Commencer à lire

Hégémonie Disparue

Notes :
74 pages1 heure

Résumé

La marginalisation s’aggravait sous le soleil plus qu’auparavant. Le haut lieu mondial se lève contre ses sujets inclassables. Ce phénomène s’augmentait de plus en plus, même les institutions internationales qui se présentent les archi-mécanismes de l’intégrisme, sont tous identiques criminels unis contre les bas peuples de la communauté globale. En vérité, en Afrique le sillage tracé colonial n’est jamais disparu. Les colons-mêmes n’y sont plus, mais la croyance désertique et l’organisation des couronnes de branches d’olivier stylisées-croisées sur un fond azur sponsorisaient la plupart des injustices dans le monde des Noirs, or ils nous disaient qu’ils sont les soldats de la paix : cet utopique sentiment éternel que nous ne l’aurions guère dans cette planète bleue où les Pouvoirs Mondiaux avec leurs alliés la manœuvrent diplomatiquement. Dans ce cas, le branlebas, les maladies, les désastres autoroutiers, aériens, seront éradiqués grâce aux technologies que les jeunes femmes africaines fourniraient à la société mondiale vers la fin du 21e siècle. Ce don divin partagé est accordé aux Hommes d’inventer ou d’innover au-delà du numérique. C’est à Dieu qu’il le lui sera réattribué toute la gloire. Malheureusement, la coercition contre les femmes serait haussée lorsqu’elles nous dirigeraient. Il faut que l’Homme se soit attaché à Providence pour qu’il soit un constructif humaniste qui est vertueux. Lui seul possédait les pouvoirs géniaux de détruire le monde y compris la caste hors-la-loi de l’hégémonie globale. Ce roman n’est pas un révélateur seulement mais aussi un transformateur de la relation internationale à laquelle l’on vivait dans cette petite semaine, l’un des fourmilles instruments de combattre les injustices socioéconomiques, politico-culturelles et technologiques.

Lire sur l'application mobile Scribd

Téléchargez la première application mobile Scribd pour lire n'importe quand, n'importe où.