Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

humanité terrestre réflexions et théorie de l'évolution anticipatoire: essai

humanité terrestre réflexions et théorie de l'évolution anticipatoire: essai

Lire l'aperçu

humanité terrestre réflexions et théorie de l'évolution anticipatoire: essai

Longueur:
361 pages
5 heures
Sortie:
3 avr. 2017
ISBN:
9782322098545
Format:
Livre

Description

Cet ouvrage se décline comme un essai où sont consignées les pensées et réflexions personnelles de l'auteur concernant les comportements de l'homme face à ses semblables, ainsi que les agissements des nations à la surface de notre globe et qui mettent en péril en plus de l'écosystème planétaire, l'existence même de l'humanité terrestre. En conséquence, ces comportements qui dénaturent l'homme doivent trouver rapidement leur aboutissement et, il semble urgent et nécessaire de le ramener en tant qu'individu à de meilleurs sentiments, afin qu'il comprenne qu'il est temps pour lui de changer de route et de réintégrer son identité humaine indéfectible, qui est le fondement de sa personnalité humaine et la source de ses valeurs intrinsèques au sein de son appartenance à l'entité humaine universelle et, qu'il doit absolument modifier ses rapports à la hausse avec ses semblables et mettre fin à ses actes répréhensibles au sein de sa sphère, afin de retrouver cette noblesse d'antan qu'il semble avoir perdu depuis si longtemps. Cependant, l'auteur pense que l'humanité terrestre est appelée à une destinée exceptionnelle au sein de l'univers infini, et fait allusion à ce qu'il dénomme la théorie de l'anticipatoire, et qui selon lui, permet par la réflexion en plus de l'imaginaire, de se propulser dans le temps et l'espace afin de visualiser à partir d'une époque présente, ce que deviendra une technologie actuelle sur une période étalée sur plusieurs milliers d'années, ou la découverte sur notre planète de nouvelles technologies inabordables pour le palier scientifique où nous sommes situés actuellement.
Sortie:
3 avr. 2017
ISBN:
9782322098545
Format:
Livre

À propos de l'auteur

L'auteur est à son second livre, humaniste et libre penseur, il a toujours été sensible dès sa prime jeunesse au devenir de l'humanité et a fait de la défense des faibles face à la force brutale son cheval de bataille.


Lié à humanité terrestre réflexions et théorie de l'évolution anticipatoire

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

humanité terrestre réflexions et théorie de l'évolution anticipatoire - Adrien Pierre Actus

Humanité terrestre

Réflexions et théorie de

l’évolution anticipatoire

J’ai grandi dans une eau qui ne m ’a jamais mouillé, au son d’une mélodie qu’il m’était interdit d’entendre, dans l’expression d’une langue qu’il m’était interdit de parler, d’une aurore faite de mille couleurs qu’il m’était interdit de voir, dans un désert affectif où seule transparaissait l’indifférence de tous.

Notes de début

Acquérir la conscience planétaire ¹ changera indubitablement notre regard sur notre planète et sur sa composante humaine. Aujourd’hui encore, aucun habitant du globe n’est conscient de son appartenance à l’entité humaine universelle dont il est l’une des composantes avec ses différences et caractéristiques génétiques propres, et ignore que notre humanité a déjà été précédée par d’autres semblables à la nôtre à la surface de nôtre planète.

Ainsi donc, il ne tient qu’à nous terriens d’être la dernière si nous cessons de répéter les mêmes erreurs et agissons de manière positive les uns envers les autres en générant de l’amour autour de nous comme Dieu nous l’a enseigné, afin d’entrer une fois pour toute dans cette ère nouvelle qui verra la consécration de l’humanité terrestre en tant que telle, marquant ainsi sa disposition pour des projets futurs au sein de l’univers infini. Plus que jamais aujourd’hui, la généphobie², la discrimination, le refus de la différence de l’autre, les sentiments nationaux, prennent l’avantage sur la "conscience planétaire" dont nous sommes à un tel point dépourvue, que ce qui se passe dans des pays éloignés ou de l’autre côté de la frontière nous laisse dans une totale indifférence. Malgré les quelques progrès scientifiques réalisés (sur la base du palier scientifique où nous nous situons actuellement), l’esprit de l’homme peine à s’ouvrir aux autres, pire, celui-ci est en train de régresser chaque jour davantage et ne trouve aucune aide conséquente auprès de ces mystificateurs qui, de philosophe, n’ont que le nom et font insulte à la mémoire de ces grands hommes (Socrate, Aristote, Platon...etc.) qui ont tant apporté au monde antique et transmis par-delà les millénaires l’héritage qui nous a aidé à construire nos démocraties actuelles, que nous avons tant de mal à ériger en sociétés justes et équitables. Aujourd’hui, nous commençons avec beaucoup de retard à cause de ce manque d’identité humaine à nous inquiéter de la pollution, de son impact sur le climat et de ses conséquences sur notre planète. Les intérêts nationaux priment sur l’intérêt planétaire et les conférences sur le climat organisées ici ou là, ne permettent pas aux uns et autres de trouver un accord satisfaisant pour la sauvegarde de notre monde, le pays organisateur n’ayant aucun pouvoir contraignant envers les nations participantes. Donc, il appartient à chacun d’entre nous en tant que locataires de cette planète, de mener le combat et d’influer sur les décisions de nos dirigeants respectifs, afin que des solutions pérennes soient trouvées pour inverser ce processus qui est en train de nous conduire irrémédiablement vers l’abîme.


¹ Sentiment d’appartenance à un ensemble qui englobe notre planète ainsi que l’humanité terrestre dans son intégralité.

² La généphobie beaucoup plus connue sous le terme impropre de racisme (nous savons aujourd’hui que l’humanité est une et non divisée en races), consiste à rejeter certains patrimoines génétiques de l’homme qui sont, la couleur de la peau et l’appartenance ethnique.

Le vide ténu séparant souffrance et plaisir est la source de mon art et de ma créativité, ainsi que le fondement de mon inspiration.

Introduction

Lors de la création Dieu a donné à l’homme la capacité de penser, d’imaginer, et de comprendre son environnement afin de le façonner à sa mesure selon son bon vouloir, ainsi que la faculté de choisir en son âme et conscience ce qui peut être bien pour lui et pour les autres ou le contraire, il lui a également donné le pouvoir de tout dominer sur son monde, mais avant tout, il a été doté de l’humanité qui est l’essence même de sa nature fondamentale. Nonobstant cela, l’homme semble aujourd’hui s’éloigner de plus en plus (l’actualité nous le démontre) de cette nature humaine qui participe à l’élévation de sa personne, pour ne garder que l’étoffe d’un être pensant encore humain dans sa composante biologique ³, mais qui n’est plus habité par cette noblesse que confère l’humanité. En réalité, pour être humain au sens noble du terme et non pas seulement posséder les caractéristiques génétiques, psychiques, physiques, anatomiques, physiologiques...etc de l’homme, il lui faut intégrer totalement la nature intime de l’être qui est une part de son identité humaine indéfectible et le fondement de sa personnalité, sans cela, il ne serait rien d’autre qu’un animal savant ayant encore la capacité de penser, mais dénué de cette humanité qui fait le caractère de l’homme au sein de l’entité humaine universelle. Cependant, il nous faut comprendre que l’humanité terrestre n’est pas appelée à demeurer indéfiniment à la surface de sa planète et, comme cela a été fait pour les autres humanités qui habitent leur monde respectif et qui ont atteint le stade de l’évolution suprême ⁴, il lui sera un jour révélé les secrets de la science universelle ⁵ la vraie, celle qui participe à l’épanouissement de l’homme ainsi qu’à son bien-être matériel, et lui permettra à son tour d’effectuer de vrais voyages habités dans l’espace (pas de simple saut de puce dans la banlieue immédiate de son système solaire). Mais avant d’en arriver là, le chemin sera long, très long et parsemé d’embûches que sont les comportements de l’homme envers son prochain et son inclination pour le mal, risque majeur pour le genre humain beaucoup plus que ne l’est la pollution sous toutes ses formes. L’homme terrestre se trouve encore aujourd’hui au stade de l’acceptation ⁶ et il devra ensuite passer par celui de la compréhension ⁷, et enfin de la révélation ⁸, en gardant à l’esprit que notre humanité poursuit inexorablement son déclin, et que tout changement de son état est subordonné à la direction que nous humains allons devoir prendre. Allons-nous continuer avec nos pensées rétrogrades à marcher sur cette route empreinte de haine que nous suivons pratiquement depuis la fin du monde antique et le début du moyen-âge, et qui ne s’est pas améliorée avec le progrès technologique que certains pensent être l’évolution tout court alors qu’il n’en est rien ?

Disons-le tout net ! L’avancée technique d’une nation ou d’une civilisation n’influe pas sur le comportement de sa composante humaine, et ne détermine en rien son évolution concernant l’éveil de sa conscience et de son ouverture d’esprit, pour ainsi dire, c’est ce manque de concordance⁹ entre évolution technologique et évolution de la pensée de l’homme qui constitue une menace constante pour le devenir de l’humanité terrestre, et les exemples ne manquent pas à ce sujet, de nombreuses civilisations où l’esprit dominait la matière, où la pensée de l’homme était à son apogée, ont été détruite par des envahisseurs moins avancés, à l’esprit étroit mais détenteurs d’armes plus évoluées et plus destructrices. Aujourd’hui, nous sommes à la croisée des chemins, et, notre humanité ne doit pas se tromper dans ses choix sous peine de subir la destruction totale comme celles qui l’ont précédé sur notre planète, ainsi, il nous faudra mettre à contribution ce pouvoir de décision que Dieu nous a donné lors de la création, agir pour la bonne cause (celle de notre humanité), acquérir la conscience planétaire (placer notre planète au premier plan de nos préoccupations) et changer immédiatement de direction en empruntant la bonne route, celle qui doit nous conduire vers la lumière souveraine en passant d’abord par le stade de la compréhension et, si nous continuons à progresser au niveau de nos rapports avec nos semblables, ainsi que de notre ouverture d’esprit et d’éveil de notre conscience et qu’enfin nous atteignons le stade de l’évolution suprême, nous entrerons dans une ère nouvelle où il nous sera enfin révélé les secrets de la science universelle.

Alors ! Réveillez- vous hommes de ce monde, retrouvez votre identité humaine et tout ce qui en vous participe à l’éveil de votre conscience et d’ouverture de votre esprit, et réintégrez de ce pas l’entité humaine universelle qui est la source et la raison d’être de votre existence au sein de l’univers infini.


³ L’ADN humain (acide désoxyribonucléique) qui est la signature universelle de l’homme.

⁴ Concernant l’humanité parvenir au plus haut degré de la perfection.

⁵ La science universelle existe de manière innée, elle ne résulte pas des cogitations de l’homme terrestre et lui sera offerte à son tour quand il aura atteint le stade de l’évolution suprême.

⁶ Stade où les pouvoirs externes décident de sa spiritualité, de ses croyances et de tout ce qui concerne son existence quotidienne.

⁷ Stade où les pouvoirs externes auront pour toujours disparus de la surface de la terre et que le cerveau de l’homme enfin libéré de leur emprise s’ouvrira totalement aux choses de ce monde et d’ailleurs, et l’amènera à une réflexion ou une interrogation plutôt que de tout accepter sans chercher à comprendre.

⁸ Récompense ultime où il sera révélé à l’homme les secrets de la science universelle, la vraie, ainsi que ceux de l’immortalité.

⁹ Il s’agit ici de l’évolution synchrone entre technologie et esprit de l’homme que l’on pourrait aussi qualifier d’évolution paritaire.

Humanité terrestre

Réflexions et théorie de l’évolution anticipatoire

Les pages blanches du livre ne pourraient exister sans les lettres noires qui matérialisent la pensée de l’auteur.

Les pensées qui me viennent à l’esprit sont comme les vagues qui naissent au large, et qui dans leurs danses éternelles viennent l’une après l’autre mourir sur la plage. Ainsi donc, je dois les recueillir aussi rapidement que possible et les déposer sur la page blanche avant qu’elles ne meurent pour toujours effacées de ma mémoire.

Aucun homme ne possède le monopole de la pensée qui en plus d’être une activité mentale, est aussi une émission d’énergie psychique que rien, ni le temps et ni l’espace ne peuvent affecter.

L’homme n’a de valeur véritable qu’à travers son identité humaine indéfectible¹⁰ et son appartenance à l’entité humaine universelle¹¹, sans cela il ne serait rien d’autre qu’un animal savant.

Une pensée inspirée est comme une musique inspirée, on la transmet comme on la reçoit.

N’est pas de la famille humaine celui qui par ses propos, ses écrits, ses actes, porte atteinte à la dignité de l’homme ou attente à sa vie. Nonobstant cela, l’homme en ce moment ne montre que le pire de son être (l’actualité s’en fait quotidiennement l’écho) et semble avoir abandonné toute dignité et perdu cette noblesse qui l’habitait naguère. Il nous appartient donc de faire le nécessaire en soulignant ses écarts de conduite, afin qu’il comprenne qu’il se trouve sur la mauvaise pente, et qu’il doit changer radicalement son comportement et se réapproprier à l’instant même son identité humaine, sinon c’est l’humanité entière qui risque d’en pâtir.

Les promesses non tenues et les paroles qui demeurent sans effet n’engagent que ceux qui veulent bien les entendre. Alors, quand l’homme sage entend crier d’un côté "universalisme et de l’autre nationalisme", il choisit de ne pas s’engager sur ce qu’il pense être le terrain de la discorde.

La justice est universelle dans l’absolu du terme, au contraire des lois et des règlements elle n’est pas née de la volonté de l’homme et n’est pas un concept humain tiré de ses cogitations mentales, elle existait déjà bien avant que l’homme ne fut créé, et si celui-ci s’en est approprié au nom de ses principes moraux dans un but d’équité pour celui qui est jugé, afin que le verdict ne relève pas de la simple application des lois et règlements humains, elle n’en demeure pas moins du domaine de l’universalité hors de toute influence humaine.

Démocratie ! Que de crimes ont été commis en ton nom, car la démocratie n’a jamais été la volonté du peuple mais celle d’un homme qui sollicite les suffrages du plus grand nombre afin d’obtenir le pouvoir et bénéficier des avantages en nature ou non qui vont avec. Notons que partout où s’exerce un pouvoir il ne peut y avoir de démocratie au sens propre du terme, même si les citoyens ont élu par leurs votes celui qui décidera de leur existence présente et future pendant la durée de son mandat. Ainsi donc, pour qu’il y ait une vraie démocratie, il faudrait que s’exprime la souveraineté sans faille du peuple qui devrait être consulté en permanence sur chaque orientation ou décision à prendre au niveau de la gestion du pays, alors que dans la réalité [un seul homme décide] sans tenir compte des aspirations du plus grand nombre.

On peut tout vous prendre sauf vos pensées, à moins que vous ne décidiez de les partager.

La liberté d’expression dans le respect des êtres et des choses est un droit fondamental que nul ne peut ignorer.

Il faut replacer l’humanité terrestre en face d’elle-même afin qu’elle redécouvre sa vraie nature, et non en face de miroirs déformants qui altèrent la perception de son moi profond, c’est ainsi la seule façon de procéder afin de l’amener à reprendre le chemin de l’évolution vraie et retrouver ainsi sa noblesse d’antan.

Nombreux sont ceux qui ne voient que ce que regardent leurs yeux pas au-delà.

L’homme en cet instant est le seul animal qui chante faux au sein de ce prodigieux concert ininterrompu que donne chaque jour la nature à la gloire de la vie.

Une étoile n’a pas besoin de la nuit pour briller, seul l’homme a besoin de l’obscurité pour admirer son éclat.

Dans aucune guerre il ne peut y avoir de vainqueurs sans vaincus ni de vaincus sans vainqueurs, mais il arrive souvent qu’il n’y a ni vainqueurs ni vaincus seulement des corps sans vie.

L’Europe est semblable à un océan où les plus gros dévorent les plus petits.

Gardez-vous de ces euro-crédules qui sans le savoir œuvrent pour la grandeur de l’Allemagne, provoquant ainsi le déclin de vos pays respectifs.

Que ce soit par rapport à la religion ou à la citoyenneté, vous n’êtes pas définitivement ce que vous êtes ou semblez être lors de votre naissance, la part supposée de votre volonté d’être ne pouvant être prise en compte lors de votre expulsion de la matrice maternelle¹².

Œuvrer pour la grandeur de son pays ne consiste pas seulement dans l’engagement au sein d’une structure armée pour aller combattre un ennemi pas toujours bien identifié, mais aussi en donnant de sa personne et de son temps au sein d’une organisation sans but lucratif qui apporte son aide aux plus démunis de nos compatriotes, et qui donnerait un sens plus humanitaire à notre démarche, bien plus qu’une banale attitude revancharde empreinte de haine à peine dissimulée et qui fera que nous rabaisser au niveau le plus bas.

L’important ce ne sont pas les souvenirs que l’on laisse et qui sont sujets à l’appréciation des autres, mais ceux que l’on a partagé ou non et qui relèvent de notre vécu.

La démission des parents face à l’éducation de leurs enfants qu’ils pensent être des surdoués, ne peut que conduire à la désertification intellectuelle de notre pays, inversement proportionnelle à une montée en puissance de la délinquance juvénile.

Les nations sont à l’image des individus qui les composent, et si nous voulons les changer nous devons d’abord changer les individus.

En tant qu’individu¹³, seul le lieu où l’on vient au monde et l’environnement dans lequel on grandit, décident de notre identité (qui peut être multiple) au-delà de notre appartenance ethnique ou de la couleur de notre peau.

La dérogation qui est différente de l’immunité accordée aux personnages officiels (français ou étrangers) dans le cadre de leurs fonctions, est une particularité française qui permet de soustraire à la loi ou à l’usage établi, quelqu’un qui bénéficie d’appuis relationnels suffisamment puissants pour mettre un terme à l’action des autorités judiciaires ou civiles, afin d’échapper aux poursuites engagées contre lui dans le cadre d’une affaire de justice.

Tout ce qui existe en aval doit son existence à ce qui a existé en amont.

Ce sont nos penchants qui conditionnent nos orientations pas le contraire, et il serait vain de chercher ailleurs les raisons de ce comportement typiquement humain.

Dans la vie il y a autant d’avantages que d’inconvénients, et nous devons nous satisfaire des uns comme des autres.

On peut avoir besoin des autres dans n’importe quelle circonstance, mais il est beaucoup plus sage de ne compter que sur soi dans le cas où l’assistance demandée ferait défaut.

Les chemins qui mènent au paradis bien souvent passent par l’enfer.

Ceux qui pleins de prétention et d’arrogance pensent tout connaître, n’apprendront jamais rien des autres, et resteront pour toujours des ignorants qui s’ignorent.

Lune brillante de la nuit ne présage pas du soleil de demain.

Encore une fois méfiez-vous des apparences, car bien souvent c’est celui qui est tenu en laisse qui balade celui ou celle qui n’en possède pas.

La sagesse ne dépend pas de l’âge mais de l’ouverture d’esprit et de l’élévation de la conscience.

Ne pensez surtout pas être le seul au monde à souffrir bien que vous soyez le seul à crier votre souffrance, d’autres souffrent autant que vous mais ils ont fait le choix de souffrir en silence.

De la bouche d’un idiot peut quelquefois émaner la sagesse.

L’Europe est une communauté d’argent placée malgré elle sous la domination du pays le plus riche qui, sous couvert de démocratie impose ses directives aux autres. Ainsi, les peuples européens dans leur grande majorité n’ont rien à attendre du pouvoir central, dont l’intérêt principal est déterminé par la finance et non de faire dans le social et l’humanitaire, car quand l’argent devient le centre d’intérêt il n’y a pas de démocratie qui prime c’est le plus argenté qui décide.

Rier de celui qui fait insulte à votre intelligence, et dont la stupidité le porte à croire que vous ne voyez pas ses manigances.

Si vous avez des valeurs qui vous sont propres, mais qui par le fait du hasard se trouvent partagées par des organisations ou partis mis au ban de l’opinion publique, nul ne peut vous blâmer pour ce qui constitue vos idées et convictions personnelles.

L’esprit humain souvent vagabonde ici ou là et, comme un cheval fou il a besoin que l’on lui mette la bride.

On ne peut être crédible en demandant à une communauté d’hommes et de femmes, de s’intégrer à ce que l’on pense à tort ou à raison être un modèle de société, tout en leur refusant le droit de vote qui leur permettrait de participer de manière active à la vie locale de leur lieu de résidence, et d’apporter un plus au niveau de leurs compétences respectives.

La culpabilité d’un individu ne s’établit pas en termes de niveau, mais en fonction de la gravité de l’acte qu’il a commis.

Les grenouilles d’ici ne sont pas les seules à vivre dans leurs trous d’eau, il y a plein d’autres trous d’eau de par le monde avec d’autres grenouilles qui y vivent, comme il y a plein d’autres systèmes dans l’univers où vivent d’autres humanités semblables à la nôtre.

Quand l’homme n’a plus d’adversaire à combattre il se bat contre lui-même.

Peu importe le messager ou la provenance du message, l’essentiel étant qu’il soit générateur de bienfaits et qu’il apporte l’amour et la connaissance à ceux qui le reçoivent.

Le jour où vous n’aurez plus de problème c’est que vous ne ferez plus partie de ce monde.

S’intéresser à la vie des autres dans un élan positif et de partage peut être enrichissant pour soi à condition de ne pas se désintéresser de la sienne.

Faites fi des apparences et montrez-vous sous votre vrai visage, être honni pour ce que l’on est, est préférable qu’être adulé pour une fausse image que l’on cultive, afin d’obtenir la reconnaissance des autres.

Avoir du caractère c’est comme avoir des poils sous le bras, par contre avoir de la volonté et de la persévérance est un état d’esprit, mais aussi une prise de conscience qui nous permet de nous contrôler et mener à terme nos projets.

La France est une nation pleine de lois inutiles qui ne servent qu’à immortaliser le nom de leurs auteurs.

Ceux qui pensent détenir le savoir alors qu’ils ont acquis quelques connaissances minimes, sont semblables aux poulets qui battent des ailes dans le vide en pensant: "je vole".

La femme est la mère de l’homme les femmes sont la perte des hommes.

Notre intelligence aussi développée soit-elle ne nous interdit pas de vivre comme les oiseaux, sans soucis, sans haine, sans esprit de possession, mais de partage dans une continuelle féérie au sein de nos tâches quotidiennes, et si l’homme a été créé intelligent c’est parce que l’intelligence et la science¹⁴ s’accommodent du bien, même si la science terrestre¹⁵ a été détournée de son but principal qui est de subvenir aux besoins matériels de l’homme et de participer à son épanouissement.

C’est en côtoyant les plus grands que l’on devient grand soi-même.

Ils ne savent pas toujours qui ils sont, d’où ils viennent et où ils vont, ils vivent constamment dans l’intemporel et ne sont animés par aucune recherche identitaire.

Bannissez de votre esprit le mot [destin], car il contient à lui seul toute la négativité humaine. Il n’y a pas de destin qui favorise un tel ou défavorise tel autre, chaque homme naît avec un potentiel qui lui est propre, et chacun d’entre nous façonne son avenir en fonction du potentiel qui est le sien. Ainsi, ceux qui réussissent le mieux sont également ceux qui utilisent au mieux les capacités dont ils ont été dotés à la naissance, et ceux qui déclarent que tous les hommes sont égaux ne sont pas mieux que ces obscurantistes des siècles passés, qui voulaient instaurer une hiérarchie entre les humains tout en fourbissant les théories les plus [racistes] et inhumaines, à propos de l’homme et du patrimoine génétique de chacun. Ainsi donc, il faut garder l’équilibre en toute chose et ne pas céder à la tentation égalitaire, qui consisterait aujourd’hui à placer tous les individus au même niveau, ou à l’attitude inverse et discriminatoire qui consisterait à les hiérarchiser en fonction de leur ethnicité ou de la couleur de leur peau, en faisant abstraction du potentiel qui leur est propre et des valeurs intrinsèques de chacun.

Si vous estimez que vos actions dans votre vie quotidienne ne vous rapportent aucun crédit au niveau de votre propre valeur, ne cherchez pas à épater les autres par des comportements qui ne trouveront leurs justifications que face à ceux qui sont dépourvus de ces valeurs qui grandissent l’homme.

Se remémorer le passé n’est gratifiant que si on en tire des leçons pour l’avenir.

Vous homme adepte des doctrines du passé qui seriez tenté d’unir votre corps à celui de votre propre fille dans un acte incestueux de procréation qui garantirait la pureté de votre sang dans une continuité temporelle, sachez que votre tentative s’apparente à un crime contre l’humanité dont vous êtes issu, et dont la composante principale est basée sur la pluralité des êtres, de leurs différences et appartenance à l’entité humaine universelle. Ainsi, vous femme, vous mêlerez votre sang à celui de l’étranger afin que naisse le nouvel homme, celui dont la noblesse et la grandeur d’âme nous affranchiront de nos doutes et de nos ignorances, nous apportant enfin l’espoir et la rédemption.

Ils courent ils se pressent et dépensent beaucoup d’énergie pour enfin aller nulle part.

Prétentieux est celui qui croit connaître les autres, car il se déroule dans nos têtes un combat permanent entre le chaos et la raison et nul être au monde ne peut entrevoir l’issue.

On peut être bien dans sa peau tout en étant mal dans sa tête, on peut aussi être bien dans sa tête et être mal dans sa peau.

Chaque homme choisit la part du passé qui lui convient le mieux, soit pour s’affirmer en tant qu’être responsable et aller de l’avant, ou pour trouver des raisons qui justifient son manque de volonté et son immobilisme permanent.

Méfiez-vous de ces clichés trompeurs qui laisseraient penser que l’Europe est la panacée.

Le point commun à tous les livres saints c’est la facilité d’interprétation qui s’en dégage, ainsi au sein d’une même religion, les textes peuvent être interprétés différemment par les pratiquants, ce qui permet à chacun de mettre en évidence son propre code moral et religieux, ou simplement simuler un personnage dont il est à l’opposé dans son comportement journalier.

À la connaissance privilégions le savoir, car si la connaissance est limitée le savoir est sans limite.

L’individu aspire toujours à mieux au sein de sa sphère familiale quel que soit le niveau social où il est situé, cependant, il doit veiller à ne pas se tromper dans ses choix.

L’humanité doit être replacée au centre de toutes choses comme à l’origine et cesséer d’être un accessoire de la modernité.

L’homme moderne s’est enfermé dans la plus solide des prisons sa propre liberté, celle d’où l’on ne s’évade jamais car il refuse toute idée d’évasion de peur de se retrouver tout à coup sans ses repères et sans sa raison d’être.

Le génie créateur de l’homme n’a d’égal que son penchant pour la destruction.

L’évolution de l’homme au seul niveau technologique sans évolution de l’esprit et de la conscience, ne peut que conduire une fois de plus l’humanité au désastre et à la destruction totale.

Le pardon trop souvent accordé banalise la gravité de la faute.

Les politiciens ne cherchent qu’à immortaliser leurs noms par des décrets et propositions de lois aussi fantaisistes les uns que les autres, sans tenir compte des retombées négatives sur la vie de leurs concitoyens.

Si pour certains la retraite débouche sur une voie de garage, pour d’autres c’est un tremplin d’où ils s’élancent vers les sommets.

Ce que nous faisons et qui nous grandit en ajoutant à notre valeur propre n’est pas toujours apprécié des nôtres et ce pour des raisons diverses que la raison elle-même ignore, bien souvent ce sont des inconnus qui manifestent leur intérêt pour nos créations, leur pensée étant libre de tout préjugé à notre égard.

On ne prend pas de l’ascendant sur les autres sans endormir leur méfiance.

Le talent ne se transmet pas sur les bancs de l’école, on vient au monde avec et le reste n’est qu’une affaire de volonté et de persévérance.

Ce n’est pas parce que ce que l’on fait

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de humanité terrestre réflexions et théorie de l'évolution anticipatoire

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs