Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Guide touristique du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

Guide touristique du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

Lire l'aperçu

Guide touristique du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

Longueur:
178 pages
1 heure
Éditeur:
Sortie:
1 juin 2019
ISBN:
9780463126172
Format:
Livre

Description

Le Parc Naturel Régional Périgord-Limousin existe depuis 1998. Enfin il y a un guide touristique qui couvre tout le territoire du parc. Vous découvrez les nombreux sites historiques et naturels d'une région loin du tourisme de masse et sans grande ville.
A côté d'un riche patrimoine religieux datant de l'époque romane, il y a des mégalithes, des paysages variées et aussi un patrimoine industriel de moulins et forges. Le parc se trouve à distance égale d'Angoulême (Charente), Périgueux (Dordogne) et Limoges (Haute-Vienne).

Éditeur:
Sortie:
1 juin 2019
ISBN:
9780463126172
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Sigrun Strunk was born in Hamburg, Germany. She studied library sciences in Cologne, Germany. Has a Master of Advanced Studies in Foreign Languages and Literatures which she completed in Limoges, France. She now lives in southwest France.


Lié à Guide touristique du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Guide touristique du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin - Sigrun Strunk

Introduction

Il y a trente ans, je me suis installée dans le Périgord Vert, la partie nord du département de la Dordogne. A cette époque, les premières personnes parlaient de la création d’un parc naturel régional. En 1998, au mo- ment de la création effective du parc naturel régional, je venais d’ouvrir un meublé touristique.

Depuis, les vacanciers me demandent régulièrement ce qu’ils pourront visiter dans le secteur. Ma réponse est toujours : Euh, ... qu’est-ce qui vous intéresse? Cela ne les aide pas, mais illustre le problème du Périgord vert. En effet, si l’on ne connaît pas du tout une région, on aime bien avoir deux ou trois noms de villes ou de sites touristiques emblématiques pour la situer approximativement sur une carte. Par exemple Paris égale la tour Eiffel. La Dordogne égale Lascaux. J’habite le département de la Dordogne, alors pourquoi ne pas dire Lascaux ? Tout simplement parce que la Dordogne est un des plus grands départements de la France. Avec 9000 km² c’est le troisième département après la Gironde et les Landes. La grotte de Lascaux se trouve à 120 km au sud, dans le Périgord noir. Comme nous n’avons que des routes départementales avec beaucoup de virages, cela signifie deux heures de route en voiture. En outre, l’intérêt du département ne se limite pas à l’art pariétal. Il y a des paysages remarquables, des centaines de châteaux et églises dont un certain nombre est classé monument historique. S’y ajoutent des villes et villages pittoresques. Qui les connaît tous ?

Pendant longtemps, j’ai fait comme tout le monde et me suis lamentée de l’absence d’un guide touristique du Périgord vert et du parc naturel régional Périgord Limousin. Finalement, l’année dernière j’ai décidé d’écrire le livre moi-même. D’abord, j’ai établi une liste des bâtiments inscrits ou classés monuments historiques. Puis j’ai ajouté les autres sites remarquables que ce soient des bâtiments, des villages ou des paysages. J’étais surprise de constater le nombre impressionnant d’entrées, plus de deux cents cinquante! Sans tenir compte ni des artistes et artisans d’art qui y habitent et y travaillent, ni des exploitations agricoles qui organisent parfois des visites en été. Il y a par exemple un éleveur de bisons d’Amérique, un autre élève des autruches, d’autres cultivent du safran... Je ne mentionnerai pas non plus les nombreuses activités sportives, équitation, vélo, randonnée, golf, tir à l’arc, parcours d’aventure dans les arbres, etc.

Vu le nombre important de possibilités de visites dans le parc naturel régional Périgord-Limousin, le choix est subjectif, bien que j’essaie de ne pas oublier de sites importants.

Ce guide touristique se limite au parc naturel régional. Des lieux autour du parc ne sont mentionnés que de façon ponctuelle.

Il n’y a pas de grandes villes dans le Parc Naturel Régional Périgord-Limousin.

Quelques villes près du parc sont appelées Villes Portes. Toutes valent la visite, mais ne sont pas traitées ici, car on en parle dans d’autres guides touristiques.

Sigrun Strunk, Javerlhac, janvier 2019

Le Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

Le parc naturel régional Périgord-Limousin se situe dans le sud-ouest de la France. L’aéroport international le plus proche est à Limoges. Si l’on vient en train, on arrive le plus souvent avec le TGV à Angoulême. A partir d’Angoulême il y a quelques cars à destination de Nontron, Piégut-Pluviers et Mareuil-sur-Belle et, au départ de Limoges, il est possible d’aller jusqu’à Saint-Mathieu. Mais si l’on veut vraiment découvrir le parc, une voiture est indispensable.

Le parc naturel se trouve à l’intérieur d’un triangle constitué d’Angoulême à l’ouest, Limoges au nord et Périgueux au sud. Chacune de ces villes est située à environ trente kilomètres de l’entrée du parc qui est constitué de communes dans les départements de la Dordogne et de la Haute-Vienne.

Les villes les plus grandes dans ce territoire rural sont : Rochechouart (87) 3.807 habitants, Nontron (24) 3.196, Châlus (87) 1.600, Oradour-sur-Vayres (87) 1.540, dix autres communes ont plus que 1.000 habitants (2014). La grande majorité des 78 communes en a moins, certaines à peine deux cents ou trois cents. Dans chaque commune il y a des hameaux et lieux-dits avec seulement deux ou trois maisons dont certaines ne sont habitées qu’en été. Sur un territoire de 1.848 km² habitent à peine cinquante milles personnes. Les villages et villes sont loin les uns des autres, c’est pourquoi on trouve de grandes étendues avec des forêts, des prés et des champs où l’on peut encore observer des plantes et des animaux rares.

Les premières initiatives pour créer un parc naturel régional datent des années 1980. Mais il a fallu attendre 1998 pour voir la création officielle du parc. A l’origine les paysages autour des rivières Bandiat et Tardoire depuis leurs sources dans la Haute-Vienne jusqu’aux embouchures en Charente étaient au centre du projet. Mais finalement les communes du département de la Charente ont quitté le dispositif. En effet, les négociations entre trois départements appartenant à trois régions différentes étaient probablement trop complexes. Peut-être que le parc s’agrandira dans le futur, car depuis 2016 les trois départements font partie de la nouvelle région Nouvelle Aquitaine. Le parc n’a toujours pas de centre d’accueil. Celui-ci doit ouvrir, à l'avenir, à Pageas (87). Le centre administratif est à La Barde, un ancien moulin sur la commune de La Coquille (24).

Le parc publie chaque année un Guide du Parc qui répertorie les sites et activités récurrentes sur son territoire ainsi qu’un calendrier avec les événements de l’année. Ces deux publications intègrent les villes proches : Brantôme, Thiviers, Aixe-sur-Vienne, Nexon, Saint-Yrieix-la-Perche, Saint-Junien. Les publications découpent le parc en

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Guide touristique du Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs