Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Un Coeur de Missionnaire et Une Vie de Missionnaire

Un Coeur de Missionnaire et Une Vie de Missionnaire

Lire l'aperçu

Un Coeur de Missionnaire et Une Vie de Missionnaire

évaluations:
5/5 (1 évaluation)
Longueur:
285 pages
2 heures
Sortie:
30 juin 2016
ISBN:
9781310752728
Format:
Livre

Description

Dans ce livre, Un Cœur de Missionnaire et une Vie de Missionnaire, le Professeur Fomum écrit:

Notre aspiration dans ce livre est de ramener le peuple de Dieu au dessein initial de Dieu: La mission.
Un cœur orienté vers la mission, une vie centrée sur la mission doit-être vue, jugée, et évaluée du point de vue de Dieu; car Dieu est au cœur de la mission. Notre Dieu a sur Son cœur le fardeau de la mission; et de Lui découle la capacité de vivre une vie centrée sur la mission. L'entreprise missionnaire est connectée au cœur de Dieu.

Notre second objectif est de produire un peuple soucieux et dont le fardeau demeure croissant jusqu'à ce que les desseins de Dieu pour l'œuvre missionnaire soient accomplis dans leur génération. Nous avons l'ardent désir de produire des hommes et des femmes qui voient le monde comme Dieu le voit ; et qui vivent quotidiennement sur la contrainte de l'ur- gence de l'entreprise missionnaire. De tels personnes rêvent de l'expansion de l'œuvre mission- naire la nuit, y travaillent sans relâche le jour, jusqu’à ce que le but de l'entreprise missionnaire soit accompli.

En troisième lieu, c’est notre souhait de partager avec le monde ce que le Seigneur a produit dans nos cœurs, dans nos vies et dans notre ministère depuis plusieurs années maintenant.

Nous produisons ce livre avec l'espoir et la prière que plusieurs se saisissent de l'urgence; et alors qu'ils s'en vont comme missionnaires, ils résentent à Dieu des cœurs et des vies prêts à recevoir une moisson permanente et durable. Tout missionnaire qui s'en va, le fait sous la bannière de la commission de notre Seigneur; et il a par conséquent la responsabilité de porter du fruit.

Car il s'en va dans l'entreprise triomphante de l'Evangile dont le succès a déjà été assuré par notre Seigneur.

Puisses-Tu être richement béni au travers de la lecture de ce livre.

Sortie:
30 juin 2016
ISBN:
9781310752728
Format:
Livre

À propos de l'auteur

ZACHARIAS TANEE FOMUM (ZTF) is the best-selling author of more than 200 books with over 5 million copies in circulation in print, eBook and audiobook formats. He founded Christian Missionary Fellowship International (CMFI), a missionary and church planting movement with thousands of Churches in more than 80 nations on all the continents.Prof. Fomum was also a Professor of Organic Chemistry with more than 160 publications in leading international journals. In 2005, his published scientific work was evaluated and found to be of high distinction, earning him the award of a Doctor of Science degree from the University of Durham, Great Britain.Prof. Fomum was married to Prisca and their seven children are actively involved with missionary and church planting work across the globe.His books and the millions of people he influenced in more than 40 years of Christian Ministry continue to impact the world with the Gospel today! Get to know him From His Own Very Lips: https://books2read.com/b/From-His-LipsSign up for my mailing list to be notified of new releases, free e-book giveaways and more at https://ztfbooks.com/ztfbooks-mailing-list


Lié à Un Coeur de Missionnaire et Une Vie de Missionnaire

Livres associé

Catégories liées

Aperçu du livre

Un Coeur de Missionnaire et Une Vie de Missionnaire - Zacharias Tanee Fomum

UN COEUR DE MISSIONNAIRE ET UNE VIE DE MISSIONNAIRE

By

Zacharias Tanee Fomum

Copyright 2009, Z.T. Fomum

Edité par

l’unité de l’édition électronique du ministère du livre de la CMCI

http://www.cmfionline.org

ztfbooks@cmfionline.org

TABLE OF CONTENTS

LA PERIODE PRE-MISSIONNAIRE

UN COEUR DE MISSIONNAIRE ET UNE VIE DE MISSIONNAIRE (QUELQUES EXTRAITS)

DIEU EST UN DIEU MISSIONNAIRE- I

Dieu Est Un Dieu Missionnaire - Ii

Un Bref Aperçu De Certaines Autres Missions

La Definition Missionnaire, Les Caracteristiques Et Les Attributions

LES TROIS ‘‘ M ’’

SE MARIER EN VUE DES MISSIONS OU CHOISIR UNE AIDE CONVENABLE POUR LE CHAMP DE MISSION

L’AMOUR NE RETIENT RIEN

MESSAGES PROPHETIQUES A CERTAINS DE NOS COUPLES MISSIONNAIRES

A L’APPROCHE DU DEPART POUR LE CHAMP DE MISSION

LA FORMATION MISSIONNAIRE

AU FRONT DE LA BATAILLE SPIRITUELLE

LE MISSIONNAIRE SUR LE TERRAIN (FAITS GENERAUX)

LE STYLE DE VIE ET LES AMES PERISSANTES DES HOMMES

L’EPOUSE MISSIONNAIRE

PARTIE RESUME ET CONCLUSON

CONCLUSION

AU SUJECT DE L’AUTEUR

AUTRES LIVRES DU MEME AUTEUR

PREMIERE PARTIE

LA PERIODE PRE-MISSIONNAIRE

« Oh amis ayez une grande foi. Une petite foi transportera vos âmes au ciel, mais une grande foi apportera le ciel à vos âmes » (C.H. SPURGEON)

CHAPITRE UN

UN COEUR DE MISSIONNAIRE ET UNE VIE DE MISSIONNAIRE (QUELQUES EXTRAITS)

Nous commençons avec 25 citations clés tirées des premiers chapitres de ce livre. Nous faisons ceci pour vous permettre d’avoir au moins un aperçu des choses que vous allez bientôt découvrir. Nous le faisons afin de vous offrir un avant- goût de ce que vous allez bientôt rencontrer.

L’homme n’est pas appelé à initier quoi que ce soit. l´homme n’a pas le droit, de lui-même, de commencer une œuvre missionnaire. Toutes les missions sont initiées par Dieu. Toutes les missions sont planifiées et organisées par Dieu. Il y’ a par conséquent une initiative divine inévitable au commencement, dans la poursuite et dans l’accomplissement de toutes les missions. Toutes les missions portent la marque de cette initiative divine. Toutes les missions doivent porter la marque de cette initiative divine. Toute mission qui ne porte pas la marque de l’initiative divine n’est pas de Dieu. Quiconque va en mission sans cette initiative divine n’est pas envoyé par Dieu. Il est soit en train de s’envoyer lui-même ou alors il est envoyé par le diable. Toutes les missions qui sont de Dieu doivent porter la marque de l’initiative divine. Elles doivent prendre naissance dans le Saint-Esprit, être poursuivies et accomplies avec la puissance et l’autorité du Saint-Esprit.

Tu es un missionnaire sans frontières. Tu dois servir aussi loin que la malédiction se trouve. Et la malédiction se trouve dans le monde entier même jusqu’à ses confins. Tu peux faire ceci de n’importe quelle partie de la terre à condition que tu sois au centre de la volonté de Dieu. Ce qui importe ce n’est pas le quartier général physique. La chose qui importe c’est de savoir si ton ambition pour la conquête du monde se trouve au centre même de la volonté de Dieu. Tu peux conquérir le monde à partir d’une salle de réunion et pourquoi pas à partir d’une cellule de prison. Personne sur la Planète Terre ne peut limiter l’Empire Missionnaire de Dieu. En tant que missionnaire je n’ai pas besoin d’autorisations, de permis, de passeports ou de visas. L’entreprise missionnaire de Dieu le Père, de Dieu le Fils et de Dieu le Saint-Esprit a pour but de conquérir toute la terre. Personne qui se dit missionnaire ne doit s’établir pour quelque chose de moins que toute la terre. Tant qu’une famille n’est pas bénie en Christ, le devoir du missionnaire n’est pas encore accompli. Il n’a pas achevé son œuvre. Ainsi donc, le croyant terrestre est né pour l’impérialisme mondial. Que l’appel de Dieu est passionnant !

Lui (Jésus-Christ) ne leur (les disciples) avait pas demandé de se contenter d’évangéliser l’hémisphère Nord en négligeant totalement l’hémisphère sud. Il n’avait pas demandé qu’ils fassent des disciples uniquement là où ils se trouvaient. Il n’avait pas demandé qu’ils fassent des disciples uniquement à Jérusalem. Il n’avait pas non plus demandé qu’ils ne fassent des disciples que dans le Moyen-Orient. Le commandement et la commission étaient qu’ils aillent et fassent des disciples de TOUTES LES NATIONS. Ceci veut dire que les nations d’Afrique, d’Amérique du nord, d’Amérique latine, d’Europe, d’Asie et d’Australie y étaient inclues.

Le Seigneur dit : « Allez, faites de toutes les nations des disciples ». Aucun disciple ne doit évangéliser un groupe de personnes, une tribu, une région et après cela se croiser les bras de satisfaction comme si d’un seul coup il avait tué un éléphant, un lion ou un ours gigantesque et destructeur. A moins que toutes les nations ne soient faites disciples, aucun disciple du Seigneur Jésus ne doit se reposer ni se détendre.

« Allez, faites de toutes les nations des disciples…» (Matthieu 28 : 19). Le commandement était que des DISCIPLES soient faits. Le Seigneur n’avait pas commandé aux disciples d’aller et de faire de toutes les nations des personnes religieuses. Il ne leur avait pas commandé d’aller et de faire de toutes les nations des dénominations. Il ne leur a pas non plus commandé d’œuvrer afin de faire de toutes les nations des congrégations. Il avait demandé que des disciples soient faits. Il a demandé que des disciples et uniquement des disciples soient faits. Le commandement était qu’ils aillent et qu’ils produisent des personnes qui deviendraient comme elles, abandonnant toutes autres choses pour suivre le Seigneur Jésus juste comme l’avaient faits les Onze trois années auparavant. La chose triste c’est qu’aujourd’hui plusieurs sont passés à côté de ce but pour faire de toutes les nations d’autres choses. Certains s’efforcent plutôt à construire de grandes et imposantes structures architecturales. Leur intention est de remplir ces structures avec des adeptes ou des membres qui pourraient tous être des pécheurs qui n’entendront peut-être jamais l’évangile du salut. Ils s’efforcent à remplir ces bâtiments avec des soi-disant chrétiens qui sont loin d’être des disciples. Ils sont entièrement passés à côté.

Ceux qui rêvent d’une carrière missionnaire doivent y travailler et présenter leurs créances. Ces créances se trouvent dans les rues sous la forme des âmes périssantes des hommes.

Dès la conversion, chaque croyant doit faire partie de la mission sur terre. Chaque croyant doit demander et recevoir de Dieu une révélation de sa mission dans tous les détails. Il doit accomplir cette mission. Tout dépend de comment chacun s’y prend dans sa mission. Mais nous devons tous savoir qu’on ne se moque pas de Dieu. L’échec à accomplir sa mission est une chose effroyable. Quiconque est missionnaire de Dieu doit avoir:

Une mission spécifique

Un champ de mission défini

Un temps limite défini au cours duquel il doit accomplir cette mission.

Il est indispensable que la vision soit claire dans l’accomplissement de l’appel de Dieu. Cela est également indispensable pour le succès dans l’entreprise missionnaire de Dieu.

Chaque missionnaire doit tout faire pour renoncer et se séparer pour toujours du péché de la gloutonnerie.

La gloutonnerie est une insulte à Dieu.

La gloutonnerie est un ennemi de la vision.

La gloutonnerie est un ennemi de la prière.

La gloutonnerie est un ennemi du jeûne.

La gloutonnerie est un ennemi du travail dur.

La gloutonnerie est un ennemi de la longue vie.

La gloutonnerie est un voleur de l’excellence.

La gloutonnerie est un voleur du meilleur.

Dieu n’avait pas échoué. L’homme avait échoué.

Dieu n’a jamais échoué.

Dieu n’échoue pas.

Dieu n’échouera jamais.

Si l’homme a échoué et peut échouer, cela veut dire que l’homme peut perdre sa place dans les desseins de Dieu ! Cela veut aussi dire qu’une personne peut être remplacée par une autre à sa position. Dieu ne travaille qu’avec des Co-ouvriers qui sont malléables et obéissants. Aucune place dans le cœur et dans les desseins de Dieu n’est automatiquement maintenue.

Avec Dieu le monde entier est à portée de main à travers la prière. Et la prière, la prière violente arrive au ciel plus rapidement qu’un appel téléphonique !

Il y’a un facteur incontournable : c’est le facteur divin, qui ne peut être dissocié d’aucune mission. Le Seigneur a créé chacun de nous pour un but spécifique. Lui seul connait la chose spécifique à laquelle chacun est appelé. Lui seul connait cette chose particulière que chaque personne doit faire et bien faire. Il est par conséquent indispensable que l’appel vienne uniquement de Lui et de Lui seul. A moins que Dieu ne t’appelle à faire quelque chose, toi qui le fait, tu le fais en vain. A moins que Dieu ne donne l’ordre qu’une activité précise soit accomplie, ceux qui l’accomplissent, l’accomplissent en vain.

Si un mariage de croyants est consommé avant d’avoir été béni c’est la fornication. Il n’y a pas de mariage avant qu’un couple soit béni. Ils peuvent être unis de manière traditionnelle, ils peuvent être unis par un acte de mariage, mais ceci n’en fait pas un mariage devant Dieu. Dieu considère cela comme un mariage, lorsque les saints se sont rassemblés et ont béni le couple. Cela devient un mariage lorsque les saints se rassemblent et unissent le couple l’un à l’autre. Pour certains frères, dès que les deux parents ou familles se sont mises d’accord, ils sont libres d’entrer dans l’intimité l’un de l’autre. C’est la fornication et ils seront jugés pour cela. Pour d’autres, lorsque le maire a signé et lorsqu’il a remis un acte de mariage, ils sont libres d’entrer dans l’intimité l’un de l’autre. Ceci aussi c’est la fornication. Ils seront confrontés à ce péché au jour du jugement. A moins qu’un couple ne soit béni par les saints rassemblés, après toutes ces signatures et toutes ces cérémonies, il n’y a pas eu mariage.Toute caresse ou acte sexuel avant cela est considéré comme la fornication.

Ce que chaque croyant doit savoir c’est que les jours missionnaires sont sur nous. Les jours missionnaires sont les jours de séparation radicale d’avec le péché. Ce sont les jours de vérité terrifiante. Les jours missionnaires sont les jours ou nul ne doit colporter ou trafiquer la parole de Dieu. Ce sont les jours de renonciations au gain personnel.

Le missionnaire est quelqu’un qui prie. La prière est le battement de cœur du missionnaire. Chaque missionnaire est enfanté dans la prière, suscité dans la prière, arrosé dans la prière et s’épanouit dans la prière.

Le dirigeant missionnaire est un pionnier. Quiconque détruit cette notion a tout détruit.

Le missionnaire pionnier est un dirigeant, il va à la conquête de nouvelles zones et est un peu ennuyé par la routine.

Le missionnaire pionnier est un bulldozer. Il pénètre de nouveaux domaines.

Tout missionnaire doit recevoir du Seigneur la puissance de croire les gens. Il doit avoir foi aux hommes. En tant que pionnier, il doit être « un homme et demi ». il doit être « un homme et demi » parce qu’aussitôt qu’il arrive en champ de mission, il doit soudainement devenir un évangéliste, un pasteur et un enseignant. Il endosse de nouvelles responsabilités : l’évangélisation, le pastorat et l’enseignement. s’il échoue à ce niveau, il n’y aura pas d’église là où il se trouve.

Nous avons tous été sauvés et avons reçu divers ministères. Tous ceux-ci tournent autour du transfert des âmes de l’enfer pour le ciel. Tu n’es pas allé au ciel le jour où tu as reçu le Seigneur Jésus-Christ, parce que Dieu voulait que tu restes et que tu le laisses t’utiliser pour dépeupler l’enfer et peupler le ciel. Ainsi donc tu as une mission ! Tu es en mission ! si tu veux réussir dans ta MISSION alors tu as besoin d’un MAITRE et d’un(e) partenaire MATRIMONIAL(E). Ce sont là les trois « M ».

Lorsque l’amoureux ne trouve pas un amoureux du même type comme partenaire, le mariage est moins qu’un mariage. Dès lors qu’il y’a dissemblance dans la ‘’radicalité’’ de l’engagement, un fossé est créé et le contact physique ne peut le combler. Un tel contact laisse la personne qui est engagée avec un profond sentiment de vide. Si A connait des choses dans son engagement d’amour pour Jésus que B ne connait pas, il y aura sans aucun doute une lacune. Ils pourraient tout faire pour se rapprocher l’un de l’autre, mais, ne réussiront vraiment jamais. Un problème surgira à cause du manque d’amour de l’autre partenaire pour Jésus Christ. Un tel manque d’amour pour Jésus, devient par conséquent, une blessure profonde dans le mariage.

Il faut, en plus des comptes rendus, des guerriers extrémistes qui soient prêts à verser la dernière goutte de sang qu’ils ont dans leurs veines. Aucun médiocre ne doit être envoyé en mission. Les guerriers extrémistes qui sont au front de la bataille sont ceux qui font face au diable. Ce sont eux qui ont une place au champ de mission. Ce sont eux qui ont une place dans la conquête du monde. Le reste n’a de place ni dans la conquête du monde pour Christ ni au champ de mission.

D’entrée de jeu, il faut noter que les tribunaux de divorce sont des ateliers du diable. Ils sont planifiés en enfer et tous ceux qui y sont passés ont eu affaire à Satan. Dieu n’y a jamais été. Dieu n’a jamais ordonné leur existence. Dieu dit « Je hais le divorce ». Ceux qui passent par le divorce ce sont ceux que Dieu doit haïr. Mais Il ne hait personne. Il éprouve simplement de la pitié pour ceux qui s’égarent en étant têtus. Martin Luther dit que si un croyant divorce, il a renié la foi et il n’attend plus que le jugement de Dieu, parce qu’il a décidé de s’amuser avec l’institution la plus sacrée de Dieu. Je ne sais pas pendant combien de temps Satan a planifié cette affaire appelée divorce. Un croyant qui divorce est en train de dire qu’un jour Jésus aussi va divorcer de l’église. Souviens-toi que le festin des noces de l’Agneau où l’Eglise sera l’Epouse et le Seigneur Jésus l’Epoux est imminent. Jésus est marié à l’Eglise pour toujours.

Tout le monde doit savoir que les fiançailles ne sont pas le mariage. C’est la période qui est donnée à deux futurs partenaires pour s’étudier mutuellement. Si tu étudies l’autre personne et parviens à la conclusion que ça ne peut pas marcher, dis que ça ne peut pas marcher. Pendant les fiançailles, les deux partenaires s’étudient mutuellement et étudient leurs différentes familles. La période de fiançailles n’est pas une période pour se donner des baisers, s’attoucher ou se caresser. Quiconque se livre aux caresses pendant la période de fiançailles s’est plongé dans un terrible calvaire duquel il ne sortira pas. On devrait traiter avec son partenaire de manière à ce qu’il n’y ait aucune tache, aucun regret et aucun remords à la fin.

L’acte de s’attacher c’est lorsque le peuple de Dieu déclare publiquement que deux personnes sont unies. Ce qui est signé à la mairie appartient à César. Cela est fait pour le but des impôts. Tous ceux qui veulent se marier doivent le faire à la mairie, mais ils doivent savoir que ceci ne leur permet pas de vivre ensemble. Est-ce que ton mariage est fondé sur les impôts? Si les gens couchent ensemble après avoir signé à la mairie pour le but des impôts, ils seront en train de commettre la fornication. Pour les enfants de Dieu, seule l’église peut les mettre ensemble en leur disant « que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a uni ». De telles personnes ne peuvent être séparées que par la mort.

Un implantateur d’églises oublie tout ce qui se passe autour de lui. Il connait son appel et ne poursuit que celui-ci. Rien ne le détourne de sa direction et de sa détermination à implanter les églises. Un implantateur d’églises se concentre sur son but qui est d’implanter les églises.

CHAPITRE DEUX

DIEU EST UN DIEU MISSIONNAIRE- I

« Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28 : 18-20)

Notre Dieu est un Dieu missionnaire. Il a conçu et planifié toutes les missions bien avant la fondation même de l’univers. De la même manière, il a mis à part plusieurs comme missionnaires longtemps avant la fondation du monde. Avant qu’un missionnaire ne soit conçu et formé dans le sein de sa mère, Dieu le connait. Voici ce que le Seigneur a dit au prophète Jérémie au moment de son appel :

« Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations. » (Jérémie 1 :5)

Tous les missionnaires doivent être conçus et consacrés par Dieu. Ils doivent être établis par Dieu.

Par conséquent, nous voyons Dieu comme le Père des Missions. Il a planifié toutes les missions possibles pour le salut de l’humanité et Il a également conçu, consacré et établi des personnes particulières pour diriger ces missions jusqu’à leur accomplissement total.

Notre objectif dans ce livre est de ramener le peuple de Dieu aux desseins missionnaires de Dieu. Le cœur missionnaire et la vie missionnaire trouvent leur origine, leur fondement et leur modèle dans le cœur de Dieu. Il est un Dieu missionnaire. Le cœur de missionnaire et la vie de missionnaire doivent être jugés, vus et appréciés comme Dieu les juge, les voit et les apprécie. En d’autres termes la vie de missionnaire découle du cœur missionnaire. La source même de la vie de missionnaire est le cœur de missionnaire et ce cœur c’est le cœur de Dieu. Notre Dieu a le cœur de missionnaire et donc de Lui vient la vie missionnaire. Toute mission est ainsi connectée au cœur de Dieu. La capacité, la bénédiction, la productivité et la croissance coulent toutes dans la vie de missionnaire à partir du cœur de missionnaire par des artères divines. Nous espérons inciter et pousser tous les enfants de Dieu à devenir missionnaires : missionnaires de leurs familles, villages, villes, districts, arrondissements,

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Un Coeur de Missionnaire et Une Vie de Missionnaire

5.0
1 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs