Profitez de ce titre dès maintenant, et de millions d'autres, avec un essai gratuit

Seulement $9.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

La papatte du renouveau

La papatte du renouveau

Lire l'aperçu

La papatte du renouveau

Longueur:
143 pages
1 heure
Sortie:
Aug 9, 2019
ISBN:
9782322138890
Format:
Livre

Description

Esdrael est un dieu, ainsi débutait le miaulement de l'apocalypse dont cette histoire est la suite directe...

Les étoiles s'éteignent, elles restent là mais aucune lumière n'est émise... Tout ça à cause d'un dieu... Esdrael. Les pirates de l'espace et d'autres civilisations se lancent dans un voyage pour réparer l'univers. Des confins de l'espace au fin fond d'une boîte mystérieuse, tous poursuivent le même objectif : le sauvetage de l'univers.
Sortie:
Aug 9, 2019
ISBN:
9782322138890
Format:
Livre

À propos de l'auteur

Etudiant en Biologie-Geologie, passionné de science-fiction, auteur du 'miaulement de l'apocalypse".


Lié à La papatte du renouveau

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

La papatte du renouveau - Jérémy Platon

La papatte du renouveau

Pages de titre

Chapitre I

Chapitre II

Chapitre III

Chapitre IV

Salle 24 * Dans la boîte

Chapitre VI

Chapitre VII

Chapitre VIII

Chapitre IX

Chapitre X

Chapitre XI

Chapitre XII

Chapitre XIII

CHAPITRES

Page de copyright

La papatte du renouveau

Jérémy Platon

Chapitre I

Assemblée générale des pirates de l’espace * Sénat * planète Cara’Ybe

Le capitaine Hikensha se dressait devant son peuple, tous l’observaient. C’était la première fois dans l’Histoire des pirates de l’espace qu’un seul homme était écouté par tous les autres. Cela faisait monter en lui des émotions nouvelles : ils allaient l’écouter et peut-être même le suivre !

—Mes frères ! cela fait un mois que les étoiles sont éteintes partout dans l’univers, la grande nébuleuse de la chaussette ne brille plus. Il est devenu compliqué de naviguer à grande échelle dans l’univers. Il nous faut un grand savant pour résoudre ce problème ! Si nous réussissons, les pirates de l’espace auront à nouveau leur grandeur d’antan !

Une clameur s’éleva dans la foule, tous acquiesçaient. Le silence revint après quelques secondes de bazar.

—Allez mes frères ! Je souhaiterai réunir un nouvel équipage pour tenter de trouver la source de ce phénomène et de remédier à ce problème. Que les volontaires s’avancent et montent sur l’estrade.

Les pensées de la foule se précipitaient, étaient-ils vraiment des frères ? Une minute passa, personne n’était sorti du tas de pirates. L’exaspération montait dans le capitaine qui désormais se sentait plus seul que jamais devant la foule.

—N’y a-t-il donc personne qui souhaite remédier à l’absence de lumière naturelle sur l’univers ? le capitaine faisait preuve d’une force de conviction étonnante.

Un long silence fit place au discours du capitaine toujours seul devant la foule.

—Si moi ! Répondit une petite voix.

Tout le monde se tourna dans un seul mouvement vers la personne qui avait parlé. C’était une jeune femme frêle, dans une robe bleu ciel. Elle avait de superbes cheveux blonds et n’avait pour seul défaut que d’avoir une ceinture un peu démodée. Elle était fière d’être la première à s’exprimer, mais elle ne bougea pas pour autant.

—Eh bien ne soyez pas timide ! Venez donc me rejoindre et vous présenter à notre fier peuple ! l’invita Hikensha.

Il était fier d’avoir réussi à démarcher au moins une personne, bien qu’il en eut espéré beaucoup plus. Il s’en satisferait.

—Oui capitaine ! répondit la jeune femme en s’approchant.

—Regardez-vous bande d’abrutis ! Vous rendez-vous compte qu’une femme a plus de cacahuètes que vous tous ? Les insulta Hikensha.

La jeune femme était désormais juste à côté du capitaine Hikensha et lui souriait fièrement. C’était la première fois de l’Histoire qu’une femme était impliquée dans un équipage pour autre chose que la cuisine ou le ménage.

—Présentez-vous ma chère !

—Je suis Waindy, ancien second du capitaine Cro’Sher.

Il y eut quelques secondes de latence, cette révélation eut comme l’effet d’une bombe… Le second du capitaine Cro’Sher ? Il fallait être fou pour ignorer ce qui était arrivé à ce héros des pirates… Hikensha brisa le silence.

—Enchanté de vous compter parmi mon nouvel équipage. Vous serez mon second ! Allez vous autres un peu de nerfs, chaque nouvelle journée perdue à ne rien faire est une galaxie de plus qui s’éteint.

—Vous n’avez pas entendu bandes de bons à rien ? hurla Waindy en abandonnant sa voix mignonne pour en prendre une bien plus grave et puissante.

La foule fit silence instantanément. Jamais une telle voix n’avait été entendue de la bouche d’une si belle femme. Sa beauté et cette voix entraient en résonnance dans l’esprit d’Hikensha. Il commença à sentir bizarre. Il leva son bras et reprit la parole.

—Je déclare cette assemblée terminée. Je ne vous remercie pas de votre aide. A part vous ma belle. Dit-il en regardant Waindy dans les yeux.

—Si vous pouviez, bien entendu ce n’est qu’une humble requête, arrêter de m’appeler ainsi et me traiter comme votre égal. Demanda Waindy.

Ces mots résonnèrent dans la tête du capitaine Hikensha. Il lui faudrait faire preuve de retenue mais il devait accepter sous peine de devoir résoudre la crise tout seul.

—C’est d’accord ma jolie.

—Bon, ça ira … par où commençons nous capitaine ? Soupira Waindy.

—Nous allons aller retrouver une personne qui pourra sans doute se joindre à nous. Elle n’a nulle part où aller donc elle ne pourra refuser de se joindre à nous.

—A qui pensez-vous ?

—A une personne que j’ai rencontrée dans le ventre d’une créature démoniaque.

—Vous avez rencontré le grand Jan’Hus ? l’interrogea Waindy surprise.

—Pas exactement …

Jardins du Monastère de Lanh-Yakéa * Planète Lanh-Yakéa

Yanh était seul dans les jardins du monastère, Blue et Nikola étaient totalement indisponibles depuis un mois, ils continuaient à travailler sur une solution. Quant à lui, il était chargé d’alimenter les plantes en lumière. C’est lui qui avait demandé à rendre hommage à Esdrael, leur ami qui avait donné sa vie pour les sauver d’Hab’zazzel… Puis cela était arrivé, l’étoile au centre du système stellaire s’était éteinte, pas disparue, juste éteinte.

Observatoire du monastère de Lanh-Yakéa * planète Lanh-Yakéa

Nikola avait l’œil sur son télescope, il scrutait une zone du ciel où les étoiles brillaient encore. Il semblait pensif quand Blue l’interrompit.

—Voulez-vous boire quelque chose ?

—ça ira, je regarde si j’arrive à observer le front de l’onde causée par l’interaction entre notre boîte et la créature. Ainsi j’arriverai peut-être à déduire sa vitesse de propagation et trouver un point de l’espace où la stopper.

—Vous n’y arriverez pas seul Maitre. Lui répondit Blue.

—Vous savez aussi bien que moi que nos collègues de l’université, située de l’autre côté de la planète, n’avancent pas non plus.

—Ce n’est pas une raison pour continuer ainsi, cela fait un mois déjà que nous dormons très peu. Vous devriez essayer, en tout cas ce soir je passerai une bonne nuit.

—C’est drôle comme on s’habitue si vite à être toujours plongés dans la nuit. Fit remarquer Nikola d’un ton blasé.

Cette remarque raisonna dans l’esprit de Blue, elle comprenait exactement ce qu’exprimait son ami.

—C’est bien vrai, heureusement que le petit se dévoue pour alimenter le jardin en lumière, sinon on aurait des problèmes pour se nourrir.

—Toujours pas de nouvelle de Taur’ytail ? Demanda Nikola.

Blue se tourna vers la fenêtre. Elle observait son jeune élève arroser de lumière l’orbitinier sacré. Elle songea à Esdrael, il avait été insupportable la plupart du temps. Nikola comprit qu’elle ne lui répondrait pas, elle était partie.

—ça va aller ma chère ?

Le maitre Blue était toujours immobile, elle était encore muette et songeuse. Nikola quitta son télescope et s’avança vers elle. Il posa délicatement sa main sur son épaule.

—Blue ?

Quand elle sentit la main de son collègue sur son épaule, elle quitta sa transe.

—Oui ? excusez-moi, je pensais…

—J’ai bien vu. Ça va aller ?

—Je vais aller me coucher et faire une bonne nuit.

—Faites donc. Je vais me préparer un thé à l’Orbitine et je vais continuer à travailler.

—à demain mon cher.

Blue quitta l’observatoire pour rejoindre sa chambre. Elle n’y avait passé que peu de temps depuis le début de l’apocalypse.

Quartier général du C.R.A.D.E * planète Kass’rol’dô

La reine Ivoriaah III était accompagnée de sa partenaire : l’agent Riz’Cola. Elles étaient revenues avec des informations pour leur chef le grand Riz’Golo.

La secrétaire qui passait ses journées devant le bureau du chef était aujourd’hui absente et remplacée par une stagiaire à l’air bien plus sympathique. Celle-ci les salua.

—Bonjour et bienvenue, Monsieur Riz’Golo va vous recevoir. Il attendait votre retour avec impatience.

—Savez-vous ce qu’il veut ? Nous ne devions revenir qu’avec la montre et nous ne l’avons pas. L’interrogea Riz’Cola.

—Je ne sais rien de précis, juste que vous allez être chargées d’une mission plus importante.

—Qu’est ce qui peut bien être important pour ce gros bonhomme ? Demanda la reine Ivoriaah.

La porte du bureau s’ouvrit d’un coup, et Riz’Golo parut dans le cadre. Il avait l’air drôlement calme.

—Que disiez-vous très chère ? demanda Riz’Golo.

—Je disais … commença Ivoriaah.

—Rien monsieur, nous voilà.

—Parfait, allez, laissez travailler cette jeune stagiaire et entrez. Nous avons un entretien devant nous. Il faut l’abréger. Grommela Riz’Golo.

Le binôme entra dans le bureau à la suite du chef du C.R.A.D.E. Il s’installa sur son siège et le tourna vers les deux agents avant de prendre la parole.

Bureau de Riz’Golo * Quartier

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de La papatte du renouveau

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs