Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Camille Pissarro (1830-1903)

Camille Pissarro (1830-1903)

Lire l'aperçu

Camille Pissarro (1830-1903)

Longueur:
151 pages
41 minutes
Sortie:
11 avr. 2018
ISBN:
9781683256779
Format:
Livre

Description

Camille Pissarro, né à Charlotte-Amélie, sur l'île de Saint-Thomas, dans les Antilles danoises — aujourd'hui Îles Vierges des États-Unis —, le 10 juillet 1830 et mort à Paris le 13 novembre 1903, est un peintre impressionniste puis néo-impressionniste franco-danois.le plus sage des artistes impressionnistes. Peut être son âge, plus avancé que celui de ses camarades Monet, Sisley, Bazille et Renoir, ou plutot sa maturité, lui firent créer des œuvres sereines et sobres tant dans leur sujet que dans leur composition. Homme au goûts simples, il se plut à peindre des paysans sur les chemins, bien qu’il dut sa tardive notoriété à ses paysages urbains, traités avec la même passion que celle que faisaient jaillir en lui les ciels orageux et les matins blanchis par le givre.
Sortie:
11 avr. 2018
ISBN:
9781683256779
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Camille Pissarro (1830-1903)

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Camille Pissarro (1830-1903) - Klaus H. Karl

illustrations

Autoportrait (Camille Pissarro par lui-même), vers 1890

Gravure sur zinc, 18,7 x 17,7 cm. Collection Rosenwald, National Gallery of Art, Washington, D.C.

Biographie

1830 : Jacob Camille Pissarro naît à Saint-Thomas aux Antilles.

1842 : Il est envoyé en pension en bordure de Paris, où il se fait remarquer par un don artistique précoce.

1847 : De retour aux Antilles pour travailler dans la société familiale, il consacre tout son temps libre à ses dessins et ses esquisses.

1852 : Manifestant peu d’intérêt pour l’affaire familiale, Pissarro part au Venezuela, en compagnie du peintre danois Fritz Melbye. Il y reste deux ans, en vivant de sa peinture.

1855 : Pissarro s’installe à Paris, l’année où s’y tient l’Exposition universelle, dont une grande section est consacrée à l’art. Il est impressionné par les paysages de Corot. Il s’inscrit en parallèle à l’École des Beaux-Arts et à l’Académie Suisse, où il se lie d’amitié avec Monet.

1859 : Pissarro est autorisé à exposer ses œuvres au Salon.

1860 : Commencement d’une vie commune avec Julie Velay, sa future femme.

1861 : Ses toiles étant refusées au Salon officiel, il les expose au Salon des Refusés.

1863 : Le peintre rencontre Monet et Cézanne à l’Académie Suisse.

1866 : Pissarro et sa famille s’installent à Pontoise, où il travaille en compagnie de Cézanne. C’est à cette époque qu’il développe pleinement son propre style. Il rencontre Manet au café Guerbois à Paris. De nouveau admis au Salon, Pissarro se distingue grâce à une critique élogieuse du jeune Émile Zola qui paraît dans la revue du Salon.

1869 : Pissarro et sa famille s’installent à Louveciennes.

1870 : L’artiste expose pour la dernière fois au Salon. Durant la guerre franco-prussienne, Pissarro séjourne un moment en Bretagne, avant de se réfugier à Londres avec son ami Monet. Il laisse derrière lui toutes ses peintures de Louveciennes, dont la plupart seront détruites.

1871 : Pissarro épouse Julie Velay, avec laquelle il aura six enfants ; cinq d’entre eux emprunteront une voie artistique.

1872 : Le peintre entre en collaboration avec Cézanne ; cette heureuse association marquera une étape importante dans l’histoire de l’art.

1874 : Pissarro participe à la première exposition impressionniste, après en avoir été l’un des principaux investigateurs. Il est le seul peintre du groupe à participer assidûment aux huit expositions impressionnistes.

1876 : Pissarro peint Le Jardin de Mathurins à Pontoise, dans lequel il décline audacieusement ses couleurs, comme peu de ses prédécesseurs l’avait fait.

1880 : Le peintre commence à introduire des figures dans ses tableaux, les limitant cependant à une valeur décorative.

1884 : Sa situation financière s’étant stabilisée, le peintre achète une maison à Éragny et y restera jusqu’à sa mort.

1885 : Pissarro rencontre la jeune génération d’artistes en quête de nouvelles inspirations, et explore avec elle des techniques et une approche picturale inédites. Il est particulièrement attiré par le style de Seurat, qu’il tente d’imiter, mais sans parvenir à l’égaler.

1892 : Une exposition rétrospective de son œuvre lui offre une reconnaissance internationale.

1903 : Pissarro meurt à Paris, le 13 novembre, à l’âge de soixante-treize ans.

Le célèbre tableau de Claude Monet, Impression, soleil levant, fut présenté, en 1874, à la première exposition de la Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs, graveurs, etc. En prévision de cet événement, Monet était allé peindre au Havre, la ville de son enfance. Il sélectionna pour l’exposition les meilleurs de ses paysages havrais. Le journaliste Edmond Renoir, frère du peintre, s’occupait de la rédaction du catalogue. Il reprocha à Monet l’uniformité des titres de ses tableaux : le peintre n’avait rien inventé de plus intéressant que Vue du Havre. Parmi d’autres, il y avait un paysage peint le matin de bonne heure. Un brouillard bleuté y transforme en fantômes les contours des voiliers, des silhouettes noires de bateaux glissent sur l’eau et, au-dessus de l’horizon, se lève le disque orange et plat du soleil, qui trace sur la mer un premier sentier orange. Ce n’est même pas un tableau, mais plutôt une étude rapide, une esquisse spontanée à la peinture à l’huile ; il n’y a qu’ainsi que l’on peut saisir cet

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Camille Pissarro (1830-1903)

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs