Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Equi-Yoga, Equitation Yogique

Equi-Yoga, Equitation Yogique

Lire l'aperçu

Equi-Yoga, Equitation Yogique

Longueur:
284 pages
2 heures
Sortie:
18 juin 2013
ISBN:
9781481788359
Format:
Livre

Description

Lauteur, Ann Boudart, tudie, depuis dixans maintenant, les interactions entre le yoga et lquitation. Dans cette deuxime dition de son livre Equi-Yoga : Equitation Yogique , elle propose des techniques et des conseils ceux qui souhaitent pratiquer une quitation plus respectueuse de leur cheval et deux-mmes, plus dtendue. (published by AuthorHouse).

Je souhaite partager mon exprience en tant que cavalire et en tant que pratiquante de yoga, explique-t-elle. Mes vcus me permettent de concrtiser le mythe du centaure. Il sagit de lun des points principaux de mon livre : encourager les cavaliers persvrer ds lors quils souhaitent soccuper de leur cheval, le soigner, le monter avec amour et respect.

Equi-Yoga considre le yoga du point de vue du cavalier, en mettant l'accent sur les Yoga Sutras of Patanjali et leur transposition aux cavaliers et non-cavaliers. Ann commente plusieurs postures et propose des pratiques de yoga qui inspireront les lecteurs. Ceux-ci pourront les essayer, les adapter, les transposer une fois quils seront avec leur cheval.

Au fil de nos leons, mes lves, de tous ges gagnent en confiance en soi et en relaxation. Ils apprennent avoir confiance dans les autres au travers de leur relation avec le cheval. Ils spanouissent en approfondissant la connaissance quils ont deux-mmes par le biais de la pleine conscience (mindfulness) que le yoga induit.
Sortie:
18 juin 2013
ISBN:
9781481788359
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Ann Boudart was born in 1965 in Africa. She has a Master in Communication; her main topic was and still is non-verbal communication. She completed this formation with a certificate in Marketing Management. Ann is a certified teacher of the European Yoga Federation and the Krishnamacharya Healing & Yoga Foundation. She rides since her five years old, most of the time learning as an autodidact. She is teaching and training horses and persons with respect and dedication. Ann is a mother of two grown-up children. Next to her cats, she cares for her horses she has at home. She enjoys her life the way it is!


Lié à Equi-Yoga, Equitation Yogique

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Equi-Yoga, Equitation Yogique - Ann Boudart

AuthorHouse™ UK Ltd.

1663 Liberty Drive

Bloomington, IN 47403 USA

www.authorhouse.co.uk

Phone: 0800.197.4150

© 2013 by Ann Boudart. All rights reserved.

No part of this book may be reproduced, stored in a retrieval system, or transmitted by any means without the written permission of the author.

Published by AuthorHouse 06/11/2013

ISBN: 978-1-4817-8834-2 (sc)

ISBN: 978-1-4817-8833-5 (hc)

ISBN: 978-1-4817-8835-9 (e)

Any people depicted in stock imagery provided by Thinkstock are models, and such images are being used for illustrative purposes only.

Certain stock imagery © Thinkstock.

Because of the dynamic nature of the Internet, any web addresses or links contained in this book may have changed since publication and may no longer be valid. The views expressed in this work are solely those of the author and do not necessarily reflect the views of the publisher, and the publisher hereby disclaims any responsibility for them.

TABLE DES MATIERES

Introduction

Chapitre I: L’Equi-Yoga

1.   Pourquoi allier yoga et equitation?

2.   Apport du yoga suivant le niveau du cavalier

2.1.   Le cavalier débutant

2.2.   Le cavali er confirmé

3.   Les postures et leur adaptation au cavalier

3.1.   Samasthiti

3.2.   Uttanāsana

3.3.   Trikonāsana

3.4.   Tādāsana

3.5.   Ūrdhva mukhāsana

3.6.   Viparita konāsana et sirsāsana

4.   Les bandhas

5.   Prānāyāma et équitation

5.1.   Introduction

5.2.   Prānāyāma et équitation

Chapitre II:   Les Yoga Sūtras de Pataňjali, du point de vue de l’Equitation

Samādhipādah

Sādhanapādah

Vibhūtipādah

Kaivalyapādah

Chapitre III:   Le Cavalier, du point de vue du Yoga

1.   Notions de biomécanique humaine et aides naturelles

1.1.   L’assiette

1.2.   Le regard

1.3.   Les jambes

1.4.   Les mains

2.   Position du cavalier

2.1.   Placer du cavalier en selle

2.2.   Centres de gravité du cheval et du cavalier

Chapitre IV:   Le Cheval, du point de vue du Yoga

1.   Notions de psychologie équine

2.   Biomécanique musculaire du cheval

2.1.   Le squelette

2.2.   Les muscles profonds du cheval

3.   Le cheval tendu

4.   Du poulain au cheval mis (en dressage classique)

4.1.   Les allures

4.2.   Travail à la longe

4.3.   Mise sous la selle

4.4.   La mise sur la main et le ramener

4.5.   Transitions entre les allures et dans l’allure

4.6.   Cercle et volte

4.7.   L’arrêt

4.8.   Cession à la jambe

4.9.   Appuyer

4.10.   Epaule en dedans, en dehors, croupe en dedans, en dehors

4.11.   Le contre-galop

4.12.   Changement de pied de ferme à ferme

4.13.   Changement de pied en l’air isolé

4.14.   Changements de pied en l’air rapprochés

4.15.   Le passage et le piaffer

Chapitre V:   Equi-Yoga Histoires Vraies

1.   Au quotidien

2.   Quelques chevaux

3.   Les stages d’equi-yoga

Bibliographie

Appendice

A Gwen et Jason, mes enfants déjà adultes

A mes professeurs de yoga, Frans Moors et Françoise Lebec, qui m’ont encouragée à poursuivre dans cette voie.

Merci à tous les chevaux qui m’ont enseigné Yama et Niyama, Samyama

Une pensée toute particulière à Orixa, dont la sensibilité et la réactivité m’ont amenée à me questionner sur moi et nos réactions respectives, à me corriger, qui m’a appris à prendre des distances par rapport aux événements. Il est parti par une journée ensoleillée d’octobre 2009.

image003.tif

Introduction

En 2003, après des années d’angoisse non ou mal gérée, de stress négatif et de soucis de santé, j’ai décidé de m’inscrire à un cours de yoga. Cela me semblait être une piste à explorer pour pouvoir prendre du recul par rapport aux événements, apprendre à me connaître, à contrôler mes réactions et mes dires.

J’ai eu la chance de rencontrer deux personnes compétentes, à l’écoute de mes besoins, respectueuse à la fois mon mental et mon corps, dans le respect des Yoga Sūtras de Pataňjali. Nous étions de suite sur la même longueur d’ondes. Ces professeurs m’ont fait prendre goût au yoga, en particulier à sa dimension d’épanouissement personnel, accessible à tout pratiquant qui le souhaite, dans la mesure où il le souhaite.

Après quelques semaines de pratique quotidienne des deux disciplines que sont le yoga et l’équitation, j’ai, petit à petit, réussi à me détendre, à relâcher—un peu - la tension qui m’habitait.

Chemin faisant, je me suis ainsi mise en phase respiratoire avec Orixa, que je montais à ce moment précis. La paix intérieure que j’ai ressentie a déteint sur lui. L’ensemble de notre séance de travail s’est ensuite déroulée comme si toutes demandes et réponses coulaient de source. Nous ne faisions qu’un!

A quelques jours de cette première expérience, nous avons participé à un concours de dressage. Durant le trajet, ainsi que sur place, j’ai expérimenté la maîtrise de soi par la respiration et la concentration. Nous avons déroulé une reprise harmonieuse, tant nous nous étions fondus l’un dans l’autre. Les erreurs que nous faisions ne nous ont pas déconcentrés. Cerise sur le gâteau: nous avons remporté l’épreuve!

Toutefois, bien de l‘eau a encore coulé sous les ponts avant de parvenir au contrôle au quotidien—souvent partielle—du mental et du physique. Certaines questions, plus fondamentales, demeuraient sans réponse satisfaisante à mes yeux, tant en yoga qu’en équitation.

2007 a été une année-pivot. J’ai décidé de bannir—dans la mesure du possible - les activités superflues, génératrices de pression inutile. Ce temps ainsi épargné a été consacré à la pratique quotidienne du yoga, mais avant tout à ma famille, nos activités, la reprise d’études (pour le plaisir et pour répondre à une envie d’approfondir des connaissances).

L’une de ces formations concerne le yoga. Le but premier était d’approfondir la connaissance du yoga, de ses bases philosophiques et implications, de ses développements possibles. J’ai mordu à l’hameçon des nombreuses conséquences du yoga. Le yoga influence ma vie privée et professionnelle, ainsi que la manière d’approcher le cheval, de le soigner et de le monter.

Les connaissances acquises en biomécanique musculaire et squelettique de l’être humain et du cheval enrichissent les fondements et prescrits du yoga.

Petit à petit, je me suis sentie prête à assumer un rôle de professeur en équitation classique et en yoga et, repoussant les frontières entre les deux disciplines, de fondre les deux en equi-yoga. La connaissance de soi qui découle du yoga—pour qui le souhaite—me semble incontournable pour mieux ressentir son cheval. Que l’on soit en selle ou à ses côtés!

Pour l’enseignant, le cheval est un miroir sans bienveillance de l’état dans lequel son cavalier se trouve. Il rend l’état psychologique et physique de son cavalier sans le déformer. Il réagit au quart de tour, sans tempérer ses mouvements.

En équitation classique, les chevaux et poneys que je travaille m’ont permis et me permettent d’affiner mes connaissances, de les enrichir.

De façon plus générale, mon expérience et ma connaissance des chevaux et des êtres humains me sont précieuses pour analyser une situation et d’adapter le travail en fonction du cavalier et du cheval.

Lorsque le cavalier travaille en equi-yoga, il s’ouvre aux sensations que son cheval lui transmet, à ressentir les positions corporelles qu’il adopte selon l’exercice, ses crispations éventuelles et leurs conséquences sur sa monture.

Les leçons d’equi-yoga débutent par une séance de yoga, souvent individuelle. Cette partie est adaptée à chaque personne et est fonction de l’état dans laquelle elle se trouve. Si le pratiquant est fatigué, la séance comportera des postures de détente et de remise en forme. S’il est stressé, l’axe de la séance ira dans le sens du lâcher-prise, de la relaxation.

Le fil rouge qui sous-tend la partie yoga se retrouve dans la partie équitation proprement dite.

Cette seconde partie de la leçon portera sur la prise de conscience des différentes parties du corps, des aides, faisant ainsi suite aux postures et enchaînements alliés au souffle qui ont été travaillés en yoga.

Outre une meilleure connaissance de son corps, cela permet de transposer la relaxation et la concentration du pratiquant de yoga au cavalier.

En équitation et en yoga, il y a vingt à vingt-cinq pour cent de «technique» et septante-cinq à quatre-vingt pour cent de ressenti, de perception.

L’alliance de ces deux disciplines poursuit un but: permettre au cavalier de (mieux) ressentir son cheval après avoir pris conscience de son corps, de mieux percevoir chaque information que son cheval lui transmet, de (mieux) les interpréter.

Loin d’être la seule à explorer cette voie, je rencontre des cavaliers qui cherchent ou approfondissent une autre «voie» que l’équitation dite classique pour prêter attention à leur compagnon à quatre jambes.

Xénophon déjà accordait une grande importance aux points traités dans cet ouvrage, points de convergence entre yoga et équitation, bien qu’il n’ait pas eu conscience de la proximité entre ces disciplines.

L’equi-yoga peut également apporter une autre dimension dans le développement personnel de personnes non cavalières.

Parmi les objectifs que je poursuis se trouvent la relaxation, la gestion de soi tant sur le plan mental que sur le plan physique, le détachement par rapport à l’environnement et aux enjeux éventuels, la conscientisation du corps et de sa position dans l’espace, l’ouverture aux réactions du cheval.

Pour des raisons de respect de la vie privée et de droit à l’image, la plupart des illustrations de cet ouvrage me représentent, à l’exception de quelques photos prises pendant les stages d’equi-yoga.

Les leçons de yoga qui sont présentées à la fin de l’ouvrage doivent être adaptées à vos besoins. Ne les pratiquez pas sans supervision ou sans contrôle médical préalable.

CHAPITRE I

L’Equi-Yoga

Yoga et Equitation, le chemin vers la symbiose cheval-cavalier

Ne jamais traiter le cheval avec colère, voilà la leçon et l’habitude entre toutes essentielles à son égard.

Xénophon

1.   POURQUOI ALLIER YOGA ET EQUITATION?

Comme tout être vivant, l’être humain est ainsi fait dans son squelette et sa musculation que toute action d’un muscle entraîne une réaction du muscle antagoniste et une modification de la position du squelette.

Dans la vie courante, l’attitude corporelle d’une personne joue un rôle important sur sa santé, sur son mental. Lorsque le cavalier est en selle, sa position influencera considérablement les mouvements qu’il souhaite voir exécuter par sa monture.

Au fil des pages et des illustrations de cet ouvrage, vous constaterez à quel point la position d’un cavalier modifiera l’attitude et le travail du cheval, dans un sens positif ou dans un sens négatif.

En yoga, la colonne vertébrale représente la partie du corps humain la plus importante. Toutes les postures la sollicitent. Chaque mouvement se pratique dans le respect de la rectitude du dos, le respect de ses courbes naturelles. Certaines postures les mettent à rude épreuve mais les efforts subis sont compensés par d’autres attitudes ou enchaînements (contre-postures) de façon à réaligner le dos, à détendre les parties du corps qui ont été davantage sollicitées.

9781481788359.pdf

En léger déséquilibre sur la première photo, la cavalière trouve sa place bien que le cheval ne soit pas en équilibre sur le cercle. Son attitude corporelle correspond à celle de sa monture.

Suivant le niveau du cavalier, l’equi-yoga se concentrera sur certains aspects de l’équitation: équilibre, indépendance des aides, mise en confiance, etc.

Le yoga permet de dominer ses sens et son intellect pour percevoir sans filtre, de retourner aux racines de l’équitation. (dixit Xénophon entre autres)

Lors d’une leçon d’equi-yoga, le cavalier est pris à la longe. Cela lui permet de se concentrer sur lui-même, sur ses sensations, sa position en selle, d’opérer une prise de conscience sans devoir gérer sa monture.

image011.tif

Ce travail se pratique dans la majorité les yeux fermés de façon à mettre fin à la prédominance de l’intellect et des yeux, les repères liés aux sens et leur interprétation sont ainsi réduits.

Les questions que je pose aux cavaliers portent sur leur ressenti tant au niveau personnel (conscientisation de la position, des déplacements des membres et du centre de gravité) qu’au niveau du cheval (rectitude sur le cercle, lorsque le cheval présente une montée du dos due à un travail correct au niveau musculaire ou lorsque cette tension est tout à fait inexistante).

Lorsqu’il s’agit d’enfants, l’aspect ludique du yoga et de l’équitation sont mises en avant. Il est hors de propos de demander à un enfant de moins de dix ou douze ans de respirer de façon consciente. La plupart du temps, il calque ses expirations et ses inspirations sur les mouvements, instinctivement.

image015.tif

En tant que cavalier, vous trouverez certaines postures proches de celles pratiquées lors de la mise en selle, ainsi que d’autres proches des positions de voltige. En effet, elles sont semblables mais différentes dans leur pratique.

En equi-yoga, la posture pratiquée à cheval est effectuée après avoir été réalisée sur le sol. Les postures et les enchaînements de posture se prennent en tenant compte des phases respiratoires du yoga.

Lors de la mise en selle et de la pratique de l’équitation, ainsi que de la voltige, les enseignants ne prennent pas suffisamment en compte la composante «respiration». Or elle est souvent à l’origine de crispations musculaires chez le cavalier.

En pratiquant régulièrement à la fois yoga et équitation, le cavalier parvient à contrôler certaines contractures musculaires, à détendre les muscles incriminés, à utiliser les muscles nécessaires à l’un ou l’autre mouvement sans mobiliser d’autres parties du corps, à visualiser l’inclinaison de son buste et épaules par une perception des réactions du cheval résultant de cette position, à user à bon escient de ses aides.

Chaque groupe musculaire (abdominaux, fessiers, épaules, dorsaux, jambes-cuisses, mollets, chevilles, etc.) est ainsi géré de façon indépendante.

Les grands maîtres de l’art équestre ne préconisent-ils pas l’indépendance des aides?

L’indépendance des aides représente la base d’une équitation respectueuse du cheval. A côté de l’équilibre à acquérir lorsque le cavalier est en selle (muscles des cuisses en adduction, hanches en abduction), cette étape demeure la plus difficile dans l’apprentissage de l’équitation.

Le yoga permettra au cavalier d’améliorer l’indépendance des aides. En d’autres mots, le cavalier une fois en selle doit être à même de pouvoir dissocier les mouvements des jambes et des mains de façon à transmettre des informations correctes et précises au cheval.

Plus il pourra dissocier ses mains l’une de l’autre, ses jambes l’une de l’autre, affiner son assiette jusqu’au peser de la fesse gauche ou droite, plus son cheval sera attentif et réagira avec précision à la demande.

Une fois l’équilibre et l’indépendance des aides acquises, le cavalier pourra se concentrer sur ses sensations.

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Equi-Yoga, Equitation Yogique

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs