Découvrez votre prochain livre préféré

Devenez membre aujourd'hui et lisez gratuitement pendant 30 jours
La France du Patrimoine Mondial

La France du Patrimoine Mondial

Lire l'aperçu

La France du Patrimoine Mondial

Longueur:
1,565 pages
13 heures
Sortie:
May 28, 2018
ISBN:
9791096111794
Format:
Livre

Description

Guide de voyage actualisé en mai 2019.

En famille, en couple ou entre amis, visitez la France autrement ! Grâce au guide de voyage La France du Patrimoine Mondial, découvrez les plus beaux sites français classés sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial par l’Unesco : Paris, le Mont Saint Michel, le château de Versailles, Lyon, la cité de Carcassonne, Strasbourg, le Canal du Midi, Bordeaux, le pont du Gard...

Retrouvez toutes les informations nécessaires pour préparer et profiter pleinement de votre séjour à la découverte de ces sites exceptionnels à la valeur universelle reconnue : déroulé de visite, histoire des sites, informations touristiques, musées, bons plans, anecdotes, agenda des manifestations, transports... ainsi qu'une sélection d’hébergements et de restaurants. Les informations, les tarifs et les horaires d’ouverture indiqués sont ceux de 2019.

Mais La France du Patrimoine Mondial vous propose aussi, et surtout, un déroulé de visite de chaque site et monument. Vous trouverez également des bons plans (transports, tarifs, activités...), des anecdotes et toutes les possibilités de visite en famille afin de rendre les découvertes plus ludiques aux enfants.

Bonne lecture et surtout... bon voyage !

Sortie:
May 28, 2018
ISBN:
9791096111794
Format:
Livre

À propos de l'auteur

A word from the authorVisiting a Unesco World Heritage site is more than just simple tourism.It's a journey toward the discovery of cultures, history and nature.It's the opportunity to explore places that have contributed to the construction our history and our humanity, and that protect this heritage even today.It's the experience of being enriched by the collective universal memory that helps us understand the world around us.The sites on the World Heritage of Humanity list all have one thing in common: their universal nature. They teach us that the world – since antiquity – has been fashioned by often commercial crossroads encouraging cultural, scientific and religious fusions. They teach us that openness to others and exchange are indeed sources of prosperity for all societies.To travel to the heart of these World Heritage sites is to choose to embark on an ethnological, anthropological, sociological, historical, architectural, cultural or religious voyage ... or all this at once! In short, it represents a tourism based on tolerance among civilizations and on respect for future generations.Let's protect our fragile universal heritage. And let's pass it on to our children.

Lié à La France du Patrimoine Mondial

Livres associé
Articles associés

Aperçu du livre

La France du Patrimoine Mondial - Jérôme Sabatier

Table of Contents

couverture

Grâce au guide de voyage La France du Patrimoine Mondial, découvrez les plus beaux sites français classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco.

CARTE DES PLUS BEAUX SITES FRANCAIS DU PATRIMOINE MONDIAL

ARLES - CENTRE HISTORIQUE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Amphithéâtre

Théâtre Antique

Thermes de Constantin

Alyscamps et Eglise Saint Honorat

Place de la République

Obélisque

Eglise Saint Trophime

Cloître Saint Trophime

Hôtel de Ville

Cryptoportiques

A voir, à faire (sites non classés)

Abbaye de Montmajour

AVIGNON - CENTRE HISTORIQUE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Palais des Papes

Place du Palais de Papes

Hôtel des Monnaies

Cathédrale Notre Dame des Doms

Petit Palais

Jardin des Doms

Les Remparts

Pont d'Avignon

Histoire du Pont d'Avignon

BORDEAUX - PORT DE LA LUNE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Manger

Port de la Lune

Quartier Saint Pierre

Autour de la place Pey-Berland

Plus au Nord, Basilique Saint Seurin et Palais Gallien

Autour de la Place des Quinconces

Quartier des Chartrons

CANAL DU MIDI

Plans

Patrimoine Mondial

Histoire

Paysages Culturels

Pierre Paul Riquet

Transports

De Sète à Capestang

Du Canal de la Robine à Carcassonne

De Bram à Toulouse

CARCASSONNE - CITE MEDIEVALE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Les fortifications

Le Château Comtal

Basilique Saint-Nazaire et Saint-Selze

La Ville Basse (non classée)

LYON - CENTRE HISTORIQUE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Fourvière

Vieux Lyon

Presqu'Ile

Croix-Rousse

A Voir, à Faire (non classés)

MONT SAINT MICHEL ET SA BAIE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Le Village

L'Abbaye

La Baie du Mont Saint Michel

PARIS - RIVES DE LA SEINE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Agenda

Transports

Dormir / Manger

1er Arrondissement (hors Ile de la Cité)

4e Arrondissement (hors Ile de la Cité)

Ile de la Cité

6e Arrondissement

7e Arrondissement

8e Arrondissement

16e Arrondissement

Les Ponts de Paris

STRASBOURG

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Quartier de la Cathédrale

Place Broglie et Environs

Place Kléber et Environs

Quartier de la Petite France

Neustadt

VAL DE LOIRE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Les paysages culturels

La Loire à vélo

De Sully-sur-Loire à Jargeau

Orléans

De Cléry Saint-André à Saint-Dyé sur Loire

Chambord et Blois

De Chaumont sur Loire à Rochecorbon

Tours

De Villandry à Ussé

De Chinon à Fontevraud

De Saumur à Chalonnes sur Loire

VERSAILLES - PALAIS ET PARC

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir et Manger

Le Château de Versailles

Parc et Jardins du Château

Le Grand Trianon

Domaine de Marie-Antoinette

La Place d'Armes

La Ville de Versailles (non classée)

ALBI - CITE EPISCOPALE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Cathédrale Sainte Cécile

Palais de la Berbie

Collégiale Saint Salvi

Pont Vieux

Centre Historique

CAUSSES ET CEVENNES

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Aire classée

Paysages culturels

Réserve Biosphère

Transports

Saint Jean du Gard - Mont Lozère

Les Gorges du Tarn

Du Rozier au Mont Aigoual

Le Causse du Larzac

FONTAINEBLEAU - PALAIS ET PARC

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musée

Loisirs

Transports

Dormir / Manger

Le Château de Fontainebleau

Cours et Jardins du Château

MONT PERDU - PYRENEES

Patrimoine Mondial

Histoire

Milieu Naturel

Offices de Tourisme

Transports

Dormir / Manger

Patrimoine Bâti et Culturel

Activités

ORANGE - MONUMENTS ANTIQUES

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musée

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Théâtre Antique d'Orange

L'Arc de Triomphe

PONT DU GARD

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musée

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Le Pont

Nîmes (non classée)

REIMS - PATRIMOINE RELIGIEUX

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musée

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Cathédrale Notre-Dame de Reims

Palais du Tau

Basilique Saint Rémi

SAINT EMILION - JURIDICTION

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir et Manger

Juridiction de Saint Emilion

Le Village de Saint Emilion

Les Villages et Paysages de la Juridiction

SAINT SAVIN - ABBAYE

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Transports

Dormir / Manger

Abbaye de Saint Savin

VALLEE DE LA VEZERE

Patrimoine Mondial

La Préhistoire

Offices de Tourisme

Musées

Transports

Dormir / Manger

La Vallée et ses Villages

Les Sites Préhistoriques classés

Grotte de Lascaux

A Voir, à Faire dans la Vallée (non classés)

VEZELAY - BASILIQUE ET COLLINE

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Basilique de Vézelay

Le Village de Vézelay

AMIENS - CATHEDRALE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Cathédrale d'Amiens

Amiens, à voir

BOURGES - CATHEDRALE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Agenda

Musées

Transports

Dormir / Manger

Cathédrale Saint Etienne

Le centre médiéval de Bourges

CHARTRES - CATHEDRALE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Cathédrale Notre-Dame de Chartres

L'Art du Vitrail

A voir, à faire à Chartres

FONTENAY - ABBAYE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Transports

Dormir / Manger

Visite de l'Abbaye de Fontenay

NANCY - LES PLACES

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir / Manger

Les Places Classées

A Voir à Nancy (non classés)

PROVINS - VILLE DE FOIRE MEDIEVALE

Plans et cartes

Patrimoine Mondial

Histoire

Office de Tourisme

Musées

Agenda

Transports

Dormir / Manger

La Ville Basse

La Ville Haute

Spectacles et Animations

SALINE ROYALE D'ARC-ET-SENANS ET GRANDE SALINE DE SALINS-LES-BAINS

Patrimoine Mondial

Offices de Tourisme

Transports

Dormir / Manger

Saline Royale d'Arc-et-Senans

Grande Saline de Salins-les-Bains

Les 10 critères retenus par l’UNESCO pour un classement au Patrimoine Mondial

Ce guide de voyage

Grâce au guide de voyage La France du Patrimoine Mondial, découvrez les plus beaux sites français classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Retrouvez toutes les informations nécessaires pour préparer et profiter pleinement de votre séjour. 

Bonne lecture et surtout... bon voyage !


Ce guide vous donne toutes les informations nécessaires à la préparation de votre voyage et à votre séjour en France, à la découverte de ces sites exceptionnels à la valeur universelle reconnue. Vous y trouverez toutes les informations concernant ces sites :  les raisons de leur classement au patrimoine mondial, leur histoire, les informations concernant les offices de tourisme et les visites proposées, les musées, l’agenda des événements et manifestations, les informations pratiques concernant les transports pour se rendre sur place et se déplacer, ainsi qu’une sélection d’hébergements et de restaurants. Les informations, les tarifs et les horaires d’ouverture indiqués sont ceux de 2019.

Mais La France du Patrimoine Mondial vous propose aussi, et surtout, un déroulé de visite de chaque site et monument. Vous trouverez également des bons plans (transports, tarifs, activités…), des anecdotes et toutes les possibilités de visite en famille afin de rendre les découvertes plus ludiques aux enfants.


Retrouvez les autres guides de voyage numériques de la collection La France du Patrimoine Mondial

Rejoignez-nous sur www.france-patrimoine-mondial.com. En plus du contenu, vous trouverez pour chaque site toute l'actualité en temps réel et les évènements à ne pas manquer, une cartographie détaillée et interactive, des centaines de photographies, les réseaux sociaux...


CARTE DES PLUS BEAUX SITES FRANCAIS DU PATRIMOINE MONDIAL

  Site incontournable du Patrimoine Mondial

      Site essentiel pour comprendre l'Histoire de France

          Site que vous pourriez rater mais vous le regretteriez


ARLES - CENTRE HISTORIQUE 

Durée de la visite : 3 jours.

La ville compte le plus grand nombre de monuments romains après Rome elle-même ! Ville de culture et d’histoire, Arles permet aujourd’hui aux visiteurs, sans qu’ils n’y prennent garde, de faire un voyage intemporel extraordinaire. Deux mille ans d’histoire reflétant chaque période prospère de la ville défileront sous vos yeux au gré des rues, des places et des monuments. Sur les traces de Van Gogh, inspiré par les couleurs et la lumière, Arles se respire, à s’enivrer.


Plans et cartes

Plan offline de l'Office de Tourisme d'Arles, à télécharger au préalable.

Plan online interactif avec toutes les adresses et lieux traités. Sur le site internet, en bas de page.


Patrimoine Mondial

Aire classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO en 1981, complétée en 2006.

Les monuments romains les plus anciens datent de l'Antiquité : l'Amphithéâtre romain (les arènes), le Théâtre antique et les Cryptoportiques. Au IVe siècle, Arles devient une grande métropole politique et religieuse, les Thermes de Constantin et les sarcophages de la nécropole des Alyscamps sont le témoignage de cet âge d'or. Au Moyen Âge, Arles est une des plus belles villes du monde méditerranéen. Les voyageurs de tous pays décrivent avec enthousiasme ses monuments. Les Alyscamps et l'église Saint Honorat illustrent la continuité chrétienne du IVe au XIIIe siècle.

Les monuments romains et romans de la ville d’Arles ont été inscrits en 1981. En 2006, l'inscription est étendue à l'ensemble urbain antique et médiéval, c'est à dire à l'ensemble du centre-ville.

Justification de l'inscription

Critère (ii) : sur la place de la République, l'église Saint Trophime et son cloître sont des monuments majeurs de l'art roman provençal. Leur influence a été considérable au XIIe et XIIIe siècle dans le milieu méditerranéen.

Critère (iv) : Arles représente un exemple particulièrement significatif d'appropriation d'une cité antique par la civilisation de l'Europe médiévale. Au 1er siècle avant J.-C., profitant du déclin de Marseille, la ville connut une grande prospérité sous l'empereur Auguste.

Source : UNESCO / ICOMOS.


Histoire

C’est la position stratégique de cet emplacement géographique reliant l’Espagne à l’Italie et la présence du Rhône qui incita, en 46 avant J.-C., Jules César à fonder une colonie de droit romain à cet endroit. Il envoya les vétérans de la VIe légion. Elle deviendra rapidement une grande cité prospère sous Constantin grâce à la richesse de son port et son centre industriel. Dès lors la cité s'enrichit de superbes monuments : forum, temples, théâtres, amphithéâtre, thermes... Un aqueduc amène l’eau pure des Alpilles. Sa prospérité lui vaut le titre de Petite Rome des Gaules. Au IIIe  siècle, l’église d’Arles s’organise. La nécropole chrétienne des Alyscamps prend une ampleur exceptionnelle. Tout au long du Moyen Âge, l'Eglise d'Arles étend son influence sur son vaste diocèse. Elle connaît son apogée au XIIe siècle avec  l’édification de la primatiale Saint-Trophime et les bâtiments canoniaux, autour d’un cloître. En plein essor, Arles accueille les pèlerins qui se dirigent vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

La ville connaît au XVIe siècle un nouveau moment de prospérité, c’est alors que l’architecture de l’époque Renaissance prend son essor. Influencée par le style antique elle crée ainsi un lien avec son histoire glorieuse. C’est au cours des XVIIe et XVIIIe siècles que le centre-ville d’Arles acquiert son image actuelle : l'Hôtel de ville actuel est édifié, les hôtels particuliers fleurissent, des maisons voient le jour au sein même du secteur classé aujourd’hui au Patrimoine Mondial. La restauration des monuments antiques débute au XIXe siècle sous l’impulsion de la municipalité. Ainsi, Arles offre aujourd’hui un paysage architectural et artistique unique, l’histoire se vit à ciel ouvert en parcourant les ruelles du centre-ville. Arles est aussi un lieu d’imaginaire. Par la splendeur des éléments naturels - le Rhône, la lumière, le vent - elle n’a cessé d’attirer des artistes.


Office de Tourisme

Office de Tourisme d'Arles

9 Boulevard des Lices , 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 18 41 20.

Ouvert tous les jours.

Avril à septembre : 9h-18h45.

Octobre à mars, lundi à samedi : 9h-16h45 (17h45 en octobre), dimanche et jours fériés : 10h-13h.

Labélisé Tourisme et Handicap.

Outre les renseignements, il propose un très intéressant parcours thématique fléché dans la ville.

De nombreuses visites guidées de la ville sont organisées par l'office de tourisme :

Visite possible de la ville avec un audioguide en français ou anglais (location : 5 €) ou en téléchargement

Visite avec l'application Arles Tour à télécharger gratuitement sur Google Play ou sur l'App Store.

Carte avec 4 circuits piétonniers également disponible pour 1 € ou en téléchargement gratuit.

Visites insolites :

Visite en gyropode, à partir de 23 €,

Visite en Vélo-Taco, à partir de 42 € pour  deux personnes (voir se déplacer avec Taco and Co).

Quelques visites guidées, du mardi au samedi à 10h30 ou 14h :

Le centre historique,

Arles passée et présente,

Sur les pas de Vincent Van Gogh

Lieu de rendez-vous pour ces visites: l'Office de tourisme d'Arles

Bon plan Visites des monuments :

Les formules "Pass Monuments" à acheter à l’Office de tourisme, dans chaque monument ou sur internet :

Passeport avantage : accès à tous les musées et monuments plein tarif/ réduit : 16 €/ 13 €.

Passeport liberté : accès à une sélection de monuments et de musées. Tarif plein/ réduit : 12 €/ 10 €.

Bon plan visites pour les enfants  :

Gladiateurs : Tous les mardis et jeudis en juillet et août.

Vibrez face aux combats de gladiateurs dans les arènes. Renseignements à l'Office de tourisme.


Musées

Musée d'Arles Antique

Avenue 1ere division France libre, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 13 31 51 03.

Tarif plein/ réduit : 8 €/ 5 €. Gratuit – 18 ans et pour tous le 1er dimanche de chaque mois.

Ouvert tous les jours sauf le mardi : 10h-18h.

Venir  au musée

En navette : navette Navia, voir se déplacer

A pied : de l’amphithéâtre (arènes) : 20 mn, de la place du Forum : 15 mn.

En vélo : piste cyclable des quais jusqu’au musée.

Le musée est accessible aux personnes en fauteuil. Prêt de fauteuil roulant. Parcours tactile pour mal-voyants. Table à langer.

Le Musée départemental Arles Antique, ancré depuis 1995 au bord du Rhône et construit sur les restes du cirque romain, présente les collections archéologiques de la ville et de son territoire, depuis le néolithique jusqu'à la fin de l'Antiquité. On y découvre de magnifiques sculptures, en particulier la Vénus d’Arles (c’est une copie, l’original étant conservé au Louvre) et le buste de César mais également les plus beaux sarcophages provenant des Alyscamps. 

Le musée organise de multiples activités pour les familles ainsi que des ateliers pour les enfants.


Musée Réattu, musée des Beaux-Arts d'Arles

10 Rue du Grand Prieuré, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 49 37 58.

Tarif plein/ réduit : 8 €/ 6 €.

En juillet et août, tarif plein/ réduit : 9 €/ 7 €.

Gratuit - 18 ans et pour tous le 1er dimanche de chaque mois.

Ouverture :

De février à octobre, du mardi au dimanche : 10h-18h.

De Novembre à janvier, du mardi au dimanche : 10h-17h.

Il présente des œuvres de Jacques Réattu, peintre du XVIIIe et XIXe siècles, et d'artistes modernes et contemporains ainsi qu'une remarquable collection de photographies.


Muséon Arlaten

29 Rue de la République, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 13 31 51 99.

Le Muséon Arlaten, musée d'ethnographie, est installé dans l'hôtel Laval-Castellane du XVe siècle. Il fut créé en 1896 par Frédéric Mistral, écrivain local. Il présente costumes, mobilier, outils de travail et objets du XIXe siècle. Fermé pour travaux - Réouverture prévue courant 2019.


Agenda

La course camarguaise (d'avril à septembre)

Site internet - Tél : 08 91 70 03 70.

Les courses ont lieu dans les arènes d’Arles. Les courses camarguaises sont accessibles à toute la famille puisqu'il n'y a pas de mise à mort des taureaux. Chaque année, le premier lundi de juillet, a lieu la Cocarde d’Or (qui vit le jour le 2 juillet 1928) dans les arènes d’Arles. Il s’agit de la course phare de la saison taurine. 

Férias (d'avril à septembre)

Site internet - Tél : 08 91 70 03 70.

La Feria de Pâques ouvre la saison tauromachique française et attire 500 000 visiteurs pour 50 000 aficionados qui depuis les gradins des arènes romaines assistent aux corridas. On notera également la féria du riz début septembre.

Fête des Gardians (1er mai)

Lors de cette journée, les gardians à cheval défilent en ville, jusqu'à l'Eglise de la Major, siège de leur confrérie dédiée à Saint-Georges. Les gardians et leurs chevaux sont bénis au cours d'une messe en provençal. Ce jour-là, un nouveau capitaine de la Confrérie des Gardians est élu, et tous les trois ans on procède à l'élection de la nouvelle Reine d'Arles. La journée se termine par un grand spectacle, aux arènes d'Arles, où les gardians et leur montures rivalisent d'audace et de dextérité au cours des jeux de gardians.

Fêtes d'Arles (fin juin-début juillet)

La ville entière vibre au son des galoubets, des défilés traditionnels et des spectacles aux arènes. Ces fêtes, associent la Provence rêvée de Mistral et la Camargue imaginée par le marquis de Baroncelli. Les gardians, figures de Camargue, se défient dans une course de chevaux montés à cru : la course de Satin. Cette course ouvre les fêtes d'Arles.

Les Rencontres d’Arles (juillet à septembre)

Site internet - Tél : 04 90 96 76 06.

Ce festival de photographie, créé en 1969, jouit d’une réputation mondiale. Il constitue chaque année LE rendez-vous des photographes qui permet à Arles de devenir capitale internationale de la photographie. Les Rencontres proposent des projections nocturnes en plein air au Théâtre antique parfois accompagnées de concerts ou de performances artistiques. La Nuit de l'année permet de voir des photos de diverses origines sur des écrans géants au cours d'une grande promenade photographique nocturne dans le centre ville. Environ 60 expositions investissent des sites emblématiques de la ville.

Egalement : conférences, débats et espace de rencontre avec les amateurs, collectionneurs et professionnels.

La Camargue aux Arènes (début août)

A travers un spectacle évoquant toute la magie de la Camargue, les gardians présentent les manades de taureaux et chevaux en liberté, courses camarguaises et jeux ancestraux se mêlent à l'élégance des Arlésiennes.

Festival Arelate - Journées Romaines d’Arles (fin août)

Site internet - Tél : 04 90 49 47 11.

Accueil, informations : Esplanade de l'amphithéâtre, place Henri de Bornier ou Ancienne poste, place de la République. Arelate, journées romaines d'Arles, comme son nom l’indique Arles se met à l’heure antique et c’est l'ensemble du patrimoine romain de la ville qui est mis à l’honneur.

Salon international des santonniers (de fin novembre à mi-janvier)

Au cœur du cloître Saint Trophime. Ce salon met en avant cet artisanat traditionnel.

Drôles de Noëls (semaine avant le 25 décembre)

Site internet

Véritable festival des arts de la rue, il plonge petits et grands dans la magie de Noël.

Marchés

Marché provençal typique le samedi matin, boulevard des Lices, boulevard Clémenceau. On y trouve de tout : produits locaux, fruits, légumes, fromages, fleurs, épices, viandes, poissons, miel, tous les produits frais et régionaux, mais aussi vêtements et chaussures. Il existe aussi un marché paysan sur l’esplanade qui réunit beaucoup de producteurs bio qui proposent des légumes, des fruits, du riz, du pain, du miel,…

Marché le mercredi matin également sur le Boulevard Emile Combes. 


Transports

Venir à Arles

En voiture

Depuis Marseille : N113/E80, sortie 5.

Depuis Avignon : N570.

Depuis Nîmes : N572/E80, sortie 5.

Depuis Montpellier : D572, sortie 5.

Liaison avec les autres sites classés

Nîmes : 32 kms,  durée : 30 mn.

Avignon : 37 kms, durée : 50 mn.

Orange : 87 kms, durée : 1 h.

Pont du Gard : 39 kms, durée : 52 mn.

En bus

Bus urbains et interurbains

Avenue Paulin Talabot (devant la gare ferroviaire), 13200 Arles

Tél : 0 810 000 818

Informations et vente de billets également au 24 Boulevard Clémenceau.

En avion

Aéroport Nîmes-Arles-Camargue (25 kms)

Site internet - Tél : 04 66 70 49 49. Pas de navettes.

Aéroport Avignon Caumont (43 kms)

Site internet - Tél : 04 90 81 51 51.

Aéroport Marseille-Provence (65 kms)

Site internet - Tél : 08 20 811 414. Navettes régulières.

En train

Gare SNCF

Avenue Paulin Talabot, 13200 Arles

Site internet - Tél : 36 35.

Gare Avignon TGV (35 kms)

Quartier de la courtine, 84000 Avignon

Site internet - Tél : 36 35

 2 TGV directs par jour Paris-Avignon-Arles. Liaison navette SNCF toutes les 15 mn. Prévoir 1h de trajet.


Se déplacer

Stationnement

Il est conseillé de ne pas circuler en voiture des les étroites ruelles du centre-ville. Il se visite aisément à pied.

Bon plan transports

NAVIA, navette gratuite qui relie les principaux centres touristiques du centre-ville. Halte centrale au 24 boulevard Georges Clémenceau.

Taxi-vélo avec Taco and Co

Site internet - Tél : 06 50 29 60 00 ou 04 82 75 73 45.

Propose un service payant de taxi-vélo et des visites guidées de la ville.


Dormir / Manger

Hôtels à Arles

Les établissements sélectionnés proposent des services de qualité à des tarifs concurrentiels, ils sont considérés comme des références dans leurs catégories respectives. Les tarifs indiqués sont ceux de la basse saison touristique sur la base de 2 personnes. 

Grand Hôtel Nord-Pinus

Place du Forum, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 93 44 44.

Chambre à partir de 180 €.

L’hôtel Nord-Pinus appartient à la mémoire de tous les Arlésiens… Pour moi, enfant, c’était le temple de la villégiature, de la mondanité et surtout de la tauromachie. Christian Lacroix.

L’Hôtel Particulier *****

4 Rue de la Monnaie, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 52 51 40.

Chambre à partir de 315 €.


Restauration

La sélection des restaurants proposée ci-après est composée de valeurs sûres, proposant un bon rapport qualité/prix. Ces adresses sont situées à proximité immédiate ou à l'intérieur du site classé. Les formules correspondent à une entrée+plat ou plat+dessert. Les menus sont composés d'une entrée+plat +dessert.

La cuisine de comptoir - tartine

10 rue de la liberté, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 96 86 28.

Formule à 14,50 €.

L’Epicerie du Cloître – Bistrot

22 Rue du Cloître, 13200 Arles

Tél : 04 88 09 10 10.

Plats autour de 14 €.

Le Gibolin - Cuisine créative

13 Rue des Porcelets, 13200 Arles

Tél : 04 88 65 43 14.

Menu à partir de 28 €.

L'Autruche - Cuisine moderne et créative

5 Rue Dulau, 13200 Arles

Tél : 04 90 49 73 63.

Formule à partir de 22 €.

Lou Marques - Cuisine créative et raffinée

9 Boulevard des Lices, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 52 52 52.

Formule à 35 €. Menu à partir de 59 €.

Bistrot À côté - Bistronomie

21 rue des Carmes, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 47 61 13.

Menu à 32 €.

L’Atelier - Grande Gastronomie

7 rue des Carmes, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 91 07 69

Menu déjeuner en semaine 55 €. Menu du soir à partir de 95 €.


Amphithéâtre

L’amphithéâtre est le monument romain le plus important et le mieux conservé de l’ancienne colonie romaine. Son architecture est entièrement conçue en rapport avec sa vocation de lieu à grands spectacles, accueillant un public nombreux.


Amphithéâtre

Rond point des Arènes, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 49 38 20.

Tarif plein/ réduit : 9 €/ 7 €.

Gratuit – 18 ans + théâtre antique inclut.

Ouvert tous les jours.

Novembre à février : 10h-17h.

Mars, avril et octobre : 9h-18h.

Mai à septembre. : 9h-19h.


Avec un grand axe de 136 mètres de longueur et un petit axe de 107 mètres, l'amphithéâtre d'Arles est légèrement plus grand que celui de Nîmes. Il a une forme d’ellipse. La façade comprend deux niveaux de soixante arcades. La cavea, espace réservé aux spectateurs, comprenait 34 gradins divisés en quatre séries où les spectateurs étaient répartis selon leur rang social. Les gladiateurs et les animaux attendaient leur passage face à la foule au sous-sol de l’arène, sous un plancher qui la recouvrait. Les gradins pouvaient recevoir environ 21 000 spectateurs dont les flux étaient savamment organisés par un réseau de portes, galeries et escaliers.

Au Moyen-Age la défense a été renforcée par quatre tours, dont trois sont encore visibles aujourd’hui. Elles offrent une belle vue sur les toits de la ville. L'intérieur et les environs de l'amphithéâtre devinrent alors une véritable petite ville avec rues, place, églises. 212 maisons et deux églises y avaient pris place. Il faudra attendre le XIXe siècle pour que les maisons soient détruites et que les restaurations puissent commencer. Il retrouva alors sa fonction initiale, notamment avec la tauromachie, ce qui lui vaut sont appellation courante actuelle d’Arènes.


Théâtre Antique

Contrairement à la plupart des théâtres romains, le théâtre antique n’était pas appuyé sur une colline mais entièrement construit en son sommet. Même si aujourd’hui le théâtre est beaucoup moins bien conservé que l’amphithéâtre voisin, il dégage cependant un indéniable charme romantique.


Théâtre Antique

Rue du cloître, 13200 Arles

Tél : 04 90 49 59 05.

Tarif plein/ réduit : 9 €/ 7 €.

Gratuit – 18 ans + Amphithéâtre inclut (Arènes).

Ouvert tous les jours.

Novembre à février : 10h-17h.

Mars, avril et octobre : 9h-18h.

Mai à septembre : 9h-19h.

Le théâtre antique se situe entre l’amphithéâtre et le jardin d’été.

Vers la fin des années 40 av. J.-C., peu après la fondation de la colonie romaine, un programme monumental est mis en chantier, portant sur l'aménagement de vastes espaces publics et la construction des trois édifices majeurs : le forum, l'arc du Rhône et le théâtre. Le théâtre fut achevé vers l’an 12 av. J.-C. Il servit longtemps à de nombreux spectacles, tragédies, comédies, mimes, auxquels le public assistait gratuitement.

Fortifié au moyen âge, il servit de carrière puis fut entièrement recouvert de maisons. Le théâtre romain d’Arles mesure 102 m de diamètre. Son enceinte extérieure était composée de trois étages de 27 arcades appuyées sur des piliers. Il pouvait accueillir  10 000 spectateurs répartis sur les 33 gradins. Seuls subsistent quelques gradins, l’orchestra, la fosse du rideau de scène et deux hautes colonnes de marbre. 

Le mur du pulpitum marquait la séparation entre l’orchestra et l’ensemble scénique. Il était orné de niches décorées, notamment par l’autel d’Apollon retrouvé en 1828. Le mur de scène comportait trois étages de colonnes et de nombreuses statues, dont celle de l’Empereur Auguste qui est conservée au musée d’Arles Antique. La fameuse statue de la Vénus d’Arles est conservée au Louvre. Au milieu du mur se trouvait la porte royale que bordaient de chaque côté les deux colonnes encore visibles aujourd’hui. Comme pour l’amphithéâtre, il fut dégagé des constructions qui occupaient le site au XIXe siècle.


Thermes de Constantin

Les Thermes de Constantin, appelées autrefois Thermes de la Trouille, ont été construits en bordure du Rhône au début du IVe siècle. Leur rénovation date de la fin du XIXe siècle.


Thermes de Constantin

Rue du Grand-Prieuré, 13200 Arles

Tél : 04 90 49 59 05.

Tarif plein/ réduit : 4 €/ 3,20 €.

Ouvert tous les jours.

Novembre à février : 10h-17h.

Mars, avril et octobre : 9h-18h.

Mai à septembre : 9h-19h.

Le succès des thermes est dû pour beaucoup à l'invention des hypocaustes (fourneaux souterrains). Ils permettaient de faire circuler de l'air chaud sous le sol des pièces surélevées par des briques (les suspensura). L'air s'évacuait ensuite par des canalisations verticales. Le bon état de conservation des hypocaustes des Thermes de Constantin permet de comprendre le mécanisme de chauffe des piscines par circulation d’air. D’importants foyers chauffaient la salle chaude  (le caldarium). Cette pièce communiquait avec la salle tiède (tepidarium). La visite débute par cette dernière, avant d’accéder à la salle chaude. Actuellement les seules salles ouvertes à la visite se situent dans la partie nord des thermes.


La petite histoire... des thermes

Lieu incontournable  de la  vie urbaine à l’époque romaine, les bains assuraient l'hygiène corporelle. Chaque après-midi toute la population, les femmes d'abord, les hommes ensuite, observait le rite de la sudation à sec. Du bain chaud où la peau aspergée d'eau brûlante était raclée au strigile (sorte de petit racloir), au passage dans la salle tiède et de la piscine froide. Il se terminait par un vigoureux massage. Outre leur fonction hygiénique, les thermes avaient aussi un fort rôle social et étaient un lieu de rencontre très prisé. L'entrée en était gratuite ou presque, on pouvait y pratiquer un sport à la palestre (salle d'entraînement), voir des spectacles ou fréquenter la bibliothèque.


Alyscamps et Eglise Saint Honorat

Avec celle des Alyscamps, la ville compta jusqu’à cinq nécropoles. Deux d’entre elles, les Alyscamps et Trinquetaille, durent leur célébrité, à partir de la fin du IVe siècle, au martyre de Genest, Saint Arlésien. Puis la réputation du lieu devint de plus en plus prestigieuse si bien que de nombreuses personnes souhaitaient y être enterrées, en particulier les évêques d’Arles. C’est le nom de Saint Honorat, évêque d’Arles entre 426 et 429, qui fut donné à l’église reconstruite au XIIe siècle. A cette époque, la nécropole devint par ailleurs le point de départ du chemin d’Arles vers Saint-Jacques de Compostelle. Cette tradition d’inhumation sur le site des Alyscamps se maintiendra jusqu’à l’époque médiévale.


Alyscamps et Eglise Saint Honorat

Avenue des Alyscamps, 13200 Arles

Tél : 04 90 49 59 05.

Tarif plein/ réduit : 4,50 €/ 3,60 €. Gratuit – 18 ans.

Ouvert tous les jours.

Novembre à février : 10h-17h.

Mars, avril et octobre : 9h-18h.

Mai à septembre : 9h-19h.


Les Alyscamps

Durant l’Antiquité le monde des morts était séparé du monde des vivants et les nécropoles se trouvaient à l’extérieur des remparts. Les enterrements étaient interdits à l’intérieur des villes. Sous l’influence, entre autres, du christianisme dans les premiers siècles de notre ère, l’habitude d’enterrer les corps dans des cercueils ou des sarcophages remplaça progressivement l’incinération qui disparut au IIIe siècle.

Le cimetière dégage une atmosphère mystérieuse empreinte d’un charme certain. Le chemin longe les sarcophages. L’allée s’élargit ensuite jusqu’aux restes de la nécropole paléochrétienne devant l’église de l'abbaye Saint-Honorat. Au Moyen Âge, ce site comportait de nombreux caveaux (près d’un millier), chapelles et monuments funéraires. De ces constructions peu de vestiges subsistent, ils sont conservées au musée d’Arles Antique. Les plus belles pièces et sculptures furent pillées ou offertes par les seigneurs locaux à leurs visiteurs.


Eglise Saint Honorat

L’histoire de l’église Saint-Honorat n’a pas encore été tout à fait élucidée. L’essentiel de l’église visible de nos jours fut bâtie au XIIe siècle, période à laquelle fut abandonnée la construction par manque de moyens. Elle  devait recevoir une nef à bas-côtés de cinq travées dont une seule, à l’Est, fut construite. La croisée est couverte d’une coupole que surmonte un beau clocher octogonal dont les deux étages sont agrémentés d’un décor d’inspiration antique.


Place de la République

La place de la République est le centre de la cité d'Arles. Elle est composée de plusieurs édifices qui retracent à eux seuls l'histoire de la ville. Les cryptoportiques qui se trouvent dans le sous-sol datent de l'Antiquité, tout comme l'Obélisque élevé au centre de la place. On y trouve également l'église et le cloître Saint Trophime du XIIe siècle. Enfin, l'Hôtel de Ville fut érigé au XVIIe siècle.


Obélisque

Place de la République, 13200 Arles

Symbole solaire et impérial dans l’Antiquité, il est  fait de granite. Il mesure, avec son piédestal, une vingtaine de mètres. L’obélisque provient de la spina (mur central autour duquel tourne la piste) du cirque romain. Il y fut installé au IVe siècle. Tout comme le cirque, il tomba à l’abandon à partir du VIe siècle et s’effondra. Redécouvert, c’est sur la place Royale, devant le nouvel hôtel de ville, que les consuls choisirent de l’ériger pour la plus grande gloire du roi Louis XIV. Le symbole royal, un globe de bronze surmonté d’un soleil, fut ajouté. Au gré des siècles suivants des modifications ont été réalisées.


Eglise Saint Trophime

Place de la République, 13200 Arles

Entrée libre.

Ouverte tous les jours.

Fermée entre 12h et 14h et pendant les offices.

L’essentiel de l’église qui  se dresse aujourd’hui date du XIIe siècle, c’est un des bâtiments majeurs de l’art roman provençal.

A la façade, d’abord sobre, fut ajouté vers 1180 le portail, véritable chef d’œuvre conservé dans un état exceptionnel. Ce portail reprend la forme d'un arc de triomphe. Il s’agit sans nul doute d’un des plus beaux portails roman de France. Son décor, d'une exceptionnelle richesse, a pour thème principal le Jugement dernier avec au centre du tympan un Christ entouré du symbole des quatre évangélistes. Parmi les statues de Saints, le troisième en partant de la gauche représente Saint Trophime. Trois thèmes majeurs sont abordés sur le portail : l’assemblée des saints Patrons, l’Epopée divine et l’Epopée humaine, allant de la chute originelle au sort futur des élus et des damnés. La composition culmine sur l’image solennelle et triomphale du Christ. A l'intérieur, le chœur gothique remplaça les absides romanes au XVe siècle.


Cloître Saint Trophime

Place de la République, 13200 Arles

Tél : 04 90 49 59 05.

Tarif plein/ réduit : 5,50 €/ 4,50 €.

Gratuit -18 ans.

Ouvert tous les jours.

Novembre à février : 10h-17h.

Mars, avril et octobre : 9h-18h.

Mai à septembre : 9h-19h.

Le cloître Saint-Trophime est au centre des bâtiments canoniaux de la cité épiscopale. Il fut ajouté au complexe au XIIe siècle. Les deux premières galeries, romanes, présentent des sculptures d’une exceptionnelle qualité, véritables fleurons de l’art roman provençal. L’édifice sera complété au XIVe siècle de deux autres galeries de style gothique. Le centre du cloître de la cathédrale Saint-Trophime est constitué d’un ancien cimetière devenu jardin. Ainsi la construction du cloître vint achever une réédification du complexe cathédral.

La structure du cloître et de ses salles

Les bâtiments canoniaux sont composés d’un vaste réfectoire situé le long de la cathédrale, d’une salle capitulaire cachée derrière sa somptueuse façade et d’un dortoir voûté qui forme le troisième coté. Les chanoines entreprirent alors de relier ces bâtiments par les galeries d’un cloître.

Les galeries romanes

Le décor des galeries romanes (nord et est), est d’une grande richesse. Pour la galerie nord deux thèmes sont abordés : une réflexion sur le mystère pascal et une exaltation des saints patrons de l’église d’Arles. Le long de la galerie est, l’évocation de la Passion s’inscrit sur les piliers, les chapiteaux offrent quant à eux un récit de la vie du Christ.

Sur les piliers intermédiaires et les piliers d'angle des statues de très belle facture se rapportent à la vie du Christ, aux grands Saints de l'Eglise et aux saints patrons locaux, en particulier Saint Trophime. Sur les chapiteaux se déroule une iconographie autour des thèmes de l'Ancien et du Nouveau Testament.

Les galeries gothiques

Les deux dernières galeries, (sud et ouest), voûtées sur croisées d’ogives ne furent réalisées qu’à la fin du XIVe siècle. Le décor sculpté des chapiteaux illustre la vie de Saint Trophime. Le programme iconographique de la galerie ouest est moins cohérent que dans les autres galeries. Des épisodes bibliques se mêlent à des thèmes chers aux Arlésiens.


Hôtel de Ville

Place de la République, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 49 36 36.

Avec sa magnifique architecture classique, l’Hôtel de Ville a bénéficié d’une période particulièrement prospère et opulente de l’histoire de la ville pour voir le jour. Construit en 1676, en plein cœur de la cité, symbole du pouvoir et des fastes de ce siècle, l’Hôtel de Ville clôt magistralement la perspective de la place de la République. Elevé sur trois niveaux, le premier étage possède un imposant décor central où des doubles colonnes encadrent une porte-fenêtre qui ouvre sur un balcon. Le deuxième étage est dominé par un fronton central où figure un soleil, symbole de Louis XIV.

Intérieur

L’édifice est particulièrement admirable par la richesse de son décor et par la voûte en berceaux de son hall, audace technique pour l’époque. Il est ouvert au public en journée. C’est également l’accès aux cryptoportiques .


Cryptoportiques

Place de la République, 13200 Arles

Tél : 04 90 49 59 05.

Tarif plein/ réduit : 4,50 €/ 3,60 €.

Ouvert tous les jours.

Novembre à février : 10h-17h.

Mars, avril et octobre : 9h-18h.

Mai à septembre : 9h-19h.

Accès par le hall de l'hôtel de ville.

Les cryptoportiques servaient de vaste sous-sol supportant les dalles du sol du forum, la place publique centrale de la cité durant l'Antiquité. Du fait de nombreuses transformations, le passé du monument demeura longtemps une énigme. Les galeries se présentent en forme de U. Les galeries nord et sud mesurent 90 mètres ; la galerie ouest, qui les relie, 60 mètres. Leur largeur atteint presque 10 mètres. Chaque branche est en fait composée d'une double galerie voûtée, retombant sur une série d'arcades reposant elles-mêmes sur des piliers. Cette structure représente un ouvrage admirable. Les galeries étaient ventilées et éclairées par des soupiraux. Lors de la visite on peut observer d'anciennes cellules de prison par les soupiraux. Elles n'étaient accessibles que par deux entrées de service. Seuls les employés municipaux y avaient accès. Au début du Ve siècle, les cryptoportiques furent cloisonnés pour servir de caves à des particuliers. L'accès aux cryptoportiques, pillées et parcellisées, sera totalement fermé au Xe siècle.


A voir, à faire (sites non classés)

Au delà du patrimoine exceptionnel qui permet à Arles d'être classée au Patrimoine Mondial, d'autres découvertes qui ne sont pas liées à ce classement méritent une attention particulière. C'est le cas de Vincent Van Gogh qui résida ici et qui fut inspiré par les couleurs et la lumière de la ville et de ses environs. Par ailleurs, le jardin Hortus permettra aux plus jeunes de s'initier aux jeux antiques.


Van Gogh et Arles

En février 1888 Van Gogh arrive à Arles et y restera jusqu’en mai 1889. Son séjour sera la période la plus productive du peintre. Il réalisera environ 300 dessins et peintures. Dans la ville, les lieux où l’artiste a posé son chevalet sont signalés par des panneaux qui restituent chacun de ses tableaux. Une dizaine d’endroits sont référencés :

• Place du Forum pour Le café La Nuit,

• Pont de Trinquetaille correspond à L’escalier du pont de Trinquetaille,

• Quai du Rhône à La nuit étoilée,

• Place Lamartine à La maison jaune,

• Rue Mireille au vieux moulin,

• Jardin du boulevard des Lices au jardin public,

• Espace Van-Gogh au jardin de la maison de santé,

• Route le long du canal d'Arles à Bouc au pont de Langlois aux lavandières, plus communément appelé Pont Van Gogh,

• Les Arènes et les Alyscamps ont aussi été immortalisés dans plusieurs toiles.

Pour en savoir plus sur l’homme à l’oreille coupée

Le circuit piétonnier Van Gogh

Description dans un document en vente à l'office de tourisme d'un circuit piétonnier balisé, à parcourir à son rythme. Au cours de votre visite vous pourrez découvrir les lieux qui l’ont inspiré et qu’il a immortalisés à travers ses œuvres.

Fondation Van Gogh

35 Rue du Docteur Fanton, 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 93 08 08.

Tarif plein/ réduit : 9 €/ 7 €. Pass famille 15 €. Gratuit - 12 ans.

Ouvert tous les jours : 11h-19h (jusqu'à 18h en hiver). Fermée le lundi en hiver.

Cette fondation réunit dans un atelier des artistes contemporains qui rendent hommage à Van Gogh.


Jardin Hortus (Pour les enfants)

Situé juste à côté du musée d'Arles Antique. 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 13 31 51 03.

Gratuit.

Ouvert tous les jours excepté le mardi :

Avril à septembre : 10h-19h.

Octobre à mars : 10h-17h30.

Le jardin d’inspiration romaine, propose un parcours qui fait alterner des espaces de jeux basés sur des modèles antiques, des lieux de découvertes thématiques, des zones de détente et de repos. Les visiteurs peuvent jouer selon les règles romaines et rivaliser de stratégie et d’habileté dans des parties d’échecs, des jeux de balles, à la marelle ou aux osselets.

Kit à jouer : Il comporte les pièces et règles des jeux proposés dans le jardin. Disponible gratuitement à l’accueil du musée.


Abbaye de Montmajour

L’abbaye de Montmajour représente un ensemble architectural exceptionnel qui témoigne de huit siècles de vie monastique. L’abbaye comprend un édifice du Xe siècle, une abbatiale et un cloître roman du XIIe siècle, construits par les moines bénédictins. Montmajour fut agrandie au XVIIIe siècle d’un second monastère, le bâtiment Saint-Maur.


Abbaye de Montmajour

Route de Fontvieille (à 2 kms de la ville), 13200 Arles

Site internet - Tél : 04 90 54 64 17.

Tarif plein/ réduit : 6 €/ 5 €/ gratuit – 26 ans (UE) ou -18 ans (hors UE).

Ouverte tous les jours.

Juin à septembre : 10h-18h30.

Octobre à mai : 10h-17h (fermée le lundi d'octobre à mars).


Histoire

A l’origine, l'abbaye de Saint-Pierre fut fondée par des moines bénédictins sur le Mont Majour (la grande montagne) en 948. Ils édifièrent par la suite le monastère de Saint-Pierre, bien conservé, entre le Xe et XVe siècle ainsi que l'ermitage Saint-Pierre de style roman (Xe et XIe siècles). Il est fermé à la visite pour des raisons de sécurité. La nécropole rupestre fut aménagée au sommet de la colline et autour de la chapelle funéraire Sainte-Croix du XIIe siècle.


Visite

La visite débute par la magnifique crypte qui supporte l'église haute ou abbatiale. Impressionnants volumes, rendus solennels par l’utilisation de pierre de taille. Puis direction le cloître. Cœur de la vie monastique, cette abbatiale est caractéristique des édifices romans du milieu du XIIe siècle. Le cloître, restauré en 1872, dessert les bâtiments conventuels : salle capitulaire, réfectoire, cellier, bibliothèque, cuisines... La tour Pons de l'Orme surplombe ce premier ensemble. Parvenu à son sommet, on peut découvrir un panorama magnifique sur la vallée.

Le second ensemble est constitué par le monastère Saint-Maur, construit pendant la première moitié du XVIIIe siècle. Il devint le lieu de vie de la communauté bénédictine réformée de Saint-Maur (partie non ouverte au public). En 1791, ce bâtiment fut vendu et transformé en carrière de pierres. Les bâtiments, en partie détruits, ont été sauvés par la ville d'Arles, qui les racheta dès 1838 et fit restaurer l’ensemble.

Pour les enfants : un petit livret pour  suivre la visite avec explications et jeux est remis à l’accueil.


AVIGNON - CENTRE HISTORIQUE 

Durée de la visite : 1 journée.

On associe immédiatement Avignon à son pont connu dans le monde entier grâce à la célèbre chansonnette qui lui est consacré. Mais Avignon c’est aussi, et bien sûr, la capitale de la Papauté au XIVe siècle. Cette période glorieuse de son histoire permet au visiteur d’évoluer dans un cadre d’une richesse exceptionnelle.  Mais Avignon c’est encore un festival de théâtre de renommée mondiale. Avignon c’est tout cela et bien plus encore. Ville pétillante et vivante, Avignon se vit et c’est en se promenant au cœur de la cité que l’on s’imprègne de son atmosphère si singulière empreinte de tant d’émotions culturelle, historique et religieuse.


Plans et cartes

Plan offline de l'Office de Tourisme d'Avignon, à télécharger au préalable.

Plan online interactif avec toutes les adresses et lieux traités. Sur le site internet, en bas de page.


Patrimoine Mondial

Aire classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco en 1995.

Avignon, Capitale de la Chrétienté au Moyen Âge, a conservé en grande partie son centre historique datant de cette époque. En particulier : la place du Palais, le palais des Papes, la cathédrale Notre Dame des Doms, le jardin du Rocher des Doms, le Petit Palais, la tour du Châtelet et les tours des Chiens, le rempart compris entre les deux, et le pont Saint Bénezet. C’est en 1995 que cet ensemble monumental exceptionnel a été classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO au titre d'architecture médiévale religieuse, administrative et militaire, qui a joué un rôle capital dans le développement et la diffusion d'une forme particulière de culture à travers une vaste région en Europe, à une époque de toute première importance pour le développement de relations durables entre la papauté et les pouvoirs civils .

Justification de l'inscription

Critère (i) : Le Palais des Papes est un monument artistique unique et un chef-d'œuvre du génie créateur de l'humanité.

Critère (ii) : Le patronage du pape Clément VI fit d’Avignon une capitale artistique dont l'influence a rayonné sur toute l'Europe, grâce à la présence sur place d'un groupe cosmopolite de peintres et décorateurs dirigé par Matteo Giovanetti.

Critère (iv) : L’architecture et la décoration intérieure du Palais des Papes est un exemple exceptionnel d'un palais-forteresse du XIVe siècle. En raison de l'évolution technique qu'il représente, le Pont Saint-Bénezet est l'un des ponts médiévaux les plus importants en Europe.

Source : UNESCO / ICOMOS.


Histoire

Comment Avignon a-t-elle pu ravir à Rome le rôle de capitale de la papauté ? En 1309, le français Bertrand de Got, qui avait été élu et couronné souverain pontife en 1305, refusa d'aller à Rome et décida de s'installer dans un couvent dominicain à Avignon, il porta le nom de Clément V. C’est ainsi que débuta le fabuleux siècle des Papes en Avignon. Sept papes s’y succédèrent jusqu'à l'élection de Martin V, en 1417, qui rétablit le siège de la papauté à Rome. Le successeur de Clément V, Jean XXII, s'installa dans le palais de l'ancien évêque qu'il transforma en palais papal sur le rocher des Doms. A son tour, son successeur, Benoît XlI, détruisit progressivement ce bâtiment et le remplaça par ce qui est maintenant appelé le Palais Vieux. Enfin, après Benoît XII, Clément VI fit terminer l'ensemble.

Après le départ des Papes, la cité devait rester la résidence des légats pontificaux italiens pendant près de quatre siècles jusqu'à ce qu'ils en soient expulsés au moment de la Révolution par le peuple d'Avignon qui décida de se joindre à la France. Aujourd’hui, Avignon est le berceau d’un prestigieux festival de théâtre contemporain et la ville propose une effervescente offre artistique et culturelle.


Office de Tourisme

Office du Tourisme d'Avignon

41 Cours Jean Jaurès , 84000 Avignon

Site internet - Tél : 04 32 74 32 74.

Ouvert tous les jours.

Avril à octobre, lundi à samedi : 9h-18h, dimanche et jours fériés : 10h-17h.

Juillet et août, tous les jours : 9h-19h.

Novembre à mars, lundi à vendredi : 9h-18h, samedi : 9h-17h, dimanche : 10h-13h.

Labélisé Tourisme et Handicap.

Nombreuses visites thématiques proposées par l'Office de Tourisme en Français et Anglais.

Pour visiter la ville autrement, vous pouvez opter pour la visite en calèche, en gyropode, à vélo, en tuk-tuk ou en triporteur.

Sélection de visites proposées par l'Office de Tourisme d'Avignon :

Les incontournables classés au Patrimoine Mondial (durée : 2h)

Tarif : 19€50.

Uniquement au mois d’août.

Visite ludique en famille (durée : 2h)

Tarif plein/ réduit : 9 €/ 5,50 €. Gratuit - 8 ans

Jeu de piste avec support livret-jeu. Départ depuis le Palais des Papes.

Avignon par un soir d’été (durée : 1h30)

Tarif plein/ réduit : 9 €/ 5,50 €. Gratuit - 8 ans.

Une balade à la tombée de la nuit (durée : 1h30)

Tarif plein/ réduit : 9 €/ 5,50 €. Gratuit - 8 ans.

Départ depuis l’office de tourisme à 17h45.

Avignon hors de sentiers battus (juillet et août, durée : 2h)

Tarif plein/ réduit : 15,50 €/ 10,50 €. Gratuit - 8 ans.

Départ depuis l'Office de Tourisme à 10h30.

Bon plan Visites des monuments

Le dépliant Avignon Passion est délivré gratuitement sur simple demande à l'office de tourisme. Le détenteur et les membres de sa famille qui l’accompagnent (soit 5 personnes au total maximum) bénéficient de réductions dans tous les monuments et les musées. Fonctionnement : 1er lieu de visite : plein tarif, dès le 2e lieu de visite : tarif réduit. 


Musées

Le Petit Palais

Place du Palais des Papes, 84000 Avignon

Site internet - Tél : 04 90 86 44 58.

Tarif plein/ réduit : 6 €/ 3 €. Gratuit - 12 ans.

Horaires : 10h-13h/ 14h-18h. Fermé le mardi.

Animations thématiques, conférences, expositions temporaires. Sur place : librairie, salon de thé.

Elégante construction datant de 1317, il a été bâtit autour d'un cloître. Le musée présente la collection Campana, une collection unique de 300 peintures italiennes du XIIIe au XVe siècle et des sculptures médiévales. Ces œuvres permettent de comprendre la création artistique dans l'Italie du Moyen-Âge et de la Renaissance. On notera en particulier l'exposition de La Vierge et l'Enfant de Sandro Botticelli. Trois salles sont également consacrées aux œuvres de peintres et de sculpeurs de l'école d'Avignon.


Musée Calvet

65 Rue Joseph Vernet, 84000 Avignon

Site internet - Tél : 04 90 86 33 84.

Accès libre et gratuit.

Ouvert tous les jours sauf le mardi : 10h-13h/ 14h-18h.

Audioguide gratuit en français et anglais.

L'édifice et la collection forment ensemble un des lieux les plus poétiques et chargés d'histoire d'Avignon.

L'Ecole d'Avignon y est célébrée, avec un panorama de la création artistique avignonnaise de la Renaissance à la Révolution. Peintures, sculptures et objets d'art du XVIe et XVIIe siècles sont mis à l’honneur.

Au delà d’artistes issus de l’Ecole d’Avignon, le musée propose également une collection de peintures et sculptures du XVe au XXe siècle, enrichie d’une collection égyptienne.


Musée Angladon

5 Rue Laboureur, 84000 Avignon

Site internet - Tél : 04 90 82 29 03.

Tarif plein/ réduit : 8 €/ 6,50 €. Gratuit - 4 ans.

Ouvert tous les jours sauf le lundi : 13h-18h.

Situé dans un ancien hôtel particulier, le musée présente des chefs d’œuvre de Degas, Cézanne, Sisley, Picasso, Modigliani, Van Gogh… provenant des collections du couturier Jacques Doucet. Selon la volonté des donateurs, le reste de la demeure a conservé le charme d'un intérieur d'amateurs d'art présentant de nombreux tableaux, meubles estampillés et objets d'art : salon des XVIIe et XVIIIe siècle, salle Renaissance, atelier d'artistes, cabinet d'Extrême Orient.

Pour les enfants : Une application multimédia est disponible pour les enfants de 4-11 ans, permettant la découverte du lieu sous forme de jeu de piste. Les tablettes sont fournies à l’accueil avec les explications d’utilisation.


Palais du Roure, centre de culture provençale

3 Rue Collège du Roure, 84000 Avignon

Tél : 04 13 60 50 01.

Visite libre et gratuite.

Visite commentée en français et anglais du mardi au samedi à 11h. Tarif plein/ réduit : 5 €/ 3 €.

Ouvert du mardi au samedi : 10h-13h/ 14h -18h.

Musée d'arts et traditions populaires et centre de documentation ethnologique, provençale et archéologique.

Lieu témoignant de l'histoire d'une grande famille avignonnaise et d'une architecture constamment remaniée depuis le XVe siècle. Pendant cinq siècles, de 1469 à 1908, les Baroncelli, originaires de Florence, occupèrent la demeure gothique transformée au XVIIe siècle en hôtel particulier auquel Frédéric Mistral donna le nom de 'Palais du Roure' au XIXe siècle. Aujourd'hui centre de culture méditerranéenne, plus spécialement consacré à la Provence, son histoire, ses traditions, sa langue et sa littérature. Importante collection de cloches.


Collection Lambert

5 Rue Violette, 84000 Avignon

Site internet - Tél : 04 90 16 56 20.

Tarif plein/ réduit : 10 €/ 8 €. 6-12 ans : 2 €. Gratuit - 6 ans.

Ouvert tous les jours sauf le lundi : 11h-18h.

Expositions permanentes et temporaires.

La Collection Lambert a été créée en 2000 par Yvon Lambert qui a souhaité présenter au public sa collection personnelle d'art contemporain. Elle reflète les grands mouvements de l’art de notre temps : art Minimal, art Conceptuel, Land art, peinture des années 80, vidéo et photographie pour les années 90.

Parmi les artistes on retrouve : Cy Twombly, Sol LeWitt, Donald Judd, Niele Toroni, Jean-Michel Basquiat, Anselm Kiefer, Christian Boltanski, Nan Goldin, Douglas Gordon et Jenny Holzer.


Agenda

Cheval Passion (Janvier)

Site internet - tél : 04 90 84 02 04.

Salon du cheval.

Les Hivernales (février)

Site internet - tél : 04 28 70 43 43.

Festival de danse.

Le Printemps des créateurs (mi-mai)

Salon des artisans et créateurs.

Le Festival d'Avignon (juillet)

Festival d’Avignon  officiel

Site internet - Tél : 04 90 14 14 14.

Fondé en 1947 par Jean Vilar, le Festival d'Avignon est aujourd'hui l'une des plus importantes manifestations internationales de spectacle vivant contemporain (théâtre, danse, arts plastiques ou musique). Chaque année, en juillet, Avignon se pare de son costume de théâtre, transformant son patrimoine architectural en divers lieux de représentation. Une cinquantaine de spectacles, tous types confondus, se déroulent pendant ces trois semaines, ils attirent plus de 100 000 spectateurs. Certains spectacles du Festival d'Avignon sont également adaptés aux enfants.

Festival d'Avignon off : association AF&C

Site internet - Tél : 04 90 85 13 08.

En réalité, deux festivals cohabitent, le in, officiel et institutionnel et le Festival off, qui est lui d'initiative privée. Ce dernier propose plus de 1000 spectacles et attire 650 000 curieux au gré d’une centaine de lieux à travers la ville.

Festival Résonance (fin juillet)

Festival de musiques. Résonance propose d’associer les musiques actuelles avec les sites patrimoniaux les plus illustres. Les concerts qui s’y déroulent offrent un large éventail d'univers musicaux : musiques électroniques, hip-hop, soul, funk, rock…

Les Luminessences d'Avignon (Août et septembre)

Site internet

Spectacle de projection vidéo au coeur du Palais des Papes.

Ban des vendanges (fin août)

Site internet - Grande fête populaire et gratuite pour célébrer le début des vendanges

Médiévales des Carmes  (deuxième week-end de septembre)

Les Médiévales des Carmes se déroulent dans le cadre moyenâgeux de l'ensemble architectural des Carmes. Combats de chevaliers, artisanat médiéval, magiciens et jongleurs, banquet médiéval, troubadours, taverne, activités et jeux pour enfants. Entrée et spectacles gratuits.

Médiévale de la Rose d'Or (octobre 2019, tous les deux ans)

Plusieurs milliers de passionnés font revivre le Moyen-Age : reconstitutions, déambulations en musique, bataille, marché médiéval, tournoi d'archerie...

Il s'agit du plus grand rassemblement médiéval du sud de la France ! 70 troupes françaises et 20 troupes étrangères, soit environ 1500 participants.

Festivités de Noël (décembre)

Nombreuses animations en ville.

Les  marchés

Marché principal : aux halles, place Pie (ouvert mardi à vendredi : 6h-13h30, samedi et dimanche : 6h-14h).

Marché des producteurs locaux : le lundi d'avril à septembre, 17h-19h. Sur le parking Boulevard de l'Oulle, en bordure du Rhône.


Transports

Venir en Avignon

En voiture

Depuis Marseille : Autoroute A7, sortie Avignon Sud .

Depuis Orange et Lyon : Autoroute A7, sortie Avignon nord .

Depuis Nîmes et Montpellier : A9, sortie Remoulins .

Depuis Arles : D570 .

Liaison avec les autres sites classés

Orange : 30 km, durée : 30 mn.

Pont du Gard : 27 km, durée : 30 mn .

Arles : 37 km, durée : 50 mn.

En bus

Gare routière - PEM Avignon

5 Avenue Monclar, 84000 Avignon

Site internet - Tél : 04 90 82 07 35.

Bus urbains (TCRA)

1 Avenue de Lattre de Tassigny , 84000 Avignon

Site internet - Tél : 04 32 74 18 32.

En avion

Aéroport Avignon Caumont (8 kms)

Site internet - Tél : 04 90 81 51 51.

Liaison pour la ville uniquement en taxi.

Aéroport Marseille-Provence (65 kms)

Site internet - Tél : 08 20 81 14 14.

Liaison directe en train jusqu’à Avignon centre (14 trains par jour). À 45 mn en voiture.

Aéroport Nîmes-Arles-Camargue

Site internet - Tél : 04 66 70 49 49. Pas de navettes.

En train

Gare Avignon TGV (3,5 km du centre-ville)

Quartier de la courtine, 84000 Avignon

Site internet - Tél : 36 35 ou 08 92 35 35 35.

Trains directs pour Paris (2h40), Lyon (1h).

Navettes régulières pour le centre-ville (1,60 €).

Gare SNCF Avignon Centre

Boulevard Saint-Roch, 84000 Avignon

Site internet - Tél : 36 35.

Liaisons régionales.


Se déplacer

Le centre-ville d'Avignon peut facilement se parcourir à pied, il n'est donc pas nécessaire d'utiliser votre véhicule en ville.

Stationnements gratuits : Parkings gratuits et surveillés, reliés par navette gratuite au centre-ville :

Parking de l'Ile Piot (vers Villeneuve de l'autre côté du Rhône). Ouvert 7j/7 et 24h/24 en saison estivale.

Parking des Italiens (près de la porte Saint-Lazare). Avenue des Italiens. Ouvert du lundi au samedi : 7h30-20h30.

Bons plans transports

A vélo : Avignon dispose de 135 kms d’itinéraires cyclables.

Vélopop

Site internet - Tél : 08 10 45 64 56.

Vélos en libre-service 7j/7 et 24h/24 dans les nombreuses bornes de la ville.

La Baladine

Site internet - Tél : 04 32 74 18 32.

Tarif : 0,50 € le voyage. Horaires : de lundi à samedi : 10h-13h/ 14h-18h.

Petit véhicule électrique à emprunter pour se promener ou visiter le patrimoine.

Faire un signe de la main pour qu'il s'arrête.

Le petit train

Site internet - Tél : 04 90 85 47 13 ou 06 10 32 85 24.

Tarif adulte : 9 €/ - de 12 ans : 6 €. Gratuit - 4 ans.

Horaires :

Mars à

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de La France du Patrimoine Mondial

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs