Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Camille Claudel

Camille Claudel

Lire l'aperçu

Camille Claudel

Longueur:
179 pages
40 minutes
Sortie:
11 avr. 2018
ISBN:
9781683256830
Format:
Livre

Description

Camille Claudel) le 8 décembre 1864, et morte le 19 octobre 1943, est une sculptrice et artiste peintre française. Collaboratrice, maitresse et muse du sculpteur Auguste Rodin, sœur du poète, écrivain, diplomate et académicien Paul Claudel, sa carrière est très courte s’interrompt par un internement psychiatrique et une mort quasi-anonyme. Un film (Camille Claudel, 1988) la fait sortir de l'oubli pour le grand public. Son art de la sculpture à la fois réaliste et expressionniste s'apparente à l'Art Nouveau par son utilisation savante des courbes et des méandres. Parmi ses œuvres figurent :Les Causeuses,L'Implorante, réduction en bronze. Jeune Femme aux yeux clos, terre cuite. La Jeune Fille à la gerbe, terre cuite,. LàNiobé blessée, bronze. Paul Claudel à trente-sept ans, bronze. La petite Châtelaine, marbre Profonde pensée, bronze Profonde pensée, La Vague, marbre-onyx et bronze. Et la sublime : La Valse, bronze.
Sortie:
11 avr. 2018
ISBN:
9781683256830
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Camille Claudel

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Camille Claudel - Victoria Charles

illustrations

Camille Claudel en 1884

Photographie

Biographie

1864 : Camille Claudel naît le 8 décembre à Fère-en-Tardenois. Elle est le deuxième enfant de Louis-Prosper Claudel et Louise Athanaïse Cerveaux.

1876 : Camille modèle ses premières figurines en terre cuite : David et Goliath, Bismarck et Napoléon.

1879 : C’est vraisemblablement durant cette année que Camille rencontre le sculpteur Alfred Boucher qui reconnaît son talent et tente de convaincre sa famille de la nécessité d’un enseignement académique.

1881 : À Paris, elle suit des cours de dessin et d’anatomie à l’Académie Colarossi. Paul à treize ans est son premier portrait signé.

1883 : Rodin supervise la classe de Camille et ses amis dans leur studio rue Notre-Dame-des-Champs. À partir de l’automne, débute sans doute la liaison de Rodin et Camille.

1884 : Camille intègre l’atelier de Rodin en tant qu’apprentie. Elle devient également son modèle et poursuit son travail en son nom propre : Torse d’une femme voûtée, Mon Frère.

1885 : Camille devient officiellement la collaboratrice de Rodin et travaille avec son amie Jessie Lipscomb dans son atelier.

1888 : Rodin loue un studio pour y travailler avec Camille. En raison de leur travail et de la vie qu’ils mènent ensemble, il est difficile d’établir lequel des deux a le plus influencé l’autre.

1894 : Camille s’éloigne de Rodin et tente de gagner son indépendance dans sa carrière artistique.

1896 : Mathias Morhardt (éditeur du journal Le Temps), Mirbeau et Rodin tentent de lui apporter leur soutien en jouant les médiateurs entre elle et les collectionneurs, mais la plupart des arrangements échouent par la faute de Camille.

1898 : Camille met définitivement un terme à sa relation avec Rodin, elle se détourne de lui et de ses défenseurs.

1900 : Camille présente trois œuvres à l’Exposition universelle de Paris et rencontre Eugène Blot qui possède une galerie et qui deviendra son représentant et défenseur.

1904 : Après une longue période de constantes critiques par le public et par sa famille sur sa façon de vivre sa passion, elle est désormais assaillie par le doute.

1905-1906 : Plusieurs critiques publient des articles détaillés la félicitant pour ses œuvres.

1906 : Camille manifeste les premiers signes d’isolement et de négligence. Son ami Henri Asselin explique qu’elle détruit systématiquement ce qu’elle a créé tout au long de l’année.

1908 : En décembre, elle expose seule pour la dernière fois onze œuvres à la galerie Blot.

1913 : Son père meurt le 2 mars à Villeneuve-sur-Fère. Camille n’est pas présente aux obsèques. Huit jours après, Camille est admise à l’asile psychiatrique à la demande de sa famille.

1914 : Rodin envoie de l’argent à Mathias Morhardt afin de régler les coûts de son séjour à l’asile. Morhardt suggère à Rodin de réserver une salle de l’hôtel Biron, destinée à l’œuvre de Camille, ce que fait Rodin. Camille est envoyée à l’hôpital de Montdevergues à Montfavet, près d’Avignon.

1915 : La mère de Camille rompt tout contact avec elle ainsi qu’avec son frère.

1929 : Le 20 juin, Louise Athanaïse meurt à Villeneuve-sur-Fère.

1943 : Camille Claudel meurt le 19 octobre et est incinérée le lendemain au cimetière de Montfavet.

Prologue

Bien que le nom de Camille Claudel ait toujours été lié à celui d’Auguste Rodin, son statut d’artiste à part entière est incontestable. C’est en son for intérieur que Camille puisa sa force : elle essuya la colère et la désapprobation des membres de sa famille, le refus de Rodin de l’épouser ou encore le rejet de ses travaux par quelques ministres, à l’humeur changeante, qui lui passaient commande avant de se retirer. Cependant, il se dégage de ses sculptures une sensualité et un amour du corps humain qui trahissent avec force les émotions de Claudel. Et, si un nombre important de ses œuvres a disparu ou a été détruit, il en demeure, par chance, suffisamment pour que l’on puisse encore découvrir toute l’essence de sa personnalité.

Chapitre premier

Le 8 décembre 1864, Camille Claudel vit le jour à Fère-en-Tardenois, un village de Champagne. Les habitants

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Camille Claudel

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs