Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

La 'ndrangheta est ausi une femme... mais elle n'est pas belle

La 'ndrangheta est ausi une femme... mais elle n'est pas belle

Lire l'aperçu

La 'ndrangheta est ausi une femme... mais elle n'est pas belle

Longueur:
53 pages
42 minutes
Éditeur:
Sortie:
18 janv. 2019
ISBN:
9788827865392
Format:
Livre

Description

Ce texte voudrait être une petite contribution dans la mise à feu del principaux méchanismes psychologiques qui sous-tendent le processus de maturation de l'individu dans la trame complexe des relations familiales. La 'ndrangheta est une organisation amplement structurée mais, avant d'être un groupe social, elle est une "organisation de l'esprit" puisqu' elle répond de manière efficace aux besoins primaires du psychisme humain ( comme avoir soin de soi et de l'autre et avoir besoin d'identité et d'appartenenca) mais elle les déroute à des fins criminels
Éditeur:
Sortie:
18 janv. 2019
ISBN:
9788827865392
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à La 'ndrangheta est ausi une femme... mais elle n'est pas belle

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

La 'ndrangheta est ausi une femme... mais elle n'est pas belle - Giuseppe Laganà

Editore

Préface

Prof. Antonio Ciaschi, Géographe de la Libera Universitá Maria Ss. Assunta à Rome

Il faut du courage - peut-être non seulement du courage - pour demander l’aide de la géographie pour ouvrir la scène au bel ouvrage, "La ’ndrangheta¹ est aussi une femme...mais elle n’est pas belle", de Giuseppe Laganà, psychologue et psychothérapeute, engagé depuis plusieurs années dans l’approfondissement et l’étude des personnes et des relations humaines dans des contextes à risque.

La médiation géographique possède l’extraordinaire mérite de placer la question identitaire, tant de l’homme que du paysage, au centre des discussions entre experts du domaine, intéressés par les relations homme-environnement. En effet, comme l’a écrit Eugenio Turri, l’un des plus grands géographes contemporains: «Le paysage raconte l’histoire des hommes de deux manières différentes. Avant tout, il raconte les événements, c’est-à-dire les faits minimes ou mémorables dont il a été la scène, les histoires quotidiennes, les événements ordinaires et oubliables, ainsi que les gestes qui ont une plus grande importance et qui sont décisifs pour le cours de l’histoire.

Mais le paysage raconte aussi l’histoire de sa formation, de sa construction à travers le temps, l’histoire des sédimentations qui, d’épisode en épisode et de génération en génération, se sont superposées et greffées sur les héritages du passé. Le paysage est donc vu comme la succession des moments et des différentes façons qu’ont les sociétés humaines de se rapporter avec le territoire qui les héberge, de le vivre et de le transformer selon leurs propres exigences de vie».

Le paysage et les habitants qui sont décrits par Laganà ajoutent aux réflexions de Turri une interprétation psychologique, d’un côté, et une variation du genre, de l’autre, c’est-à-dire le rôle de la femme dans la famille mafieuse. «La ’ndrangheta est la seule mafia à avoir une charge sociale réservée aux femmes, "la sœur de Omerta²". Il y a une affiliation au féminin qui est automatique quand on est né dans une famille de la ’ndrangheta. Dans les autres cas, pour pouvoir y accéder il faut démontrer sa fiabilité sans, par ailleurs, pouvoir jamais aspirer à avoir une carrière. En général, la femme accompagne l’homme dans les activités illicites, elle supporte l’organisation et ne remplit officiellement aucune fonction de commandement, ou qui soit fondamentale à la survivance du clan. Elle opère dans l’ombre. Elle préserve la mémoire. Elle éduque les enfants à la culture mafieuse, elle tient en vie sa ’ndrina³ et tutelle son honneur. C’est la femme qui nourrit la vengeance déclarée en gardant dans son cœur les morts et en prétendant que le sang soit lavé avec le sang » (Smaldone, 2013).

Les femmes sont un élément crucial dans l’amitié malhonnête, ainsi qu’elles l’étaient au sein des civilisations archaïques et qu’elles le sont encore aujourd’hui dans les Hautes Terres de notre péninsule. «La décision de maintenir les familles sur le territoire, de faire des enfants et donc la possibilité même, pour beaucoup de villages, de continuer à exister dépend d’elles … Au cours des siècles, les femmes ont réussi à survivre dans des milieux à la limite, en gardant un lien étroit avec la nature, en exploitant les ressources tout en conservant et en soignant le territoire. Sans renoncer à la magie et à la poésie, qui les ont transformées en gardiennes de la mémoire » (Zucca, 2002).

Si le territoire est la résultante du rapport continu homme/environnement, son gouvernement est donc fortement influencé par les groupes sociaux et leurs comportements humains. En

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de La 'ndrangheta est ausi une femme... mais elle n'est pas belle

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs