Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

L’Architecture Métaphysique Des Anciens Égyptiens

L’Architecture Métaphysique Des Anciens Égyptiens

Lire l'aperçu

L’Architecture Métaphysique Des Anciens Égyptiens

Longueur:
382 pages
1 heure
Sortie:
25 janv. 2019
ISBN:
9780463172469
Format:
Livre

Description

Applications de la géométrie sacrée et mysticisme des nombres dans les temples égyptiens pour produire de l'énergie cosmique.

Cette édition traduite en français vous révèle la connaissance qu’avaient les anciens Égyptiens de la proportion harmonique, de la géométrie sacrée, et du mysticisme des nombres comme elles se manifestent dans leurs textes, temples, tombes, dans leur art, dans leurs hiéroglyphes, etc. tout au long de leur histoire. Ce livre vous montre comment les Égyptiens pensaient la construction de leurs bâtiments afin de générer l’énergie cosmique et l’application mystique des nombres dans les ouvrages égyptiens. Il vous explique en détail la proportion harmonique d’une vingtaine de constructions de l’Ancienne Égypte tout au long de leur histoire dont on a gardé la trace.

Ce livre comprend trois parties contenant 10 chapitres au total.
La Partie I: Concepts d’architecture – Fonction et Forme comprend les deux chapitres 1 et 2:
Le Chapitre 1: Le canon architectural traitera de la croyance égyptienne profondément ancrée du « là-haut comme ici-bas » et de son application dans l’art et l’architecture égyptiens, .....
Le Chapitre 2: Les temples égyptiens des forces divines abordera la fonction principale des temples égyptiens, à savoir la génération divine, le plan général conceptuel du temple, la conception du conduit canalisateur métaphysique,....

La Partie II: La manifestation physique de concepts métaphysiques comprend six chapitres, du 3 au 8 :
Le Chapitre 3: Formes de composants architecturaux de fonctions métaphysiques traitera des différentes formes architecturales comme étant la manifestation de leurs fonctions correspondantes [tant physiques que métaphysiques] pour les « fausses portes », les panneaux de cloison en renfoncement, les colonnes et les piliers, les chapiteaux de colonnes, les portiques, les péristyles, ......
Le Chapitre 4: Les principales formes/figures géométriques présentera les principes et l’application de la géométrie sacrée de l’Architecture Divine,......
Le Chapitre 5: Les rectangles racines carrées générateurs – « Nombres irrationnels » présentera les rectangles racines générateurs comme l’hypoténuse des triangles rectangles, commençant par un carré et générant les racines carrées de 2, 3 et 5 ; ....
Le Chapitre 6: La progression génératrice arithmétique abordera le rôle des nombres en tant que générateurs d’une croissance et d’une progression ordonnées,
Le Chapitre 7: Conception harmonique combinée – arithmétique et graphique des monuments égyptiens présentera la combinaison des éléments arithmétiques et graphiques .......
Le Chapitre 8: Analyse harmonique des œuvres des anciens Égyptiens présentera plusieurs exemples en ancienne Égypte de toutes les époques et sur l’ensemble du territoire ...

La Partie III: Les communications animées comprend les deux chapitres 12 et 13:
Le Chapitre 9: Les images métaphysiques animées sur les murs présentera l’importance métaphysique des décorations murales,
Le Chapitre 10: Activités humaines traitera des rôles des êtres humains dans l’activation,

Sortie:
25 janv. 2019
ISBN:
9780463172469
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Moustafa Gadalla is an Egyptian-American independent Egyptologist, who was born in Cairo, Egypt in 1944. He holds a Bachelor of Science degree in civil engineering from Cairo University.Gadalla is the author of twenty two published internationally acclaimed books about the various aspects of the Ancient Egyptian history and civilization and its influences worldwide.He is the Founder and Chairman of the Tehuti Research Foundation (www.egypt-tehuti.org ) -- an international, U.S.-based, non-profit organization, dedicated to Ancient Egyptian studies. He is also the Founder and Head of the on-line Egyptian Mystical University (www.EgyptianMysticalUniversity.org).From his early childhood, Gadalla pursued his Ancient Egyptian roots with passion, through continuous study and research. Since 1990, he has dedicated and concentrated all his time to researching and writing.


Lié à L’Architecture Métaphysique Des Anciens Égyptiens

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

L’Architecture Métaphysique Des Anciens Égyptiens - Moustafa Gadalla

Moustafa Gadalla est un égyptologue égypto-américain indépendant, né au Caire en 1944. Il est titulaire d’une licence en génie civil de l’Université du Caire.

M. Gadalla est l’auteur de vingt-deux livres, tous publiés et de renommée internationale, sur les divers aspects de l’histoire et de la civilisation de l’Égypte ancienne et de son influence dans le monde entier. De plus, il dirige un centre de ressources multimédias pour l’étude pédagogique et exacte de l’Égypte ancienne, proposées de manière pratique, intéressante et engageante qui plait au grand public. Il a également créé et produit Isis Rises Operetta, une opérette musicale sans paroles (https://www.isisrisesoperetta.com).

Il est le fondateur et président de la Tehuti Research Foundation (https://www.egypt-tehuti.org) – une organisation internationale à but non lucratif établie aux États-Unis et dédiée à l’étude de l’Égypte ancienne. Il dirige également l’Université mystique égyptienne en ligne (https://www.EgyptianMysticalUniversity.org), qu’il a fondée. Il a également fondé le Centre de la sagesse égyptienne multilingue (https://www.egyptianwisdomcenter.org), disponible en dix langues.

Depuis sa plus tendre enfance, M. Gadalla a entrepris avec passion des recherches et des études sans relâche sur ses racines égyptiennes. Il consacre, depuis 1990, tout son temps à la recherche et à l’écriture.

AVANT-PROPOS DE PAUL JEFFELS

Les anciens Égyptiens voyaient la puissance et l’influence divines dans tous les aspects de la vie. Pour eux, la force de la vie s’écoulait dans toute chose en création et dans chaque aspect de l’existence. Rien n’était séparé de l’Univers bienveillant totalement intégré.

Les anciens Égyptiens comprenaient qu’il incombait à l’humanité d’être les intendants de Dieu et chaque aspect de leur culture n’avait d’autre but que celui de s’atteler à cette tâche au mieux de leurs capacités. Ce concept était connu sous le nom de Maât et représentait le pilier central de leur savoir. Cette perspective engendra la civilisation la plus longue et prospère que le monde n’ait jamais vue – une civilisation qui, aujourd’hui encore, exerce une influence et possède de nombreux secrets sophistiqués que les contemporains essaient de pénétrer.

Tous les actes des anciens Égyptiens visaient à renforcer et soutenir leur compréhension de cette réalité parfaite: la musique, l’écriture, les mathématiques, le droit, le style de vie, l’agriculture et, bien entendu, l’architecture.

L’architecture est décrite comme de la musique figée et, à l’image de la musique qui observe des règles mathématiques strictes, l’architecture en ancienne Égypte respectait des règles mathématiques qui ont permis d’ériger des structures solides, dont certaines résistent encore après des milliers d’années, et qui recèlent un symbolisme permettant à l’esprit, tant au niveau conscient que subconscient, de s’aligner avec les énergies supérieures de l’univers.

Dans cet ouvrage, Moustafa Gadalla se concentre sur le rôle de l’architecture qui reliait l’esprit des anciens Égyptiens à leur environnement et aux énergies supérieures de cet environnement. Vous trouverez dans cet ouvrage de nombreux exemples des applications et des bienfaits pour la culture de l’ancienne Égypte.

En ces temps modernes de discorde et d’insatisfaction avec la vie, nous avons tout intérêt à observer l’architecture des anciens Égyptiens et son rôle dans la société. Nous pourrions sans aucun doute tirer profit de ces méthodes aujourd’hui!

Paul Jeffels

Membre du comité de direction de Tehuti Research Foundation

Derby

Angleterre

Royaume-Uni

PRÉFACE

Tout ce que les anciens Égyptiens ont construit/moulé/sculpté visait à créer des énergies et/ou à incarner des énergies. Et, à l’image de notre système électrique qui s’active à l’aide d’un interrupteur, toutes les œuvres égyptiennes nécessitent/nécessitaient d’être activées par de bonnes actions [sons, gestes, etc.]. Tandis que ces merveilles en « pierre » semblent statiques puisque stationnaires, elles ne sont pas différentes des unités génératrices d’énergie [stationnaires] – telles que nos panneaux solaires qui absorbent l’énergie solaire et la convertissent en source d’énergie pour nos besoins humains sur Terre.

Cet ouvrage révèle la connaissance des anciens Égyptiens au sujet de la proportion harmonique, de la géométrie sacrée et de la mystique des nombres, telles qu’elles sont présentées dans leurs textes, leurs temples, leurs tombes, leur art, etc. tout au long de leur célèbre histoire. Il montre comment les Égyptiens concevaient leurs édifices pour créer de l’énergie cosmique et comment l’application mystique des nombres en Égypte fonctionne. L’ouvrage explique en détail la proportion harmonique de quelque 20 édifices de l’ancienne Égypte tout au long de son histoire attestée.

Ce livre souhaite fournir une explication qui s’appuie sur de solides connaissances et présente les problématiques dans un langage compréhensible aux lecteurs non spécialistes. Les termes techniques sont utilisés le moins possible et expliqués, de manière la moins technique possible, dans le glossaire. Ce livre comprend trois parties contenant 10 chapitres au total.

La Partie I: Concepts d’architecture – Fonction et Forme comprend les deux chapitres 1 et 2:

Le Chapitre 1: Le canon architectural traitera de la croyance égyptienne profondément ancrée du « là-haut comme icibas » et de son application dans l’art et l’architecture égyptiens, de l’existence et de l’adhésion à un code de construction divin, ainsi que de l’utilisation de plans de conception et de construction avant et pendant les étapes de construction, qui s’étendaient sur plusieurs siècles pour les projets d’envergure.

Le Chapitre 2: Les temples égyptiens des forces divines abordera la fonction principale des temples égyptiens, à savoir la génération divine, le plan général conceptuel du temple, la conception du conduit canalisateur métaphysique, l’importance génératrice des modèles de jointure, la protection physique/métaphysique des murs extérieurs et les racines de fondation organique du temple égyptien.

La Partie II: La manifestation physique de concepts métaphysiques comprend six chapitres, du 3 au 8 :

Le Chapitre 3: Formes de composants architecturaux de fonctions métaphysiques traitera des différentes formes architecturales comme étant la manifestation de leurs fonctions correspondantes [tant physiques que métaphysiques] pour les « fausses portes », les panneaux de cloison en renfoncement, les colonnes et les piliers, les chapiteaux de colonnes, les portiques, les péristyles, les formations en colonnades dans quatre lieux différents, les obélisques, les images statuaires, les différentes formes de toit (plat, à gable, en encorbellement, arc et en voûte), les détails stylistiques d’architecture (architrave, corniche et tore) et l’ornement stylistique ainsi que la décoration tels que les plafonds étoilés, les décorations florales et géométriques, une combinaison des deux ou des trois, le guillochis (appelé à tort « bordure toscane »), le chevron et les volutes.

Le Chapitre 4: Les principales formes/figures géométriques présentera les principes et l’application de la géométrie sacrée de l’Architecture Divine, la corde sacrée égyptienne [outil], le plan général d’un échantillon de formes géométriques, le cercle sacré comme archétype de la création, la quadrature du cercle, les triangles primaires et les pyramides en combinaison 3D de triangles rectangles.

Le Chapitre 5: Les rectangles racines carrées générateurs – « Nombres irrationnels » présentera les rectangles racines générateurs comme l’hypoténuse des triangles rectangles, commençant par un carré et générant les racines carrées de 2, 3 et 5 ; la formation de solides cosmiques ; la création de la Proportion D’or à partir du rectangle de racine 5 ; la construction de spirales carrées tournoyantes, ainsi qu’une application en exemple de cette forme de conception dynamique dans quatre sites de monuments de l’ancienne Égypte.

Le Chapitre 6: La progression génératrice arithmétique abordera le rôle des nombres en tant que générateurs d’une croissance et d’une progression ordonnées, les suites de somme et la Proportion D’or, ainsi que la Proportion Cosmique de la Figure Humaine.

Le Chapitre 7: Conception harmonique combinée – arithmétique et graphique des monuments égyptiens présentera la combinaison des éléments arithmétiques et graphiques dans une conception harmonieuse des parties et de l’ensemble d’un temple égyptien, qui inclut : des axes actifs, des points importants, des triangles télescopiques et des périmètres rectangulaires dans les plans horizontaux et verticaux.

Le Chapitre 8: Analyse harmonique des œuvres des anciens Égyptiens présentera plusieurs exemples en ancienne Égypte de toutes les époques et sur l’ensemble du territoire témoignant des applications égyptiennes des éléments de conception discutés dans cet ouvrage. Les exemples incluent des temples, des tombes, des pyramides, des sanctuaires, des chapiteaux de colonnes, stèles, pylônes et des portes.

La Partie III: Les communications animées comprend les deux chapitres 12 et 13:

Le Chapitre 9: Les images métaphysiques animées sur les murs présentera l’importance métaphysique des décorations murales, ainsi que des explications au sujet de différentes représentations.

Le Chapitre 10: Activités humaines traitera des rôles des êtres humains dans l’activation, l’entretien et la participation à différents rites et festivités ainsi que dans la désactivation des pouvoirs du temple lorsque le temple ou l’ensemble de l’Égypte est assiégé.

Moustafa Gadalla

STANDARDS ET TERMINOLOGIE

1. En ancien égyptien, le mot neter et sa forme au féminin netert, ont été rendus de manière erronée et peut-être délibérée par dieu et déesse par presque tous les académiciens. Neteru (le pluriel de neter/netert) désigne les principes divins et les fonctions de l’Unique et Suprême Dieu.

2. Il se peut que vous rencontriez des variations dans l’écriture des mêmes termes en ancien égyptien, comme Amen/Amon/Amoun ou Pir/Per. Ceci parce que les voyelles que vous voyez dans les textes égyptiens traduits ne sont que des approximations phonétiques, utilisées par les égyptologues occidentaux et destinées à leur faciliter la prononciation des termes et mots de l’ancien égyptien.

3. Nous utiliserons les mots les plus communément reconnus par nos lecteurs francophones pour identifier un neter et une netert [dieu, déesse], un pharaon ou une cité ; ils seront suivis d’autres « variations » du terme/mot en question.

On notera que les vrais noms des divinités (dieux, déesses) étaient tenus secrets dans le but de garder à la divinité son pouvoir cosmique. On se référait aux neteru par des épithètes décrivant une qualité particulière, un attribut et/ou des aspects de leurs rôles. Ceci s’applique à tous les termes courants tels qu’Isis, Osiris, Amoun, Rê, Horus, etc.

4. Lorsque nous utiliserons le calendrier romain, nous utiliserons les termes suivants :

EC – Ère commune. De notre ère. Correspond à : ap. J.-C.

AEC – Avant l’ère commune. Avant notre ère. Correspond à : av. J.-C.

5. Le terme baladi sera utilisé tout au long du livre pour dénoter la présence silencieuse de la majorité des Égyptiens qui adhéraient aux traditions de l’Égypte ancienne, avec une mince couche extérieure d’Islam.[Pour plus d’informations, lire La culture de l’Egypte ancienne révélée de Moustafa Gadalla].

6. Il n’y a pas et il n’y a jamais eu d’écrits ni de textes en ancien égyptien que les Égyptiens eux-mêmes classifiaient comme « religieux », « funéraire », « sacré »,… etc. Les académiciens occidentaux ont donné à ces textes en ancien langage égyptien des noms purement arbitraires du genre de « Livre de ceci » ou « Livre de cela », « divisions », « énonciations », « incantations »,… etc. Le milieu académique occidental est même allé jusqu’à décider que tel « Livre » existait en « version Thébaine », ou en « version de telle ou telle époque ». Après avoir ajouté foi à ses propres élucubrations, l’académie accusa les anciens Égyptiens d’avoir commis des erreurs et d’avoir omis des parties de leurs propres écrits ?!!

Afin de faciliter la référence, toutefois, nous utiliserons la classification des anciens textes égyptiens, en usage courant dans le milieu académique occidental mais arbitraire, bien que les anciens Égyptiens eux-mêmes n’aient jamais eu recours à une telle classification.

7. Pour faciliter la compréhension du lecteur, nous donnerons une « valeur » à un rapport/une proportion entre deux nombres entiers, même si elle n’a pas lieu d’être. Nous écrirons également les mesures des angles (en degrés, etc.) pour faciliter la compréhension des lecteurs ayant suivi le système d’« éducation moderne »2, bien qu’il soit inférieur aux principes de géométrie sacrée.

CARTE DE L’ÉGYPTE

PARTIE I : CONCEPTS D’ARCHITECTURE – FONCTION ET FORME

CHAPITRE 1 : LE CANON ARCHITECTURAL

1.1 ÉGYPTE : TEMPLE DU COSMOS

L’historien grec Hérodote écrivit en 500 AEC :

Maintenant, permettez-moi de parler plus de l’Égypte, car elle possède de nombreuses choses admirables et ce que l’on y voit est supérieur à tout autre pays.

Les monuments supérieurs de l’ancienne Égypte sont le fruit de leur croyance

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de L’Architecture Métaphysique Des Anciens Égyptiens

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs