au travail où elles reconnaissent qu’elles s’amusent bien. Ces bons moments sont, par exemple, les temps de pause près de la machine à café avec les collègues devenus des amis, ou bien les jours où le chef n’est pas là et où enfin, elles peuvent lever le pied et s’accorder quelques petits instants de causeries ou de rêveries supplémentaires, etc.

Vous avez compris le piège, le grand piège, c’est d’avoir un travail « pas trop mal ». C’est largement « bof », mais c’est tout aussi largement supportable. C’est bien tout juste.

Or, « le bien est le pire ennemi du mieux » et non le contraire dans ce contexte !

Effectivement, lorsque nous sommes seulement « bien » là où nous sommes, nous nous empêchons de vivre le « mieux ».

Voici comment peut se dérouler la vie lorsque nous avons pris la décision de la mener selon nos convictions et ce que nous sommes vraiment au fond de nous. C’est Marcelle della Faille, auteure, traductrice de nombreux ouvrages sur la loi d’attraction, coach et

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Richesse Financière

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs