Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Cartes commentées

Cartes commentées

Lire l'aperçu

Cartes commentées

Longueur:
440 pages
4 heures
Éditeur:
Sortie:
3 mai 2016
ISBN:
9782981504418
Format:
Livre

Description

Ce livre est destiné aux personnes désirant explorer le monde fascinant des cartes géographiques, notamment à des fins pédagogiques. Il contient trois grandes parties. La première porte sur la description de documents cartographiques. Les cartes décrites couvrent plusieurs siècles. Elles sont classées par ordre chronologique. Les cartes commentées portent sur plusieurs régions du monde, en particulier sur le continent américain. Par ailleurs, un grand nombre des cartographes ayant dressé ces cartes sont d’origine européenne. La deuxième partie présente des recensions de livres reliés au monde de la cartographie, parfois à l’histoire. Les livres et articles recensés sont classés par ordre alphabétique des noms d’auteurs. Sauf exception, les recensions contiennent un ou plusieurs documents cartographiques. La troisième partie liste par ordre chronologique toutes les cartes reproduites dans le livre. Une notice sur l’auteur complète l’ouvrage.

Éditeur:
Sortie:
3 mai 2016
ISBN:
9782981504418
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Claude Trudel est détenteur d’un brevet d’enseignement du ministère de l’Éducation, d’un baccalauréat en pédagogie, d’un certificat en applications pédagogiques de l’ordinateur et d’une licence ès lettres (histoire) de l’Université de Montréal. Le Conseil pédagogique interdisciplinaire du Québec lui a décerné le trophée « Mérite du français en éducation 2000 ». L’auteur anime le blogue Trouvailles dédié à l’exploration de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). Claude Trudel affiche plusieurs milliers de photos prises au Jardin botanique de Montréal et dans différents quartiers de la métropole sur la plateforme éducative « Le monde en images » (CCDMD).


Lié à Cartes commentées

Livres associé

Articles associés

Aperçu du livre

Cartes commentées - Claude Trudel

Présentation

Ce livre est destiné aux personnes désirant explorer le monde fascinant des cartes géographiques. Avant tout, il vise l’utilisation de son contenu à des fins pédagogiques, tant par des professeurs que par des étudiants. Par exemple, il pourra servir lors de la planification d’un cours, de la préparation d’un exposé en classe ou de l’amorce d’une recherche reliée à la cartographie.

Le contenu du livre, les éléments commentés, les sources documentaires et la bibliographie sont successivement abordés dans cette présentation générale.

01 | Contenu

Le livre Cartes commentées contient trois grandes parties. La première porte sur la description de documents cartographiques. La deuxième présente des recensions de livres reliés au monde de la cartographie, parfois aussi à l’histoire. La troisième liste par ordre chronologique toutes les cartes reproduites dans le livre. Une notice sur l’auteur complète l’ouvrage.

Les cartes décrites couvrent plusieurs siècles. Elles sont classées par ordre chronologique. Plusieurs cartes et plans sont regroupés dans des atlas. Les entrées contiennent les éléments suivants: année, espace (permalien), titre original (parfois écourté), auteur (graveur, éditeur, imprimeur), notice.

Les livres et articles recensés sont classés par ordre alphabétique des noms d’auteurs. Sauf exception, les recensions contiennent un ou plusieurs documents cartographiques.

Les cartes commentées portent sur plusieurs régions du monde, notamment sur le continent américain. Par ailleurs, un grand nombre des cartographes ayant dressé ces cartes sont d’origine européenne.

02 | Éléments

La carte géographique est un objet complexe pouvant contenir plusieurs éléments: support, contours, cartouche, orientation, grille, projection, échelle, toponymie, topographie, légende, illustration, commentaire, carton. À titre d’exemple, le plan de la ville de Dijon et de ses environs (1730) contient tous ces éléments, sauf le type de projection. Par ailleurs, le livre numérique gratuit Grammaire de la carte explique et exemplifie chacun des éléments cartographiques.

03 | Sources

Sauf exception, les cartes reproduites dans Cartes commentées sont dans le domaine public. Les permaliens pointent vers les documents numériques originaux et leurs informations détaillées, dans les collections numériques des institutions suivantes [conditions d’utilisation]:

- Bibliothèque et Archives nationales du Québec [Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) permet, sans autorisation particulière, l'utilisation des contenus de son portail Internet à des fins éducatives, d'étude privée ou de recherche, à la condition que la source des images ou des textes soit bien indiquée.]

- Bibliothèque nationale de France [Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF. Leur réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978: La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source. - Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France.]

- Bibliothèque du Congrès [The maps in the Map Collections materials were either published prior to 1922, produced by the United States government, or both (see catalogue records that accompany each map for information regarding date of publication and source). The Library of Congress is providing access to these materials for educational and research purposes and is not aware of any U.S. copyright protection (see Title 17 of the United States Code) or any other restrictions in the Map Collection materials.]

- Atlas du Canada [Il n'est pas nécessaire d'obtenir une permission pour la reproduction de l'information du gouvernement du Canada, en partie ou en totalité, d'une quelconque façon, pour des fins personnelles ou publiques mais non commerciales ou encore pour des fins de recouvrement de coûts, sauf si on vous avise du contraire dans le document que vous désirez reproduire.]

- Archives de Montréal [Toutes les photographies et autres documents d’archives numérisés sont sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc utiliser les images à condition d’en citer la source exacte (Archives de la Ville de Montréal. Cote du document.), de ne pas les utiliser à des fins commerciales et de les partager sous les mêmes conditions.]

Les sources cartographiques sont ainsi respectivement reconnues: *Source BAnQ, *Source BnF, *Source LC, *Source AQ, *Source AM. Les contenus de ces collections publiques s’enrichissent sans cesse et leurs diverses présentations sont susceptibles de multiples modifications.

L’ancienne carte géographique illustrant la couverture du livre Cartes commentées provient de la Collection numérique de cartes et plans de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ): L'Amerique meridionale et septentrionale dressée sur les nouv[el]les decouv[er]tes et dernieres relations des meilleurs navigateurs de ce temps conformes aux observations astronomiques (Guillaume Danet, 1731). Un autre exemplaire de cette carte est affiché dans la Bibliothèque numérique Gallica (BnF): L'Amérique méridionale et septentrionale.

04 | Bibliographie

Les descriptions des cartes et les recensions de livres sont généralement complétées par des références. Une bibliographie générale sur la cartographie est présentée dans le livre Anciennes cartes géographiques. Cette Bibliographie est subdivisée en quatre sections: Ouvrages généraux, Études particulières, Cartes historiques, Ressources complémentaires. Par ailleurs, deux autres livres contiennent des références spécialisées: Grammaire de la carte et Atlas du Québec. Ces livres numériques sont gratuits. Ils peuvent être reproduits d’une façon identique à des fins éducatives non commerciales.

[TDM]

I - Descriptions de cartes

Sommaire

1529 - Monde (Ribeiro)

1556 - Nouvelle-France (Gastaldi)

1616 - Nouvelle-France (Champlain)

1650 - Amérique du Nord (Sanson)

1675 - Océan Atlantique (Goos)

1685 - Fleuve Saint-Laurent (Deshayes)

1688 - Amérique du Nord (Franquelin)

1715 - Indes occidentales (Moll)

1719 - Détroit de Davis (Van Keulen)

1730 - Dijon et ses environs (Denoinville)

1731 - Amérique (Danet)

1752 - Amérique du Nord (Guettard)

1755 - Amérique du Nord (Bellin)

1755 - Amérique du Nord (Palairet)

1765 - Monde (Bellin)

1806 - Vallée du Missouri (Graveline)

1831 - Amérique du Nord (Bouchette fils)

1845 - Algérie (Carette et Renou)

1847 - Colombie (Acosta)

1860 - Saint-Pétersbourg (Paulinski)

1863 - Mexique (Garcia)

1864 - Région de Montréal (Morin)

1869 - Amérique du Nord (Delesse)

1881 - Afrique physique (Barbier)

1897 - Pistes cyclables de Montréal

1907 - Atlas de Montréal (Pinsoneault)

1927 - Versailles (Blondel)

1944 - Bataille de Falaise (12th Army Group)

2014 - Atlas économique (Harvard)

[TDM]

1529 - Monde - Carta universal en que se contierne todo lo que del mundo se ha descubierto fasta agora hizola Diego Ribero cosmographo de Su magestad. Año de 1529 è Sevilla ([Reprod. en fac-sim.]). *Source BnF

Description

Ricardo Padrón, professeur à l’Université de Virginie, présente une étude intéressante de cette carte manuscrite dans Mapping Latin America, A Cartographic Reader. Il développe son exposé en plusieurs séquences thématiques: le rôle de la Casa de la Contratación, les caractéristiques des portulans, les apports novateurs de Diego Ribeiro, l’imaginaire implicite dans les cartes marines, la modernité de la carte de Ribeiro, les visées idéologiques et politiques du cartographe. Cet essai, en libre accès sur la Toile, est complété par des notes et une bibliographie.

Le planisphère de Ribeiro contient à la fois les éléments traditionnels des portulans moyenâgeux et de nouveaux éléments typiques de la Renaissance. Comme sur les portulans, des roses des vents, des rhumbs, des échelles graphiques de distances et d’innombrables toponymes sur les littoraux figurent sur la carte. Par contre, des éléments novateurs témoignent de la modernité de la carte: l’espace américain inconnu est laissé en blanc, les trois lignes verticales pointillées pour mesurer les latitudes (au milieu des océans Atlantique, Indien et Pacifique), la ligne de l’Équateur graduée pour mesurer les longitudes (en plus des tropiques du Cancer et du Capricorne, et des deux cercles polaires), la présence d’une grille évoquant le système de projection de Ptolémée, l’inscription des plus récentes découvertes, les illustrations d’instruments scientifiques de navigation (astrolabe, quadrant, table de déclinaison du Soleil). Globalement, ces innovations visent à tenir compte de la navigation au long cours consécutive aux découvertes portugaises et espagnoles de la fin du 15e siècle et du début du 16e siècle.

Selon le professeur Padrón, la carte de Ribeiro a été élaborée au cours des négociations visant à préciser le partage du monde entre le Portugal et l’Espagne après la circumnavigation de l’expédition de Magellan (1522). Sur la carte, au sud du Brésil et de l’Insulinde, des drapeaux signalent les espaces respectifs des puissances ibériques. Un drapeau supplémentaire de la Castille figure sur le territoire chinois. Alors que le Portugal exploite déjà les Moluques, la carte de Ribeiro attribue à l’Espagne cette région asiatique. Sur la carte, l’imposant empire castillan est magnifié par l’immense table de déclinaison pour la navigation céleste (incorporant un calendrier, les signes du zodiaque et une rose des vents) localisée au milieu du Pacifique: les visées impériales espagnoles couvrent tout le Pacifique et la plus grande partie de continent américain. Entourée de nombreux navires, cette image illustre notamment les ambitions hégémoniques de l’empire maritime espagnol.

Terminons cette présentation en observant plus particulièrement l’Amérique. Outre les îles des Antilles et les aires riveraines du golfe du Mexique, Ribiero identifie une douzaine de régions dans le Mundus Novus: Tierra de Labrador, Tierra de Cortereal, Tierra de Esteva Gomez, Tierra de Ayllon, Tiera de Garay, Nueva Espagna, Guatimala, Castilla Deloro, Peru, Tera Basilis, Tiera de Solis, Tiera de Pata Gones. La plupart des toponymes sont d’origine européenne, dont des noms d’explorateurs. Seuls les littoraux occidentaux de l’Amérique centrale et du Pérou sont indiqués, les littoraux inexplorés étant absents. L’intérieur du continent reste anonyme, mais des images animalières illustrent certaines régions de l’Amérique latine.

Les personnes maîtrisant la langue espagnole et la calligraphie de l’époque pourront approfondir l’étude de cette carte en parcourant les inscriptions marginales, les remarques et les cartouches affichés sur la carte.

Références

Source

Padrón, Ricardo. - «Chartring Shores», dans Dym, Jordana; Offen, Karl; dir. - Mapping Latin America. A Cartographic Reader. - Chicago: The University of Chicago Press, 2011. - xx, 338p. - ISBN 978-0-226-61822-7. - P. 33-37. - [Google Livres donne accès au texte de cette étude.]

Lectures complémentaires

Carrera, Magali Marie - Traveling from New Spain to Mexico: Mapping Practices of Nineteenth-Century Mexico. - Durham (Caroline du Nord): Duke University Press, 2011. - 352p. - ISBN: 978-0-8223-4991-4 - [Locating New Spain: Spanish Mappings, p. 39-62].

Carta Universal (Diego Ribeiro, 1529) - [Contexte et toponymie].

The Navigational Iconography of Diogo Ribeiro’s 1529 Vatican Planisphere (Surekha Davies, Imago Mundi, 2003, Vol. 55: 103–112) - [Description des instruments de navigation et de la navigation céleste].

[TDM]

1556 - Nouvelle-France - La Nuova Francia (1556) (27 x 37 cm) - Giacomo Gastaldi et Giovanni Battista Ramusio (In Venetia: Giunat). *Source BAnQ - [Carte coloriée: Nouvelle-France - Nuova Francia (1556) - Memorial University of Newfoundland].

Description

Le survol de la carte de la Nouvelle-France (1556), dressée par Giacomo Gastaldi (1500-1566), nous révèle un espace surprenant. Publiée à Venise par Givanni Battista Ramusio (1485-1557), dans le livre Delle Navigationi et Viaggi, cette carte révèle un contenu complexe: un vaste territoire inconnu dans la partie nord-ouest, un long serpent allant du sud-ouest au nord-est, la représentation de l’île de Terre-Neuve sous forme d’archipel, un réseau fantaisiste de cours d’eau, une curieuse toponymie, différents types d’embarcations et plusieurs personnes s’affairant à diverses activités.

La carte xylographiée (gravée en relief sur bois) est orientée vers le nord, suivant les indications des quatre vents: Tramontana (nord), Levante (est), Ostro (sud) et Ponente (ouest). On peut distinguer quatre grandes parties sur cette carte: un territoire inconnu et la terre du Labrador, au nord; l’archipel de Terre-Neuve et un long banc de poissons, à l’est; l’île de Sable et des bancs de poissons de part et d’autre de cette île, au sud; la Nouvelle-France, à l’ouest.

Le toponyme Labrador serait d’origine portugaise. D’ailleurs, un blason du Portugal jouxte l’inscription Terra de Labrador. La représentation de Terre-Neuve sous forme d’archipel aurait pour source les récits de voyage de Jean Cabot (v1450-1498). Au nord, l’étrange île des Démons (figures à l’appui). Plus au sud, le nom de l’île Bacalaos aurait pour origine un écrit de 1542 de Verrazzano, d’après une terminologie amérindienne désignant un poisson (morue).

Le toponyme La Nuova Francia (Nouvelle-France) apparaît pour la première fois sur une carte imprimée. Il a été précédé des noms Nova Gallia (Gerolamo Verrazzano, carte de 1529) et Francisca (Sébastien Münster, carte de 1545). Le toponyme Norembèque (Nouvelle-Angleterre) serait d’origine amérindienne. Cette région de la Nouvelle-France compte plusieurs toponymes français: Cap-Breton, Port du refuge, Port-Royal, Le Paradis, Angoulême. La référence aux Bretons souligne la présence de pêcheurs européens avant les voyages de Cabot (1497), Corte-Real (1501), Verrazzano (1524) et Cartier (1534).

Les illustrations reflètent les activités pratiquées par les Européens, d’une part, et les Amérindiens, d’autre part. Les Européens viennent de l’extérieur du continent américain. Ils sont identifiés comme Bretons (selon plusieurs toponymes), Français (selon la fleur de lys figurant au-dessus d’une croix et les fleurs de lys sur des voiles de bateaux) et Portugais (blason sur la voile d’un bateau). Les filets de pêche de leurs embarcations, bateaux et chaloupes, rendent compte de la raison de leur venue dans cette région atlantique.

Par contre, la principale source alimentaire des Amérindiens est la chasse aux oiseaux et aux animaux, comme l’atteste la présence de plusieurs chasseurs munis d’arcs et de flèches. Ces autochtones ont une vie sociale diversifiée: cuisson, palabre, danse, repos. Leurs constructions sont caractérisées par des abris et des clôtures. Les Amérindiens sont divisés en plusieurs groupes et ils occupent les îles et les multiples parties du continent.

La carte de la Nouvelle-France de Giacomo Gastaldi, mesurant 37,2 x 27,1 cm, a connu trois éditions: la première édition en 1556 (les arbres ont une forme arrondie et un poisson sur son flanc figure à droite de l’île Brertoni), détruite par le feu en 1557; la deuxième édition en 1565 (sur un nouveau bloc de bois, avec le feuillage élancé des arbres et l’absence du poisson à droite de l’île Brertoni); la troisième édition en 1606.

Références

Brotton, Jerry. - Great Maps. - Londres / New-York: Dorling Kindersley (DK Publising) / Smithsonian, 2014. - 256p. - ISBN 978-1-4654-2463-1. - [Carte reproduite et décrite aux pages 106-109].

Goetzmann, William H.; Williams, Glyndwr. - The Atlas of North American Exploration From the Norse Voyages to the Race of the Pole. - Norman: University of Oklahoma Press, 1998. - 224p. - ISBN 0-8061-3058-X. - [p. 20-21, 24-27].

Hale, Elizabeth. - La découverte du monde: cartographes et cosmographes. - Montréal: Musée David M. Stewart, 1985. - 88 p. - ISBN 0-9690951-7-1. - [La carte de Gastaldi-Ramusio est reproduite à la page 53].

Kershaw, Kenneth Andrew. - Early Printed Maps of Canada. I: 1540-1703. - Ancaster (Ontatio): Kershaw Publishing, 1993. - ISBN 0-9697-1840-3. - [Cartes des trois éditions reproduites et décrites aux pages 13-18].

Litalien, Raymonde; Palomino, Jean-François; Vaugeois, Denis. - La mesure d’un continent: atlas historique de l’Amérique du Nord, 1492-1814. - Québec: Septentrion, 2007. - 300 p. - ISBN 978-2-89448-519-4. - [p. 36-51].

Murray, Jeffrey S. - Terra Nostra: les cartes du Canada et leurs secrets tirées de la collection de Bibliothèque et Archives Canada, 1550-1950. - Québec: Septentrion, 2006. -190p. - ISBN 0-660-97054-6. - [Reproduction et brève description de la carte de Ramusio].

[TDM]

1616 - Nouvelle-France (Samuel de Champlain)

Dans le cadre d’une exposition intitulée Nos collections se dévoilent, BAnQ a présenté à la Grande Bibliothèque une reproduction de la carte de Champlain de 1616. Cette carte a été publiée par Pierre Duval, en 1677, avec des modifications:

Pierre Duval, Le Canada faict par le s[ieu]r de Champlain : où sont la Nouvelle France, la Nouvelle Angleterre, la Nouvelle Holande, la Nouvelle Suede, la Virginie &c.[…], carte géographique, Paris, [chez l’auteur], 1677.

La carte originale peut être consultée au Centre de conservation de BAnQ, sous la cote G 3400 1677 D88 CAR. Dans la marge du bas, on trouve deux inscriptions: à gauche, le cachet de la Chicago Historical Society; à droite, écrit à la mine: # 643 Du Val Canada 1677.

L’histoire de cette carte est singulière. L’éditeur de cartes et de mappemondes Pierre Duval (1619-1683), neveu du fameux géographe Nicolas Sanson (1600-1667), a mis la main sur une plaque inachevée de Champlain datant de 1616. Une épreuve de cette carte a été imprimée par Duval en 1653:

Après y avoir apporté des modifications, Duval la réédite en 1664, 1669 et 1677. Ainsi, la carte de Duval a connu quatre éditions successives. La première a été retrouvée par hasard au début des années 1950. Cet exemplaire unique de l’épreuve de 1616 est aujourd’hui conservé à la bibliothèque John Carter Brown.

Cartes

1653 - Nouvelle-France - [Le Canada], faict par le Sr de Champlain, 1616. 100 / Samuel de Champlain / Pierre Duval, lithographe. *Source BnF

1664 - Nouvelle-France - La Collection numérique de BAnQ contient la version de 1664 de la carte de Champlain de 1616: Le Canada faict par le Sr de Champlain où sont la Nouvelle-France, la Nouvelle Angleterre, la Nouvelle Holande... / suivant les mémoires de P. Du Val. - [Cote G 3400 1664 D8 CAR].

1677 - Nouvelle-France - Le Canada faict par le Sr de Champlain où sont la Nouvelle France, la Nouvelle Angleterre, la Nouvelle Holande, la Nouvelle Suede, la Virginie &c. avec les nations voisines et autres terres nouvellement decouvertes, suivant les memoires de P. du Val, geographe du roy / Samuel de Champlain, Pierre Duval / Paris / Description: 1 carte: coul.; 35 x 53 cm. *Source BAnQ

Références

Les ouvrages suivants sont utiles pour l’étude de la carte de 1616 et de ses diverses éditions:

Champlain, Samuel de. - Voyages et descouvertures faites en la Nouvelle France. - Paris: Collet, 1619. - [Édition originale consultée au Centre de conservation de BAnQ].

Derek, Hayes. - Historical Atlas of Canada. Canada’s History Illustrated with Original Maps. - Vancouver et Toronto: Douglas & McIntyre, 2002. - ISBN 0-2959-8277-2.

Heidenreich, Conrad E.; Dahl, Edward H. - «La cartographie de Champlain (1603-1632)». - Dans Litalien, Raymonde; Vaugeois, Denis; dir. - Champlain. La naissance de l’Amérique française. - Québec: Septentrion, 2004. - ISBN 2-89448-388-0.

Kershaw, Kenneth A. - Early Printed Maps of Canada. I: 1540-1703. - Ancaster: Kershaw Publishing, 1993. - ISBN 0-9697-1840-3.

Wroth, L. C. - «An Unknown Champlain Map of 1616». - Imago Mundi (1954) 11 : 85-94. - ISSN: 0308-5694.

[TDM]

1650 - Amérique du Nord - Amerique septentrionale / A. Peyrounin, Nicolas Sanson (1600-1667) / Éditeur: Paris: N. Sanson d'Abbeville et chez Pierre Mariette / Description: 1 carte: coul.; 38 x 54 cm / Notes: 3e état de la carte (1659), Carte coloriée à la main, Titre dans un dans un cartouche. *Source BAnQ

Sur cette carte remarquable, dès le premier coup d’œil, c’est l’insularité de la Californie qui attire l’attention. Pourtant cette carte contient plusieurs autres aspects tout aussi remarquables.

La carte dressée par l’un des plus grands cartographes français évoque d’abord et avant un présent rempli d’avenir. Elle oriente ses lecteurs vers des défis prometteurs. Elle porte sur le Nouveau Monde, dont une très grande surface est déjà colonisée, mais où de futures explorations révèleront de nouveaux espaces. Au Nord, une ouverture potentielle vers l’Asie par le passage du Nord-Ouest. Au centre, des grands lacs à circonscrire et un horizon à prolonger vers l’intérieur du nouveau continent. À l’Ouest, la découverte des rives du Pacifique à parcourir de plus en plus vers le Pôle Nord.

La carte révèle la primauté de la navigation pour les communications entre l’Europe et l’Amérique, puis l’exploration et la colonisation du Nouveau Monde. Avec le toponyme Amerique septentrionale, les toponymes des deux océans dénommés Mer de Nort et la Mer de Sud sont les plus imposants. D’autres mers sont signalées: la Mer de Canada ou de la Nouvelle France, la Mer de Mexique ou de la Nouvelle Espagne, la Mer de Nort et la Mar Vermejo.

Les mers, golfes, baies et cours d’eau sont aussi omniprésents sur la carte. Notons en particulier les fleuve Saint-Laurent, la plus grande voie de pénétration du continent, le fleuve Mississipi, dont l’embouchure est dénommée B. de Spiritus Santo, et le Colorado, dénommé R. de Norte. D’autres voies importantes de passages sont identifiées, dont les détroits de Davis et d’Hudson, la baie d’Hudson.

1650 - Californie insulaire (Joan Vinckeboons):

1650 - Amérique du Nord (Nicolas Sanson):

1669 - Amérique du Nord (Nicolas Sanson):

Cartes

1650 - Californie insulaire - [Map of California shown as an island] / Contributor Name: Joan Vinckeboons / Created, Published [ca. 1650] / Notes: Relief shown pictorially, Pen-and-ink and watercolor. *Source LoC (Bibliothèque mondiale)

1650 - Amérique du Nord - Amerique septentrionale / A. Peyrounin, Nicolas Sanson (1600-1667) / Éditeur: Paris: N. Sanson d'Abbeville et chez Pierre Mariette / Description: 1 carte: coul.; 38 x 54 cm / Notes: 3e état de la carte (1659), Carte coloriée à la main, Titre dans un cartouche. *Source BAnQ

1669 - Amérique du Nord - Amérique septentrionale par N. Sanson, géographe ord.re du roy, reveüe et changée en plusieurs endroits suivant les mémoires les plus récents / Auteurs: Guillaume Sanson (1633-1703), Nicolas Sanson (1600-1667) / Éditeur: Paris: chez Pierre Mariette / Description: 1 carte: coul.; 38 x 54 cm sur feuille 43 x 58 cm / Notes: Carte coloriée à la main, Titre dans un cartouche. *Source BAnQ

[TDM]

1675 - Océan Atlantique - West-Indische paskaert waer in de graden der breedde over weder zyden vande middelyn wassende so vergrooten dat die geproportioniert syn tegen hunne nevenstaende graden der lengde, vertonende behalve Europae's zuydelijoste, alle de Zeekusten van Africa en America begrepen in't octroy bij de H.M.H. staten generael

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Cartes commentées

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs