Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Ville de Verre

Ville de Verre

Lire l'aperçu

Ville de Verre

évaluations:
1/5 (2 évaluations)
Longueur:
428 pages
4 heures
Éditeur:
Sortie:
24 févr. 2019
ISBN:
9780463378533
Format:
Livre

Description

Paramythi: Ville de verre est le premier versement à la trilogie Paraymthi. Dans un monde composé de douze ans, de puissants royaumes, créatures merveilleuses et mystérieuses races, Elias Kara est déchiré entre la réalité et les attentes il se bat contre l'idée que l'adhésion peut-être la rébellion valait plus de problèmes qu'autre chose.

Éditeur:
Sortie:
24 févr. 2019
ISBN:
9780463378533
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Ville de Verre

Livres associé

Catégories liées

Aperçu du livre

Ville de Verre - Elza Parrilla

Prologue

Galaxis avait dressait autrefois comme une entité d'espoir. Ses terres avaient prospéré avec la beauté des différentes races et les espèces qui avaient émergé des douze royaumes résidant dans ses motifs; Emvolo, Minoas, Dioscures, Héra, Nemea, Astrée, Dike, Tipota, Cheiron, Amalthée, Ganymède et Typhon. Ces grands royaumes étaient considérés comme des ambitions admirables et promues entre les nations à travers le monde, l'exemple de l'union divine entre les royaumes.

Malheureusement, l'alliance sur le sol de Galaxis fut de courte durée lorsque la cupidité de chaque royaume est devenu beaucoup trop fort pour leurs voisins. Les commerces ont été les premiers à tomber, ainsi que les importations générales et la protection contre le type de royaumes brawnier, tels que Typhon et Ganymède. Les royaumes raffinés de Hera et Tipota bientôt fermer leurs frontières et ont gardé leurs habitants au sein de la sécurité de leurs murs.

Les royaumes restants suivront bientôt ces exemples.

Emvolo est resté comme le plus riche de tous les douze royaumes et avait réussi à maintenir une production de routine de la nourriture et du matériel grâce à l'utilisation de l'importation à leurs quais généraux à travers le processus de petites relations avec les petites îles et les villages entre les frontières de Minoas et sur la mer . Leur adaptation remarquable tout au long des années de Galaxis de la chute était pas passé inaperçu par les autres royaumes et ainsi provoqué une agitation entre les capitales de la ville et a encouragé les rumeurs qui chuchoté « Emvolo avait été le premier royaume à couper leurs liens et a encouragé le reste à faire « .

En regardant dans une perspective profitant, il n'y avait personne à dire Emvolo n'a pas distribué de leur déconnexion de Galaxis afin d'obtenir une grande quantité de bien-être de ceux qui ont besoin de produits lorsque le temps est venu. Hélas, les royaumes voisins ont été démenties quand Emvolo a finalement annoncé leurs règles pour garder d'autres races apartés leurs propres -humans-et Faeman; créatures qui étaient adaptées de corps humains ont évolué avec des caractéristiques d'anomalies, telles que leurs yeux intéressants. Un Faeman aurait toujours iris vert clair et jaune scleras; émanant d'un éclat plutôt intrigante sur leur visage. Ils avaient été créés pour une guerre qui n'a jamais eu lieu, les laissa ainsi que des civils réguliers de Galaxis que les années ont passé.

En raison de ces circonstances, les autres races sont devenus ennemis rapides à Emvolo et ont été chassés progressivement d'autres villages et villes qui ont tenu aucun rapport avec leur ville d'origine ou les origines. Le processus des familles et des parias en retraite en nombre a augmenté le jour jusqu'à ce qu'il soit la loi pour tous les royaumes d'être sans lien et non alignés. Au lieu d'avancer vers un idéal futuriste, Galaxis était tombé dans le chaos et l'injustice organisée. Il était en effet une mauvaise excuse de progression pour les humains, Faeman et à peu près toutes les autres races dans le monde à respecter.

L'espoir n'était plus apparent dans Galaxis. Autrement dit, jusqu'à ce qu'un jeune garçon nommé Kane Ruskin a pris en charge un petit groupe de voyous et a commencé des émeutes dirigées à grande capitale de Emvolo - qui a été nommé Capitol; la partie principale de la ville de Emvolo qui entourait les motifs de Tentrail, les zones à faible classés de la ville - pour récupérer les alliances qu'ils avaient tout perdu il y a plusieurs années.

Le combat était un exagérant un jusqu'à ce que Kane a été officiellement nommé le capitaine de la rébellion infâme et sa pétition recueillie pour permettre une certaine race connue sous le nom Sylvannix clan humanoïde avec bois et cornes de bélier de plus en plus en avant des sommets de leur tête. Leur origine est associée à la Ram dans la constellation d'étoiles au-dessus, et leur race avait ironiquement origine de Emvolo il y a à plusieurs années reviennent dans la ville de Emvolo, sans enfreindre aucune loi avait en outre été la première chose que Kane avait réussi à faire qui promu sa dévotion réelle pour récupérer l'unité perdue de Galaxis.

Dans les années actuelles de notre histoire, nous disons l'histoire de la façon dont les grands royaumes des capitols de Galaxis se dressent entre Kane, le capitaine de la rébellion, et l'alliance qu'ils avaient tous partagé une fois ...

Un

La chose la plus douloureuse dans le monde n'est pas quelque chose de physique. La douleur physique est souvent avéré être le moyen le plus facile et subtile de supporter chagrin d'amour. la douleur mentale est assez différente; il porte des pensées profondes et se tord ce qui crée des sentiments encore plus blessants et pourrait même tourner le plus doux des âmes des êtres cruels. douleur émotionnelle blesse beaucoup, mais rien est plus pénible que de regarder quelqu'un que vous mourez l'amour.

Il avait été plus d'une heure maintenant depuis le médecin débraillé Naden avait disparu dans la chambre de Monsieur Kara avec un regard sombre qui tapissent les traits de son visage ridé. Il a laissé les enfants de Monsieur Kara peu à espérer, ce qui porte les rapprocher dans le coin du salon de cabine à untidy étreindre pour les mots de confort et de force de rassurer malgré la fausseté qu'il se révélerait. L'un des frères et sœurs diraient sûrement autrement, et bien que la fille aînée, Maxa, avait attendu son petit frère de parler avec une remarque négative, comme il était si connu pour, dit le garçon rien et simplement regardé à la surface en bois ébréchée de la porte de leur père.

Peut-être que ce ne serait pas faire pour permettre à votre esprit vagabonder dans de telles circonstances, mais le jeune Elias Kara ne pouvait pas empêcher de penser et je me demande si quelqu'un d'autre là-bas connaissait des les mêmes sentiments et les craintes qu'il commençait à noter dans son esprit. Est-ce se passe à un étranger dans une autre ville? Ou peut-être quelque part de l'autre côté du monde? Il ferait bien de ne pas laisser l'idée vers le bas. Des gens sont morts tout le temps, non? Maxa lui avait dit autant. Elle a décrit comme quelque chose comme un échange égal au cycle de la nature; même si Elias était assez certain que sa sœur excentrique venait essayer de l'éloigner des angoisses habituelles et terreurs que « la mort » a apporté.

Quand votre temps est écoulé; votre temps est écoulé.

Elias avait entendu un vieux ivrognes dire tout autant un soir où il avait passé par la pub sur le chemin du retour de l'école. Il semblait avoir beaucoup d'effet sur Elias digne que la façon dont Maxa avait essayé de le décrire. Cependant, il importait peu à la fin. Il n'a pas la douleur plus facile à supporter, peu importe qui a tenté d'expliquer à l'enfant de dix ans.

Elias savait que ce serait la dernière fois que lui et ses sœurs verrait le visage du médecin Naden. Il n'y aurait aucune raison pour que l'ancien Scruff de revenir après aujourd'hui. Maxa devrait tenir sa propre vers le bas à son travail, travailler deux fois plus dur sur les quais de l'argent pour les garder nourris et sec. Quant aux autres sœurs de Elias, Nino et Pepi, il semblait assez heureux qu'ils viennent à leur dernière année dans l'éducation, donc la recherche d'emplois avait déjà été une nécessité avant cet après-midi et Maxa avaient déjà mis dans un bon mot au niveau local boulangerie il y a des mois Nino. Pepi avait réussi avec ses propres fonds pour un bon trois ans depuis qu'elle a commencé à peindre en ville. Ainsi, au moins le reste de leur famille serait capable de gérer jusqu'à Elias était assez vieux pour rejoindre la rébellion infâme.

Maxa détestait l'idée d'Elias même mentionner la bande hors la loi de Misfits qui avaient « vendu leur âme » pour un morceau de fierté et de gloire. Tout récemment eu conseil assistantes maternelles de la rébellion ont décidé que tous les bénévoles et les membres devraient bénéficier d'une protection et un revenu digne pour leurs familles. Il semblait justifié de cette façon et fait presque la cause semble noble, mais Maxa continuerait à décharger sa haine pour leurs moyens tant qu'elle respira et Elias savait.

Enfin, le médecin Naden est sorti avec le même regard sombre gravé dans tous les angles de son visage et respectueusement fermé la porte derrière lui, enfermer la vue des quatre frères et sœurs fixaient avec peu de traces de l'espoir et la bouche bien fermée en silence. Il se sentait comme toujours avait lavé avant que le médecin même levé les yeux pour regarder le petit groupe, en particulier pour Maxa.

« Je suis désolé, » a commencé Naden. Sa voix était à peu près légèrement comme s'il avait besoin pour racler la gorge. Normalement, il irriterait Maxa devoir écouter la presque oreille endoloris ton, mais elle ne pouvait pas se le permettre à son effet même si elle a avalé la boule dans la gorge et posa une main réconfortante sur l'épaule d'Elias. « Ton père est parti. Je comprends tout ce que je pouvais fait, mais il était tout simplement trop mal et- «

Elias n'a jamais vraiment eu à entendre ce qu'il était Naden avait à dire pour lui-même afin d'éviter toute paperasse ou quelque chose qui aurait fait de lui l'air d'être la raison de la santé de leur père. La bonté de Maxa entraînerait escortant le médecin à la porte avec de petites grâce et une aura de deuil. C'est si Elias avait pas boulonné de son côté de sa sœur et se força hors de la cabine et en bas de la passerelle mince qui l'a conduit profondément dans le vert et la végétation florissante qui entourait leur maison avec quelques constructions identiques ici et là.

Maxa avait appelé pour lui de revenir. Elias savait qu'elle même s'il n'a pas entendu les sons de son nom sur la fraîcheur portant, brise d'été. Il se demandait si elle était une sorte d'ironie malade que leur père a dû passer loin sur une journée merveilleuse avec le soleil darde ses rayons sur son petit corps fatigué. Il n'y avait pas de nuages ​​dans le ciel et les lignes visibles des avions et dirigeables volant au-dessus pourraient être confondus avec des oiseaux sinon pour la clarté que le jour glorieux avait apporté. Il a rendu les choses plus facile quand le garçon lui-même forcé à un arrêt et ses genoux ont fléchi sous son poids. Il ne fut pas le plus sain enfant et courir dans la chaleur ne fait qu'empirer les choses à gérer.

Goulées d'air avalant pour reconstituer ses poumons douloureux, Elias calma et se noie dans le sentiment serein de l'arôme de la forêt luxuriante. Il doit avoir été plus de dix minutes avant Elias leva la tête et leva les yeux vers le ciel, en changeant sa perspective de regarder auparavant les yeux écarquillés à la boue humide et de la mousse autour de lui. Il supposait que les dirigeables ci-dessus ont été privés de deuil plus que quiconque a vécu sur le terrain. Il se dit qu'il serait bientôt parmi eux et qu'il va se battre pour la cause des nations et la liberté d'alliance les douze royaumes de Galaxis ensemble.

Peut-être qu'il pourrait éviter des morts inutiles là-bas aussi.

Elias et se couche épaisse avala poussé vers le haut à partir du sol. Les genoux de son short-longueur de veau ont été brouillées et coagulé avec de la mousse et des brindilles. Il balaya la plupart du désordre au large, le laissant avec une paire supplémentaire de mains sales et shorts colorés. Maxa serait ennuyé à l'état de ses vêtements, Elias le savait. Il a fait le jeune garçon se sent coupable, et en même temps, il a ressenti le besoin de démêler son mal et de les mettre sur quelqu'un d'autre. Maxa ne doit pas avoir été celui de prendre de telles choses sur Elias chose -Autre knew- mais il était difficile de ne pas se sentir irrité et pris la peine après une si terrible, mauvais jour.

Elias lui-même a promis de faire pour son mauvais comportement quand il rejoindrait avec la rébellion. Maxa verrait alors le sens; Elias en silence voulu, elle aurait, au moins. Jusqu'à ce pourrait arriver à la famille Kara, Elias a dû jouer « le bébé » de ses frères et sœurs et passer ses notes à l'école. Il se rappela ce fait comme il pivotée loin de la vue de la ville et les petites lignes des avions dans le ciel. Il a dû rentrer à la maison et faire face à ses sœurs ainsi que la présence de cliquetis d'une famille sans une mère ou un père.

« À la lumière de ceux qui se tiennent devant le prophète Divin maintenant, Réjouissons-nous et remercions nos dieux au-dessus d'avoir porté cette suite pénale et les condamnant à la justice. »

grande église de Emvolo a été rempli avec beaucoup de gens le jour le père d'Elias Kara était mort. Ce ne fut pas un hasard et sans connexion que deux événements majeurs se est passé à la même heure. Les criminels étaient souvent portés devant l'église où un clerc ou moine allait venir et parler au nom de leur Dieu pour déterminer le sort du criminel et de prier pour eux dans l'espoir de leur âme serait portée au-dessus et au-delà d'un meilleur endroit où leurs péchés et passé mauvaises actions seraient oubliées par la mort.

Quelque part au milieu de la foule était un grand homme avec un désordre de la lumière, cheveux châtains attachés en une tresse sur son épaule. Il était bien connu autour de cette partie de la ville comme le « célèbre tueur de dame, Enzo », qui était un déguisement pratique pour son identité réelle. Il avait fait partie de la rébellion pour seulement un an et était assez facilement ennuyé quand il a dû assister à des missions ou des rituels comme celui-ci. A vrai dire, s'il n'y avait pas la gravité de cette tâche particulière, il se serait excusée de l'église il y a un moment de frapper les pubs pour une tranche de plaisir.

Nous laisse prier.

Enzo a résisté à l'envie de rouler ses yeux et imitait l'action en appuyant sur le talon de ses paumes ensemble et se pencha ses doigts avec ses pouces tendus, les ongles courts frôlant son cou. Il n'a jamais vraiment cessé de se demander pourquoi Dieu de Emvolo se soucierait comment son peuple priaient et quelle est la position de leurs mains devaient être. Aussi longtemps que leurs prières devenaient qui était tout ce qui comptait fort et clair,, droit

Apparemment non.

Contrairement à tout le monde dans l'église, Enzo a gardé les yeux ouverts même quand il baissa la tête. Il avait besoin de garder son attention collée à l'autel où le criminel était. Leur visage était couvert d'un bon nettoyage, sac blanc en soie et leurs mains étaient liées derrière le dos. De chaque côté d'eux se chevaliers de haut vêtu d'une armure d'or avec la crête de Emvolo gravé dans les capes en bandoulière sur leurs bras gauche. Eux aussi étaient dans la prière.

« Levez maintenant votre tête et regarder vers notre prophète Divin. »

Enzo a permis à ses yeux de passer du temps assez criminel pour témoigner « prophète divin » de Emvolo sortir de l'ombre dim. L'église était un bâtiment assez grand avec des murs plus hauts que l'œil pouvait voir et un magnifique plafond de verre qui a raconté l'histoire de leur royaume rompre leur alliance avec les onze autres royaumes. Le soleil a toujours brillé vers le bas comme un projecteur et marque ceux au sein de la lumière. Il faisait paraître gracieux et saint, même quand ils ne sont pas. De l'avis d'Enzo, le prophète Divin n'a pas besoin d'un tel contraste à paraître saint ou innocent; elle était tout à fait peut-être tous les sens du mot sous forme humanoïde.

« Lady Néri Kiska, » le même homme qui avait parlé sans arrêt depuis le début de côté l'événement est intervenu, la main tendue.

Il n'a pas été de l'église. Il était plus comme un locuteur ouvert sur la loi de l'Eglise et souvent accueilli les événements de l'exécution juste pour obtenir un coup de pied digne de voir les classes inférieures tombent et les membres de la rébellion échouent à leurs promesses justes. Enzo l'avait rencontré à l'occasion et même le connaissait par leur nom; Sir Merine Trezla. Il ne fut ni le monsieur ou croyant qu'il prétendait être.

« L'aîné et le plus noble de la famille Kiska, notre prophète de l'église. Quel sort ce que cela mérite criminel? » Sourit Merine, sa voix sonne de plus en plus amusée à chaque seconde.

Enzo raidit; comme tout le monde autour de lui. Il est très rare qu'un criminel se promener hors de l'immeuble, sans même une peine de rachat ou d'une promesse pour la sécurité future. Dans la plupart des cas, comme tout le monde au sein de l'église connaîtrait; un criminel serait reconnu coupable et pendu devant une foule dans une soi-disant de manière humble, Executional juste derrière l'église où une construction commode attendait. La pensée d'être pendu à mort n'a jamais vraiment fait appel à Enzo et il essayait toujours de travailler juste pourquoi il était devenu quelque chose de divertissement au lieu d'un message craintif au fil des ans.

« Démasquez les, s'il vous plaît. » Le prophète de l'église a parlé dans carillons de délicatesse et de douceur. Certains ont dit son ton mélodieux de choix pourrait soulager les âmes agitées des morts tandis que d'autres ont théorisé sa voix pourrait se rapporter aux sons d'une vie après la mort douce-amère.

De toute façon, elle ne semblait jamais être parlé très en termes de doux paradis dans un temps où les gens vivaient.

« Je ne suis pas disposé à parler autrement. » Les yeux de Néri tenues regard raide de Merine. Elle avait l'air détendu par rapport à lui; avec ses mains soigneusement pliés sur son ventre et son expression accordant les yeux les plus sincèrement illisible et une bouche que ni esquissa ni refusé.

« Lady Prophète, » Merine eut un petit rire, un son qui a pris les nerfs et l'inconfort ensemble. « Est-ce vraiment nécessaire? Certes, les dieux ci-dessus aurait pas besoin de voir un visage lors de leur décision finale « .

« Ce ne sont pas les dieux », a déclaré Néri. « Il est pour moi. »

Merine semblait suspect et ses yeux retenu l'essence même du scepticisme. Pour une fois, sa bouche lui a fait des faveurs à tenir sa langue et il a exhorté l'un des gardes de dévoiler le prisonnier, révélant leur visage à la foule mixte et a causé divers sons de halètements et grognements. Enzo a prouvé être la seule personne dans la foule qui n'a fait aucune son. Il connaissait déjà le visage caché sous le blanc, toile de lin trop bien, et si tout type de réaction devait être nommé sur le visage d'Enzo, il serait probablement amusement.

La façon dont cela semblait criminel que l'on appelle à rouler son seul œil sur le côté et élever ses sourcils réduit le degré de gravité de la scène. petites perles de sueur étaient visibles sur sa peau sombre et ses cheveux bouclés de cheveux blancs complimenté les hauts murs en marbre et piliers qui l'entourent dans l'essence de la lumière. Les gardes semblaient avoir été assez généreux pour que le bâillonner avec un chiffon propre et lui permettre de garder son bandeau sur l'œil sur son œil droit lors de la capture. Apartés son apparence battu, il avait l'air ... ennuyé.

Néri semblait imperturbable par le choix de l'aura de l'homme. Ses propres cheveux blancs est tombé en stries sur ses épaules quand elle pencha la tête pour l'examiner. yeux doux dardé vers le haut pour regarder les cornes spiralées de l'homme, semblable à celle d'un bélier plein développement de. Enzo a remarqué blip momentanée de Nérija de faiblesse et a fait une petite enquête autour de lui de compter combien d'autres personnes dans la salle ont ces caractéristiques similaires, que ce soit des bois ou des cornes. Ce ne fut pas étrange de voir un Sylvannix dans le royaume puisque la loi a changé, leur permettant l'accès à la ville chaque fois qu'ils le souhaitaient. Ils étaient des gens simples qui n'avait pas roi particulier ou reine suivi en dépit du fait que la plupart des rumeurs et dictons avaient conduit les gens à croire qu'ils provenaient du sixième royaume, Astrée, il y a quelques années, alors qu'en réalité ils étaient originaires de Emvolo lui-même;

Seule une petite majorité des races différentes se mêlaient dans le royaume de Emvolo, mais seulement à cause des actions de la rébellion et fait part de reconnaissance de l'égalité et de l'alliance. Il a fallu de nombreuses années pour arriver là où le royaume était maintenant, mais ils étaient là; un officier rébellion, un prophète divin, un noble snob et un Sylvannix. Le destin serait assez cruel pour les assurer que tout ce que l'un d'entre eux le plus probablement mourir aujourd'hui.

« Prophète Lady? » Merine brisé la tension dans la salle. Les sons de ses bottes bien parées cliqués sur le sol en marbre ci-dessous quand il a déménagé, atteignant côté de Néri. « Qu'est-ce que cela mérite criminel? »

expression calme de Néri ne semblait vaciller. Alors même que ses yeux se sont éloignés du visage battus du criminel et plus à toujours aussi soigneusement les caractéristiques pomponné de Merine, son aura est restée la même et elle a tiré un petit souffle, élargissant sa poitrine sous les soies sombres de sa robe. « Faites ce que vous, les dieux me dire ses actions sont impardonnables. Il sera renouvelé dans la mort « .

À partir de la foule, Enzo avait tressailli. Il était presque insupportable d'entendre des déclarations cruelles telles que celles-ci d'une voix si douce et pure. Dans le cas contraire la présence calme de Néri et la paix sur son visage, Enzo peut se jeter dans la foule juste pour frapper son lourd à travers la joue. A vrai dire, il était pas grand croyant comme son patron. Il n'a jamais prié par choix, et franchement, il se voyait à peine le faire de sitôt. La boisson et pubs étaient ses amis et le travail était sa connaissance. Il se rappela encore une fois sur la façon dont il aurait refusé cette mission si elle n'a pas été pour le Slyvannix sur l'écran pour tout le monde autour de regarder. Pour cet homme avec un seul oeil et les cheveux blancs bouclés était connu comme Theo Dante, partenaire de l'unité d'Enzo et l'un des Rébellions rebelles des plus forts.

« On y va ... » Enzo respirait tranquillement. Une faible lueur de bleu clignotant a commencé à résonner d'un petit appareil attaché à la ceinture autour de sa taille, signalant ses prochains mouvements -qui ont été heureusement cachés en raison de la chambre étant si brillante. « Excusez-moi. » Murmura-t-il, en poussant délicatement côté Sylvannix et aussi bien humain que le petit appareil élargi et tiré une balle vers le haut, se transformer en un mini fortune zip fils pour le tirer dans l'air.

Une collection de sons allant de cris de surprise et des cris de louange à halètements peur emplissait l'église une fois sereine comme Enzo a décollé du sol. Son zip-fil lui-même avait intégré dans les murs disparus en pierre de marbre finement maîtrisé au-dessus, à peine le plafond de verre coloré bien. Alors qu'il a obtenu un bon voyage quand même, il a également promis de lui un autre péché à payer pour son avenir en tant que non-croyant.

Il fondit sur la foule si vite et tout à coup que même Merine avait réalisé ce qui se passait avant qu'il ne soit trop tard et Enzo avait atteint l'autel. Son atterrissage était précisément au-dessus de la garde sur le droit de Théo, laissant la garde à gauche pour tirer son arme. Théo était déjà en mouvement tandis que Enzo habilement désarmée son adversaire. En quelques secondes, les deux gardiens étaient sans armes, Théo avait enlevé son bâillon et ses appuis avaient été défaits avec l'aide d'Enzo.

« Listen up! » Enzo a appelé, tirant l'une des armes dans l'air. Il visiblement grincé des dents à la vibration grogne du tir en contact avec un autre mur de marbre et il a abaissé le pistolet assez pour se montrer menaçant assez pour arrêter quelqu'un qui a osé approcher; mais assez décontracté qu'il n'a pas l'air nécessaire comme un prêt criminel horrible à casser. « Ceci est l'entreprise de la rébellion, donc je voudrais le sort de toi qui est pas associé à Capitol de faire gentiment votre chemin hors du bâtiment et de laisser cela pour nous, « kay? »

Les portes de l'église étaient ouvertes avant Enzo pourrait même terminer son petit discours de fait et Théo ont fait un pas en arrière pour jeter son bras autour des épaules de Néri et l'éloigner de la Merine sursauter.

« W-Wait! Otez vos mains de son, vous criminel sale! » Merine hurlait. Il semblait à peine raffiné et bien choyé maintenant que son visage était rouge et ses cheveux gélifiés tombait sur son front large dans de petits brins en désordre. yeux et une bouche béante ne fait qu'ajouter à son regard plutôt comique et il était incapable de se recueillir Theo fit un pas en arrière, traînant loin la Néri sans défense avec lui. « Je vous ordonne! »

Enzo se moquait et rejoint le côté de son partenaire. Il avait l'air mauvais, d'où il se tenait avec Théo pointant une arme à feu si dangereusement près jamais le visage calme, jolie de Néri. Ils devaient le faire paraître assez menaçante pour leur mission à réaliser, et Enzo savait ce, même s'il ne voulait frapper à Théo dans l'intestin pour le traitement Néri si imprudemment.

« Tout va bien, monsieur Trezla, » Néri parlait doucement. Sa voix était surplombait de la pression du bras fort de Theo autour de sa gorge, mais la paix est restée sur la surface de ses yeux calmes. « Ces criminels ne tenteraient pas de nuire à qui que ce soit dans une maison de pureté, de peur qu'ils ne le souhaitent la colère de nos dieux. »

Enzo ne pouvait aider à ses yeux de rouler cette fois-ci. Son exagération aurait renforcé au-dessus d'un tel geste enfantin sinon pour les sons claquaient de rage pas et cliquetant armure. Quand il a déchiré son regard du visage déconcerté de Merine, il a vu l'église étant rempli de gardes et les soldats du Capitole. Les serviteurs de même Merine sont apparus avec des armes à la main; une jeune fille Enzo avait déjà connu trop bien le nom de Alyx et un maître d'hôtel avec les yeux aqua pointus et les cheveux noirs dont le nom était inconnu Enzo.

« Ce ne faisait qu'empirer dix fois » Théo murmura sous son souffle. Il portait des dents blanches ensemble et tenait le canon du fusil au temple de Néri, assurant que le geste a été vu par chaque paire d'yeux dans la chambre. « Si l'un de vous faire des tentatives pour me souffler ou la tête de mon partenaire hors, je vous assure que votre prophète Divin ne sera pas épargné le même sort. »

Enzo presque cassé à Théo pour faire une telle déclaration. Il se retourna à temps pour voir son partenaire déjà loin avec le soutien d'un bras en gardant une prise ferme sur les épaules et le cou de Néri tandis que son autre bras a continué à tenir le pistolet comme promis. Théo pencha la tête, pour Enzo fit signe de le suivre les antichambres comme il a tourné un coin et disparut.

Avalant l'adrénaline vers le bas, Enzo boulonné à suivre.

« Je ferai ta misère de la vie à partir de maintenant, Vincent. » Merine gronda. « Pas plus boire ou jouer dans la ville! Et vous pouvez embrasser votre petit au revoir équipage rébellion! »

Enzo craqué un petit rire étouffé et inhalée à travers ses narines. « Ne peut pas dire que c'était pas amusant que ça a duré, non? Saluez Alyx pour moi. » Avec un clin d'oeil et une vague, Enzo dardé après Theo dans les antichambres à temps pour entendre la voix de crécelle de Merine donner le signal pour les gardes du Capitole pour se déplacer.

Theo chancela en arrière dans l'air ouvert, accueillant l'odeur de l'océan et les vents violents de se laver son visage et apaiser ses blessures violentées qu'il avait subies lors de la capture. Sa garde est resté élevé et il a traîné Néri à travers le monticule herbeux envahi par la végétation et plus proche de la falaise qui symbolisait la frontière du royaume de Emvolo.

Il avait cessé tenant le pistolet si près du temple de Néri et était considerately plus doux à échapper à l'église. Néri avait remarqué le changement du Slyvannix du cœur, aussi. Ses yeux sont restés facile et ses lèvres étaient pressées dans une maintenus mince ligne jusqu'à ce que Théo prit la parole, les deux en passant par la construction de la potence.

« Tu vas me dire la date de l'exécution de Ruskin? »

« Kane Ruskin est votre chef, non? » Soupira-t-Néri dans le vent.

le bras de Theo raidit autour du cou du prophète et il a cessé ses pas, de se arrêter à côté de la potence. Néri simplement pencha la tête pour regarder la corde lonesome accroché là. Elle n'a jamais été témoin se exécutions, elle ne l'a oui ou non avant de se retirer à ses chambres de prier pour les âmes malheureuses qu'elle avait condamnés par la main de sa divinité. Elle ferait la même chose pour Theo si les choses avaient comme prévu comme tout autre jour.

« Êtes-vous ici pour me offrir la justice? » Dit Néri, les mains confortablement pliage sur son ventre. La position qu'ils se tenaient était maladroite, principalement en raison de la hauteur de Theo étant un peu plus courte que de son emprise du prophète et la force est restée solide pour l'empêcher de s'échapper. « Êtes-vous ici pour me massacrer au nom de votre capitaine? »

Il a fallu un moment pour l'œil de Theo vagabonder jusqu'au noeud coulant se balançant dans le vent. Il n'a pas froncer les sourcils ni sourire comme paroles apaisantes de Néri reposés dans le bord de son esprit. « Vous devez savoir la rébellion ne tue pas les gens. Pas moins qu'il ne soit absolument nécessaire. » Il a dit, desserrer son bras pour la deuxième fois, mais avec précaution.

« Je ne crois pas que, » a commenté Néri platement. Elle tenait la tête haute, les yeux cherchant le ciel au-dessus. « Je n'ai pas menti là-dedans, Dante. Quelle que soit la vie que vous avez conduit, il est pas agréable « .

Théo avait peu de temps pour insister sur les paroles du prophète avant Enzo boulonné dans la scène. Derrière lui, des hommes armés et les femmes, ainsi que d'un Merine très en colère et ses serviteurs. Leur situation leur avait rendu acculé pour le moment et Théo n'avait la vie de Néri à jouer comme bouc émissaire avant un autre événement miraculeux pourrait les sortir en vie et en un seul morceau.

« Le prophète et lâcher les dieux peuvent vous épargner une mort lente, » Merine a exigé que les troupes suivantes son avance se sont réunis autour, des fusils et des épées à la main. « Vous êtes acculé, rébellion. Ça y est."

Enzo a fait un pas en arrière, heurtant les épaules avec Théo. Les deux hommes ont compté leurs ennemis et ont joué leurs chances de sauter de la falaise ou se frayer un chemin à travers. Avec Néri comme otage, il les a certainement assez de temps pour conclure leurs options. Enzo a été le premier à lever la main vers le ciel, prêt à offrir ses conditions lorsque l'air ramassé autour d'eux et un grand avion a émergé du fond de la falaise.

« Un avion Rébellion! » Merine cassé. Il pointa un doigt dans l'air, plissant les yeux à travers le désordre des cheveux ratissage sur son front. « Tirez-le! »

Theo déplacé, bousculant Néri avant et smack dans Merine. Les deux bascula dans la foule des soldats et des gardes, créant ainsi une distraction pour Enzo et Theo lorsque l'avion au-dessus leur ouvre une petite trappe dans le côté et une jeune femme avec de longs cheveux teints bleu jeté un œil avec une échelle en cordée.

« Catch! » Elle a pleuré sur les sons des coups lames d'artisanat fendant le vent. Elle jeta l'échelle vers le bas à ses compagnons de route et serré les extrémités pour faire bonne mesure. Dépêchez-vous!

Theo brouillées à un saut et a attrapé l'échelle avec facilité. Il était déjà à mi-chemin quand Enzo dardé vers le bord de la falaise et se jeta pour attraper les encoches en cordée. L'avion a commencé à se éloigner du bord de la falaise, promettant à ses membres un succès rapide quand Alyx, la femme de chambre de Merine, couper à travers la foule et se précipita. Ses mouvements étaient rapides et elle a soulevé son arme en forme de pistolet; un grappin. L'extrémité pointue a volé à travers le ciel et coupé en tranches la chair par le mollet droit d'Enzo, lui fournissant un support solide comme elle a sauté sur le bord de la falaise.

Enzo n'a guère contribué à retenir son cri d'agonie et son équilibre vacillé. Refoulant un autre cri, ses mains glissèrent et il a renversé vers l'arrière. Ses jambes s'emmêlés dans les étapes cordées de l'échelle avec le grappin de Alyx, l'empêcher de tomber à sa mort. Il contrôle sa respiration et plissa les yeux vers le bas vers la femme de chambre à grimper son chemin. Le sang se précipita vers la tête et le mouvement de mouvements de l'avion lui avait nauséeux, l'empêcher de tirer sa propre arme sur la femme.

Théo maudit sous son souffle et a déplacé son poids à un bras, lui donnant suffisamment de soutien pour tenter de tirer son arme volée et tirer Alyx. Son but était direct et son doigt enroulé autour de la gâchette, déterminé à tirer.

« Theo, attendez! » La femme planant dans à travers le grand vent de la trappe de l'avion prit la parole. « Théo bouger! »

Comme la femme a parlé, la main de Théo se mit à l'agonie et son arme a été jeté du contact faite par un dièse, la grenaille d'acier d'un des gardes armés sur le terrain. Il plissa les yeux sur le tireur, Merine lui-même, et a promis de le faire revenir quand l'occasion se présentait. Pour l'instant, l'alarme et l'inquiétude se concentrait sur la femme monter son grappin et vers l'Enzo ballants.

« Neoma, fais quelque chose! » Théo cassé, tendant le cou dos à la femme regardant vers le bas à eux avec de grands yeux et une mâchoire béante. « Obtenez l'avion outta ici! »

Neoma hocha la tête, déconcerté et incertain comme elle disparut à l'intérieur de la trappe ouverte. L'avion déplacé plus loin et plus loin du bord de la falaise, mais incapable de se déplacer à sa pleine vitesse pour le bien de Théo et Enzo. Les commandes et les cris de Merine résonnaient le long du vent, soit encourageant Alyx à monter son supérieur ou de commander pour arrêter. La femme de chambre a continué à poursuivre ses ennemis tout Merine dit et Enzo était certain que sa vie se terminerait en quelques secondes que Alyx a atteint la fin de l'échelle et tira un poignard à la gorge slash ouvert.

Enzo ferma les yeux et se maudit mentalement pour le sort plein d'humour, il a été intitulé à. Il n'a pas été un croyant, ni était-il un homme de sa parole. Il dupé autour des femmes, des hommes et appuyé sur la boisson pour un bon moment. Maintenant, il était là, suspendu dans l'air avec un grappin à travers sa jambe après avoir visité l'église et une femme avait un couteau à la gorge.

Les vents de dénigrement et des cris de haut et en bas se sont tus. Il était juste une seconde; rien de plus qu'un soubresaut dans le tissu de la réalité quand les oreilles d'Enzo ont été remplis avec les sons de chair et un crissement souffle gargouillait pour respirer par la bouche pleine de sang. Quand il ouvrit les yeux, Enzo devrait voir sa propre cascade

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Ville de Verre

1.0
2 évaluations / 1 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs

  • (1/5)
    Mais qu'est-ce que c'est que ce texte ? Une traduction ? Auquel cas qui sont les traducteurs ? Et si c'est en V.O., c'est simplement incompréhensible.
    Pourquoi le mettre en "tête de gondole" ?