Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Seulement $9.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Le bonheur pour tous: pas à pas vers une meilleure connaissance de soi

Le bonheur pour tous: pas à pas vers une meilleure connaissance de soi

Lire l'aperçu

Le bonheur pour tous: pas à pas vers une meilleure connaissance de soi

Longueur:
173 pages
2 heures
Sortie:
May 25, 2017
ISBN:
9780991680139
Format:
Livre

Description

S’il est vrai que chacun a droit au bonheur, il peut parfois sembler difficile d’atteindre cet objectif de vie. «Le bonheur pour tous : pas à pas vers une meilleure connaissance de soi» a été écrit dans l’intention de guider le lecteur vers une plus grande compréhension de son ressenti émotionnel en lui proposant des pistes de réflexion. Dans cette optique, l’auteure a inséré tout au long du livre des exercices de créativité dérivés du journal intime et de l’art-thérapie. Ainsi, l’écriture, le dessin libre et le collage permettront au lecteur de mieux interpréter ses émotions, l'aideront à reconnaître ses véritables besoins et à décrypter ses croyances, lui démontrant qu’il a en lui la capacité de transformer sa vie. Le livre se poursuit sur un ton d’optimisme où il est question de transformation et de guérison intérieure s’appuyant sur diverses techniques, tout cela, dans le but de guider le lecteur vers son plein potentiel et un plus grand bonheur.
Auteure du domaine de la santé depuis plusieurs années, Gisèle Frenette continue de partager ses connaissances. Elle est l’auteure de 7 livres dont «L’intolérance au gluten», «L’endométriose : vaincre la douleur et l’infertilité» et «Les 5 messagers du corps».

Sortie:
May 25, 2017
ISBN:
9780991680139
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Ayant œuvré dans le domaine de la santé depuis plus de 30 ans comme infirmière, consultante en nutrition, naturothérapeute et phytothérapeute diplômée, Gisèle Frenette continue de partager ses connaissances par le biais de l’écriture. Elle est l’auteure de 7 livres dont «L’intolérance au gluten», «L’endométriose : vaincre la douleur et l’infertilité» et «Les 5 messagers du corps». ******* When I won a prize (a book!) for an essay in Grade 5, I decided there and then that I wanted to be a writer. I also participated in my high school newspaper. Many years later, as a nurse and nutritional consultant, I wrote a bimonthly health column for my town's newspaper. After years of work in the holistic field, I wanted to share my knowledge with as many people as possible. I went on to write 7 books of different health-related subjects (French), of which one was translated to English and another to Italian and Polish. I continue to write articles for my two health blogs. Come and join me on Facebook, Google Plus and Twitter. You can read all about my personal struggle with gluten in my book "Gluten intolerance" and hopefully find answers to all your questions. Happy reading!


Lié à Le bonheur pour tous

Livres associé

Articles associés

Aperçu du livre

Le bonheur pour tous - Gisèle Frenette

Introduction

Si nous avions la possibilité d’écrire l’histoire de notre vie telle que nous souhaitions la vivre, elle s’écoulerait probablement tout en douceur tel un long fleuve tranquille. Un soleil radieux brillerait tous les jours, un sourire éclairerait le visage de chaque personne sur notre chemin et chacune d’entre elles serait notre amie. Le mot « problème » ne serait guère d’actualité et les termes à connotation négative ne seraient que rarement exprimés. Toutefois, nous avons choisi de poursuivre notre existence sur cette belle planète, et ici, la vie n’est pas toujours de couleur rose bonbon.

Indubitablement, les méandres de la vie font partie de notre réalité terrestre. Malheureusement, en tête de liste, les souffrances physique, mentale et émotionnelle engendrent un nombre incalculable de victimes. Rares sont les personnes qui ont la chance de vivre une vie parfaitement paisible sans rencontrer sur leur route quelques bouleversements. Qu’il s’agisse d’une perte d’emploi, d’un déménagement, d’un trouble relationnel, d’un diagnostic médical inquiétant, d’un traumatisme accidentel ou du décès d’un proche, les émotions engendrées, bien que de différentes intensités sur l’échelle de détresse psychologique, sont bien réelles. Chacune de ces épreuves amoindrit momentanément notre capacité à faire face à la vie de tous les jours.

Chaque individu a un seuil de tolérance émotionnelle qui lui est propre. La facilité avec laquelle certaines personnes semblent rebondir indemnes de situations parfois tragiques n’est pas une aptitude donnée à tous. D’autres auront plus de difficultés à encaisser les coups durs, alors que d’autres encore s’écraseront au moindre défi. Bien que certains traits de caractère puissent indiquer la capacité de résilience d’une personne, en réalité, nul ne peut prédire sa réaction avant d’avoir à surmonter un passage de vie difficile.

Lorsque confronté à un parcours chaotique, où une mauvaise nouvelle n’attend pas l’autre, surtout s’il perdure dans le temps, arrive le jour où le pouvoir de récupération n’est plus. Ainsi, lorsque le seuil de tolérance émotionnelle est dépassé, la détresse psychologique s’installe en prenant de plus en plus de place, et c’est là que la personne perd le contrôle de sa vie, comme si son pouvoir décisionnel l’avait quittée tout d’un coup. C’est le début de l’effondrement affectif et parfois même physique. L’individu se sent déprimé, vidé de toute énergie, incapable d’imaginer le retour du soleil dans sa vie. Peu importe l’origine de la crise en cours, toutes les facettes de la personne, tant physique, émotionnelle que mentale sont à coup sûr impliquées.

Bien que l’on puisse se questionner quant à la raison d’être des maladies et traumatismes de toutes sortes, ils sont là, inutile de s’en cacher, nous devons les affronter, jusqu’à parfois apprendre à les accepter. Est-ce raisonnable de penser que toutes ces épreuves ont une utilité? Nous incitent-elles à mieux apprécier notre vie en nous rappelant la fragilité de notre humanité? Servent-elles à nous encourager à développer nos capacités à faire face à l’adversité? Chose certaine, plusieurs de ces obstacles nous amèneront à nous dépasser, à devenir plus forts, à explorer d’autres possibilités jusqu’à parfois découvrir que nous possédions déjà toutes les réponses sans même le savoir. Cette démarche d’introspection de notre moi profond peut s’avérer le plus grand et profitable voyage de notre vie.

Ce livre n’est pas un traité de psychologie. Il s’agit plutôt d’un guide sans prétention qui vous propose des pistes de réflexion et vous encourage à vous redécouvrir vous-même. Parfois, il est nécessaire d’essayer de voir les choses autrement afin de sortir de l’obscurité qui vous rend aveugle à toutes les opportunités qui s’offrent à vous. Que vous soyez en thérapie ou non, ce livre pourrait être le petit pas de plus pour vous aider à voir la lumière au bout du tunnel. Il se veut un outil pour vous accompagner face aux situations difficiles qui se présenteront sur votre chemin de vie.

Au cours de votre lecture, vous serez invité à tenir un journal de réflexion qui vous fera découvrir les bienfaits de l’écriture, du dessin et du collage. Les exercices proposés visent à développer votre potentiel créateur en relâchant quelque peu l’emprise de votre cerveau gauche qui détient un esprit rationnel et analytique. L’hémisphère droit de votre cerveau est considéré comme plus intuitif, créatif et émotionnel, et mérite qu’on lui accorde une plus grande liberté d’expression. Cette approche, qui favorise une meilleure connaissance de soi à travers la créativité, vous aidera à explorer les profondeurs de votre esprit et peut-être même de votre inconscient. Qui sait quels trésors y sont cachés? À cet effet, prévoyez un cahier à pages blanches, des stylos, des crayons de couleur, de la colle, des ciseaux et quelques magazines à découper.

J’espère de tout cœur que le contenu de ce livre saura accélérer votre parcours de transformation et de guérison. Vous serez ainsi prêt à amorcer ce nouveau départ tant espéré et à évoluer vers votre plein potentiel.

Chapitre 1

Et ainsi va la vie

«Celui qui déplace la montagne, c'est celui qui commence à enlever les petites pierres.» Confucius, philosophe chinois

Une graine nouvellement semée germera et grandira jusqu’à percer le sol vers la lumière, dans des conditions quelquefois faciles, parfois plus arides. Avec un peu de chance, elle s’épanouira conformément à une empreinte génétique préétablie par le règne végétal. Dans cet environnement naturel, nul questionnement ni hésitation, la petite graine deviendra une plante comme elle se devait d’être, et pas autre chose.

Comparativement au monde végétal où tout se déroule de façon harmonieuse selon un ordre préconçu, l’espèce humaine fait preuve d’une complexité redoutable. L’humain est un être multidimensionnel doté non seulement d’un corps physique et d’une grande capacité intellectuelle, mais également habité d’une dimension affective et sensitive. Par conséquent, dès le jeune âge, les émotions et les sentiments interviennent dans chaque décision, chaque tendance et chaque désir. Même s’il n’en a pas conscience, chacune de ses pensées est influencée par l’émotion du moment. C’est ainsi que bien malgré lui, l’individu est soumis à une perpétuelle dualité entre son intellect et son ressenti. Toute sa vie se résumera à une recherche d’équilibre qui, comme vous vous en êtes probablement déjà rendu compte, n’est pas si simple à vivre.

Il est d’autant plus inutile de vouloir évaluer l’émotion attachée à chaque pensée. Même un travail incessant n’arriverait pas à bout du nombre impressionnant de pensées générées par l’esprit quotidiennement. En fait, le cerveau humain traite plus de 60 000 pensées par jour, et une grande partie de celles-ci découle d’un processus mental répétitif le plus souvent inconscient, c’est-à-dire que les mêmes pensées reviennent encore et encore. Imaginez ce que serait votre vie si vous pouviez contrôler vos pensées en retenant celles qui vous font du bien et en laissant s’envoler celles qui nuisent à votre bien-être. Mais, c’est là le sujet d’un tout autre livre.

Les émotions et les sentiments

C’est souvent en pleine crise existentielle que l’on prend vraiment conscience de nos émotions. Nous savons tous ce qu’est la colère, la peur, la tristesse ou la joie, mais nous leur prêtons peu d’attention, jusqu’au jour où plongés en plein désarroi, nous sommes submergés par un tourbillon émotionnel. La souffrance devient telle que nous n’avons d’autre choix que d’y faire face. Il n’est plus possible de se cacher la tête dans l’oreiller, de s’évader en magasinant à outrance ou en abusant de nourriture, d’alcool ou de sexe. Il est inutile de résister au processus émotionnel, car même si cela s’avère parfois un parcours douloureux, nos émotions sont à notre service. En fait, on pourrait dire qu’elles sont les messagères de l’âme qui cherche à s’exprimer.

Mais qu’est-ce qu’une émotion? Et qu’est-ce qui la différencie d’un sentiment? Le dictionnaire Le Petit Robert définit l’émotion comme un « état de conscience complexe, généralement brusque et momentané, accompagné de troubles physiologiques (pâleur ou rougissement, accélération du pouls, palpitations, sensation de malaise, tremblements, incapacité de bouger ou agitation) » et le sentiment comme un « état affectif complexe, assez stable et durable, lié à des représentations. »

Dans son livre, La puissance des émotions, la psychologue Michelle Larivey précise que « le sentiment n’a pas le caractère envahissant de l’émotion. » D’après l’auteure, l’émotion incite « une réaction intérieure vive, caractérisée par son intensité. Elle est ponctuelle alors que le sentiment est plus durable. » Ainsi donc, les émotions fortes comme la colère, la rage, la peur ou la peine se manifestent brusquement et peuvent susciter des répercussions physiques observables, alors que le sentiment tel que la tendresse, l’affection ou l’amertume prend la forme d’un ressenti affectif plus discret sans réaction physique. La réaction émotive a une durée passablement plus courte que le sentiment qui a tendance à demeurer plus longtemps. Il s’avère plus malaisé d’ignorer une émotion qu’un sentiment, car son degré d’intensité, habituellement plus percutant, suscite l’attention.

Prenons l’exemple d’un évènement qui vous fait vivre une forte émotion positive, une grande joie qui vous remplit au point d’oublier momentanément toute autre sensation. Il est concevable que votre cœur se mette à battre la chamade et que vous laissiez couler quelques larmes de joie (effets physiques). Après un certain temps, la joie s’estompera et pourra se transformer en un sentiment plus durable comme l’amour ou la gratitude. Évidemment, les expériences bienfaisantes comme celle-ci nourrissent la personne et ne causent pas de souci.

À l’opposé, considérons maintenant l’exemple d’une personne ayant subi une expérience négative comme une grande frayeur après avoir été victime d’un accident de voiture. Même sans être blessée, elle peut souffrir de plusieurs symptômes visibles tels que la pâleur du visage, des tremblements ou un évanouissement. Les manifestations physiques disparaîtront rapidement et la peur se dissipera graduellement. Par contre, comme la peur est une énergie négative très intense, il est envisageable que la personne continue de revivre le même scénario dans sa tête en imaginant tout ce qui aurait pu arriver de pire. Puisque le mental ne différencie pas la réalité de l’imaginaire, l’émotion de peur pourrait prendre plus d’ampleur et se transformer en un sentiment tout autre tel que de la culpabilité ou de l’agressivité. Ainsi, elle pourrait se sentir coupable d’avoir causé l’accident, ressentir de la haine envers l’autre conducteur pour l’avoir causé ou encore développer une phobie de conduire. Elle pourrait aussi lâcher prise, accepter d’avoir eu un accident et se réjouir d’être en vie sans laisser d’emprise à la peur ou à tout autre sentiment douloureux.

Étant donné leurs définitions si subtilement enchevêtrées et, qu’en fin de compte, les émotions et les sentiments jouent un rôle très semblable dans l’organisme humain, ces termes seront souvent utilisés de façon interchangeable dans ce livre.

À quoi sert l’émotion?

Notre qualité de vie dépend en grande partie de la qualité de nos émotions. On pourrait donc être porté à croire que pour être heureux, il suffit de se gaver d’émotions positives et de s’écarter de celles qui ne le sont pas. Évidemment, ce n’est jamais aussi simple. Les émotions sont changeantes; elles vont et viennent constamment, aussi passagères que les nuages dans le ciel. La plupart du temps, elles passent inaperçues jusqu’à ce que survienne quelque chose dans notre entourage qui attire notre attention, c’est-à-dire un geste, une parole, un parfum ou un évènement qui résonnent en nous de manière plus remarquable. Les émotions peuvent également être suscitées par le pouvoir de la pensée ou par une sensation corporelle comme la douleur. Que ressentez-vous si votre amie critique votre tenue vestimentaire? Tristesse, colère, honte? Quelle émotion percevez-vous lorsque vous pensez à bercer un nouveau-né? Joie, contentement, fierté? Et si vous souffrez d’une migraine carabinée? Anxiété, découragement, peur? Vos pensées sont-elles toxiques et délétères à votre santé ou vous apportent-elles une joie de vivre qui nourrit votre faim d’équilibre et d’épanouissement?

Mais quel est donc leur rôle exactement? Les émotions servent de messagers qui nous apportent de l’information tenant compte de nos besoins. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise émotion, ni de bon ou mauvais sentiment, car tous existent pour nous faire part d’un déséquilibre intérieur où un besoin négligé veut être exprimé. Psychologiquement parlant, les émotions sont des indicateurs de satisfaction ou d’insatisfaction. Elles agissent comme un genre de baromètre psychique qui nous indique à quel degré nos besoins sont satisfaits ou insatisfaits au moment présent. Il existe tout un éventail d’émotions et de sentiments. Ainsi, la satisfaction des

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Le bonheur pour tous

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs