Découvrez votre prochain livre préféré

Devenez membre aujourd'hui et lisez gratuitement pendant 30 jours
Devenir apiculteur: Tout savoir pour s'installer

Devenir apiculteur: Tout savoir pour s'installer

Lire l'aperçu

Devenir apiculteur: Tout savoir pour s'installer

évaluations:
2/5 (1 évaluation)
Longueur:
82 pages
1 heure
Sortie:
Jul 3, 2018
ISBN:
9782322145133
Format:
Livre

Description

Comment devenir apiculteur ?
Vous rêvez d'installer une ruche au fond du jardin pour récolter votre miel ? C'est possible, moyennant quelques notions d'apiculture.
Comment faire pour débuter en apiculture ? Où trouver des abeilles ? Comment s'en occupe-t-on ? Est-ce difficile ou à l'inverse facile ? Combien ça coûte ? Le lieu de ma résidence est-il propice à la création d'un rucher ? etc.. etc..
Tout en lisant se livre simple, gardez présent à l'esprit que pour débuter en apiculture, il est sage d'envisager d'abord et avant tout une petite formation en apiculture, ne serait-ce que pour éviter de commettre des erreurs de débutant qui pourraient s'avérer coûteuses et catastrophiques pour les abeilles tout autant que pour votre porte-monnaie.
Sortie:
Jul 3, 2018
ISBN:
9782322145133
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Eric Leroy Maître de Conférence Licencié en sciences Médicale Professeur à l enseignement Général. Professionnel Secondaire Complémentaire


Lié à Devenir apiculteur

En lire plus de Eric Leroy
Livres associé
Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Devenir apiculteur - Eric Leroy

Devenir apiculteur

Devenir Apiculteur.

Le rôle de l’apiculteur.

Pourquoi pas ?

La réglementation de l’apiculture.

Disposer de temps.

Quels investissements ?

La formation.

L'étude de marché.

Le choix du terrain.

Établir un plan financier.

Choisir son statut juridique agricole.

Les bienfaits des produits de la ruche.

Quand débuter ?

L’abeille : espèce menacée

Le frelon asiatique

M E N T I O N S L É G A L E S

Devenir Apiculteur.

Tout savoir pour s’installer.

Comment devenir apiculteur ?

Vous rêvez d'installer une ruche au fond du jardin pour récolter votre miel ? C'est possible, moyennant quelques notions d'apiculture.

Comment faire pour débuter en apiculture ? Où trouver des abeilles ? Comment s'en occupe-t-on ? Est-ce difficile ou à l'inverse facile ? Combien ça coûte ? Le lieu de ma résidence est-il propice à la création d'un rucher ? etc.. etc..

Tout en lisant se livre simple, gardez présent à l'esprit que pour débuter en apiculture, il est sage d'envisager d'abord et avant tout une petite formation en apiculture, ne serait-ce que pour éviter de commettre des erreurs de débutant qui pourraient s'avérer coûteuses et catastrophiques pour les abeilles tout autant que pour votre porte-monnaie.

Introduction

La colonie d'abeilles est un monde fascinant mais difficile à approcher si l'on n'est pas apiculteur. Alors, pourquoi ne pas faire le pas et prendre quelques ruches chez soi ? Endosser la tenue d'apiculteur ne se fait pas à la légère. L'élevage des abeilles est assez complexe et, sans un effort de formation, sans une présence régulière au rucher, apiculture rime vite avec déconfiture.

De plus, les abeilles ne facilitent pas toujours la tâche de l'apiculteur qui reste un intrus pour elles. Même s'il visite ses colonies régulièrement, les butineuses ont la vie si brève qu'elles ne reconnaissent pas celui pour qui elles butinent, bien que je ne suis pas sur de cette affirmation....

Voici quelques conseils qui vous permettront de débuter sur de bonnes bases. À vous, ce contact surprenant avec la nature et ce plaisir réel de récolter et de consommer le miel de vos abeilles. De plus, à la joie d'être parmi les abeilles s'ajoute souvent une autre passion : la connaissance de la flore mellifère, le bricolage du matériel, voire la sélection via l'élevage des reines et l'insémination artificielle...

Au début, les questions sont toujours les mêmes : où puis-je installer mes ruches, quelle ruche choisir, comment fait-on pour se procurer des abeilles ? Comme pour beaucoup d'activités, il vaut mieux démarrer petit, quitte à s'agrandir par la suite. Une ruche, c'est cependant trop peu car, en cas de problème, il est plus difficile d'y remédier. Par exemple, si une reine vient à mourir et que les abeilles n'ont plus de jeunes larves pour commencer un élevage, vous pourrez en prélever dans une ruche voisine. La colonie pourra ainsi élever une nouvelle reine. De plus, avec une seule ruche, on ne dispose d'aucun point de comparaison pour vérifier si tout se passe normalement. L'idéal est de commencer avec deux ou trois ruches peuplées.

Deux ou trois ruches ne demandent pas trop de travail. On estime qu'un apiculteur débutant passe une bonne dizaine d'heures par an et par ruche. Au début, il ne faut pas hésiter à se faire la main. Dès que les conditions climatiques sont favorables (température supérieure à 15 °C et temps clément), on peut visiter ses colonies. À partir de mai, un débutant devrait les ouvrir chaque semaine jusqu'à la fin juin. Par la suite, les visites s'espaceront pour s'arrêter fin septembre.

Le miel a une histoire longue et distinguée dans l'alimentation humaine. Depuis des milliers d'années les chasseurs de miel ont pillé les ruches d'abeilles sauvages pour leur miel précieux et leur cire d'abeille - une pratique encore courante aujourd'hui.

Les abeilles les plus couramment utilisées sont l'européenne Apis mellifica, qui a maintenant été introduite dans le monde entier.

L’Afrique tropicale à une Apis mellifera, qui est légèrement plus petite que l’Européenne Apis mellifica, et est plus susceptible de sortir son dard pour piquer. Elles sont également plus susceptibles d'abandonner leurs ruches si elles sont dérangées, et dans certaines régions, les colonies immigrent saisonnièrement.

En Asie, il existe trois principales espèces indigènes tropicales, Apis cerana, Apis dorsata et Apis florea; la cerana est la seule espèce qui peut être gérée dans les ruches, mais seuls les alvéoles des deux autres sont recueillies par les chasseurs de miel.

Il existe trois différents types d'abeilles dans chaque colonie : une reine, les faux-bourdons, et les travailleuses. La tâche de la reine est de pondre des œufs, le plus grand nombre est de plusieurs centaines en une journée. Ces larves se développent en faux-bourdons, en travailleuses, ou en nouvelles reines, selon la façon dont les travailleuses les traitent. Les faux-bourdons sont les seules abeilles mâles dans la ruche, et leur principale fonction consiste à s'accoupler avec une reine vierge à l’extérieur de la ruche. Ils meurent après l'accouplement. Ils n'ont pas d'aiguillon, ne transporte pas de pollen, sont incapables de produire de la cire, et lorsque les ressources sont rares, ils

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Devenir apiculteur

2.0
1 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs