Trouvez votre prochain book favori

Devenez membre aujourd'hui et lisez gratuitement pendant 30 joursCommencez vos 30 jours gratuits

Informations sur le livre

La Séparation du Commun

La Séparation du Commun

Actions du livre

Commencer à lire
Longueur: 292 pages4 heures

Description

Je n’avais jamais eu l’intention d’écrire un livre ayant ce titre. J’ai été amené à l’écrire à partir de la manière dont Dieu était en train de traiter avec moi. Il commença par me demander de faire certaines choses et non pas d’autres. Je me mis à Lui répondre par l’obéissance. Par exemple il y a de cela deux ans, il y eut un temps où j’avais six costumes, le Seigneur me demanda de faire cadeau de deux des plus neufs de ces costumes. Je n’avais même pas encore porté l’un de ces deux. Ensuite, Il me demanda de faire cadeau du troisième et encore du quatrième. Il ne me restait donc plus que deux vestes: une que j’avais achetée il y avait de cela dix ans et la deuxième qu’on m’avait offerte un an auparavant. Un matin donc au cours de ma méditation sur la Parole de Dieu, je lisais le message de Jean-Baptiste à la foule:
«que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n’en a point» (Luc 3:11).
C’était un commandement clair. J’étais l’un de ceux qui, parmi la foule avaient entendu ce message. J’avais deux costumes. Il fallait confronter le fait que c’était là un enseignement clair provenant des Saintes Écritures et que si je n’obéissais pas, je serais un hypocrite. C’était aussi pour moi évident que si je voulais obéir, il me fallait donner la veste la plus neuve à quelqu’un qui n’en possédait pas et garder pour moi la plus vieille. C’est ce que je fis et j’eus la paix dans mon cœur. Les choses continuèrent ainsi. Ce qui m’amena à ce qui devint ma séparation du Commun, ce sont les traitements, les exigences et les commandements de Dieu à mon endroit au cours de ces deux dernières années.
L’autre aspect que Dieu utilisa pour m’amener à écrire ce livre c’est la réalisation progressive du fait que dans la Bible, tous ceux que Dieu appelait à des tâches spécifiques pour Lui, étaient appelés à une vie hors de l’ordinaire. Ils furent tous appelés à une vie de sacrifice et à faire des choses qui souvent, sortaient de l’ordinaire. J’ai aussi réalisé que dans l’histoire de l’Église, le ministère distinct allait de pair avec la séparation distincte de plusieurs choses. J’ai réalisé que même dans le monde, les gens qui veulent réussir normalement paient un prix qui n’est pas payé par ceux qui veulent prendre les choses à la légère. En d’autres termes, tout succès ou toute distinction s’obtient à un grand prix, et plus grand est les succès, plus grand aussi est le prix qui a été payé ou qui est en train d’être payé. La responsabilité limite la liberté d’un homme. Un homme ayant avec lui cent millions de francs n’est pas libre d’aller où il veut, quand il veut, avec qui il veut, par le moyen qu’il veut. Il est obligé de faire plus attention. Un chef d’Etat a l’autorité et le pouvoir, mais il n’est libre de dire juste ce qu’il veut. Il n’est pas libre d’aller n’importe où. Il est limité. Il reste sur poste aussi longtemps qu’il s’astreint à de grandes limitations. Il en est de même et encore davantage dans le domaine spirituel.
Le Saint-Esprit m’a profondément sondé pendant que j’étudiais la Parole de Dieu, pendant que je lisais, pendant que je réfléchissais et écrivais ce livre, j’ai été amené à faire des restitutions coûteuses. Je vois plus clairement le chemin devant moi. Il est certainement plus étroit que je ne le pensais. Cependant, je vois le Seigneur Jésus le long du chemin. Je l’entends me chuchoter «j’ai marché le long de ce chemin. Viens avec moi. Je connais le chemin, Je serai Ton guide. Je serai Ton secours. Je vais m’assurer que tu réussisses». Devant cet appel venant de Lui, je me sens encouragé d’aller de l’avant, quel qu’en soit ce que pourrait devenir le chemin dans l’avenir. Toi aussi, tu peux entendre Sa voix qui t’encourage. Vas-y de l’avant, et accomplis de grandes choses pour Lui et avec Lui.

Lire plus
La Séparation du Commun

Actions du livre

Commencer à lire

Informations sur le livre

La Séparation du Commun

Longueur: 292 pages4 heures

Description

Je n’avais jamais eu l’intention d’écrire un livre ayant ce titre. J’ai été amené à l’écrire à partir de la manière dont Dieu était en train de traiter avec moi. Il commença par me demander de faire certaines choses et non pas d’autres. Je me mis à Lui répondre par l’obéissance. Par exemple il y a de cela deux ans, il y eut un temps où j’avais six costumes, le Seigneur me demanda de faire cadeau de deux des plus neufs de ces costumes. Je n’avais même pas encore porté l’un de ces deux. Ensuite, Il me demanda de faire cadeau du troisième et encore du quatrième. Il ne me restait donc plus que deux vestes: une que j’avais achetée il y avait de cela dix ans et la deuxième qu’on m’avait offerte un an auparavant. Un matin donc au cours de ma méditation sur la Parole de Dieu, je lisais le message de Jean-Baptiste à la foule:
«que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n’en a point» (Luc 3:11).
C’était un commandement clair. J’étais l’un de ceux qui, parmi la foule avaient entendu ce message. J’avais deux costumes. Il fallait confronter le fait que c’était là un enseignement clair provenant des Saintes Écritures et que si je n’obéissais pas, je serais un hypocrite. C’était aussi pour moi évident que si je voulais obéir, il me fallait donner la veste la plus neuve à quelqu’un qui n’en possédait pas et garder pour moi la plus vieille. C’est ce que je fis et j’eus la paix dans mon cœur. Les choses continuèrent ainsi. Ce qui m’amena à ce qui devint ma séparation du Commun, ce sont les traitements, les exigences et les commandements de Dieu à mon endroit au cours de ces deux dernières années.
L’autre aspect que Dieu utilisa pour m’amener à écrire ce livre c’est la réalisation progressive du fait que dans la Bible, tous ceux que Dieu appelait à des tâches spécifiques pour Lui, étaient appelés à une vie hors de l’ordinaire. Ils furent tous appelés à une vie de sacrifice et à faire des choses qui souvent, sortaient de l’ordinaire. J’ai aussi réalisé que dans l’histoire de l’Église, le ministère distinct allait de pair avec la séparation distincte de plusieurs choses. J’ai réalisé que même dans le monde, les gens qui veulent réussir normalement paient un prix qui n’est pas payé par ceux qui veulent prendre les choses à la légère. En d’autres termes, tout succès ou toute distinction s’obtient à un grand prix, et plus grand est les succès, plus grand aussi est le prix qui a été payé ou qui est en train d’être payé. La responsabilité limite la liberté d’un homme. Un homme ayant avec lui cent millions de francs n’est pas libre d’aller où il veut, quand il veut, avec qui il veut, par le moyen qu’il veut. Il est obligé de faire plus attention. Un chef d’Etat a l’autorité et le pouvoir, mais il n’est libre de dire juste ce qu’il veut. Il n’est pas libre d’aller n’importe où. Il est limité. Il reste sur poste aussi longtemps qu’il s’astreint à de grandes limitations. Il en est de même et encore davantage dans le domaine spirituel.
Le Saint-Esprit m’a profondément sondé pendant que j’étudiais la Parole de Dieu, pendant que je lisais, pendant que je réfléchissais et écrivais ce livre, j’ai été amené à faire des restitutions coûteuses. Je vois plus clairement le chemin devant moi. Il est certainement plus étroit que je ne le pensais. Cependant, je vois le Seigneur Jésus le long du chemin. Je l’entends me chuchoter «j’ai marché le long de ce chemin. Viens avec moi. Je connais le chemin, Je serai Ton guide. Je serai Ton secours. Je vais m’assurer que tu réussisses». Devant cet appel venant de Lui, je me sens encouragé d’aller de l’avant, quel qu’en soit ce que pourrait devenir le chemin dans l’avenir. Toi aussi, tu peux entendre Sa voix qui t’encourage. Vas-y de l’avant, et accomplis de grandes choses pour Lui et avec Lui.

Lire plus