Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Ecrire une scène d'action en s'inspirant d'un grand romancier
Ecrire une scène d'action en s'inspirant d'un grand romancier
Ecrire une scène d'action en s'inspirant d'un grand romancier
Livre électronique56 pages40 minutes

Ecrire une scène d'action en s'inspirant d'un grand romancier

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

.........................................................

LangueFrançais
Date de sortie10 mars 2016
ISBN9781524257316
Ecrire une scène d'action en s'inspirant d'un grand romancier
Lire l'aperçu
Auteur

Lucia Canovi

Lucia Canovi est née en 1973. Elle gagne six prix littéraires entre 1987 et 1994. Agrégée de lettres modernes, elle abandonne l'enseignement pour se consacrer à l'écriture. Elle est l'auteur de plusieurs blogs, d'un recueil de citations et de proverbes, et d'un livre-phare : "Marre de la vie ? Tuez la dépression avant qu'elle ne vous tue !" (à paraître sur smashwords) Mariée au meilleur mari de l'univers, Lucia Canovi est la mère d'une petite fille ayant beaucoup de charisme, l'air scrutateur, et pour l'instant quatre dents.

Catégories liées

Avis sur Ecrire une scène d'action en s'inspirant d'un grand romancier

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    Ecrire une scène d'action en s'inspirant d'un grand romancier - Lucia Canovi

    Lucia Canovi

    Ecrire une scène d'action

    en s'inspirant d'un grand romancier

    © lucia-canovi.com, 2016

    Tous droits réservés.

    Pilleurs, voleurs et profiteurs, attention au procès !

    Introduction

    Vous voulez écrire une scène d'action – duel ou bataille – pour votre roman, que celui-ci soit un roman historique, un roman fantastique, un roman de science-fiction, ou même un roman humoristique, mais vous ne savez pas par où commencer, et vous n'avez aucune idée de la manière dont il faut procéder pour écrire une scène excitante, palpitante et mémorable qui marquera vos lecteurs et leur donnera le frisson ?

    Je vous propose de décortiquer avec moi une magnifique scène de combat écrite par l'un des plus grands romanciers français du dix-neuvième siècle. (Non, ce n'est pas Alexandre Dumas, mais vous n'êtes pas loin.) En lisant et relisant cette scène, en étudiant ce qui la rend mémorable, vous allez vous approprier quelques précieux secrets d'écriture de ce grand romancier, et trouver une foule d'idée pour votre scène belliqueuse.

    À cœur vaillant rien d'impossible, alors en avant toutes, et haut les cœurs !

    Présentation de l'extrait

    Le passage que nous allons étudier est un extrait particulièrement spectaculaire et captivant d'un roman de Paul Féval (1816-1897).

    Ce romancier très populaire a écrit de nombreux best-sellers. Il est l'auteur de romans de cape et d'épée haletants, des romans qu'on lit avec autant de plaisir aujourd'hui qu'il y a un siècle ou deux. Le plus connu est Le Bossu, qui a été adapté au cinéma avec Jean Marais. L'extrait qui nous intéresse et que nous allons étudier est tiré de La Fée des grèves, roman qui se déroule au Moyen-Âge près du Mont-Saint-Michel. C'est un roman très agréable, que je vous recommande au passage. (Vous le trouverez gratuit sur une célèbre librairie en ligne.)

    Je vous résume ce qui précède le passage.

    Le chevalier Méloir, qui est le méchant de l'histoire, poursuit les gentils sur la grève (« terrain plat situé au bord de la mer ») dénudée par la marée basse, dont la jeune et belle Reine de Maurever, que Méloir veut épouser.

    Méloir ne sait pas que Reine s'est déguisée en jeune garçon, ni qu'elle est blessée.

    Voici encore quelques informations utiles pour comprendre le passage : Aubry de Kergariou et Reine de Maurever s'aiment ; Maître Loys est le chien d'Aubry ; Aubry, le père de Reine, ainsi que d'autres « gentils » protagonistes observent la scène qui se déroule sur la grève du haut du célèbre monastère, à l'aide d'un télescope ; la mer monte très vite aux alentours du Mont-Saint-Michel, et les sables y sont traîtres.

    Lisez très attentivement cette scène palpitante, nous procéderons ensuite à son analyse.

    L'extrait

    Méloir lança son cheval.

    Le jeune garçon et son compagnon semblèrent se consulter. Le premier fit un geste de lassitude désespérée. Ils s'arrêtèrent.

    Le paysan banda son arbalète et se mit au-devant du jeune garçon.

    – Que diable veut dire ceci ? gronda Méloir. Puis il ajouta tout haut :

    – Bonnes gens, je ne vous ferai point de mal.

    Un carreau d'acier vint frapper le front de son cheval, qui se leva sur ses pattes de derrière et retomba mort.

    – Maintenant fuyons ! S'écria Julien le Priol ; ses armes le gênent ; il ne nous atteindra pas.

    Oh ! Certes, sans sa blessure, Reine de Maurever, qui avait trompé naguère si longtemps le poursuite du petit Jeannin, Reine eût échappé en se jouant au chevalier Méloir.

    Mais elle souffrait cruellement,

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1