Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Crise migratoire en Europe: Comprendre pour mieux agir

Crise migratoire en Europe: Comprendre pour mieux agir

Lire l'aperçu

Crise migratoire en Europe: Comprendre pour mieux agir

Longueur:
76 pages
1 heure
Sortie:
30 nov. 2015
ISBN:
9782322043644
Format:
Livre

Description

La crise migratoire en Europe fait référence à l'augmentation, dans les années 2010, du nombre de migrants — certains étant des réfugiés — arrivant dans l'Union européenne via la mer Méditerranée et les Balkans, depuis l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Asie du Sud. En 2015, des réfugiés syriens venant de Turquie (ce pays en accueille deux millions) et du Liban (environ un million de réfugiés) se sont joints à ce mouvement ce qui a amplifié le phénomène et provoqué une crise à l'échelle européenne en septembre 2015.
Sortie:
30 nov. 2015
ISBN:
9782322043644
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Eric Leroy Maître de Conférence Diplômer de l'école d'Horticulture générale de Gembloux Certificat de capacité en apiculture officiel, Institut Apicole de Lobbe reconnu par la « Région Wallonne ». Apiculteur récoltant.


Lié à Crise migratoire en Europe

En lire plus de Eric Leroy

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Crise migratoire en Europe - Eric Leroy

Sommaire

Crise migratoire en Europe

Des guerres civiles

La guerre a changé de visage

Les causes de la guerre

Le triste sort des immigrés clandestins

Tragédies

Politique sur l'immigration

Itinéraires

Cadre juridique

La marée montante des réfugiés économiques

Débats sémantiques

Les réfugiés trouveront-ils un jour un foyer ?

La misère des déplacés

Calculez la dépense

Les racines des préjugés

France

Bibliographies

Page de copyright

Crise migratoire en Europe

À la recherche de la sécurité

 La fin du XXe siècle n’a pas mis un terme aux effusions de sang et à la persécution qui obligent des gens à fuir leur domicile pour sauver leur peau. Des dizaines de millions de personnes ont entamé le nouveau millénaire dans des camps de réfugiés et dans d’autres hébergements provisoires, craignant la mort si elles s’aventuraient à rentrer chez elles.  — Bill Frelick, Comité américain pour les réfugiés.

QUENTIN avait un rêve. Il rêvait d’un endroit où tout le monde vivrait en paix, où les bombes ne tueraient pas les chèvres de sa famille et où il pourrait aller à l’école.

Des habitants de sa ville lui ont dit que cet endroit existait, mais qu’il se trouvait très loin. Son père lui a expliqué que le voyage était trop dangereux, que certains étaient morts de soif et de faim en route. Cependant, quand il a vu une de ses voisines, dont le mari avait été tué, s’enfuir avec ses deux enfants, Quentin a décidé de partir tout seul.

Quentin n’a emporté ni nourriture ni vêtements et il a passé sa première journée à courir. La route qui menait à la sécurité était jonchée de cadavres. Le lendemain, il a rencontré une femme de sa ville qui lui a proposé de faire le voyage avec elle et ceux qui l’accompagnaient. Ils ont marché pendant des jours, traversé des villages déserts. À un moment, ils ont dû franchir un champ de mines et un membre de leur groupe y a laissé la vie. En guise de nourriture, ils se contentaient de feuilles.

Dix jours plus tard, des gens ont commencé à mourir de faim et d’épuisement. Peu après, des avions les ont bombardés. Quentin a finalement passé la frontière et il est arrivé dans un camp de réfugiés. À présent, il va à l’école et le bruit des avions ne l’effraie plus. Tous les avions qu’il voit désormais transportent des vivres au lieu de bombes. Toutefois, sa famille lui manque et il aimerait retourner chez lui.

On trouve des millions de  Quentin  à travers le monde. Nombre d’entre eux sont traumatisés par la guerre et souffrent de la faim et de la soif. Peu ont connu une vie de famille normale et beaucoup ne rentreront jamais dans leur foyer. Ce sont les plus pauvres parmi les pauvres.

Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés classe ces fugitifs miséreux en deux catégories. Le terme réfugié désigne une personne qui quitte son pays parce qu’elle craint avec raison d’être persécutée. Un déplacé interne fuit aussi son domicile pour échapper à une guerre ou à d’autres dangers graves, mais il reste dans son pays d’origine*.

Personne ne connaît exactement le nombre de réfugiés et de déplacés qui survivent tant bien que mal dans des camps de fortune ou qui errent désespérément de lieu en lieu à la recherche de la sécurité. Selon certaines sources, on en compterait environ 40 millions dans le monde, et la moitié seraient des enfants. Mais d’où viennent tous ces gens ?

Entre janvier et [août 2015, Frontex recense 350 000 personnes entrées illégalement dans l'espace Schengen et le HCR fait part de 437 384 demandes d'asile. Cette recrudescence cause des divisions et des tensions diplomatiques importantes entre les pays d'Europe, qui peinent à se mettre d'accord sur l'attitude à adopter : alors que la Commission européenne cherche à imposer des quotas à chaque pays de l'Union, et qu'Angela Merkel et François Hollande poussent dans cette direction, des pays d'Europe de l'Est s'y opposent fermement, le Premier ministre hongrois ayant notamment fait savoir qu'il considérait qu'un afflux d'immigrés musulmans constitue une menace pour l'identité chrétienne de l'Europe.

 La crise migratoire en Europe fait référence à l'augmentation, dans les

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Crise migratoire en Europe

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs