Profitez de millions de livres numériques, de livres audio, de magazines et plus encore avec un essai gratuit

Seulement $11.99/mois après l'essai. Annulez à tout moment.

L'Anti-Dictionnaire des Rêves : Manuel d'auto-analyse pour décoder vos rêves
L'Anti-Dictionnaire des Rêves : Manuel d'auto-analyse pour décoder vos rêves
L'Anti-Dictionnaire des Rêves : Manuel d'auto-analyse pour décoder vos rêves
Livre électronique232 pages2 heures

L'Anti-Dictionnaire des Rêves : Manuel d'auto-analyse pour décoder vos rêves

Évaluation : 0 sur 5 étoiles

()

Lire l'aperçu

À propos de ce livre électronique

Pourquoi un anti-dictionnaire des rêves ?

- Après un rêve marquant, vous est-il déjà arrivé de consulter un dictionnaire de symboles vous laissant avec un questionnement encore plus grand ?

- Certaines clés des songes se sont-elles avérées décevantes ?

- Etiez-vous encore plus confus après avoir comparé la symbolique de plusieurs dictionnaires de rêves dont les significations semblaient se contredire ?

- Ressentez-vous un inconfort à consulter un guide d'interprétation des rêves en raison de sa généralisation trop simpliste ?

- Pensez-vous qu'il soit illogique qu'une même image porte le même sens pour tous les rêveurs ?

Si vous avez répondu par l'affirmative à l'une ou plusieurs de ces questions, ce livre peut vous aider à mieux comprendre vos rêves sans que vous ayez à dépendre d'un dictionnaire de symboles.

Ouvrez toutes grandes les portes du rêve qui donnent accès aux dimensions infinies de la conscience. Nous sommes constitués d'un corps physique qui a besoin de dormir pour se régénérer et d'une psyché qui produit des rêves significatifs sur notre nature multidimensionnelle : physique, émotionnelle, mentale et spirituelle.

Bienvenue dans l'univers étrange du rêve, que l'on qualifie parfois d'absurde, d'illogique, même de dérangeant. La nature insolite et singulière des rêves nous désarçonne. Dans cet univers infini d'images et de sensations étonnantes se cachent des inspirations et des solutions utiles à notre vie de tous les jours.

Vous avez rêvé de dents, d'une chute, d'un examen, de nudité ? Des pistes d'analyse sauront vous conduire à une interprétation satisfaisante de ce que cherche à vous révéler votre inconscient.
LangueFrançais
ÉditeurPerformance
Date de sortie5 avr. 2017
ISBN9782924639382
L'Anti-Dictionnaire des Rêves : Manuel d'auto-analyse pour décoder vos rêves
Lire l'aperçu
Auteur

Nicole Gratton

Nicole Gratton est une experte réputée mondialement dans l’interprétation des rêves. En plus d’être coach en art de rêver, consultante en gestion du sommeil et conférencière, elle est également la directrice de l’École internationale des rêves qu’elle a fondée en 1992. Auteure prolifique et vulgarisatrice hors pair, elle compte à son actif 17 ouvrages. Nicole Gratton a participé à plusieurs émissions de télévision, notamment à Radio-Canada, TVA et Canal-Vie, et est une personnalité radiophonique reconnue.

En savoir plus sur Nicole Gratton

Lié à L'Anti-Dictionnaire des Rêves

Livres électroniques liés

Articles associés

Avis sur L'Anti-Dictionnaire des Rêves

Évaluation : 0 sur 5 étoiles
0 évaluation

0 notation0 avis

Qu'avez-vous pensé ?

Appuyer pour évaluer

L'avis doit comporter au moins 10 mots

    Aperçu du livre

    L'Anti-Dictionnaire des Rêves - Nicole Gratton

    chacun.

    CHAPITRE 1

    Votre cinéma de nuit

    Horaire des représentations et prix d’entrée

    Le sommeil nous conduit chaque nuit dans un univers particulier, rempli de sensations, d’images, de sons et aussi, d’intuitions. La nuit porte conseil, comme le dit si bien l’adage. Il s’agit donc ici d’être à l’écoute de nos rêves pour recueillir les précieuses informations qui en émanent. Mais comment décoder les messages si utiles au quotidien, surtout en période de changement ou de grand stress?

    La compréhension des rêves se développe au fur et à mesure qu’on en démystifie le fonctionnement. Je vous invite à entreprendre cette belle aventure dans l’univers onirique en commençant par prendre connaissance de ce qu’est le rêve.

    Du point de vue de la science, le rêve est un phénomène psychique que produit le cerveau durant le sommeil. Pour les besoins de cet ouvrage, je vais reformuler cette définition comme suit : le rêve est un film que produit notre esprit durant le sommeil, un film dont nous sommes le héros.

    Tout bon film se compose d’une intrigue, de décors, de personnages et d’un dénouement. Il existe en chacun de nous un scénariste ingénieux et un réalisateur fort créatif qui ont tout ce qu’il leur faut pour produire un film dont le but est de nous informer et, accessoirement, de nous divertir. L’infinie créativité de notre psychisme peut même donner lieu à des rêves récurrents. Dans ce cas, le message qui nous est transmis est d’autant plus important, et ces rêves se répètent tant et aussi longtemps que leur message n’est pas compris. Je parlerai plus avant des rêves récurrents dans les chapitres suivants.

    Qu’il se présente sous forme de court métrage, de drame, d’aventure, de comédie ou d’horreur, le rêve provient toujours de nous, il est notre création. Du simple divertissement au message d’encouragement, les informations que contiennent les rêves nous sont présentées chaque nuit au cours de plusieurs représentations qui varient selon les besoins du moment. Tragédie ou comédie, le rêve contient des trésors d’informations à propos d’une situation importante de notre vie dont il nous faut prendre conscience.

    Mon rêve

    J’ai quitté ma campagne natale à 18 ans pour aller étudier dans la grande ville de Montréal. Au cours de la première année de ma formation en imagerie médicale, j’ai fait le même rêve à raison d’une ou deux fois par mois. Ce rêve récurrent avait toujours le même thème : la perte de mon sac à main. En voici un exemple :

    Titre : Sac à main perdu

    Rêve : Je m’apprête à sortir de chez moi. Soudain, je constate que mon sac à main n’est plus là. Je le cherche partout, mais je ne le trouve pas.

    Sentiment final : inquiétude.

    J’ai mis plusieurs années avant de comprendre le sens de ce rêve. Comme j’entamais une nouvelle vie, certains aspects s’en trouvaient nécessairement chamboulés. La perte de mon sac à main représentait la perte d’un aspect de moi, la jeune fille de la campagne qui devenait résidente d’une grande ville. Lorsqu’on perd un portefeuille ou un sac à main, qui contient généralement sa carte d’identité, il faut s’en procurer un nouveau. Ainsi, je devais accepter ma nouvelle identité au sein de ce nouveau milieu de vie, de même que la personne que je m’apprêtais à devenir en préparant ma carrière de technologue.

    Horaire des représentations

    Nous avons droit chaque nuit pendant que nous dormons à diverses représentations de films personnalisés d’une durée variable. La science a démontré que nous faisons tous de quatre à six rêves par période de huit heures de sommeil. Plus précisément, la nuit comporte différentes phases de sommeil profond et léger, et de rêves qui se déroulent pendant ce que l’on appelle le sommeil paradoxal. Cette alternance se produit en moyenne à toutes les quatre-vingt-dix minutes.

    Pendant que notre corps physique se régénère grâce à un sommeil profond qui dure environ une heure et demie, notre cerveau fonctionne au ralenti et les ondes cérébrales sont alors très lentes. Les scientifiques parlent alors de « sommeil lent ». Vient ensuite l’heure du divertissement. Notre écran intérieur s’illumine et des images y apparaissent grâce à une activité cérébrale intense pendant ce que l’on nomme le « sommeil paradoxal ».

    La première représentation de notre cinéma de nuit est très courte. D’une durée de deux à cinq minutes, le premier rêve apparaît pour ensuite laisser le sommeil profond poursuivre sa cure de régénération durant une autre période de quatre-vingt-dix minutes.

    La deuxième représentation, deux fois plus longue, voit sa durée augmenter à environ dix minutes. Les séances cinématographiques s’allongent ainsi au fur et à mesure que la nuit avance, et le dernier rêve peut s’échelonner sur une période de trente à quarante-cinq minutes. Il est plus facile en général de se souvenir de ce dernier rêve en raison de sa durée plus longue et du fait qu’il se produit juste avant le réveil matinal.

    Outre ces quatre à six séances habituelles, certains ont le privilège d’assister à des représentations supplémentaires qui ont lieu durant le sommeil lent. Ces rêves sont moins structurés et généralement moins longs. Contrairement au déroulement habituel, il s’agit plutôt d’images rapides ou d’un court métrage à caractère plus philosophique.

    Si tout le monde rêve, pourquoi certaines personnes ne se souviennent-elles que rarement ou même jamais de leurs rêves? Il y a de multiples raisons à cela, mais commençons par voir ce qui stimule la mémoire des rêves. Pour bénéficier de votre cinéma de nuit, il y a un prix à payer, mais il s’agit d’un investissement qui rapporte gros avec le temps.

    Le prix d’entrée

    L’univers du rêve nous convie chaque nuit à un minimum de quatre à six séances cinématographiques. Il est utile de nous souvenir de ce qui a été présenté afin de profiter des messages qu’ils contiennent ou tout simplement du divertissement que nous pouvons en tirer.

    La mémoire des rêves est extrêmement fugitive. Les images s’estompent rapidement dès notre réveil. Des scientifiques ont déterminé que le souvenir d’un rêve nous reste accessible durant une moyenne de dix minutes tout au plus après notre réveil. À moins d’avoir fait un cauchemar ou un grand rêve qui nous marque de façon indélébile, nous devons donc user de stratégies pour en garder le souvenir.

    Le prix à payer pour bénéficier plus souvent de notre cinéma de nuit en est un d’investissement personnel. Le tarif varie selon le degré d’effort que nous sommes prêts à fournir.

    Voici quatre éléments utiles à la mémoire des rêves : l’attention, l’intérêt, la discipline et l’enthousiasme. Nous retiendrons plus facilement ces éléments en formant l’acronyme AIDE :

    •A ttention

    •I ntérêt

    •D iscipline

    •E nthousiasme

    L’attention

    Au réveil, il est important de prêter attention à ce qui se passe en nous afin de capturer la souvenance de notre dernier rêve. Un scénario vient de prendre fin et il en persiste un sentiment, une image ou parfois, le déroulement complet.

    Le simple fait de nous éveiller le matin en pensant immédiatement au petit-déjeuner détourne notre attention du moment présent imprégné des dernières scènes du rêve qui vient tout juste de prendre fin. Les images s’envolent très rapidement et il ne nous reste plus qu’une vague impression. La solution consiste à rester immobiles, les yeux fermés, et à nous concentrer sur la nuit qui s’achève en nous demandant à quoi nous avons rêvé. Au besoin, restez calmes pendant deux à cinq minutes afin de laisser remonter une image, une sensation ou une intuition.

    Au réveil, il s’agit donc de prêter attention à ce qui se passe en vous. Lentement mais sûrement, quelque chose va en surgir. Prenez-en note dès que possible.

    L’intérêt

    Le deuxième volet de votre investissement personnel consiste en l’intérêt que vous accordez aux rêves. Plus vous voulez en apprendre à ce sujet, plus la mémoire des rêves s’amplifie.

    Pour nourrir cet intérêt, vous pouvez par exemple vous informer sur l’importance des rêves et de leurs bienfaits par des lectures, des conférences ou des ateliers. L’information ainsi glanée pourra à la fois démystifier le monde du rêve et enrayer les fausses croyances reliées à cette activité nocturne.

    Celui qui a fait plusieurs cauchemars par le passé peut en être venu à croire que rêver est nuisible. Un autre a rêvé à un décès et croit que le rêve n’est porteur que de mauvaises nouvelles. En réalité, tant les cauchemars que les rêves prémonitoires sont des bénédictions, car ils nous aident à affronter les défis de la vie. Au lieu de craindre les mauvais rêves, il est préférable de s’intéresser à la cause probable de ces images inhabituelles.

    Dans les chapitres qui suivent, vous découvrirez les nombreux avantages et les précieux bienfaits du cinéma nocturne, et vous apprendrez également à décoder vos rêves sans que vous ayez à recourir sans cesse à un dictionnaire. Vos rêves sont imprégnés de votre symbolique personnelle et vous seul connaissez le contexte qu’il est possible de relier à cette symbolique.

    La discipline

    Dans toute situation d’apprentissage, comme le sport ou l’étude, la discipline est essentielle à la réussite. Pour ce qui est de la mémoire des rêves, il suffit de choisir le moment le mieux approprié auquel consacrer du temps à vos rêves. Que ce soit simplement une matinée par semaine ou lors de vos jours de congé, il s’agit d’appliquer la discipline nécessaire.

    Je vous propose trois moments propices à cette discipline :

    •au cours de la journée,

    •au coucher,

    •au lever.

    Vous procéderez de façon quelque peu différente selon le moment choisi, mais chaque façon de faire vous sera d’une aide précieuse pour vous rappeler vos rêves.

    La discipline durant le jour consiste à répéter le plus souvent possible l’affirmation suivante : Je me souviens de plus en plus de mes rêves. Vous pouvez la formuler silencieusement ou à voix haute. Je vous suggère de la répéter au moins trois fois par jour à trois moments différents : au lever, durant la journée et au coucher.

    Si vous avez de la difficulté à vous souvenir de vos rêves, je vous propose d’écrire l’affirmation quinze fois sur un bout de papier ou dans un cahier. Cette technique permet à celui qui répète sans cesse ne jamais se souvenir de ses rêves de changer cette programmation nuisible à la mémoire de ses rêves.

    Je me sers quotidiennement d’affirmations pour favoriser des transformations à long terme. Je suis une adepte de la pensée créatrice et j’en constate les résultats quotidiennement. Voici certaines des affirmations que j’utilise pour mes rêves :

    J’ai de plus en plus de facilité à comprendre mes rêves .

    Mes rêves me guident dans ma mission personnelle .

    Je suis à l’écoute des messages de mes rêves .

    La discipline au coucher consiste à vous munir d’un journal de rêves pour y noter trois éléments importants. Il s’agit d’abord d’inscrire la date du jour. Ajoutez ensuite un ou deux événements marquants de la journée qui s’achève, ce qui vous permettra plus tard de reconnaître le contexte de vie du

    Vous aimez cet aperçu ?
    Page 1 sur 1