Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Seulement $9.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Cathy Merlin: 1. Le monde des elfes

Cathy Merlin: 1. Le monde des elfes

Lire l'aperçu

Cathy Merlin: 1. Le monde des elfes

Longueur:
140 pages
1 heure
Sortie:
Apr 9, 2014
ISBN:
9781520945156
Format:
Livre

Description

"Cathy Merlin" est une série qui plongera tous les fans de magie, fantastique et aventure dans l'univers captivant des Elfes à travers la planète. C'est LA série idéale pour une évasion réussie au pays de la magie.


Le monde des elfes


À douze ans, Cathy Merlin découvre le Brésil où son père diplomate vient d’être nommé. L’arrivée dans un pays inconnu est souvent difficile. Alors Cathy doit prendre de nouvelles habitudes, découvrir sa maison. Elle peut compter sur Mathilde, la gouvernante qui veille sur elle depuis des années. Son papa l’aime beaucoup mais ne peut pas toujours être présent pour l’aider. En conséquence, il lui faudra du courage pour s’habituer à sa nouvelle école et apprendre à se faire de nouveaux amis. Mais notre héroïne est prête à relever tous les défis!


C’est lors d’une promenade à cheval qu’une rencontre inattendue au cœur de la jungle lui fait découvrir un secret millénaire. Au milieu des fleurs et des arbres exotiques, un tout nouveau monde s’offre à elle. Mais elle ne peut pas encore raconter ses découvertes à son entourage. Car les elfes courent un grand danger et elle veut les aider. Sa nouvelle amie, Gwenola, va transformer son existence. Cependant il lui faudra prendre des décisions difficiles. Cathy saura-t-elle protéger le secret? Pourra-t-elle concilier sa vie normale de collégienne et celle qui s’ouvre devant elle? Lors d’aventures fantastiques, Cathy et ses amis apprendront à travailler ensemble et à vaincre leurs peurs.


Cathy Merlin: une série jeunesse magique et écologique!


Pollution, dérèglement climatique: les défis actuels de notre monde sont nombreux. Comment expliquer aux plus jeunes des notions complexes? Comment sensibiliser nos enfants à ces problèmes et renouer le lien avec la Nature?  Il faut à la fois utiliser les mécanismes des contes et légendes ainsi que les dures réalités dont souffre notre planète. C’est ce que se propose cette collection positive de petits romans adaptés aux jeunes adolescents qui ont les pieds sur terre mais qui savent rêver!


“Cathy Merlin” est une série jeunesse pleine d’aventures magiques et constructives. Chaque livre combine magie et réalisme et slalome habilement entre sortilèges et propriétés médicinales des plantes. Avec humour et sagesse, Cristina Rebière prend beaucoup de plaisir à nous faire voyager à travers le monde dans des endroits qui existent vraiment et qu’elle a visités. Alors préparez-vous à découvrir une série originale et atypique qui enchantera les lecteurs et lectrices de tout âge!


Les impressions des lecteurs:


Ce livre est super nous expliquant certaines choses sur la vie des elfes je le recommande a tous !!!
"J'aime! J'ai adoré ce livre car c'est un livre de féerie (ce que j'adore!)et plein de suspense je vous le conseille vivement!"
"Féérique. Ce livre est vraiment bien, surtout que c'est un livre qui parle de magie. L'atmosphère est super chouette et entraînante ! Je le conseille aux personnes qui aiment les récits magiques."
"J’ai beaucoup aimé ce livre. Bien qu’il soit réservé pour un public beaucoup plus jeune, je me suis beaucoup amusée à lire les expériences de ces petites fées. Je vous le recommande vivement pour permettre à vos enfants (peu être un peu plus pour filles) de s’évader lors de longs jours de pluie ou lorsqu’ils sont punis dans leur chambre

Sortie:
Apr 9, 2014
ISBN:
9781520945156
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Courte biographie:Cristina Rebière est auteure de nombreux guides et livres. Elle a dirigé une maison d'édition, un parc d'aventures et mené à bien de nombreuses missions dans la fonction publique européenne. Elle est aussi spécialisée dans la formation continue.Ses origines:Après la Révolution roumaine, Cristina interrompt de brillantes études pour entrer à l'université en France où elle suit tout le cursus en faculté de droit et obtient une Maîtrise en Administration Économique et Sociale. D'abord chargée de communication dans un Institut Français en Allemagne, elle devient statisticienne à Bruxelles pour un bureau d'assistance de la Commission Européenne. De retour à Bucarest elle est successivement contrôleuse de gestion, directrice de maison d'édition, experte européenne puis professeure de français. En Roumanie elle fonde avec son mari une entreprise de team building puis le premier parc d'aventures jamais créé dans ce pays - construit de leurs mains - qui attirera des milliers de personnes, écoles et entreprises dans la pratique du sport et d'activités de cohésion en pleine nature. Avec son équipe, elle conçoit et construit des parcours d'escalade dans les arbres pour d'autres clients.Au rectorat de l'Académie de la Martinique, Cristina prend en charge la coordination de la Cellule Académique des Fonds Européens et de Coopération où elle accompagne les porteurs de projet dans le montage des dossiers, assure la formation en ingénierie de projet, gère un réseau de plus d'une soixantaine d'enseignants référents à l'ouverture internationale. Elle assure la gestion opérationnelle de plusieurs projets de coopération. Elle assure l'actualisation du site internet de la Délégation Académique aux Relations Internationales et à la Coopération.La pédagogie de Cristina Rebière est basée sur le pragmatisme et l'efficacité.Domaines de compétence:management de projet, voyage, marketing social de contenu, team building, formation initiale et continue, expertise en fonds européens, budgétisation, planification, productivité et stratégie, coaching, ingénierie financière, webmestre, statistiques, procédures, web intégration, conception graphique, communication, conception et construction de parcs d'aventure


Lié à Cathy Merlin

Titres dans cette série (17)

Aperçu du livre

Cathy Merlin - Cristina Rebiere

d’auteur.

1. Le monde des elfes

Chapitre 1 — Cathy

Cathy regarda par la fenêtre et vit un papillon qui venait tout juste de s’envoler de la branche qui touchait sa vitre. Elle était allongée sur son lit. Ses yeux suivirent le vol du papillon vers le ciel tout bleu et sans nuage ce jour-là. Ses pensées s’envolèrent également et elle ferma les yeux… Le visage de sa mère lui apparut, plein de vie, toujours aussi doux, avec son regard plein de tendresse. Elle avait les yeux couleur brun olive, des cheveux châtains, longs avec quelques boucles presque blondes. D’une voix douce, elle murmura : « Cathy, ma Cathy… je serai toujours là quand tu auras besoin de moi. ». La jeune fille sourit et tendit la main en essayant de toucher ce visage qu’elle aimait tant…

La porte de sa chambre s’ouvrit et la voix de son papa l’arracha de sa rêverie :

 — Tu viens déjeuner Cathy ? demanda-t-il en entrant et en s’approchant du lit.

— Oh, papa, tu es déjà rentré ? Je ne t’ai pas entendu arriver.

— Ce n’est pas étonnant… tu semblais être bien loin…

— Le déjeuner est déjà prêt ? Mathilde ne me l’a pas dit. Allons-y, j’ai une faim de loup, répondit-elle en se levant aussitôt et en se précipitant pour embrasser son papa.

Ils descendirent dans la salle à manger où Mathilde était en train de ramener les plats de la cuisine. Mathilde était la nounou de Cathy. Une Française, d’une cinquantaine d’années, robuste, au visage plutôt dur, mais adouci par ses yeux bleus qui dégageaient une chaleur maternelle. Elle était dans la famille avant même la naissance de Cathy. Sa maman avait été la gouvernante des Merlin et avait élevé Charles, le papa de Cathy. La mère de Mathilde n’était plus de ce monde… Charles et Marie Merlin avaient proposé à Mathilde de faire partie de leur famille. Chose qu’elle accepta sans la moindre hésitation. Depuis seize ans, elle les suivait de pays en pays et s’occupait de tous. Elle avait été une fidèle amie de Madame Merlin et depuis la naissance de Cathy, elle s’occupait de la petite comme si c’était sa propre fille.

Cathy aimait beaucoup Mathilde, et elle avait trouvé auprès de sa nounou le support, la chaleur et l’amour qu’elle avait perdu à la disparition de sa mère. Et elle en avait besoin, comme toute petite fille, de cette tendresse et compréhension qu’elle ne trouvait pas chez son papa.

Charles Merlin était un diplomate français qui était souvent envoyé en mission à l’étranger. Lors d’une de ses missions, en Roumanie, il avait rencontré Marie, la maman de Cathy, dont il tomba profondément amoureux. Il l’épousa quelques mois après leur rencontre. Lors de leur voyage de noce, en France, Marie fit la connaissance de la famille de Charles qui habitait un vieux château dans les Pays de la Loire. Madame Merlin, la mère de Charles, vivait seule dans sa grande demeure avec seulement quelques serviteurs. Marie conquit par sa grâce la vieille dame et elles nouèrent rapidement une relation assez spéciale. Quant à Mathilde, elle fut ravie que Charles ait trouvé une épouse aussi charmante et douce.

La famille Merlin resta en Roumanie une année de plus, après quoi, M. Merlin fut envoyé en Birmanie pour deux ans. Pendant cette année, Charles eut l’occasion de découvrir plein de choses sur la Roumanie et sur sa femme qu’il ne soupçonnait même pas auparavant.

 — Qu’est-ce que tu nous as préparé aujourd’hui Mathilde ? Cela sent tellement bon… demanda Charles en s’asseyant à la table et en se versant un verre de vin rouge soigneusement posé à côté de son assiette. 

— Aujourd’hui j’ai pensé faire le plat préféré de Cathy : du poulet à la crème fraîche et aux girolles avec des patates au four. Cela lui donnera du courage pour demain, ajouta-t-elle en remplissant l’assiette de Cathy et en lui adressant un grand sourire.

— En effet, ma chérie demain c’est le grand jour : tu commences l’école et tu connaîtras de nouveaux camarades de classe. Comment te sens-tu ?

— Je suis impatiente de recommencer l’école papa, répondit-elle avec une voix toute excitée. J’espère bien que je vais me faire de nouveaux amis. Les miens sont déjà tellement loin… qu’il m’arrive de me sentir seule parfois.

— Cet après-midi tu auras déjà l’occasion de connaître Caroline qui sera cette année dans la même classe que toi. C’est une fille très gentille, tu verras.

— Qui est Caroline ? Et où vais-je la connaître aujourd’hui ?

— Elle est la fille de mon collègue André Jacquet. Il nous a invités cet après-midi à une petite fête.

— Oh, je voulais qu’on aille au parc ensemble… dit-elle d’une petite voix sans laisser montrer sa déception. J’avais envie de faire une ballade avec Penny.

— On peut y aller si tu veux…

— C’est vrai papa ? cria-t-elle en sautant de la chaise et en allant donner un bisou à son père.

— Oui, ma chérie, répondit-il en lui souriant. Mais pour cela il faut qu’on finisse de manger, alors reviens à ta chaise et finit vite ton assiette. Tu peux amener la salade Mathilde, il paraît que notre petite demoiselle est impatiente de revoir son cheval. Nous allons donc sortir toute suite après.

— Voulez-vous que je prépare le café Monsieur ? demanda Mathilde en apportant un grand saladier et en le posant sur la table. Et toi Cathy tu veux un chocolat chaud ?

— Oui, Mathilde, je veux bien, répondit Cathy pleine de joie à l’idée qu’elle allait faire du cheval. Avec beaucoup de chantilly, rajouta-t-elle.

— Je prendrai alors aussi un petit café, Mathilde. Ce poulet était excellent, n’est-ce pas Cathy ? demanda-t-il en faisant un clin d’œil à Mathilde car ils connaissaient tous les deux la réponse qui suivra.

— Oui, super, dit-elle en se passant la langue sur les lèvres et en essayant de dénicher les dernières traces de sauce avec un morceau de pain. Je vais t’aider avec la vaisselle, dit-elle en se levant et en prenant son assiette et celle de son père.

 Elle courut vers la cuisine, suivie de Mathilde qui portait le reste de la vaisselle.

 — Je peux faire le café de papa ? demanda-t-elle en prenant un petit récipient en métal. C’était un « ibric » que ses parents avaient ramené lors de leur voyage en Turquie.

Elle se rappelait très bien quand ce récipient était apparu dans la cuisine ; elle avait trois ans. Il avait une forme bizarre, bombée et avec un tout petit bec verseur et sa couleur rougeâtre le rendait très beau. Elle avait tout de suite demandé à sa maman si elle pouvait le prendre pour faire la cuisine à ses poupées, mais elle lui avait dit que l’ibric était utilisé pour préparer un très bon café pour les grands et que les poupées n’aimaient pas cette boisson. Elle n’avait pas été très convaincue par cette histoire… Peu de temps après, sa maman lui avait offert un petit ibric qui ressemblait à celui des grands.

 — Non, ma Cathy, je vais le faire, répondit Mathilde en laissant la vaisselle dans le lavabo.

— Mais tu m’as promis de m’apprendre à le faire. Quand je serai assez grande pour ça ?

— Très bien, alors remplis-le d’eau pendant que moi j’allume le feu.

— Jusqu’en haut ? demanda Cathy en ouvrant le robinet.

— Non. Il y a un petit signe à l’intérieur… Tu l’as trouvé ?

— Oui. Voilà, c’est fait. Et maintenant ?

— Tu ajoutes une petite cuillère de sucre et une pincée de cannelle et ensuite tu mets l’ibric sur le feu.

— Et le café alors ?

— Il faut attendre que ça commence à bouillir et après tu rajouteras deux petites cuillères de café.

Cathy attendit que le breuvage commençât à bouillir.

— Maintenant je peux ?

— Oui, mais il faut faire attention car le café n’est pas obéissant, il peut très vite déborder. Il vaut mieux mettre l’ibric à côté, rajouter le café et

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Cathy Merlin

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs