Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Capitale de la douleur de Paul Éluard (Analyse de l'oeuvre): Analyse complète et résumé détaillé de l'oeuvre

Capitale de la douleur de Paul Éluard (Analyse de l'oeuvre): Analyse complète et résumé détaillé de l'oeuvre

Lire l'aperçu

Capitale de la douleur de Paul Éluard (Analyse de l'oeuvre): Analyse complète et résumé détaillé de l'oeuvre

Longueur:
44 pages
17 minutes
Éditeur:
Sortie:
19 déc. 2018
ISBN:
9782808014168
Format:
Livre

Description

Décryptez Capitale de la douleur de Paul Éluard avec l’analyse du Petit Littéraire !

Que faut-il retenir de Capitale de la douleur, cette expérience poétique innovante ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir sur cette œuvre dans une analyse complète et détaillée.

Vous trouverez notamment dans cette fiche :
• Un résumé complet
• Des éclairages sur le contexte
• Une analyse des spécificités de l’œuvre : La synesthésie; Le langage inconscient; L'écriture du surréalisme; L'importance des éléments naturels

Une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l’œuvre.

À propos de la collection Le Petit Littéraire :
Plébiscité tant par les passionnés de littérature que par les lycéens, Le Petit Littéraire est considéré comme une référence en matière d’analyse d’œuvres classiques et contemporaines. Nos analyses, disponibles au format papier et numérique, ont été conçues pour guider les lecteurs à travers la littérature. Nos auteurs combinent théories, citations, anecdotes et commentaires pour vous faire découvrir et redécouvrir les plus grandes œuvres littéraires. 

Le Petit Littéraire.fr est reconnu d’intérêt pédagogique par le ministère de l’Éducation. Plus d’informations sur notre site.
Éditeur:
Sortie:
19 déc. 2018
ISBN:
9782808014168
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Capitale de la douleur de Paul Éluard (Analyse de l'oeuvre)

En lire plus de Le Petit Litteraire

Livres associé

Articles associés

Aperçu du livre

Capitale de la douleur de Paul Éluard (Analyse de l'oeuvre) - lePetitLitteraire

POÈTE FRANÇAIS

Né en 1895 à Saint-Denis

Décédé en 1952 à Charenton-le-Pont

Quelques-unes de ses œuvres :

L’Amour la poésie (1929), recueil de poésie

Liberté (1942), recueil de poésie

Courage (1943), recueil de poésie

Fils d’un comptable et d’une couturière, Paul Éluard (de son vrai nom Eugène Grindel ; il choisit ce pseudonyme en 1916) devra interrompre ses études à l’âge de seize ans à cause d’une santé fragile et notamment d’une tuberculose. Au sanatorium de Clavadel, en Suisse, il fait la connaissance d’une jeune Russe en exil, Helena Diakonova, qu’il surnommera Gala. Sa forte personnalité et sa culture impressionnent le jeune Éluard. Ensemble, ils lisent les poèmes de Gérard de Nerval, Charles Baudelaire, Lautréamont et Guillaume Apollinaire.

Éluard est mobilisé en 1914 comme infirmier militaire, mais sera finalement éloigné des combats en raison d’une bronchite aiguë. Deux ans plus tard, Éluard épouse Gala. De leur amour naîtra une petite fille, Cécile, en 1918.

Le traumatisme de la guerre et de son expérience sur les champs de bataille fait naître en lui une profonde remise en question du monde : Éluard rejoindra Dada, un mouvement d’avant-garde dont les fondements esthétiques et idéologiques naissent du sentiment d’absurdité qui domine l’après-guerre. Ami intime d’André Breton, il rejoint activement le surréalisme et participe à ses nombreuses manifestations publiques.

Poète engagé, Éluard adhère au Parti communiste français avec Louis Aragon — un autre membre du surréalisme —, André Breton et Pierre Unik. Cette époque d’engagement politique est aussi la plus prolifique en termes de publications : Capitale de la douleur est publié en 1926, L’amour la poésie en 1929.

À nouveau grandement malade, Éluard retournera au sanatorium en 1928, en compagnie de Gala, bien que celle-ci soit ouvertement la maitresse de Max Ernst. En Suisse, la jeune femme rencontrera Salvador Dali, artiste atypique pour qui elle quittera Éluard. La relation avec Gala inspirera au poète de nombreux écrits, souvent emprunts

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Capitale de la douleur de Paul Éluard (Analyse de l'oeuvre)

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs