Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Sermons sur la Genèse (VII) - Ceux Qui Possedent La Foi D’abraham

Sermons sur la Genèse (VII) - Ceux Qui Possedent La Foi D’abraham

Lire l'aperçu

Sermons sur la Genèse (VII) - Ceux Qui Possedent La Foi D’abraham

Longueur:
399 pages
6 heures
Éditeur:
Sortie:
21 mai 2018
Format:
Livre

Description

Il y a deux sortes de justice dans ce monde qui sont constamment en conflit et se combattent l’une l’autre, il s’agit de la justice de Dieu et de la justice de l’homme. Bien que la justice de Dieu confronte beaucoup d’obstacles, elle prévaut toujours sur la justice de l’homme et nous amène à la voie victorieuse. C’est parce que la Parole de Dieu est toute puissante. Parce que la force toute puissante de Dieu est avec nous, nous pouvons goûter toutes les bénédictions, parce que la Parole de Dieu a le pouvoir de toucher nos cœurs, nos pensées et nos âmes, et nous amène toutes Ses bénédictions.

Éditeur:
Sortie:
21 mai 2018
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Sermons sur la Genèse (VII) - Ceux Qui Possedent La Foi D’abraham

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Sermons sur la Genèse (VII) - Ceux Qui Possedent La Foi D’abraham - Paul C. Jong

Préface

Les pionniers de la vraie foi étaient ceux qui ont suivi Dieu en ayant la même foi qu’avait Abraham

Abraham est souvent appelé le père de la foi pour tous ceux qui croient et suivent les paroles de Dieu. C’est parce qu’Abraham s’est confié en la parole déclarée et a suivi Dieu, et il s’est aussi réformé lui-même par cette parole. L’idolâtrie était très prévalente aux jours d’Abraham, même son propre père adorait des idoles. Cependant, quand Dieu a parlé à Abraham, il l’a suivi avec assurance dans l’obéissance. Abraham avait déjà 75 ans quand il a entendu la parole de Dieu et a décidé de le suivre. Etant donné cet âge, Abraham devait avoir beaucoup de ses propres idées préconçues; donc, c’est seulement quand il a renoncé à ces fortes pensées qu’il a pu suivre la parole de Dieu. Et puisqu’Abraham a cru que les pensées de Dieu étaient justes, il a pu effectivement renoncer à ses pensées et suivre la parole du Seigneur par la foi.

Qu’en est-il de vous alors? Avez-vous aussi renoncé à vos pensées pour suivre les pensées du Seigneur? Vous et moi avons reçu la rémission de nos péchés en croyant en l’évangile de l’eau et de l’Esprit. En tant que premiers à avoir découvert l’évangile de l’eau et de l’Esprit, nous avons dû explorer le domaine inconnu de la foi tout comme les explorateurs anciens du monde nouveau. De nombreuses façons, nous sommes comme Christophe Colomb qui a découvert les Amériques.

Christophe Colomb: l’explorateur qui a découvert les Amériques

Le 3 août 1492, un événement historique a eu lieu à Palos quand une expédition de 88 hommes conduite par Christophe Colomb a commencé son voyage d’exploration à travers l’Atlantique dans trois navires de bois relativement petits. Comme la plupart des gens de l’époque pensaient que la terre était plate, ils croyaient que quiconque arriverait au bout de l’océan tomberait dans le fossé à mort. Colomb croyait cependant que la terre était sphérique. Donc il pensait que s’il continuait de naviguer vers l’ouest, il arriverait certainement en Inde. Mais tous les marins avaient peur. Même si Colomb était certain que la terre était ronde, les marins ne croyaient pas ses paroles.

Le 20 octobre 1492, Colomb est arrivé sur une île aux Bahamas, qui a nommé San Salvador et a proclamée pour l’Espagne. Pensant que l’île faisait partie de l’Inde, il a appelé les habitants Indiens et le résultat en est que les indigènes des Amériques ont été appelés collectivement Indiens. Bien que Colomb n’ait jamais réalisé cela de sa vie, il avait découvert l’Amérique en naviguant à travers l’océan pour la première fois depuis le temps des Vikings. De plus, la découverte de Colomb d’une voie navigable vers les Antilles a une immense signification historique, comme l’Amérique est devenu un site majeur des activités Européennes, et cette découverte a posé le fondement de la colonisation Espagnole du nouveau monde.

Quand Colomb est rentré en Espagne après sept mois, il a été reçu comme un général triomphant, et la Reine Isabelle a fait une grande cérémonie pour l’accueillir. A la cérémonie, quelqu’un qui était jaloux de Colomb a remarqué: N’importe qui aurait pu découvrir les Indes s’il avait continué de naviguer vers l’ouest.

Entendant cela, Colomb a pris un œuf dur et a dit: Quelqu’un peut-il faire tenir cet œuf sur le bord? Donc tout le monde a essayé, mais personne n’a réussi. Colomb a alors pris l’œuf, l’a tapé doucement sur la table pour casser le bord, et a fait l’œuf se tenir debout. Voyant cela, tout le monde s’est moqué de lui. Mais Colomb a dit: Une fois qu’un exploit est réalisé tout le monde peut le faire. Ce qui est réellement difficile c’est de faire cet exploit la toute première fois. Tous ceux qui étaient présents ont été impressionnés par les paroles de Colomb et ses actes.

De même, croire en l’évangile de l’eau et de l’Esprit et suivre la direction du Seigneur pour la première fois est très difficile, et cela peut même faire peur à certaines personnes. Cependant, vous devez réaliser ici que si vous suivez les pas des serviteurs de Dieu qui ont suivi le Seigneur avant vous, vous deviendrez aussi triomphant. La foi d’Abraham et sa vie ont été approuvées par Dieu parce qu’il a suivi Dieu en se confiant pleinement en sa parole. Nous pouvons aussi devenir comme Abraham si nous suivons la parole de Dieu avec nos prédécesseurs dans la foi. Devenons donc tous des vainqueurs de la foi comme Abraham!

SERMON 1

Rejette tes pensées:

Quitte ton pays, Ta famille,

Et la maison de ton père

< Genèse 12:1-5 >

Et l’Éternel avait dit à Abram: Va-t’en de ton pays, et de ta parenté, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai; et je te ferai devenir une grande nation, et je te bénirai, et je rendrai ton nom grand, et tu seras une bénédiction; et je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront; et en toi seront bénies toutes les familles de la terre. Et Abram s’en alla, comme l’Éternel lui avait dit; et Lot s’en alla avec lui. Et Abram était âgé de soixante-quinze ans lorsqu’il sortit de Charan. Et Abram prit Saraï, sa femme, et Lot, fils de son frère, et tout leur bien qu’ils avaient amassé, et les âmes qu’ils avaient acquises à Charan, et ils sortirent pour aller au pays de Canaan; et ils entrèrent au pays de Canaan.

La première chose que nous devons faire dans notre vie spirituelle est de sortir de notre pays, de notre famille et de la maison de notre père

Aujourd’hui, je veux parler d’Abraham. Les Ecritures désignent Abraham comme ancêtre de la foi. Comme nous pouvons le voir dans la vie d’Abraham, il a toujours marché avec Dieu et cru et dépendu de Lui. Il est écrit:

"Et l’Éternel avait dit à Abram:

Va-t’en de ton pays,

Et de ta parenté,

Et de la maison de ton père,

Dans le pays que je te montrerai;

Et je te ferai devenir une grande nation,

Et je te bénirai,

Et je rendrai ton nom grand,

Et tu seras une bénédiction" (Genèse 12:1-2).

Le Seigneur a dit à Abraham de quitter son pays, quitter sa famille et la maison de son père, et d’aller dans le pays que Dieu allait lui montrer. Abraham avait 75 ans quand cela est arrivé et cela devait être réellement dur et difficile pour lui de quitter le pays auquel il était attaché en vivant là jusqu’alors. Il n’est pas facile à tout le monde de quitter son pays natal où il a vécu pendant longtemps. Particulièrement aux temps anciens, les gens ne quittaient pas leur pays à moins qu’une catastrophe comme une guerre n’arrive. Un pays natal n’est pas seulement un endroit où l’on naît et grandit, mais c’est aussi un endroit comme le sein d’une mère sur lequel l’on repose son cœur. Ainsi, les humains et mêmes les animaux sauvages désirent retourner dans leur pays natal quand ils approchent de la mort, et les gens enterrent même leurs morts avec l’idée de les tourner en direction de leur pays natal quand ils ne peuvent pas y retourner.

Cependant, la première chose que nous devons faire dans notre vie spirituelle est de quitter la maison de notre père et notre famille et notre pays. L’on ne peut pas mener une vie spirituelle correcte si l’on ne quitte pas son pays, sa famille et la maison de son père. C’était la volonté de Dieu qu’Abraham entre au pays de Canaan. Dieu dit à Abraham de quitter la maison de son père afin de faire cela. Afin de mener une vie spirituelle authentique, vous et moi devons aussi d’abord quitter la maison de notre père et notre famille, et deuxièmement, entrer dans le pays de Canaan que Dieu nous montre.

Quitter la maison de notre père ne signifie pas réellement que nous devions quitter la maison dans laquelle nous vivons maintenant; cela signifie qu’afin de mener notre vie par la foi, nous devons quitter nos pensées charnelles que nous avions avant de recevoir le salut. C’est alors seulement que Dieu nous dirige. Autrement, nous ne pouvons pas entrer dans le pays que Dieu nous montre si nous sommes pleins de pensées charnelles comme nous avions auparavant. Et à quiconque veut mener sa vie spirituelle après avoir cru en Dieu, nous devons quitter la maison de notre père et notre famille dans notre patrie, l’endroit que nous connaissons bien.

Nous avons presque fini tous nos cours à l’école de la mission, et nos trois sœurs vont rester dans l’Eglise de Choon-cheon pour le moment et les frères seront envoyés dans d’autres Eglises. Et il y a trois autres familles qui vont s’inscrire et recevoir la formation à l’école de la mission à la prochaine session. Ils quitteront aussi cet endroit et feront le ministère dans un endroit différent après avoir été formés à l’école de la mission. Ils doivent partir comme cela afin de prêcher l’évangile dans beaucoup plus d’endroits.

Cependant, il est réellement difficile de rejeter tout ce qui est dans nos cœurs, nos pensées, et notre chair puisque nous y vivons depuis si longtemps. Nous devons aussi quitter nos anciennes pensées tout comme Abraham l’a fait en quittant la maison de sa famille et sa patrie, mais c’est vraiment difficile. La première chose que l’on doit faire en menant sa vie spirituelle après avoir reçu la rémission des péchés c’est rejeter ses propres pensées, mais seul quelqu’un qui a goûter à cela sait combien c’est difficile de le faire. C’est pareil avec nos frères et sœurs laïcs, mais les frères et sœurs qui ont fini la formation à l’école de la mission doivent particulièrement vivre cette vie spirituelle en obéissant aux directives de l’Eglise comme les ouvriers de l’Eglise à plein temps. Cela sera difficile d’obéir parce qu’ils doivent abandonner beaucoup de choses, plus que les autres. Cependant, une telle vie d’obéissance à tout ce que l’Eglise ordonne, partant quand l’Eglise dit de partir, et venant quand l’Eglise dit de venir n’est pas facile. Nous sommes satisfaits indépendamment de ce qui arrive tant que nous pouvons servir l’Evangile puisque la chose que nous devons faire dans l’absolu c’est prêcher l’Evangile. Si l’Eglise nous dit d’aller et de servir à un certain endroit, alors nous devons aller et servir à cet endroit.

C’est très difficile pour nous de nous séparer après avoir vécu ensemble une longue période de temps. Particulièrement un ouvrier qui sert le Seigneur vivra une telle séparation difficile parce qu’il doit souvent partir afin de prêcher l’Evangile dans davantage de lieux. J’ai aussi souvent déménagé vers tel et tel endroit après avoir rencontré le Seigneur, mais bouger comme cela est aussi bon sous certains aspects. Ce serait lassant de rester dans un seul endroit et c’est bon d’avoir un changement d’environnement de temps en temps. Cependant, je sais que les frères qui vont être diplômés de l’école de la mission auront quelques difficultés parce qu’ils n’ont pas encore beaucoup bougé. Les brebis ont aussi de la crainte quand elles entrent dans un endroit étranger la première fois. Il y a une certaine excitation et expectative quant à l’endroit où l’on arrive, mais il y a aussi de la crainte et des soucis puisque ce peut être un endroit où l’on n’est jamais allé. Quitter le pays natal où l’on a vécu est très dur et difficile.

Cependant, l’œuvre du ministère n’est pas si difficile puisque l’Eglise dans le pays tout entier est unie. C’est plutôt bon. Vous n’avez pas à vous inquiéter puisque vous allez travailler dans la même Eglise de Dieu où que vous alliez. Vous n’avez rien de quoi vous inquiéter puisque l’Eglise a tout préparé et soutenu quand elle vous envoie quelque part. Les frères et sœurs qui ont reçu la formation vont d’abord servir le Seigneur dans leur position respective et les ouvriers qui viennent de recevoir la formation récemment continueront d’être formés sous différents aspects par leurs prédécesseurs. Après tout, ils doivent aussi quitter la maison de leur père et leur famille, et leur patrie.

Cette Parole n’est pas limitée seulement à l’aspect spirituel. C’est la Parole que Dieu a dite à Abraham à savoir de réellement quitter ses relations familiales dans la chair. Puisque c’était un homme de Dieu, Abraham devait quitter la maison de sa naissance, l’endroit où sa famille charnelle vivait, et l’endroit où il avait été élevé. Cela ne devait pas être facile pour Abraham puisqu’il a dû aller loin de sa famille aimée et se rendre dans un pays étranger où il n’était jamais allé auparavant.

Il n’est pas si difficile de quitter les gens qui ne sont pas nés de nouveau spirituellement même si ce sont des parents charnels. Quand nous avons été élevés spirituellement à un endroit où nous sommes nés de nouveau et sommes envoyés hors de cet endroit, nous devons partir avec un cœur joyeux comme un enfant qui a grandi et qui quitte la maison en tant qu’adulte. Je ne veux pas dire que vous devez ignorer et oublier l’Eglise où vous êtes né de nouveau et qui vous a nourri, mais je veux dire que vous devez prêcher l’Evangile à davantage de gens à un nouvel endroit avec cette Eglise-là en tant que base. Dieu demeurera avec vous et vous bénira si vous faites cela. Dieu bénira aussi les gens qui vous bénissent et les gens qui naîtront de nouveau à travers vous. C’est parce que Dieu a promis de bénir ceux qui nous bénissent et maudire ceux qui nous maudissent.

Nous devons rejeter nos pensées charnelles

La chose la plus importante quand nous menons notre vie spirituelle est de rejeter nos propres pensées. C’est parce que le premier pas de notre vie spirituelle commence par quitter notre pays, notre famille, et la maison de notre père. Bien sûr, c’est très difficile. Mais néanmoins, nous devons partir certainement. C’est très difficile de rejeter nos pensées, mais nous devons certainement les rejeter. Nous devons rejeter toutes nos anciennes habitudes et pensées. Une personne qui est née de nouveau doit avoir de nouvelles pensées et une foi qui suit en croyant les nouveaux enseignements de la Parole de Dieu. Tout devient nouveau après avoir reçu le salut. Elle rencontre de nouvelles personnes, fréquente une nouvelle Eglise, fait face à un nouvel environnement, et donc toutes choses deviennent nouvelles pour elles. Ceux qui sont nés de nouveau doivent avoir de nouvelles pensées tout le temps et suivre le Seigneur avec une foi nouvelle. Suivre Dieu par la foi signifie suivre la Parole de Dieu, et cela signifie aussi suivre les paroles du dirigeant qui conduit par la Parole de Dieu, et suivre les directions de l’Eglise.

Vous devez savoir ce dont vous faites partie

Il y a beaucoup de gens qui sont forcés à la retraite. Ils sont forcés à la retraite bien qu’ils soient jeunes, et certains sont même licenciés de leur travail au lieu d’aller en retraite. Nous voyons souvent des gens être licenciés pour s’être rebellés contre l’organisation ou l’entreprise dont ils font partie. Par exemple, il y a des situations où les gens sont licenciés pour avoir été au front d’un changement en exposant la corruption qu’ils connaissent et ont vécue. Nous voyons des situations où ils sont exclus d’une nouvelle embauche après que leur contrat ait expiré bien qu’ils aient gagné une bataille légale. Et il y a beaucoup de gens qui sont sans emploi parce que leur entreprise fait faillite puisque les ouvriers de cette entreprise forment une union et causent des disputes même au point de détruire l’entreprise parce qu’ils n’ont pas la propriété de l’entreprise et pensent seulement: Cette entreprise n’est pas une entreprise qui appartient seulement à son propriétaire, donc je dois d’abord penser à moi-même. Le mouvement d’union du travail dans notre pays est particulièrement connu pour sa violence. Il y a beaucoup d’entreprises étrangères qui ont abandonné les affaires en Corée et sont parties; elles disent toutes qu’elles ne peuvent pas faire fonctionner leur entreprise normalement en Corée à cause de ces unions syndicales violentes. Bien sûr, les employés ont le droit de chercher du changement dans des traitements injustes. Mais la chose importante c’est que les entreprises ne peuvent que fermer leur affaire parce que les employés voient l’entreprise pour laquelle ils travaillent comme un ennemi ou un objet de dispute s’ils n’ont pas un sentiment d’appartenance.

Nous pouvons regarder un exemple de cela. Toute organisation sociale peut être vue comme un bateau et les membres de l’organisation peuvent être vus comme les marins sur ce bateau. C’est-à-dire que chacun a une position et une responsabilité différente, mais font tous partie d’une destination commune. Mais que se passerait-il si chaque membre d’équipage cherchait son propre intérêt et que cela ne se réalisait pas, et qu’ils menacent de faire un trou dans le bateau, et pourraient même le faire ? L’eau entrerait soudainement dans le bateau et tous mourraient. Combien c’est insensé? Mais tristement, de telles choses arrivent réellement souvent.

Il y a une raison pour laquelle je vous parle de cela en illustration. C’est parce qu’il y a quelque chose que je veux dire aux frères qui sortent vers des lieux de ministère après avoir terminé leur formation à l’école de la mission, et aux frères et sœurs qui sont en formation maintenant. Tout ce que fait l’Eglise de Dieu ne peut pas satisfaire chacun de vous. Donc, l’insatisfaction peut devenir un problème dans les choses que l’Eglise fait parfois et un désir de quitter l’Eglise peut monter dans votre cœur quand une telle insatisfaction s’installe. Mais nous devons savoir ce dont nous faisons réellement partie, et ne pas déchoir de ce dont nous faisons partie. Nous devons avoir un cœur qui fait attention à ce dont nous faisons partie au lieu d’essayer seulement de défendre sa propre fierté. Je veux que vous pensiez de la sorte. Que vous soyez dans une entreprise ou une église, une personne qui n’a pas un sentiment d’appartenance n’est réellement rien du tout. Quoi que les gens disent, l’Eglise dont vous et moi faisons partie est l’Eglise de Dieu, l’Eglise où la Parole de Dieu est présente, et l’Eglise qui prêche l’Evangile. Peu importe dans quelle Eglise du pays entier vous êtes envoyé et l’Eglise dans laquelle vous travaillez comme étant votre Eglise, c’est l’Eglise dont vous devez vous occuper, l’Eglise dont vous devez être responsable; et vous devez garder à l’esprit que l’Eglise dont vous faites partie est votre corps.

Nous ne devons pas essayer de trouver les faiblesses, corruptions, iniquités les uns chez les autres en vivant ensemble en Dieu. Bien sûr, les gens qui sont nés de nouveau n’ont pas d’aussi grandes corruptions. Mais si quelqu’un pense que d’autres gens sont pleins d’iniquités et que lui n’est pas comme eux, essayant alors de les rabaisser tout le temps, une telle personne se retrouvera finalement seule et sera rejetée quand elle rencontrera des difficultés. Vous devez savoir que vous serez rejeté si vous rejetez quelqu’un d’autre. Je vous dis cela parce que vous pouvez grandir correctement dans la Parole quand vous restez dans l’Eglise ensemble et avez une foi unie et un seul cœur et un sentiment d’appartenance, d’être une même famille.

Nous trouvons du positif et du négatif chez chacun en menant cette vie spirituelle ensemble dans l’Eglise, le corps de Dieu. Mais si nous ne pouvons tolérer ces choses et insistons sur le fait qu’une personne soit méchante et nous seuls soyons bons, alors c’est clairement nous le problème, pas l’autre personne. Donc nous devons abandonner nos propres pensées, critères, et habitudes et suivre la Parole de dieu en menant cette vie spirituelle dans l’Eglise de Dieu, et nous devons savoir que nous sommes un seul corps dans la Parole de Dieu et nous rappeler que c’est mon Eglise. C’est alors seulement que nous verrons les choses positives et admirables chez les autres saints au lieu des iniquités. Et donc nous serons rapidement en mesure de voir cette foi admirable et d’apprendre ainsi que d’être influencés positivement sans même le savoir et aussi prendre part à cette bonne influence sans même le savoir. Donc, l’on grandit correctement et sert le Seigneur fidèlement dans la position dans laquelle Dieu nous a placés. Ainsi, nous devons bien savoir ce dont nous faisons partie.

Nous devons quitter toutes les choses charnelles et mener la vie spirituelle en faisant un avec l’Eglise de Dieu

Dieu a dit à Abraham:

"Quitte ton pays,

Ta famille,

Et la maison de ton père." Dieu disait à Abraham de quitter toutes ses pensées charnelles. Dieu lui disait de laisser tout et tous ceux avec qui il vivait, comme ses parents charnels et membres de sa famille qui n’étaient pas encore nés de nouveau, et sa patrie. Le nouvel emplacement où Abraham allait demeurer était le pays de Canaan. Abraham savait et croyait cela et suivait la parole de Yahvé Dieu. Et son neveu Lot a aussi décidé de le suivre. A ce moment-là, Abraham était âgé de soixante-quinze ans.

Pendant combien de temps Abraham a-t-il vécu? Il est écrit dans le livre de Genèse chapitre 25 versets 7-8: Voici la somme des années de la vie d’Abraham, selon qu’il a vécu: cent soixante-quinze ans. Puis Abraham expira et mourut à un âge avancé, âgé et rassasié de jours, et a rejoint son peuple. Quand Abraham est mort, il avait cent soixante-quinze ans. Abraham a vécu 100 ans de plus après avoir quitté sa partie. Dans la vie entière d’Abraham de cent soixante-quinze ans, à soixante-quinze ans il était un jeune adulte. Même durant sa jeunesse, il est très difficile de quitter la maison de son père et sa patrie. Quitter ses parents charnels n’est facile pour personne. Mais Abraham est parti pour prendre le chemin parce qu’il croyait et suivait Dieu.

Nous avons tous reçu la rémission des péchés. Et quiconque a reçu la rémission des péchés quitte ses parents charnels. J’ai aussi quitté ma maison et ma famille comme cela; et vous devez aussi vivre cette vie spirituelle, focalisé sur le fait qu’Abraham ait quitté sa patrie. Nous devons unir nos cœurs au fait qu’Abraham ait suivi la Parole et aussi suivre la Parole de la même manière. Suivre la Parole c’est ce en quoi la foi et la croyance consistent. Par contre, c’est une fausse foi et de l’incrédulité si l’on ne suit pas la Parole. Je veux que vous suiviez tous Dieu et viviez par la foi. Vous devez vous rappeler que vous devez suivre la Parole de Dieu afin de mener réellement cette vie spirituelle fidèlement.

Et vous devez vous rappeler que vous devez quitter la maison de votre père. Vous devez quitter vos pensées, quitter les choses charnelles, et quitter toutes les choses de votre passé. Je veux que vous sachiez que vous devez croire en Dieu, suivre la Parole, et être avec l’Eglise, ce qui est la vraie croyance et foi. Et je veux que vous croyiez.

SERMON 2

La foi de l’autel de

l’holocauste

< Genèse 12:1-9 >

"Et l’Éternel avait dit à Abram:

Va-t’en de ton pays,

Et de ta parenté,

Et de la maison de ton père,

Dans le pays que je te montrerai;

Et je te ferai devenir une grande nation,

Et je te bénirai, et je rendrai ton nom grand,

Et tu seras une bénédiction;

Et je bénirai ceux qui te béniront,

Et je maudirai ceux qui te maudiront;

Et en toi seront bénies toutes les familles de la terre.

Et Abram s’en alla, comme l’Éternel lui avait dit; et Lot s’en alla avec lui. Et Abram était âgé de soixante-quinze ans lorsqu’il sortit de Charan. Et Abram prit Saraï, sa femme, et Lot, fils de son frère, et tout leur bien qu’ils avaient amassé, et les âmes qu’ils avaient acquises à Charan, et ils sortirent pour aller au pays de Canaan; et ils entrèrent au pays de Canaan. Et Abram passa au travers du pays, jusqu’au lieu de Sichem, jusqu’au chêne de Moré. Et le Cananéen était alors dans le pays. Et l’Éternel apparut à Abram, et dit: Je donnerai ce pays à ta semence. Et [Abram] bâtit là un autel à l’Éternel, qui lui était apparu. Et il se transporta de là vers la montagne, à l’orient de Béthel, et tendit sa tente, [ayant] Béthel à l’occident et Aï à l’orient; et il bâtit là un autel à l’Éternel et invoqua le nom de l’Éternel. Et Abram partit, marchant et allant vers le midi."

L’Ancien Testament se déroule de la période d’Adam à la période de Noé, à la période de Sem, et la période d’Abraham vient après la période de Sem. Le chapitre douze du livre de la Genèse décrit la période d’Abraham. Dieu a ainsi établi des dirigeants pour Son peuple et a montré Sa volonté à travers ces dirigeants. Et quand un dirigeant était sur le point de mourir, Dieu établissait un autre dirigeant et le dirigeait par la foi comme son prédécesseur l’avait fait.

Après que Terah, le père d’Abraham, soit mort, Dieu a dit à Abraham:

"Va-t’en de ton pays,

Et de ta parenté,

Et de la maison de ton père" (Genèse 12:1), et Abraham suivit la Parole de Dieu et partit en direction du pays de Canaan. Abraham avait soixante-quinze ans quand il a quitté sa famille et son pays.

Abraham bâtit un autel des holocaustes pour Yahvé Dieu

Il est écrit: Et Abram prit Saraï, sa femme, et Lot, fils de son frère, et tout leur bien qu’ils avaient amassé, et les âmes qu’ils avaient acquises à Charan, et ils sortirent pour aller au pays de Canaan; et ils entrèrent au pays de Canaan. Les Ecritures rapportent cela. Et il est écrit aussi: Et Abram passa au travers du pays, jusqu’au lieu de Sichem, jusqu’au chêne de Moré. Et le Cananéen était alors dans le pays. Et l’Éternel apparut à Abram, et dit: Je donnerai ce pays à ta semence.

Dieu apparut à Abraham et sa famille quand ils sont entrés dans le pays de Canaan, et par conséquent Abraham a construit un autel des holocaustes pour Yahvé Dieu, qui lui était apparu, et y offrit une adoration à son nom. Pourquoi a-t-il bâti un autel? Et quel genre d’autel était-ce? C’était le même type d’autel des holocaustes qu’Adam et Eve, les ancêtres d’Abraham, avaient construit pour offrir des holocaustes à Dieu. Et cet autel des holocaustes était aussi le même type d’autel qu’Abel a utilisé pour tuer des brebis et des boucs et les offrir à Dieu; c’était aussi le même type d’autel que Noé a construit après être sorti de l’arche après le grand déluge. Abraham a bâti cet autel comme signe de sa foi héritée, pour inaugurer la période d’Abraham.

Et il nous est dit qu’Abraham a construit l’autel pour Yahvé Dieu. Ses ancêtres ont aussi construit ce genre d’autel pendant qu’ils étaient en vie. Que pensez-vous en être la raison? C’était utilisé pour rendre grâces et adorer Dieu, qui les a sauvés, eux qui ne pouvaient que mourir et recevoir le jugement sinon. Ils offraient cette adoration à Dieu, rendant gloire à Dieu, commémorant le nom de Dieu, et se rappelant ce Dieu qui a été leur Sauveur. Cela semblait être un sacrifice, mais aujourd’hui cela revient au culte que nous offrons à Dieu.

Abraham a bâti un autel des holocaustes à Dieu comme cela lorsque Dieu lui est apparu. Nous avons aussi besoin d’une offrande pour faire le sacrifice des holocaustes à Dieu. Abraham, en disant cela, faisait une confession de foi à Yahvé Dieu comme étant le Dieu de ses ancêtres et pour lui-même, en transférant ses péchés sur l’offrande sacrifiée, puis tuant l’animal et le coupant en morceaux puis le brûlant sur l’autel.

Tous les ancêtres de la foi ont construit cet autel des holocaustes

Chaque ancêtre de la foi a construit cet autel et offert des holocaustes à Dieu. A l’époque, ils n’avaient pas de loi spécifique pour faire des sacrifices parce que Dieu ne leur avait pas encore donné le système sacrificiel du Tabernacle. Cependant, le sacrifice des holocaustes se faisait déjà pendant le temps d’Adam et Eve. Afin de donner la rémission des péchés à Adam et Eve, qui avaient désobéi au commandement de Dieu de ne pas manger du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, Dieu les a revêtus de vêtements de peau faits avec un animal, et Adam et Eve ont offert un holocauste avec l’animal qui a été sacrifié à ce moment-là. Adam et Eve ont dit à leurs enfants, une fois qu’ils avaient grandi, à ce sujet, et Abel a entendu cela et a compris pleinement qu’il devait offrir cet holocauste afin d’offrir un sacrifice à Dieu.

Il n’est pas venu à le savoir par hasard. Plutôt, il l’a appris de ses parents. Mais à l’opposé, Caïn qui avait aussi entendu parler de ce sacrifice nombreuses fois, n’a pas compris sa signification et a apporté une offrande des fruits de la terre à Dieu selon ses propres pensées, mais Dieu ne l’a pas reçue.

Adam avait une relation invisible avec Dieu à travers cet holocauste. Ils avaient une conversation privée au sujet du sacrifice qu’il fallait faire comme holocauste, et pourquoi il fallait apporter un animal en sacrifice à Dieu, et aussi combien Dieu aimait Adam. Ainsi, cet holocauste qui avait commencé avec Adam et Eve a continué avec leurs enfants et tous les descendants dans la foi. Qui a enseigné l’holocauste à Noé? La première chose que Noé a faite après être sorti de l’arche était de construire un autel des holocaustes; c’est parce que ses ancêtres le lui avaient enseigné. Noé a construit l’autel des holocaustes aussitôt qu’il est sorti de l’arche, et cela nous montre clairement qu’il avait été initié au secret de l’holocauste par ses ancêtres. Et donc nous voyons que la première chose qu’il a faite quand il est sorti de l’arche était d’offrir cet holocauste, ce qui signifie que c’est la première chose qu’il voulait faire, et la chose qu’il ne pouvait pas faire même s’il l’avait voulu aussi longtemps qu’il était encore dans l’arche.

Les ancêtres dans la foi ont-ils posé leurs mains sur les animaux sacrifiés quand ils offraient un holocauste, ou pas? Nous devons réfléchir à cette question ensemble. Bien sûr, les Ecritures ne mentionnent pas spécifiquement s’ils ont posé leurs mains sur l’animal sacrifié ou pas. Puisqu’elle dit seulement qu’ils ont construit l’autel des holocaustes, quelqu’un pourrait dire qu’il n’y a pas de mention de l’imposition des mains. Mais par ailleurs, l’on peut aussi défendre qu’il n’est pas dit qu’ils n’aient pas posé leurs mains sur l’animal sacrifié. Mais une chose est claire, c’est que ce système d’holocaustes a été transmis aux descendants dans la foi en Dieu. L’imposition des mains qui a commencé avec Adam et Eve a été transmise à Abel, Seth, Enosch, Noé, et Shem et à Abraham.

Quel était, selon vous, l’état de cœur de la personne qui construisait l’autel des holocaustes et apportait un sacrifice? Elle posait les mains sur un animal sans défaut qui ne connaissait pas de péché et professait: Tu dois mourir à ma place. Dieu a dit qu’il me sauverait si tu prends mes péchés et meurs à ma place. Je dois faire le sacrifice de foi afin de donner la preuve de ma foi réelle en Dieu. Ainsi, tu dois mourir pour moi puisqu’il n’y a pas d’autre moyen, et construisait l’autel des holocaustes, coupait l’animal en morceaux, et le brûlait sur l’autel.

Comment était leur cœur en regardant l’animal qui était brûlé comme cela? Leur cœur devait être lourd, pensant: Animal, tu meurs à ma place. J’aurais dû mourir comme cela si tu n’étais pas là, mais tu portes mes péchés. Comment était leur cœur envers Dieu? Ils pensaient probablement dans leur cœur: J’aurais dû recevoir le jugement de Dieu et être jeté dans le feu et mourir comme cet animal, mais afin de me sauver, Dieu a donné ce sacrifice et m’a sauvé. Au moment d’offrir cet holocauste, ils croyaient que Dieu les avait réellement sauvés. Ils avaient la foi qu’ils pouvaient recevoir la rémission de leurs péchés par le sacrifice parce que cela avait été transmis par leurs ancêtres.

Quand Abraham est entré dans le pays de Canaan, Dieu a dit: Je donne ce pays à ta descendance, et Abraham a entendu cela et a construit un autel des holocaustes à cet endroit-là. Le fait qu’Abraham ait construit l’autel des holocaustes signifie que son père, son grand-père, et tous ses ancêtres avaient construit le même autel des holocaustes à Dieu. Abraham a vu l’holocauste que les générations avant lui avaient offert à Dieu et a compris qu’il devait aussi offrir le même holocauste lorsqu’il faisait un sacrifice à Dieu.

Il y a une coutume de culte religieux dans le Confucianisme, mais elle est différente de l’holocauste. C’était une coutume développée à partir de la pensée que les descendants allaient honorer leurs parents s’ils faisaient un sacrifice

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Sermons sur la Genèse (VII) - Ceux Qui Possedent La Foi D’abraham

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs