Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Larmes d'or
Larmes d'or
Larmes d'or
Livre électronique30 pages30 minutes

Larmes d'or

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

À propos de ce livre électronique

Le collier de Brisingamen - Un collier forgé par quatre nains dans les anciens temps. On dit que celui qui le porte verra ses larmes se transformer en or.

Le collier de Brisingamen - Un collier actuellement entreposé dans une boîte en verre, sur une étagère, dans la salle de bain d'une maison d'Édimbourg appartenant à une femme nommée Hattie.

Le collier de Brisingamen - Un collier qui va bientôt être dérobé par une voleuse qui ne se doute encore de rien. 

À propos de la série…

Géants, lutins, sirènes… toutes ces créatures appartiennent au monde des contes. Mais que se passerait-il si elles étaient aussi réelles que vous ou moi ? Il est assez difficile de les repérer, mais si vous ouvrez bien l’œil, vous les trouverez.

Grâce à ses yeux vairons, une habitante d’Édimbourg, Hattie, peut voir sans souci le gobelin assis sur un banc du parc qui fait trébucher les passants ou la salamandre qui se prélasse dans les flammes du feu de joie voisin. Tant que les créatures ne l’importunent pas, elle ne les importunera pas. Mais si elles lui cherchent des noises, elles feraient mieux de se méfier…

LangueFrançais
ÉditeurBadPress
Date de sortie25 nov. 2017
ISBN9781507133385
Larmes d'or
Lire l'aperçu
Auteur

Gayle Ramage

Gayle is a speculative fiction writer by night and printing maestro by day. She is the author of the Edinburgh Elementals series, the Time Travelling Assassins series and the Quality Times series, as well as one or two standalone short stories. She lives in Scotland with her children. She is currently writing JOCKULA, a riotous adult story about scottish vampires. She also writes under the names RK Moore and Izzy Hunter.

Catégories liées

Avis sur Larmes d'or

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Larmes d'or - Gayle Ramage

    LARMES D’OR

    (Élémentaires d’Édimbourg)

    Gayle Ramage

    ––––––––

    Alors que l’horloge sur le mur du bureau annonçait la fin d’une autre journée de travail, l’équipe du service de comptabilité de Halpin, Green & Buckley, l’une des plus grosses compagnies de la capitale écossaise, commença à s’échapper de l’open-space. La majorité des pensées se dirigeait vers la soirée à venir et l’endroit où les gens passeraient leur temps, et leur argent, dans les bars et les boîtes aux alentours de Grassmarket, car c’était le dernier vendredi du mois, et de fait, jour de paie. Cheryl Millican était l’une des dernières à partir quand elle se déconnecta de son ordinateur et attendit qu’il s’éteigne. Elle enfila son manteau déposé sur le dossier de sa chaise et attrapa son sac sous son bureau. Sur le chemin du départ, quelqu'un lui demanda si elle souhaitait se changer les idées en venant boire un verre. Cheryl lui adressa un sourire d’excuse et secoua la tête. Elle avait d’autres plans pour la soirée, des plans qui nécessitaient un esprit désembué et sobre.

    Pour rejoindre son appartement, dans le quartier Dalry, il lui suffisait de marcher quinze minutes dans le climat automnal ; elle avait donc tout le temps de prendre une bonne douche et un dîner avant de se préparer pour sa soirée.

    La maison avait été choisie selon la méthode habituelle : une carte d’Édimbourg étalée sur la table de la cuisine, les yeux fermés, puis son index tombant au hasard sur un point de la carte. Elle visitait la rue désignée le lendemain et quadrillait la zone en sélectionnant le bâtiment qui semblait avoir le plus de valeur. Quand Cheryl était venue pour la première fois dans cette rue, quelques jours auparavant, l’une des maisons avait immédiatement attirée son attention. Elle n’avait pas exactement l’air aussi prospère que les maisons voisines, mais Cheryl avait eu un bon sentiment qu’il aurait été fou d’ignorer. Comme pour lui prouver qu’elle

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1