Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

L’Hôtel de ville de Neuchâtel

L’Hôtel de ville de Neuchâtel

Lire l'aperçu

L’Hôtel de ville de Neuchâtel

Longueur:
92 pages
39 minutes
Sortie:
27 nov. 2019
ISBN:
9783037976050
Format:
Livre

Description

Imposant bâtiment implanté au coeur de Neuchâtel, l’Hôtel de ville impressionne par son architecture néoclassique. Elevé au XVIIIe siècle sur les plans de Pierre-Adrien Pâris, la grandeur de l’édifice étonne dans une ville qui est encore une bourgade. Le luxe de ses décors boisés et de son mobilier témoigne de l’importance donnée à l’exercice de la démocratie. Pour préserver la qualité de ses espaces, une restauration d›envergure est entreprise de 2015 à 2017. Les travaux lèvent le voile sur l’histoire de la construction. Ils témoignent de la valeur des artisans qui ont accompagné, hier comme aujourd’hui, le monument.
Sortie:
27 nov. 2019
ISBN:
9783037976050
Format:
Livre

À propos de l'auteur


Lié à L’Hôtel de ville de Neuchâtel

Livres associé

Articles associés

Catégories liées

Aperçu du livre

L’Hôtel de ville de Neuchâtel - Olivier Girardbille

Annexes

Introduction

Un Hôtel de ville avec des colonnes néoclassiques, des parquets grinçants et autres allégories sculptées sur bois ne serait-il un peu désuet en regard des nouvelles formes de gouvernance publique, du développement des moyens numériques et des défis planétaires à relever aujourd’hui?

Si d’aucuns se sont fait cette réflexion avant la restauration de l’Hôtel de ville, après le chantier, le public a clairement redécouvert et reconnu la valeur de ce lieu: oui, nous sommes fiers de cet Hôtel extraordinaire, de son histoire, de sa splendeur, de ses décors incroyables, de sa démesure par rapport à la taille de notre ville. Oui, nous nous sommes réappropriés ces salles prestigieuses. Oui, nous y venons admirer les expositions et oui, nous y vivons les événements marquants de notre époque.

Après 200 ans, notre vénérable Hôtel de ville est redevenu un lieu de vie sociale, de rencontres, d’échanges, de créativité. Il offre à nouveau aux débats démocratiques le cadre solennel et techniquement adéquat qui sied bien au respect des valeurs et des institutions de notre société.

Je me souviendrai toujours de l’épopée de la restauration, des découvertes, des centaines de pièces dorées du lustre soigneusement alignées sur des feutres, de l’enthousiasme des restaurateurs – et surtout de la fierté des Neuchâteloises et Neuchâtelois à l’inauguration de notre Hôtel de ville.

Que toutes celles et ceux qui ont contribué à cette formidable aventure et ont relevé avec brio les défis en soient vivement remercié-e-s!

Christine Gaillard,

Conseillère communale,

Directrice de l’Urbanisme, de la Mobilité et de l’Environnement

Extrait du Plan de la Ville de Neuchâtel en 1776, par David Colin, arpenteur.

Genèse du projet d’un Hôtel de ville au XVIIIe siècle

Anciennes structures et nouvelles aspirations

Le premier hôtel de ville, formant un pont sur la rivière du Seyon, est édifié au milieu du XVe siècle; il est détruit par une inondation en 1579, mais aussitôt reconstruit en lieu et place du précédent bâtiment.

À la fin du XVIIIe siècle, les idées des Lumières influent sur le mode de vie et se répercutent sur les critères d’édilité et d’urbanisme. Comme la salle du Conseil de ville se trouve au-dessus de la boucherie, cette situation s’avère non seulement incongrue, mais même inconvenable aux yeux des autorités. Dans le même ordre d’idée, l’ancien hôpital des Bourgeois, construit en 1380, est tellement vétuste qu’il nécessite une reconstruction.

Enfin, le système de fortifications de la ville datant des XIIIe et XVIe siècles est obsolète, d’autant que le fossé ou «Terreau» est comblé depuis les années 1690. Portes et remparts ne remplissent plus qu’une fonction sécuritaire de police et contrarient l’extension urbaine et la fluidité de la circulation.

Projet anonyme, 1757. «façade qui serait octogone et dans laquelle on entrerait par les huit angles. Ce plan pourrait servir pour quelque bâtiment public comme un hôtel de ville».

Logique des projets

Après une nouvelle inondation survenue le 14 septembre 1750, le désir de construire un nouvel hôtel de ville sur un autre site est émis en 1757. Les magistrats sollicitent des architectes en France et en Italie pour ce projet ambitieux: deux esquisses anonymes aux élans somptueux préfigurent l’ambition des autorités, mais faute de financement, le dessein n’aboutit pas.

Un second projet est initié en 1775, soutenu par un mécène qui souhaite l’anonymat, mais dont l’identité n’est déjà plus un secret pour nombre de ses contemporains puisqu’il s’agit

Vous avez atteint la fin de cet aperçu. Inscrivez-vous pour en savoir plus !
Page 1 sur 1

Avis

Ce que les gens pensent de L’Hôtel de ville de Neuchâtel

0
0 évaluations / 0 Avis
Qu'avez-vous pensé ?
Évaluation : 0 sur 5 étoiles

Avis des lecteurs