Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Seulement $9.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

Méditation: Comment débuter la méditation pour être plus heureux, plus en paix au quotidien et se débarrasser du stress et de l’anxiété

Méditation: Comment débuter la méditation pour être plus heureux, plus en paix au quotidien et se débarrasser du stress et de l’anxiété

Lire l'aperçu

Méditation: Comment débuter la méditation pour être plus heureux, plus en paix au quotidien et se débarrasser du stress et de l’anxiété

Longueur:
73 pages
1 heure
Éditeur:
Sortie:
Jul 1, 2019
Format:
Livre

Description

Apprends à méditer en toute simplicité !


Ce livre est un guide pratique à l'usage de celles et ceux qui veulent s'alléger davantage dans leurs vies. La méditation de pleine conscience est un outil très puissant.


Dans ce livre, tu vas apprendre :


à méditer de manière très simple


à prendre soin de ton esprit et à reconnaître ton discours mental


à maîtriser la mystérieuse loi de l'attraction


à être plus en paix avec tes pensées négatives


à observer en conscience les croyances qui te limitent


à vivre plus intensément l'instant présent


Et bien plus encore...


Procure toi ton exemplaire dès maintenant !

Éditeur:
Sortie:
Jul 1, 2019
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à Méditation

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

Méditation - Tony Servera

commencer…

Pourquoi méditer ?

Cette société met l’accent sur la vitesse et sur la performance. Il faut aller vite, très vite. Dans notre travail, la rapidité est souvent récompensée. C’est un critère important. Il faut rendre les dossiers à l’heure, exécuter un maximum de tâches en un minimum de temps. C’est la course !

Les moments où nous devons regarnir nos frigidaires et nos placards vont dans ce sens : nous faisons les courses. Le temps file à toute allure. Tout nous le rappelle. Du réveil qui nous tire de notre sommeil le matin à l’heure affichée sur le tableau de bord de notre voiture, nous passons nos journées sous le joug d’un ennemi de taille : le Temps.

Dur de lui échapper. Il est partout. Dans le coin de nos ordinateurs ou sur notre poignet, partout à nous rappeler qu’il passe. Inlassablement. Il faut aller vite, toujours plus vite. Nos agendas se remplissent de rendez-vous et d’obligations. Et, parfois comme des poulets sans tête, nous n’en finissons plus de courir contre ce Temps qui semble bien résolu à nous faire la peau.

Le constat est aussi terrible qu’il est sans appel, nous ne gagnerons pas cette course contre le Temps. Notre mort est programmée. Et sans vouloir casser l’ambiance, sache que depuis que tu as entamé la lecture de cet ouvrage, des cellules de ton propre corps sont tombées au combat et en ce moment-même, l’ensemble de ton organisme se dirige, doucement mais sûrement vers sa propre destruction.

Le mec prétend pouvoir calmer mon stress et mon anxiété et voilà qu’il me balance ce genre d’informations. Génial.

Pour commencer, je me dois de préciser l’intérêt de la méditation. Méditer, c’est simplement revenir à soi. Créer un espace de calme et d’observation silencieuse en soi. C’est permettre aux agitations de retomber doucement sur le sol, un peu à la manière des flocons de neige dans les boules de Noël. C’est tout l’inverse d’une lutte. Méditer, c’est lâcher prise. S’abandonner.

Mais pourquoi faire ?

Pour créer une forme de silence en soi. Pour permettre aux pensées de ne plus nous affecter directement. Pour permettre aux émotions de nous traverser sans que cela donne lieu à un combat intérieur. Pour retrouver de la clarté. Pour pouvoir s’exprimer depuis un espace beaucoup plus large. La méditation permet de ne plus réagir directement aux stimulations. Elle alloue un recul supplémentaire.

Combien sommes-nous à fonctionner en automatique ? À nous déplacer dans le monde comme des zombies ? Nous prenons le bus, le métro ou la voiture mais nous ne sommes pas vraiment là. Nous ne sommes jamais véritablement présents. Notre vision est comme embrumée, encombrée par les pensées et les préoccupations qui agitent notre mental. Nous ne posons que très rarement nos valises dans l’instant présent. Méditer est un moyen de ne plus subir les errances d’un mental déréglé ou indiscipliné (nous reviendrons là-dessus un peu plus tard).

Comment méditer ?

Pour le plus grand nombre, méditer consisterait à supprimer intégralement l’ensemble de son activité mentale. Il s’agit d’une petite erreur. Notre mental produit en moyenne 50 000 à 60 000 pensées par jour, autant dire qu’une suppression complète de cette activité naturelle s’annonce ardue sinon impossible. Il ne s’agit pas de cela.

Même s’il existe de nombreuses variantes, méditer consiste essentiellement à prendre conscience des pensées et des phénomènes qui nous traversent. Simplement en prendre conscience. En devenir l’observateur. Sans s’impliquer dans l’objet de l’observation.

Pour se faire, nous choisissons un point d’ancrage. C’est l’endroit où nous allons tenter de fixer son attention.

Le terme « tenter » est important. Parce que comme toute pratique que nous débutons, il est difficile d’y parvenir au départ, et même lorsque nous commençons à pratiquer régulièrement. Il est donc important de ne pas se blâmer et d’adopter autant que possible une attitude curieuse, légère et neutre.

Nous ne « réussissons » pas une méditation comme nous pourrions réussir un examen. Nous pratiquons, c’est tout. Sans attente particulière sinon celle de s’accorder un peu de temps pour se faire du bien.

Impossible de parler de méditation, sans parler de la respiration. Pour débuter, il va être préconisé de porter son attention vers son souffle. Méditer, c’est avant tout respirer. La respiration est un phénomène indispensable à notre survie. Notre cerveau est un gros consommateur d’oxygène. En respirant, nous permettons à de l’air pur de nourrir nos tissus, nos muscles, nos organes et l’ensemble des cellules de notre corps humain. L’agitation, l’inquiétude et le stress peuvent être diminués simplement en respirant mieux.

Personne à l’école ne nous a appris à respirer correctement. Pourtant, c’est l’une de nos fonctions les plus vitales. Une respiration correcte va déjà pouvoir agir sur le stress, l’inquiétude et les premiers signes d’appréhension.

Une bonne respiration, c’est une respiration abdominale, une respiration par le ventre et c’est aussi une respiration lente.

Où et quand pratiquer ?

La méditation peut se pratiquer où nous le souhaitons et quand nous le souhaitons. Mais bien entendu, certaines conditions peuvent être un peu meilleures que d’autres. Par exemple, méditer avec une tronçonneuse à la main au sommet d’un arbre, ce n’est pas ce que je recommanderai de prime abord. Il est courant

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de Méditation

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs