Commencer à lire

Néologie canadienne de Jacques Viger: Manuscrits de 1810

Notes :
281 pages6 heures

Résumé

Le manuscrit de Jacques Viger vient combler un vide dans la lexicographie canadienne-française du début du XIXe siècle. Journaliste, militaire, fonctionnaire, « historiomane » et archiviste infatigable, Viger fut le premier maire de Montréal ainsi que le premier président de la Société Saint-Jean Baptiste. Néologie canadienne est le seul lexique que nous ayons de cette période. Écrit après celui du Père Potier, mais bien avant que ne s’établisse une tradition lexicographique au Québec, ce manuscrit est un témoignage authentique et unique de la langue du début du XIXe siècle. Suzelle Blais rend enfin accessible aux linguistes -- et au chercheurs de diverses disciplines -- un document de toute première importance pour l’histoire du français au Québec.

Lire sur l'application mobile Scribd

Téléchargez la première application mobile Scribd pour lire n'importe quand, n'importe où.